Révélation personnelle et témoignage

Barbara Thompson

Deuxième conseillère dans la présidence générale de la Société de Secours


Si nous respectons diligemment les commandements et demandons avec foi, les réponses viendront à la façon du Seigneur et en son temps.

Il y a bien des années de cela, lorsque j’étais étudiante, j’écoutais la conférence générale à la radio car nous n’avions pas de télévision dans notre petit appartement. Les orateurs de la conférence étaient merveilleux et je sentais le Saint-Esprit se déverser.

Je me souviens bien que, lorsqu’une Autorité générale a parlé du Sauveur et de son ministère puis a rendu un fervent témoignage, le Saint-Esprit a confirmé à mon âme qu’il avait dit la vérité. À cet instant, j’ai su avec certitude que le Sauveur vit. J’ai aussi su avec certitude que j’étais en train de recevoir une révélation personnelle qui me confirmait « que Jésus est le Fils de Dieu1 ».

À l’âge de huit ans, j’ai été baptisée et confirmée et j’ai reçu le don du Saint-Esprit. C’était une merveilleuse bénédiction à l’époque, mais elle est devenue de plus en plus importante car, au fil des années, j’ai ressenti le Saint-Esprit de nombreuses manières.

Souvent lorsque nous passons de l’enfance à l’adolescence puis à l’âge adulte, nous rencontrons des difficultés et nous avons des expériences qui nous amènent à savoir que nous avons besoin de l’aide divine qui nous est donnée par le Saint-Esprit. Lorsque des difficultés surviennent, nous pouvons nous demander : « Quelle est la solution à mon problème ? » et « Comment savoir ce que je dois faire ? »

Je me souviens souvent du passage du Livre de Mormon où Léhi enseigne l’Évangile à sa famille. Il lui fait part de nombreuses révélations et enseignements à propos des choses à venir dans les derniers jours. Néphi a demandé au Seigneur de le guider pour lui permettre de comprendre plus complètement les enseignements de son père. Il a été édifié, béni et inspiré de savoir que les enseignements de son père étaient vrais. Cela lui a permis de suivre soigneusement les commandements du Seigneur et de mener une vie juste. Il a reçu une révélation personnelle pour le guider.

Ses frères, eux, se disputaient parce qu’ils ne comprenaient pas les enseignements de leur père. Néphi leur a alors posé une question très importante : « Avez-vous interrogé le Seigneur2 ? »

Ils ont répondu faiblement : « Non, car le Seigneur ne nous révèle rien de la sorte3. »

Néphi a saisi cette occasion pour enseigner à ses frères comment recevoir une révélation personnelle. Il a dit : « Ne vous souvenez-vous pas des choses que le Seigneur a dites : Si vous ne vous endurcissez pas le cœur et me demandez avec foi, croyant que vous recevrez, étant diligents à garder mes commandements, assurément ces choses vous seront révélées4 ? »

La manière de recevoir une révélation personnelle est très claire. Nous devons avoir le désir de la recevoir, nous ne devons pas nous endurcir le cœur, nous devons croire réellement que nous recevrons une réponse, puis respecter diligemment les commandements de Dieu.

Le fait de procéder de la sorte ne signifie pas que chaque fois que nous posons une question à Dieu, la réponse apparaîtra immédiatement avec chaque détail de ce que nous devons faire. Cependant, cela signifie que si nous respectons diligemment les commandements et demandons avec foi, les réponses viendront à la façon du Seigneur et en son temps.

Quand j’étais enfant, je pensais que la révélation personnelle ou les réponses aux prières se manifestaient d’une voix audible. En effet, nous recevons certaines révélations en entendant une voix. Cependant, j’ai appris que l’Esprit parle de nombreuses manières.

Les Doctrine et Alliances, à la section 6, expliquent plusieurs dont nous pouvons recevoir la révélation :

« Tu m’as interrogé, et voici, toutes les fois que tu m’as interrogé tu as reçu des instructions de mon Esprit5. »

« J’ai éclairé ton esprit6. »

« N’ai-je pas apaisé ton esprit à ce sujet7 ?

Dans d’autres Écritures nous en apprenons plus sur la manière de recevoir la révélation :

« Je te le dirai dans ton esprit et dans ton cœur par le Saint-Esprit qui viendra sur toi et qui demeurera dans ton cœur. C’est là l’esprit de révélation8. »

« Si c’est juste, je ferai en sorte que ton sein brûle au-dedans de toi ; c’est ainsi que tu sentiras que c’est juste9. »

« Je te donnerai de mon Esprit, ce qui éclairera ton intelligence, ce qui remplira ton âme de joie10. »

Le plus souvent nous recevons la révélation personnelle lorsque nous étudions les Écritures, lorsque nous écoutons et suivons les conseils des prophètes et d’autres dirigeants de l’Église et cherchons à mener une vie fidèle et juste. Parfois nous recevons de l’inspiration d’un seul verset d’Écriture ou d’une ligne d’un discours de conférence. Peut-être votre réponse viendra-t-elle au moment où les enfants de la Primaire chanteront un beau chant. Ce sont toutes des formes de révélation.

Dans les premiers temps du Rétablissement, de nombreux membres ont recherché diligemment la révélation et ont eu la bénédiction et l’inspiration de savoir ce qu’ils devaient faire.

