La joie de racheter les morts

Par Richard G. Scott

du Collège des douze apôtres


« Il implantera dans le cœur des enfants les promesses faites aux pères, et le cœur des enfants se tournera vers leurs pères. »

Le Seigneur a révélé à Joseph Smith, le prophète, un point de doctrine sublime concernant l’ordonnance sacrée du baptême. Cette lumière est venue alors que d’autres Églises chrétiennes enseignaient que la mort déterminait de façon irrévocable la destinée éternelle de l’âme. Elles enseignaient que les personnes qui avaient reçu le baptême étaient récompensées par une joie éternelle tandis que toutes les autres devaient subir un tourment éternel, sans espoir de rédemption.

La révélation du Seigneur indiquant que le baptême pouvait être accompli par procuration pour les morts en vertu de l’autorité appropriée de la prêtrise préservait la justice de sa déclaration : « Si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu1. » Le baptême par procuration peut, avec miséricorde, donner accès à cette ordonnance essentielle à toutes les personnes décédées qui sont dignes et qui ne l’ont pas reçue dans la condition mortelle.

Ce merveilleux enseignement est un témoignage supplémentaire de la nature universelle de l’expiation de Jésus-Christ. Il a permis que le salut soit accessible à toute âme qui se repent. Son expiation a vaincu la mort, et il permet aux personnes décédées qui sont dignes, de recevoir toutes les ordonnances du salut par procuration.

Dans une lettre écrite il y a plus de cent cinquante ans, Joseph Smith a déclaré : « Les saints ont la possibilité d’être baptisés pour… leurs proches qui sont décédés… qui ont reçu l’Évangile dans le monde spirituel de… ceux qui ont été désignés pour le leur prêcher2. » Plus tard, il a ajouté : « Les saints qui négligent d’œuvrer en faveur de leurs parents décédés le font au péril de leur propre salut3. »

Le prophète Élie a conféré les clés de l’œuvre par procuration à Joseph Smith dans le temple de Kirtland4 pour accomplir la promesse du Seigneur : « Il implantera dans le cœur des enfants les promesses faites aux pères, et le cœur des enfants se tournera vers leurs pères5. »

La compréhension de l’œuvre du temple et de l’histoire familiale qui la soutient, et les dispositions les concernant sont venues par d’autres révélations données à Joseph Smith et aux prophètes qui lui ont succédé. Tous les prophètes depuis Joseph Smith ont souligné le besoin crucial d’accomplir toutes les ordonnances pour nous-mêmes et pour nos ancêtres décédés.

L’œuvre du temple et l’histoire familiale sont une seule œuvre, en deux parties. Elles sont intimement liées, comme l’ordonnance du baptême et le don du Saint-Esprit. Certains membres ne peuvent peut-être pas accomplir ces deux œuvres pour des raisons de santé ou d’éloignement du temple.

Howard W. Hunter a enseigné :

« Nous devons accomplir dans le temple les ordonnances de la prêtrise nécessaires à notre propre exaltation ; nous devons ensuite les accomplir pour les personnes qui n’ont pas eu la possibilité d’accepter l’Évangile de leur vivant. On accomplit les ordonnances pour les autres en deux étapes : premièrement, en faisant des recherches généalogiques pour identifier nos ancêtres ; deuxièmement, en accomplissant les ordonnances du temple pour leur donner les mêmes possibilités que celles offertes aux vivants.

« Toutefois, de nombreux membres de l’Église sont limités dans leurs possibilités de se rendre au temple. Ils font de leur mieux. Ils font leurs recherches généalogiques et font accomplir les ordonnances du temple par d’autres. Inversement, il y a des membres qui effectuent les ordonnances du temple mais qui ne font pas de recherches généalogiques sur leurs propres lignées familiales. Bien qu’ils accomplissent un service divin en aidant autrui, ils se privent d’une bénédiction en ne recherchant pas leurs ancêtres décédés comme le commandement divin en a été donné par les prophètes des derniers jours…

« J’ai appris que les gens qui se livrent aux recherches généalogiques puis accomplissent les ordonnances du temple pour les personnes dont ils ont trouvé les noms connaissent la joie supplémentaire de recevoir les deux moitiés de la bénédiction6. »

Notre Père céleste veut que chacun de nous reçoive les deux parties de la bénédiction de cette œuvre cruciale accomplie par procuration. Il a inspiré d’autres personnes à nous montrer comment les recevoir. C’est à vous et à moi qu’il appartient d’obtenir ces bénédictions.

