L’importance du nom

M. Russell Ballard

du Collège des douze apôtres


Prenons l’habitude … de préciser qu’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est le nom par lequel le Seigneur lui-même veut que nous soyons connus.

Frère Hales, de la part de nous tous, nous vous exprimons notre amour le plus profond et nous sommes très reconnaissants que vous soyez ici ce matin.

Depuis la dernière conférence générale, en avril dernier, j’ai souvent réfléchi à l’importance d’un nom. Au cours des derniers mois, plusieurs arrière-petits-enfants sont nés dans notre famille. Bien que j’aie du mal à suivre tellement ils semblent naître rapidement, chaque nouvel enfant est le bienvenu dans notre famille. Ils ont chacun reçu un nom spécial choisi par leurs parents, un nom qu’ils porteront pendant toute leur vie, et qui les différenciera des autres. C’est vrai pour toutes les familles, et c’est également vrai parmi les religions du monde.

Le Seigneur Jésus Christ connaissait l’importance de nommer clairement son Église dans ces derniers jours. Dans la section 115 des Doctrine et Alliances, il a lui-même donné un nom à l’Église : « Car c’est le nom que portera mon Église dans les derniers jours, c’est-à-dire l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours » (verset 4).

Et à l’époque du Livre de Mormon, le Roi Benjamin a enseigné à son peuple :

« Je voudrais que vous preniez sur vous le nom de Christ, vous tous qui avez conclu avec Dieu l’alliance d’être obéissants jusqu’à la fin de votre vie…

« Et je voudrais que vous vous souveniez aussi que c’est là le nom que j’ai dit que je vous donnerais, qui ne serait jamais effacé, si ce n’est par la transgression ; c’est pourquoi, veillez à ne pas transgresser, afin que le nom ne soit pas effacé de votre cœur » (Mosiah 5:8, 11).

Nous prenons sur nous le nom du Christ dans les eaux du baptême. Nous renouvelons l’effet de ce baptême chaque semaine quand nous prenons la Sainte-Cène, montrant notre volonté de prendre son nom sur nous et promettant de nous souvenir toujours de lui (voir D&A 20:77, 79).

Nous rendons-nous compte à quel point nous sommes bénis de prendre sur nous le nom du Fils unique et bien-aimé de Dieu ? En comprenons-nous l’importance ? Le nom du Sauveur est le seul nom donné sous le ciel par lequel l’homme puisse être sauvé (voir 2 Néphi 31:21).

Comme vous vous en souvenez, le président Packer a parlé de l’importance du nom de l’Église à la conférence générale d’avril dernier. Il a expliqué « [qu’]obéissant à la révélation, nous nous donnons le nom d’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours plutôt que d’Église mormone » (« Guidés par le Saint-Esprit », Le Liahona, mai 2011, p. 30).

Du fait de la très grande importance qu’a le nom complet de l’Église, je fais écho aux révélations rapportées dans les Écritures, aux instructions données par la Première Présidence dans ses lettres en 1982 et en 2001, et aux paroles d’autres apôtres qui ont incité les membres de l’Église à soutenir et à enseigner au monde que l’Église est connue sous le nom du Seigneur Jésus-Christ. C’est le nom par lequel le Seigneur nous appellera au dernier jour. C’est le nom par lequel son Église sera distinguée de toutes les autres.

J’ai beaucoup réfléchi à la raison pour laquelle le Sauveur a donné à son Église rétablie un nom constitué de huit mots. Il peut sembler long mais, si nous l’envisageons comme une courte description de ce qu’est l’Église, il devient subitement et de manière remarquable, bref, direct et précis. Comment une description pourrait-elle être plus directe et claire tout en étant exprimée en si peu de mots ?

Chaque mot clarifie les choses et est indispensable. L’article l’ indique la position unique de l’Église rétablie parmi les religions du monde.