Eliza R. Snow avait reçu de Brigham Young, le prophète, la responsabilité d’aider à l’édification et à l’enseignement des sœurs de l’Église. Elle « enseignait que les femmes pouvaient recevoir individuellement de l’inspiration pour être guidées dans leur vie personnelle, leur famille et leurs responsabilités dans l’Église. Elle dit : ‘Dites aux sœurs d’aller de l’avant et de s’acquitter de leurs devoirs, avec humilité et fidélité, et l’Esprit de Dieu demeurera sur elles et elles seront bénies dans leurs travaux. Qu’elles recherchent la sagesse et non le pouvoir et elles auront tout le pouvoir qu’elles auront la sagesse d’exercer11.’ »

Sœur Snow a enseigné aux sœurs de rechercher la direction du Saint-Esprit. « Elle disait que le Saint-Esprit ‘satisfait et exauce tous les désirs du cœur humain et comble tout vide’. Elle ajoutait : ‘Quand je suis remplie de cet Esprit, mon âme est satisfaite12.’ »

Le président Uchtdorf a dit que « la révélation et le témoignage ne sont pas toujours donnés avec une force écrasante. Chez beaucoup de personnes, le témoignage s’acquiert lentement, une bribe à la fois. » Il a ajouté : « Recherchons avec ferveur la lumière de l’inspiration personnelle. Implorons le Seigneur de doter notre esprit et notre âme de l’étincelle de foi qui nous permettra de recevoir et de reconnaître l’aide divine de l’Esprit-Saint13. »

Notre témoignage nous fortifie lorsque nous rencontrons des difficultés dans notre vie quotidienne. Certaines personnes sont aux prises avec des problèmes de santé, d’autres rencontrent des problèmes financiers, d’autres ont des difficultés dans leur mariage ou avec leurs enfants ; certaines personnes souffrent de solitude ou d’espoirs ou de rêves non réalisés. C’est notre témoignage, associé à notre foi au Seigneur Jésus-Christ et à notre connaissance du plan du salut, qui nous aide à traverser ces temps d’épreuves et de difficultés.

Dans le livre Filles dans mon royaume, nous lisons l’histoire de Hedwig Biereichel, une Allemande qui a connu beaucoup de chagrin et de privations durant la Deuxième Guerre mondiale. Par amour et de par sa nature charitable, et alors qu’elle était elle-même dans une grande nécessité, elle a partagé sa nourriture de bon cœur avec des prisonniers de guerre qui mouraient de faim. Plus tard, lorsqu’on lui a demandé comment elle avait pu « garder son témoignage pendant toutes [ces] épreuves », elle a répondu : « Ce n’est pas moi qui ai gardé mon témoignage pendant cette période, c’est mon témoignage qui m’a gardée14. »

Ce n’est pas parce que nous avons un fort témoignage qu’il en sera toujours ainsi. Nous devons le nourrir et le fortifier afin qu’il ait suffisamment de pouvoir pour nous soutenir. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous nous réunissons souvent afin de prendre la Sainte-Cène, de renouveler nos alliances et d’être nourris de la bonne parole de Dieu. C’est la bonne parole de Dieu qui nous garde « continuellement attentifs à la prière, [nous] reposant uniquement sur les mérites du Christ, qui [est] l’auteur et le consommateur de [notre] foi15. »

David A. Bednar nous a dit : « Recherchez et appliquez convenablement l’esprit de révélation et je vous promets que vous ‘marcherez à la lumière du Seigneur’ (voir Ésaïe 2:5 ; 2 Néphi 12:5). Tantôt l’esprit de révélation agira immédiatement et intensément, tantôt subtilement et progressivement et souvent si délicatement que vous n’en serez même pas conscients. Mais quelle que soit la forme sous laquelle vous recevez cette bénédiction, la lumière qu’elle apporte illuminera et épanouira votre âme, éclairera votre intelligence (voir Alma 5:7 ; Alma 32:28) et vous dirigera et vous protégera, vous et votre famille16. »

Le Seigneur désire nous apporter des bénédictions en nous guidant, en nous accordant de la sagesse et en orientant notre vie. Il désire déverser son Esprit sur nous. Encore une fois, en ce qui concerne la révélation personnelle, nous devons avoir le désir de la recevoir, nous ne devons pas nous endurcir le cœur, nous devons croire réellement que nous recevrons une réponse, puis respecter diligemment les commandements de Dieu. Puis, si nous recherchons des réponses à nos questions, il nous bénira en nous accordant son Esprit. J’en témoigne au nom de Jésus-Christ. Amen.

Montrer les références

  1.  

    1.  Doctrine et Alliances 46:13.

  2.  

    2.  1 Néphi 15:8.

  3.  

    3.  1 Néphi 15:9.

  4.  

    4.  1 Néphi 15:11 ; voir aussi le verset 10.

  5.  

    5.  Doctrine et Alliances 6:14.

  6.  

    6.  Doctrine et Alliances 6:15.

  7.  

    7.  Doctrine et Alliances 6:23.

  8.  

    8.  Doctrine et Alliances 8:2-3.

  9.  

    9.  Doctrine et Alliances 9:8.

  10.  

    10.  Doctrine et Alliances 11:13.

  11.  

    11.  Filles dans mon royaume : L’histoire et l’œuvre de la Société de Secours, 2011, p. 52.

  12.  

    12.  Filles dans mon royaume, p. 52.

  13.  

    13. Dieter F. Uchtdorf, « Votre potentiel, vos droits sacrés » Le Liahona, mai 2011, p. 60.

  14.  

    14. Voir Filles dans mon royaume, p. 88.

  15.  

    15.  Moroni 6:4-6.

  16.  

    16. David A. Bednar, « L’esprit de révélation », Le Liahona, mai 2011, p. 90.