Demandez aux missionnaires! Ils peuvent vous aider!

Par Russell M. Nelson

du Collège des douze apôtres


Tous les missionnaires, jeunes et vieux, œuvrent avec le seul espoir d’améliorer la vie d’autres personnes.

Mes frères et sœurs, et amis bien-aimés, je vous témoigne de mon amour et vous salue tous. Nous nous réjouissons de l’annonce du président Monson de ce matin qui fait passer l’âge minimum requis pour le service missionnaire à dix-huit ans pour les jeunes gens et à dix-neuf ans pour les jeunes filles. Grâce à cette option, plus de nos jeunes pourront recevoir les bénédictions d’une mission.

Il y a deux ans, comme cela a été puissamment réaffirmé ce matin, le président Monson a déclaré : « Chaque jeune homme digne et qui en est capable doit se préparer à faire une mission. Le service missionnaire est un devoir de la prêtrise, une obligation dont le Seigneur attend que nous nous acquittions, nous à qui tant a été donné1. » Encore une fois, il a expliqué que pour les jeunes sœurs, la mission est une option bienvenue mais pas une responsabilité. Et il a de nouveau invité beaucoup d’autres couples d’âge mûr à servir.

La préparation pour une mission est importante. Une mission est un acte de service bénévole envers Dieu et l’humanité. Les missionnaires financent cette occasion unique par leurs propres économies. Les parents, les familles et les donateurs du Fonds missionnaire général peuvent aussi aider. Tous les missionnaires, jeunes et vieux, œuvrent avec le seul espoir d’améliorer la vie d’autres personnes.

La décision de faire une mission façonnera la destinée spirituelle du missionnaire, de son conjoint et de leur postérité pour des générations à venir. Le désir de servir est la conséquence naturelle de la conversion, de la dignité et de la préparation de la personne.

Dans cette grande assistance mondiale, beaucoup d’entre vous ne font pas partie de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours et ne savent que très peu de choses sur nous et sur nos missionnaires. Vous êtes ici ou vous suivez cette conférence parce que vous voulez en savoir plus sur les mormons et sur ce que nos missionnaires enseignent. En en apprenant davantage sur nous, vous vous rendrez compte que nous avons beaucoup de valeurs en commun avec vous. Nous vous recommandons de garder tout ce qui est bon et vrai, puis de voir ce que nous pouvons y ajouter. Dans ce monde plein de difficultés, nous avons vraiment besoin d’aide de temps en temps. La religion, les vérités éternelles et nos missionnaires sont des éléments essentiels de cette aide.

Nos jeunes missionnaires laissent de côté la poursuite de leurs études, leur travail, leurs sorties en couple et tout ce que des jeunes adultes de cet âge sont susceptibles de faire. Pendant dix-huit à vingt-quatre mois, ils mettent tout cela entre parenthèses en raison de leur profond désir de servir le Seigneur2. Et certains de nos membres font une mission à un âge mûr. Je sais que leur famille est bénie. Dans notre famille, huit personnes sont actuellement missionnaires à plein temps : trois filles, leurs maris, une petite-fille et un petit-fils.

Certains d’entre vous peuvent se demander d’où vient le nom mormon. C’est un surnom qui nous désigne. Ce n’est pas notre vrai nom, même si nous sommes largement connus ainsi. Ce terme vient d’un livre d’Écritures sacrées connu sous le nom de Livre de Mormon.

Le vrai nom de l’Église est « Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ». C’est l’Église de Jésus-Christ originale rétablie. Lorsqu’il était sur la terre, Jésus-Christ a organisé son Église. Il a appelé des apôtres, des soixante-dix et d’autres dirigeants à qui il a donné l’autorité de la prêtrise d’agir en son nom3. Après la mort du Christ et de ses apôtres, les hommes ont changé les ordonnances et la doctrine. L’Église originale et la prêtrise ont été perdues. Après l’âge des ténèbres, et sous la direction de son Père céleste, Jésus-Christ a rétabli son Église. Maintenant, elle vit à nouveau, établie et fonctionnant sous sa direction divine4.

