Assemblés de nouveau

Par Thomas S. Monsonprésident de l’Église


Notre Père céleste se soucie de chacun de nous et de nos besoins. Puissions-nous être remplis de son Esprit tandis que nous suivons cette conférence.

Mes frères et sœurs bien aimés, nous sommes de nouveau assemblés pour une conférence générale de l’Église ; je vous souhaite la bienvenue et vous exprime mon amour. Nous nous réunissons tous les six mois pour nous fortifier les uns les autres, pour nous encourager, nous réconforter et édifier notre foi. Nous sommes ici pour apprendre. Certains d’entre vous cherchent peut-être des réponses à des questions ou à des problèmes personnels. Certains affrontent des déceptions ou subissent des deuils. Chacun pourra être éclairé, édifié et réconforté quand il ressentira l’Esprit du Seigneur.

Si vous devez faire des changements dans votre vie, puissiez-vous trouver la motivation et le courage de le faire en entendant les paroles inspirées qui seront prononcées. Puisse chacun de nous décider à nouveau de vivre de manière à être des fils et des filles dignes de notre Père céleste. Puissions-nous continuer à faire barrage au mal partout où il se trouve.

Comme nous sommes bénis d’être venus sur terre à une époque comme celle-ci, une époque merveilleuse dans la longue histoire du monde ! Nous ne pouvons pas tous être dans cette salle mais nous savons que nous avons la possibilité de suivre cette conférence grâce aux prodiges de la télévision, de la radio, du câble, des transmissions satellite et de l’Internet, et même des appareils mobiles. Nous sommes tous unis, parlant de nombreuses langues, vivant dans de nombreux pays, mais ayant une seule foi, une seule doctrine et un seul but.

Depuis nos modestes débuts il y a 182 ans, notre présence rayonne aujourd’hui dans le monde entier. Cette grande cause dans laquelle nous sommes engagés continuera d’aller de l’avant et, ce faisant, de changer des vies et d’apporter des bénédictions. Aucune raison, aucune force dans le monde ne peut arrêter l’œuvre de Dieu. Quoi qu’il arrive, cette noble cause ira de l’avant. Souvenez-vous des paroles prophétiques de Joseph Smith, le prophète : « Aucune main impie ne peut empêcher l’œuvre de progresser ; les persécutions peuvent faire rage, les émeutiers peuvent s’attrouper, les armées s’assembler, la calomnie peut diffamer, mais la vérité de Dieu ira de l’avant hardiment, noblement et indépendante, jusqu’à ce qu’elle ait pénétré dans tous les continents, visité tous les climats, balayé tous les pays et résonné à toutes les oreilles, jusqu’à ce que les desseins de Dieu soient accomplis et que le grand Jéhovah dise que l’œuvre est accomplie1. »

Beaucoup de choses sont difficiles et posent problème dans le monde d’aujourd’hui, mes frères et sœurs, mais beaucoup d’autres sont bonnes et édifiantes. Comme nous le déclarons dans le treizième article de foi, « nous recherchons tout ce qui est vertueux, aimable, tout ce qui mérite l’approbation ou est digne de louange ». Puissions-nous continuer à le faire.

Je vous remercie de votre foi et de votre dévouement à l’Évangile. Je vous remercie de l’amour et de la sollicitude que vous vous témoignez. Je vous remercie du service que vous rendez dans votre paroisse, votre branche, votre pieu ou votre district. C’est ce service qui permet au Seigneur d’accomplir ses desseins ici-bas.

Je vous remercie de la gentillesse que vous me témoignez partout où je vais. Je vous remercie de vos prières en ma faveur. J’ai ressenti ces prières et j’en suis extrêmement reconnaissant.

Mes frères et sœurs, nous sommes venus ici pour être instruits et inspirés. Vous entendrez de nombreux messages durant les deux prochains jours. Je peux vous assurer que ces hommes et ces femmes qui vont vous parler ont recherché l’aide et la direction des cieux lorsqu’ils ont préparé leurs messages. Ils ont été inspirés au sujet de ce qu’ils vont nous dire.

Notre Père céleste se soucie de chacun de nous et de nos besoins. Puissions-nous être remplis de son Esprit tandis que nous suivons cette conférence. C’est là ma prière sincère, au nom sacré de notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ. Amen.

Montrer les références

  1.  

    1.  Enseignements des présidents de l’Église, Joseph Smith, 2007, p. 152.