Toute œuvre que vous accomplirez dans le temple occupera utilement votre temps, mais les ordonnances reçues par procuration pour l’un de vos ancêtres donneront au temps passé dans le temple un caractère plus sacré, et vous recevrez des bénédictions encore plus grandes. La Première Présidence a déclaré : « Notre responsabilité la plus importante est de rechercher et de trouver nos propres ancêtres7. »

Vous les jeunes, voulez-vous connaître un moyen sûr d’éliminer de votre vie l’influence de l’adversaire ? Plongez-vous dans la recherche de vos ancêtres, préparez leurs noms pour les ordonnances sacrées accomplies par procuration dans le temple, puis allez au temple pour recevoir en leur faveur les ordonnances du baptême et du don du Saint-Esprit. Quand vous serez plus âgés, vous pourrez aussi prendre part à l’accomplissement des autres ordonnances. Je ne connais pas de plus grande protection contre l’influence de l’adversaire.

Dans la mission de Rostov-sur-le-Don, en Russie, les jeunes ont été invités à indexer chacun deux mille noms, puis à préparer au moins un nom de leur propre famille pour les ordonnances du temple. Ceux qui ont atteint ce but ont été invités à faire le long voyage pour se rendre au nouveau temple de Kiev, en Ukraine. Un des jeunes gens a raconté ce qu’il a vécu : « Je passais beaucoup de temps à jouer à des jeux sur l’ordinateur. Quand j’ai commencé à travailler à l’indexation, je n’avais plus le temps de jouer à des jeux. J’ai d’abord pensé : ‘Oh non ! C’est pas possible !’ Quand ce projet a pris fin, j’avais même perdu le goût de jouer… L’œuvre généalogique est une choses que nous pouvons faire ici-bas, et elle demeurera dans les cieux. »

Beaucoup de saints fidèles ont fait le travail de recherche de leurs ancêtres et utilisent l’option « réserver » de FamilySearch pour que les ordonnances soient accomplies par procuration par les membres de leur famille. La possibilité de réserver les noms a pour but de laisser un temps raisonnable aux personnes pour leur permettre d’accomplir les ordonnances pour leurs ancêtres directs et collatéraux. Il y a actuellement douze millions de noms et des millions d’ordonnances correspondantes qui sont réservés. Beaucoup de noms sont réservés depuis des années. Les ancêtres qui ont été trouvés sont sans doute impatients et enthousiastes quand leurs noms sont prêts pour les ordonnances. Cependant, ils ne doivent pas être très heureux quand ils doivent continuer d’attendre que leurs ordonnances soient accomplies.

Nous vous recommandons, à vous qui avez une grande réserve de noms, de les partager afin que des membres de votre famille élargie ou de votre paroisse et de votre pieu puissent vous aider à accomplir ce travail. Vous pouvez le faire en distribuant des cartes d’ordonnances aux membres de la paroisse et du pieu qui veulent aider, ou en utilisant le logiciel FamilySearch pour envoyer les noms directement au temple. C’est ce que fait Cindy Blevins, de Casper, au Wyoming, depuis des années.

Sœur Blevins a été baptisée quand elle était adolescente et est la seule membre de sa famille à s’être jointe à l’Église. Elle a accompli un travail gigantesque de recherche généalogique. Mais il y a beaucoup trop de noms pour qu’elle et sa famille immédiate s’occupent de tous. Par conséquent, elle a envoyé les noms au temple où, dit-elle, les ordonnances sont souvent accomplies dans les semaines qui suivent, souvent dans l’un des deux temples les plus proches de chez elle. Elle dit qu’elle aime à penser que des amis et des voisins de sa paroisse et de son pieu sont peut-être au nombre de ceux qui aident à accomplir l’œuvre pour ses ancêtres. Elle est reconnaissante qu’ils le fassent.