Nous suivons le Seigneur Jésus-Christ et nous enseignons qui il est. Nous savons qu’après son triomphe glorieux sur la mort, le Seigneur ressuscité est apparu à ses disciples en de nombreuses occasions. Il a mangé avec eux. Il a marché avec eux. Avant sa dernière ascension, il les a chargés de la responsabilité suivante : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit5. » Les apôtres ont suivi cette instruction. Ils ont aussi fait appel à d’autres personnes pour les aider à accomplir ce commandement du Seigneur.

Aujourd’hui, sous la direction d’apôtres et de prophètes modernes, cette même responsabilité a été confiée aux missionnaires de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Ces derniers œuvrent dans plus de cent cinquante pays. En tant que représentants du Seigneur Jésus-Christ, ils cherchent à accomplir ce commandement divin, renouvelé de nos jours par le Seigneur lui-même, de répandre la plénitude de l’Évangile et d’apporter des bénédictions aux gens de partout6.

Les missionnaires de moins de vingt ans ou d’un peu plus sont jeunes aux yeux du monde. Mais ils reçoivent des dons, comme le pouvoir du Saint-Esprit, l’amour de Dieu et le témoignage de la vérité, ce qui fait d’eux de grands ambassadeurs du Seigneur. Ils proclament les bonnes nouvelles de l’Évangile qui apporteront une vraie joie et un bonheur éternel à toutes les personnes qui prêteront attention à leur message. Et dans de nombreux cas, ils le font dans une langue et un pays qui leur sont étrangers.

Les missionnaires s’efforcent de suivre Jésus-Christ à la fois en paroles et en actions. Ils prêchent le Christ et son expiation7. Ils enseignent le rétablissement littéral de l’Église primitive du Christ par l’intermédiaire de Joseph Smith, le premier prophète du Seigneur des temps modernes.

Vous avez peut-être déjà rencontré, ou même évité, nos missionnaires. Mon espoir est que vous n’aurez plus peur d’eux mais que vous apprendrez d’eux. Ils peuvent être une aide envoyée des cieux pour vous.

C’est ce qui est arrivé à Jerry, un monsieur protestant d’une soixantaine d’années qui vit à Mesa, en Arizona. Le père de Jerry était ministre baptiste, sa mère ministre méthodiste. Un jour, Pricilla, une amie proche de Jerry, lui a fait part de la peine qu’elle ressentait à cause de la mort de son enfant à sa naissance, et du divorce amer qui avait suivi peu de temps après. Pricilla élevait seule tant bien que mal ses quatre enfants : trois filles et un garçon. Tandis qu’elle ouvrait son cœur à Jerry, elle lui a avoué qu’elle pensait au suicide. Avec toute la force et l’amour dont Jerry pouvait faire preuve, il a essayé de lui faire comprendre que sa vie avait de la valeur. Il l’a invitée à aller à son église, mais Pricilla a expliqué qu’elle ne croyait plus en Dieu.

Jerry ne savait pas quoi faire. Plus tard, pendant qu’il arrosait les arbres de son jardin, cet homme de foi a prié Dieu de le guider. Pendant qu’il priait, il a entendu une voix dans son esprit disant : « Arrête les garçons à vélo. » Jerry, un peu perplexe, s’est demandé ce que cela voulait dire. Pendant qu’il réfléchissait à cette impression, il a regardé dans la rue et a vu deux jeunes hommes en chemise blanche et cravate qui roulaient à vélo en direction de sa maison. Étonné de cette « coïncidence », il les a regardés passer. Puis, se rendant compte que la situation exigeait de lui d’agir, il a crié : « Hé, vous, s’il vous plaît arrêtez-vous ! Il faut que je vous parle ! »