Les mots Église de Jésus-Christ déclarent que c’est son Église. Dans le Livre de Mormon, Jésus a enseigné : « Et comment est-elle mon Église, si elle n’est pas appelée de mon nom ? Car si une Église est appelée du nom de Moïse, alors c’est l’Église de Moïse, ou si elle est appelée du nom d’un homme [comme Mormon], alors c’est l’Église d’un homme ; mais si elle est appelée de mon nom, alors c’est mon Église, si elle est édifiée sur mon Évangile » (3 Néphi 27:8).

Des Derniers Jours signifie que c’est la même Église que celle que Jésus-Christ a établie pendant son ministère dans la condition mortelle mais qu’elle a été rétablie dans ces derniers jours. Nous savons qu’il y a eu une apostasie, nécessitant le rétablissement de son Église vraie et complète à notre époque.

Saints signifie que les membres de l’Église suivent le Christ et s’efforcent de faire sa volonté, de respecter ses commandements et se préparent à retourner vivre en sa présence et en celle de notre Père céleste. Saint fait simplement référence aux personnes qui cherchent à mener une vie de sainteté en faisant alliance de suivre le Christ.

Le nom que le Sauveur a donné à son Église nous indique exactement qui nous sommes et ce en quoi nous croyons. Nous croyons que Jésus-Christ est le Sauveur et le Rédempteur du monde. Il a expié les péchés de toutes les personnes qui se repentiraient, il a rompu les liens de la mort et il a rendu possible la résurrection des morts. Nous suivons Jésus-Christ. Et je réaffirme aujourd’hui les paroles du roi Benjamin à son peuple : « Je voudrais que vous vous souveniez de toujours retenir [son] nom écrit dans votre cœur » (Mosiah 5:12).

Il nous est demandé d’être ses témoins « en tout temps, en toutes choses et dans tous les lieux » (Mosiah 18:9). Cela signifie que nous devons être disposés à faire savoir aux autres qui nous suivons et à quelle Église nous appartenons : l’Église de Jésus-Christ. Nous voulons évidemment le faire dans un esprit d’amour et en rendant témoignage. Nous voulons suivre le Sauveur en déclarant simplement et clairement, mais avec humilité, que nous sommes membres de son Église. Nous le suivons en étant des saints des derniers jours, des disciples modernes.

Les personnes et les organisations reçoivent souvent des surnoms. Un surnom peut être une forme raccourcie d’un nom, ou il peut être lié à un événement, au physique ou à une autre caractéristique. Bien que les surnoms n’aient pas le même statut ou la même signification qu’un nom, on peut les utiliser correctement.

L’Église du Seigneur a eu des surnoms, que ce soit dans les temps anciens ou à notre époque. Les saints de l’époque du Nouveau Testament étaient appelés chrétiens parce qu’ils professaient une croyance en Jésus-Christ. Ce nom, d’abord utilisé de manière péjorative par leurs détracteurs, est de nos jours un nom d’honneur, et c’est un honneur pour nous d’être désignés comme une Église chrétienne.

Nos membres ont été appelés Mormons parce que nous croyons au Livre de Mormon, un autre témoignage de Jésus-Christ. D’autres personnes essaient parfois d’utiliser le mot Mormon d’une manière plus globale pour inclure les personnes qui ont quitté l’Église et ont formé divers groupes dissidents. Cet emploi n’apporte que la confusion. Nous sommes reconnaissants des efforts des médias qui évitent d’utiliser le mot Mormon d’une manière telle que le public confonde l’Église avec des polygames ou d’autres groupes fondamentalistes. Je tiens à préciser clairement qu’aucun groupe polygame, y compris ceux qui s’appellent eux-mêmes mormons fondamentalistes ou qui utilisent un autre dérivé de notre nom, n’a une quelconque affiliation avec l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

Bien que Mormon ne soit pas le nom complet et correct de l’Église, et même s’il nous a été donné à l’origine par nos détracteurs pendant les premières années de persécution, c’est devenu un surnom acceptable lorsqu’il est appliqué aux membres et non à l’institution. Nous n’avons pas besoin de cesser d’utiliser le nom Mormon, quand c’est approprié, mais nous devons continuer de mettre l’accent sur le nom complet et correct de l’Église. En d’autres termes, nous devons éviter et décourager l’usage de l’expression : « Église mormone ».

