L’amour parfait bannit la crainte

L. Tom Perry

du Collège des douze apôtres


Si vous répondez aux invitations à parler de vos croyances et de vos sentiments concernant l’Évangile rétabli de Jésus-Christ, vous serez accompagnés en permanence par un esprit d’amour et de courage.

Frère Monson, nous sommes ravis de la bonne nouvelle annonçant les nouveaux temples. C’était particulièrement le cas pour de très nombreux membres de ma famille dans l’État du Wyoming.

Quand la construction d’un temple est terminée, l’Église fait partout dans le monde quelque chose qui est assez traditionnel aux États-Unis et au Canada : nous organisons des visites guidées. Durant les semaines qui précèdent la consécration d’un temple, nous en ouvrons grandes les portes et nous invitons les dirigeants locaux laïques et ecclésiastiques, les membres locaux de l’Église et les personnes d’autres religions à venir visiter notre temple nouvellement construit.

Ce sont des moments merveilleux qui aident les gens qui ne connaissent pas l’Église à en savoir un peu plus. Presque tous les gens qui visitent un temple s’émerveillent de sa beauté extérieure et intérieure. Ils sont impressionnés par la bonne réalisation et l’attention apportée au détail dans chaque élément des temples. De plus, de nombreux visiteurs ressentent quelque chose d’unique et de spécial lorsqu’ils sont guidés dans le temple non consacré. C’est ce que disent souvent les gens lors des visites guidées, mais ce n’est pas le commentaire le plus fréquent. Ce qui impressionne le plus les visiteurs, ce sont les membres de l’Église qu’ils rencontrent à ces visites guidées. Ils restent marqués à jamais par leurs hôtes, les saints des derniers jours.

Partout dans le monde, on porte plus d’attention que jamais auparavant à l’Église. Les médias parlent tous les jours de l’Église, faisant rapport de ses nombreuses activités. Beaucoup des organes de presse les plus en vue aux États-Unis parlent régulièrement de l’Église ou de ses membres. Cela se passe aussi partout dans le monde.

L’Église attire aussi l’attention sur l’Internet, qui, comme vous le savez, a totalement changé la manière dont les gens transmettent l’information. À toute heure du jour, dans le monde entier, des gens, qui n’ont jamais écrit pour un journal ou un magazine, parlent de l’Église et de ses enseignements sur l’Internet, dans des blogues et des réseaux sociaux. Ils font des vidéos et les mettent en ligne. Ce sont des gens ordinaires, des membres de notre Église ou d’autres Églises, qui parlent de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

Les changements de modes de communication expliquent partiellement pourquoi nous, les « mormons », sommes plus visibles que jamais. L’Église ne cesse de grandir et de progresser. Davantage de gens ont des voisins et des amis membres de l’Église, et il y a des membres de l’Église à des postes importants au gouvernement, dans les affaires, le monde du spectacle, l’enseignement et partout ailleurs, semble-t-il. Même les gens qui ne sont pas membres de l’Église ont remarqué cela, et ils se demandent ce qui se passe. C’est formidable que tant de gens entendent parler de l’Église et des saints des derniers jours.

L’Église devient plus visible, mais il y a toujours beaucoup de gens qui ne la comprennent pas. Il y en a à qui l’on a enseigné qu’ils devaient se méfier de l’Église, qui se laissent guider par des stéréotypes négatifs sur l’Église sans en vérifier la source et la validité. Il y a aussi beaucoup d’informations fausses et de confusion à propos de ce qu’est l’Église et de ce qu’elle défend. Il en est ainsi depuis l’époque de Joseph Smith, le prophète.

Joseph Smith a écrit son histoire en partie « pour désabuser l’opinion publique et pour que tous ceux qui cherchent la vérité soient mis en possession des faits » (Joseph Smith, Histoire 1:1). Il est vrai qu’il y aura toujours des gens qui déformeront la vérité et qui donneront délibérément une image fausse des enseignements de l’Église. Mais la majorité de ceux qui ont des questions sur l’Église veulent simplement comprendre. Il y a des gens impartiaux qui sont sincèrement curieux de nous connaître.