Avec un regard à la fois interrogateur et enthousiaste, les jeunes gens se sont arrêtés. Pendant qu’ils s’avançaient, Jerry a remarqué qu’ils portaient un badge indiquant qu’ils étaient missionnaires de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Jerry les a regardés et a dit : « Cela peut sembler un peu étrange, mais j’étais en train de prier et on m’a dit d’arrêter ‘les garçons à vélo’. J’ai regardé dans la rue, et vous êtes arrivés. Est-ce que vous pouvez m’aider ? »

Les missionnaires ont souri et l’un d’eux a répondu : « Oui, je suis sûr qu’on peut. »

Jerry a expliqué la détresse inquiétante de Pricilla. Peu après, les missionnaires se réunissaient avec Pricilla, ses enfants et Jerry. Ils ont discuté du but de la vie et du plan éternel de Dieu pour eux. La foi de Jerry, de Pricilla et de ses enfants a grandi grâce à leurs prières sincères, leur étude du Livre de Mormon et l’accueil aimant des membres de l’Église. La grande foi de Jerry en Jésus-Christ est devenue encore plus forte. Les doutes et les idées de suicide de Pricilla ont fait place à l’espoir et au bonheur. Ils se sont fait baptiser et sont devenus membre de l’Église rétablie du Christ8.

Oui, les missionnaires peuvent aider de nombreuses manières. Par exemple, certains d’entre vous souhaitent peut-être en savoir davantage sur leurs ancêtres. Vous connaissez peut-être le nom de vos parents et de vos quatre grands-parents, mais qu’en est-il de vos huit arrière-grands-parents ? Connaissez-vous leur nom ? Est-ce que vous voudriez en savoir davantage sur eux ? Demandez aux missionnaires ! Ils peuvent vous aider9 ! Ils ont accès aux nombreux documents d’histoire familiale de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

Certains d’entre vous sont membres mais n’assistent pas actuellement aux réunions de l’Église. Vous aimez le Seigneur et vous pensez souvent à retourner dans son troupeau. Mais vous ne savez pas par où commencer. Je vous suggère de demander aux missionnaires10 ! Ils peuvent vous aider ! Ils peuvent aussi aider en faisant des leçons à vos êtres chers. Les missionnaires et nous, nous vous aimons, et nous voulons ramener la joie et la lumière de l’Évangile dans votre vie.

Certains d’entre vous veulent savoir comment vaincre une dépendance, vivre plus longtemps ou avoir une meilleure santé. Demandez aux missionnaires ! Ils peuvent vous aider ! Des études indépendantes ont montré, qu’en tant que groupe, les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, sont des personnes en bonne santé. Leur taux de mortalité fait partie des plus bas et leur longévité est plus grande que toutes celles rapportées à ce jour, d’autres groupes bien définis et étudiés sur une longue période de temps aux États-Unis11.

Certains d’entre vous pensent peut-être qu’ils ont une vie occupée et frénétique, cependant dans leur cœur, ils ressentent un vide lancinant, et sont sans direction et sans but. Demandez aux missionnaires ! Ils peuvent vous aider ! Ils peuvent vous en apprendre davantage sur le vrai but de la vie : pourquoi vous êtes ici sur terre et où vous allez après la mort. Vous pouvez apprendre comment l’Évangile rétabli de Jésus-Christ peut être une bénédiction dans votre vie au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer actuellement.

Si vous vous faites du souci à propos de votre famille, demandez aux missionnaires ! Ils peuvent vous aider ! Le renforcement des liens conjugaux et familiaux est de la plus grande importance pour les saints des derniers jours. Les membres de la famille peuvent être ensemble à jamais. Demandez aux missionnaires de vous apprendre comment cela est possible pour votre famille.

Les missionnaires peuvent aussi répondre à votre soif de plus grandes connaissances. L’esprit humain aspire à être éclairé. Que la vérité vienne d’un laboratoire scientifique ou par révélation de Dieu, nous la recherchons ! La gloire de Dieu, c’est véritablement l’intelligence12.