Au cours des années, quand j’accomplissais les tâches que j’avais reçues dans le monde entier, on m’a demandé de nombreuses fois si j’appartenais à l’Église mormone. Ma réponse a été : « Je suis membre de l’Église de Jésus-Christ. Mais parce que nous croyons au Livre de Mormon, dont le nom vient d’un prophète et dirigeant de l’Amérique ancienne et qui est un autre témoignage de Jésus-Christ, on nous appelle parfois mormons. » Cette réponse a été chaque fois bien reçue et m’a en fait donné de nombreuses occasions d’expliquer le rétablissement de la plénitude de l’Évangile en ces derniers jours.

Frères et sœurs, pensez à l’impact que nous pouvons avoir en utilisant simplement, dans notre réponse, le nom complet de l’Église selon les instructions du Seigneur. Et si vous ne pouvez pas utiliser immédiatement le nom complet, dites au moins : « J’appartiens à l’Église de Jésus-Christ » et expliquez plus tard « des Saints des Derniers Jours ».

Certaines personnes peuvent se poser des questions concernant les sites Internet tels que Mormon.org ainsi que les diverses campagnes lancées par l’Église dans les médias. Comme je l’ai dit, le fait d’appeler collectivement les membres mormons est parfois approprié. En pratique, les personnes qui ne sont pas de notre confession nous recherchent en utilisant ce terme. Mais dès qu’on va sur Mormon.org , le nom correct de l’Église est expliqué sur la page d’accueil et il figure sur chaque page du site. Il n’est pas réaliste de s’attendre à ce que les gens tapent le nom complet de l’Église quand ils nous cherchent ou quand ils se connectent sur notre site.

Ces détails pratiques continueront peut-être d’exister, mais ils ne doivent pas empêcher les membres d’utiliser le nom complet de l’Église chaque fois que c’est possible. Prenons l’habitude dans notre famille, lors de nos activités de l’Église et dans nos conversations de tous les jours, de préciser qu’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est le nom par lequel le Seigneur lui-même veut que nous soyons connus.

Un sondage récent révèle que beaucoup trop de gens ne comprennent toujours pas que mormon s’applique aux membres de notre Église. Et une majorité de gens ne sont toujours pas certains que les mormons sont chrétiens. Même quand ils lisent un article sur nos actions Mains serviables à travers le monde à la suite d’ouragans, de tremblements de terre, d’inondations ou de famines, ils n’associent pas nos efforts humanitaires à notre Église en tant qu’organisation chrétienne. Il serait certainement plus facile pour eux de comprendre que nous croyons au Sauveur et que nous le suivons si nous parlons de nous en disant que nous sommes membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. De cette façon les personnes qui entendront le nom mormon associeront ce mot avec notre nom révélé et avec des personnes qui suivent Jésus-Christ.

La Première Présidence, dans sa lettre du 23 février 2001, nous recommandait : « Il est de plus en plus important d’utiliser le nom révélé ‘Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours’… , pour proclamer le nom du Sauveur partout dans le monde. Nous vous demandons donc, lorsque vous parlez de l’Église, d’utiliser son nom en entier chaque fois que possible. »

En 1948, lors de la conférence générale d’octobre, George Albert Smith a déclaré : « Frères et sœurs, quand vous partirez d’ici, vous aurez l’occasion de rencontrer différents groupes religieux dans le monde, mais rappelez-vous qu’il n’y a qu’une seule Église au monde qui porte le nom de Jésus-Christ, notre Seigneur, par commandement divin » (dans Conference Report, octobre 1948, p. 167).

Frères et sœurs, puissions-nous également nous rappeler ce conseil lorsque nous quitterons la conférence aujourd’hui. Rendons témoignage de lui et soyons toujours habités par l’amour pour lui. C’est là ma prière en son nom, le Seigneur Jésus-Christ. Amen.