La visibilité et la réputation grandissantes de l’Église nous offrent des occasions remarquables, à nous, ses membres. Nous pouvons « détromper l’opinion publique » et corriger les informations fausses quand on nous fait passer pour ce que nous ne sommes pas. Chose plus importante encore, nous pouvons dire qui nous sommes.

Il y a un certain nombre de choses que nous pouvons faire, que vous pouvez faire, pour améliorer la compréhension que les gens ont de l’Église. Si nous le faisons avec le même esprit et si nous nous conduisons de la même manière que lorsque nous accueillons les gens aux visites guidées des temples, nos amis et nos voisins nous comprendront mieux. Leur méfiance se dissipera, les stéréotypes négatifs disparaîtront et ces gens commenceront à comprendre ce qu’est réellement l’Église.

Voici quelques idées de ce que nous pouvons faire.

Premièrement, nous devons faire preuve de hardiesse quand nous parlons de Jésus-Christ. Nous voulons que les autres sachent que nous croyons qu’il est le personnage central de toute l’histoire humaine. Sa vie et ses enseignements sont le cœur de la Bible et des autres livres que nous considérons comme Écriture sainte. L’Ancien Testament plante le décor du ministère du Christ dans la condition mortelle. Le Nouveau Testament relate ce ministère. Le Livre de Mormon nous donne un second témoignage de ce ministère. Le Christ est venu sur terre pour annoncer son Évangile comme fondement pour tout le genre humain afin que tous les enfants de Dieu puissent le connaître et connaître ses enseignements. Puis il a donné sa vie pour être notre Sauveur et Rédempteur. Le salut n’est possible que par Jésus-Christ. C’est pour cela que nous croyons qu’il est le personnage central de toute l’histoire humaine. Notre destinée éternelle est entre ses mains. C’est merveilleux de croire en lui et de l’accepter comme Sauveur, Seigneur et Maître.

Nous croyons aussi que ce n’est que par le Christ que nous pouvons trouver le contentement, l’espérance et le bonheur suprêmes, à la fois dans cette vie et dans les éternités. Notre doctrine, enseignée dans le Livre de Mormon, est catégorique : « C’est pourquoi, vous devez marcher résolument, avec constance dans le Christ, ayant une espérance d’une pureté parfaite et l’amour de Dieu et de tous les hommes ; c’est pourquoi, si vous marchez résolument, vous faisant un festin de la parole du Christ, et persévérez jusqu’à la fin, voici, ainsi dit le Père : Vous aurez la vie éternelle » (2 Néphi 31:20).

Nous déclarons notre croyance en Jésus-Christ et nous l’acceptons comme notre Sauveur. Il nous bénira et nous guidera dans tous nos efforts. Ici, dans la condition mortelle, il nous fortifiera et nous apportera la paix dans les moments d’épreuve. Les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours marchent par la foi en celui dont c’est l’Église.

Deuxièmement, être des exemples de droiture. Après avoir déclaré nos croyances, nous devons suivre le conseil qui nous est donné dans 1 Timothée 4:12 : « Sois un modèle [de croyant], en parole, en conduite, en charité, en foi, en pureté. »

Le Sauveur a enseigné combien il est important d’être un exemple de notre foi quand il a dit : « Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux » (Matthieu 5:16).

Notre vie doit être un exemple de bonté et de vertu, par nos efforts pour suivre l’exemple qu’il a donné au monde. Les bonnes actions de chacun de nous peuvent faire honneur à la fois au Sauveur et à son Église. Si vous vous efforcez de faire le bien, d’être des hommes et des femmes honorables et justes, la Lumière du Christ luira dans votre vie.

Ensuite, parlez clairement de l’Église. Dans notre vie quotidienne, nous avons la bénédiction d’avoir de nombreuses occasions de parler de nos croyances. Quand nos collègues et notre entourage nous interrogent sur nos croyances religieuses, ce qu’ils font c’est nous inviter à dire qui nous sommes et en quoi nous croyons. Ils peuvent s’intéresser ou non à l’Église, mais ils veulent nous connaître mieux.