L’acquisition de connaissances se fait aussi bien dans le domaine spirituel que temporel. Nous insistons sur l’importance de comprendre les Écritures sacrées. Une étude indépendante a récemment montré que les saints des derniers jours sont les personnes qui en savent le plus sur le christianisme et la Bible13. Si vous voulez mieux comprendre la Bible, mieux comprendre le Livre de Mormon et avoir une plus grande compréhension de la fraternité des hommes et de la paternité de Dieu, demandez aux missionnaires ! Ils peuvent vous aider !

Beaucoup d’entre vous ont le profond désir d’aider les personnes en difficulté. Parce qu’ils suivent Jésus-Christ, les saints des derniers jours sont aussi poussés par cette envie insatiable14. Tout le monde peut se joindre à nous pour aider les nécessiteux et apporter du secours aux victimes de catastrophes partout dans le monde. Si vous voulez participer, demandez aux missionnaires ! Ils peuvent vous aider !

Et si vous voulez en savoir davantage sur la vie après la mort, sur les cieux, sur le plan de Dieu pour vous, ainsi que sur le Seigneur Jésus-Christ, son expiation et le rétablissement de son Église telle qu’elle avait été établie à l’origine, demandez aux missionnaires ! Ils peuvent vous aider !

Je sais que Dieu vit. Jésus est le Christ. Son Église a été rétablie. Je prie avec ferveur Dieu de bénir chacun de vous et chacun de nos précieux missionnaires. Au nom de Jésus-Christ, amen.

Montrer les références

  1.  

    1. Thomas S. Monson, « Nous voici de nouveau réunis », Le Liahona, nov. 2010, p. 6.

  2.  

    2. Voir Doctrine et Alliances 4:3.

  3.  

    3. Voir Matthieu 10:1 ; Luc 6:13 ; 10:1 ; Éphésiens 4:11–12.

  4.  

    4. Voir Doctrine et Alliances 1:30.

  5.  

    5.  Matthieu 28:19.

  6.  

    6. Voir Doctrine et Alliances 68:8 ; 84:62 ; 112:28.

  7.  

    7. Voir 1 Corinthiens 2:2 ; 2 Néphi 25:26.

  8.  

    8. Communication personnelle de W. Tracy Watson, ancien président de la mission de Mesa (Arizona, États-Unis).

  9.  

    9. Là où j’ai exprimé l’invitation « demandez aux missionnaires », vous pourriez aussi demander à un ami, membre de l’Église, de vous aider.

  10.  

    10. Les membres de votre famille qui sont pratiquants, vos amis et les dirigeants de l’Église seraient aussi heureux de vous aider.

  11.  

    11. Voir James E. Enstrom et Lester Breslow, « Lifestyle and Reduced Mortality among Active California Mormons, 1980–2004 », Preventative Medicine, vol. 46, 2008, p. 135.

  12.  

    12. Voir Doctrine et Alliances 93:36.

  13.  

    13. Voir U.S. Religious Knowledge Survey, (Pew Forum on Religion and Public Life, 28 sept. 2010), p. 7.

  14.  

    14. Voir Ram Cnaan, Van Evans et Daniel W. Curtis, Called to Serve: The Prosocial Behavior of Active Latter-day Saints, (École des politiques et des pratiques sociales de l’université de Pennsylvanie, 2012) ; « Mormon Volunteerism Highlighted in New Study » (16 mars 2012), http://www.mormonnewsroom.org/article/mormon-volunteerism-report ; Mormons in America: Certain in Their Beliefs, Uncertain of Their Place in Society (Pew Forum on Religion and Public Life, 12 janv. 2012), p. 43 ; Robert D. Putnam et David E. Campbell, American Grace: How Religion Divides and Unites Us, 2010, p. 444–454.