Ma femme bien-aimée, Jeanene, aimait rechercher son histoire familiale. Quand nos enfants étaient jeunes elle échangeait des heures de baby-sitting avec des amies pour pouvoir avoir quelques heures toutes les quelques semaines pour rechercher nos ancêtres. Après que le plus jeune de nos enfants a quitté la maison, elle a noté ce qui suit dans son journal personnel : « Je viens de prendre une décision et j’ai envie de me lever pour le proclamer. Ce qui était la chambre de Mike est devenu mon bureau de généalogie. Elle est bien équipée pour organiser les annales et y travailler. Je vais maintenant consacrer ma vie aux recherches vitales sur la famille et à l’envoi de noms au temple. Je suis très enthousiaste et impatiente de commencer8. »

Je cite un autre passage de son journal : « Le… miracle s’est produit pour moi dans le bureau de l’histoire familiale de Mel Olsen, qui m’a présenté un document imprimé contenant la généalogie de tous mes ancêtres connus, tirée de la mise à jour des registres informatisés d’Ancestral File [le fichier des ancêtres] envoyés à la société généalogique. Ils provenaient pour la plupart des registres du programme des quatre générations lancé par l’Église il y a de nombreuses années. J’avais été accablée en pensant à la tâche énorme qui m’attendait de rassembler tous les enregistrements issus de la recherche sur mes ancêtres à partir des groupements de famille pour les saisir tous dans l’ordinateur pour la première publication informatisée du Fichier des ancêtres. Et ils étaient tous là, beaux, organisés, imprimés et posés sur le bureau devant moi. J’étais si émerveillée et si bouleversée que je suis restée là, stupéfaite, puis je me suis mise à pleurer de joie… Pour quelqu’un qui a obstinément et méticuleusement mené des recherches pendant trente ans, l’informatisation de tous ces documents est vraiment exaltante. Et quand je pense aux centaines de milliers de gens qui sont ou seront bientôt occupés à saisir en quantités énormes des registres de recensement, des disquettes de recherche privée, etc., je suis très enthousiaste. C’est vraiment l’œuvre du Seigneur et il la dirige9. »

J’ai suffisamment goûté aux fruits de cette œuvre sublime pour savoir que les clés qu’Élie a rétablies en les conférant à Joseph Smith permettent à nos cœurs d’être unis et à chacun d’entre nous d’être lié à ceux de nos ancêtres qui attendent notre aide. Par nos efforts dans les saints temples ici-bas en vertu de l’autorité déléguée par le Sauveur, nos ancêtres reçoivent les ordonnances salvatrices qui leur permettent de connaître un bonheur éternel.

Par le passé, des personnes motivées par une conviction profonde de la sainteté de l’œuvre ont vaillamment relevé un défi comparable à celui de moissonner seul tout le blé du Nebraska. À présent, de nombreuses moissonneuses puissantes sont à l’œuvre. Ensemble, nous pouvons accomplir le travail requis, et nous le ferons.

Je témoigne que l’Esprit d’Élie touche le cœur de beaucoup des enfants de notre Père dans le monde entier, ce qui donne à l’œuvre pour les morts une accélération sans précédent.

Mais qu’en est-il de vous ? Avez-vous prié à propos de l’œuvre pour vos propres ancêtres ? Mettez de côté ce qui dans votre vie n’a pas vraiment d’importance. Décidez de faire quelque chose qui aura des conséquences éternelles. Peut-être avez-vous été poussés à rechercher des ancêtres, mais ne vous sentez-vous pas l’âme d’un généalogiste. Ne voyez-vous pas que vous n’avez plus besoin d’en être un ? Tout commence par l’amour et le désir sincère d’aider les personnes qui, de l’autre côté du voile, ne peuvent faire les choses elles-mêmes. Renseignez-vous. Il y a quelqu’un près de chez vous qui peut vous aider à réussir.

Cette œuvre est une œuvre spirituelle, un gigantesque effort de coopération des deux côtés du voile, où l’aide va dans les deux sens. Où que vous soyez dans le monde, à l’aide de la prière, avec de la foi, de la détermination, de la diligence et quelques sacrifices, vous pouvez apporter une aide considérable. Commencez maintenant. Je vous promets que le Seigneur vous aidera à trouver un moyen. Et vous vous sentirez incroyablement bien. Au nom de Jésus-Christ. Amen.

Montrer les références

  1.  

    1.  Jean 3:5.

  2.  

    2.  History of the Church, 4:231.

  3.  

    3.  Enseignements des présidents de l’Église, Joseph Smith, 2007, p. 507.

  4.  

    4. Voir Doctrine et Alliances 110:13–16 .

  5.  

    5.  Doctrine et Alliances 2:2  ; italiques ajoutés.

  6.  

    6. Howard W. Hunter, « Un peuple motivé par le temple », L’Étoile, mai 1995, p. 3–7.

  7.  

    7. Lettre de la Première Présidence du 29 février 2012, italiques ajoutés.

  8.  

    8. Jeanene Watkins Scott, journal personnel, avril 1988.

  9.  

    9. Jeanene Watkins Scott, journal personnel, 23 septembre 1989.