Je vous recommande de répondre à leur demande. Ils ne vous demandent pas d’enseigner, de prêcher, d’exposer ni d’exhorter. Engagez une conversation à double sens, parlez de vos croyances religieuses mais demandez-leur aussi de parler des leurs. Évaluez le niveau d’intérêt d’après les questions qu’ils posent. S’ils posent beaucoup de questions, attachez-vous à y répondre. Rappelez-vous toujours qu’il vaut mieux que ce soient eux qui demandent plutôt que vous qui disiez.

Certains membres semblent vouloir garder secrète leur appartenance à l’Église. Ils ont leurs raisons. Ils peuvent croire, par exemple, que ce n’est pas à eux de parler de leurs croyances. Ils craignent peut-être de commettre une erreur ou qu’on leur pose une question à laquelle ils ne pourront pas répondre. Si vous avez ce genre de pensées, j’ai un conseil à vous donner. Rappelez-vous simplement les paroles de Jean : « La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte » (1 Jean 4:18). Il nous est promis que, si nous aimons Dieu et notre prochain, nous vaincrons nos craintes.

Si vous êtes allés dernièrement sur le site Mormon.org , site Internet de l’Église pour les gens qui veulent connaître l’Église, vous aurez vu des membres qui ont téléversé des renseignements sur eux-mêmes. Ils créent en ligne leur profil expliquant qui ils sont et pourquoi leurs croyances religieuses sont importantes pour eux. Ils parlent clairement de leur foi.

Nous devons être contents qu’il y ait des conversations sur l’Église et les aborder avec un amour chrétien. Notre ton, dans nos paroles ou nos écrits, doit être respectueux et poli, quelle que soit la réaction des gens. Nous devons être honnêtes et ouverts et essayer d’être clairs. Nous devons éviter de nous quereller ou d’être sur la défensive.

L’apôtre Pierre a expliqué : « Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite » (1 Pierre 1:15).

Aujourd’hui, nous communiquons de plus en plus par l’Internet. Nous vous recommandons, jeunes et moins jeunes, d’utiliser l’Internet et les réseaux sociaux pour faire connaître vos croyances religieuses.

En utilisant l’Internet, vous pouvez trouver des conversations en cours sur l’Église. Quand l’Esprit vous y pousse, n’hésitez pas à ajouter votre voix à ces conversations.

Le message de l’Évangile de Jésus-Christ n’est comparable à rien de ce que vous pourrez communiquer. À l’ère de l’information, c’est l’information la plus précieuse au monde. Sa valeur est indiscutable. C’est une perle de grand prix (voir Matthieu 13:46).

En parlant de l’Église, nous n’essayons pas de la montrer meilleure qu’elle n’est. Nous n’avons pas besoin d’embellir notre message. Nous devons le communiquer honnêtement et directement. Si nous ouvrons des voies de communication, le message de l’Évangile rétabli de Jésus-Christ fera ses preuves aux yeux des gens qui sont prêts à le recevoir.

Il y a parfois une grande différence, un abîme d’incompréhension, entre la manière dont nous vivons l’Église de l’intérieur et la manière dont les gens la voient de l’extérieur. C’est une des principales raisons pour lesquelles nous organisons des visites guidées des temples avant qu’ils soient consacrés. Les membres bénévoles lors des visites guidées essayent simplement d’aider les gens à voir l’Église comme eux la voient de l’intérieur. Ils savent que l’Église est une œuvre merveilleuse et un prodige, et ils veulent que les gens le sachent aussi. Je vous demande de faire de même.

Je vous promets que, si vous répondez aux invitations à parler de vos croyances et de vos sentiments concernant l’Évangile rétabli de Jésus-Christ, vous serez accompagnés en permanence par un esprit d’amour et de courage, car « l’amour parfait bannit la crainte » (1 Jean 4:18).

Nous avons, à notre époque, de plus en plus de possibilités de parler de l’Évangile de Jésus-Christ. Puissions-nous nous préparer à tirer profit des possibilités que nous avons de parler de nos croyances ; c’est là mon humble prière. Au nom de Jésus-Christ. Amen.