Votre devoir sacré de servir

Par David L. Beck

Président général des Jeunes Gens


Vous avez reçu le pouvoir, l’autorité et le devoir sacré de servir dès que vous avez été ordonnés à la prêtrise.

La joie du service

Jeunes gens de la Prêtrise d’Aaron, vous êtes des fils bien-aimés de Dieu et il a une grande œuvre à vous faire accomplir. Pour accomplir cette œuvre, vous devez remplir votre devoir sacré de servir les autres1.

Savez-vous ce que servir veut dire ? Réfléchissez à cette question pendant que je vous parle d’une jeune fille qui s’appelle Chy Johnson.

Quand elle a commencé le lycée l’an dernier, Chy a été victime d’un harcèlement cruel et inconsidéré. On la maltraitait, on la bousculait, on se moquait d’elle quand elle entrait en classe, certains élèves lui jetaient même des ordures. Vous avez probablement vu, vous aussi, des gens maltraités comme cela dans votre école.

Pour un trop grand nombre de gens, l’adolescence est une période de solitude et de peur. Ce n’est pas une fatalité. Heureusement pour Chy, il y avait des jeunes gens dans son école qui comprenaient ce que servir veut dire.

Sa mère avait demandé aux professeurs de faire cesser les brimades, mais en vain. Elle a alors pris contact avec Carson Jones, un détenteur de la Prêtrise d’Aaron et quarterback vedette de l’équipe de football. Elle lui a demandé de l’aider à trouver qui étaient les persécuteurs.

Carson a accepté d’aider ; mais en son for intérieur, il estimait qu’il pouvait faire bien plus que de trouver les persécuteurs. L’Esprit lui a murmuré qu’il devait aider Chy à se sentir aimée.

Il a demandé à quelques-uns de ses coéquipiers de se joindre à lui dans ce service pour Chy. Ils l’ont invitée à s’asseoir avec eux pendant le déjeuner. Ils l’ont accompagnée en classe pour veiller à ce qu’elle soit en sécurité. Il n’est pas surprenant qu’avec des joueurs de football comme amis proches, plus personne ne l’ait harcelée.

La saison de football a été passionnante pour l’équipe de football. Mais même dans l’enthousiasme d’une saison sans défaite, ces jeunes gens n’ont pas oublié Chy. Ils l’ont invitée à rejoindre l’équipe sur le terrain après les matchs. Elle s’est sentie aimée et appréciée. Elle s’est sentie en sécurité. Elle était heureuse.

L’équipe a remporté le championnat de l’État. Mais quelque chose de plus important qu’un championnat de football s’est produit dans leur école. L’exemple de ces jeunes gens a motivé d’autres élèves à être plus accueillants, plus amicaux. Maintenant, ils se traitent mutuellement avec plus de gentillesse et de respect.

Les médias nationaux ont découvert ce que ces jeunes gens avaient fait et ont raconté leur histoire dans tout le pays. Ce qui avait commencé comme un effort pour servir une personne inspire des milliers d’autres à faire de même.

La mère de Chy appelle ces jeunes gens des « anges déguisés ». Carson et ses amis se hâtent de dire que Chy a été bien plus une bénédiction dans leur vie qu’eux dans la sienne. Voilà ce qui arrive quand on se perd au service de son prochain : on se trouve soi-même2. On change et l’on progresse comme on ne pourrait le faire autrement. Ces jeunes gens ont connu la joie du service et continuent de chercher des occasions de faire du bien à autrui. Ils sont impatients d’étendre leur service dans les mois à venir lorsqu’ils seront missionnaires à plein temps3.

Un besoin et un devoir

Il y a des milliers de Chy Johnson dans le monde, des personnes qui ont besoin de ressentir l’amour de leur Père céleste. Elles sont dans votre école, dans votre collège et même dans votre famille. Certaines viennent tout de suite à l’esprit. D’autres ont des besoins qui sont moins flagrants. Quasiment toutes les personnes que vous connaissez peuvent d’une certaine manière bénéficier de votre service. Le Seigneur compte sur vous pour leur tendre la main.

Il n’est pas nécessaire que vous soyez une célébrité sportive pour servir les autres. Vous avez reçu le pouvoir, l’autorité et le devoir sacré de servir dès que vous avez été ordonnés à la prêtrise. James E. Faust a enseigné : « La prêtrise est l’autorité déléguée à l’homme d’exercer le ministère au nom de Dieu4. » La Prêtrise d’Aaron détient les clés du ministère d’anges5.

Si vous aimez ses enfants, notre Père céleste vous guidera, et les anges vous aideront6. Vous recevrez le pouvoir de faire du bien aux gens et de secourir des âmes.

Jésus-Christ est votre exemple. Il « est venu, non pour être servi, mais pour servir7 ». Servir veut dire aimer les autres et se soucier d’eux. Cela veut dire s’occuper de leurs besoins physiques et spirituels. Dit simplement, cela veut dire faire ce que le Sauveur ferait s’il était là.

Votre famille

Commencez chez vous. C’est là que vous pouvez accomplir le service le plus important8.

Voulez-vous faire une expérience intéressante ? La prochaine fois que votre mère vous demandera de l’aide dans la maison, dites quelque chose comme : « Merci, maman, de me le demander. Ça me fait plaisir d’aider. » Puis voyez sa réaction. Certains d’entre vous devront peut-être réviser leurs connaissances en secourisme avant d’essayer. Il se peut qu’elle s’évanouisse. Quand vous l’aurez réanimée, vous remarquerez une amélioration notable dans vos relations avec elle ainsi qu’un surcroît de l’Esprit chez vous.

Ce n’est qu’une façon de servir dans votre famille ; il y en a plein d’autres. Vous servez quand vous dites des paroles gentilles aux membres de votre famille. Vous servez quand vous traitez vos frères et sœurs comme vos meilleurs amis.

Le plus important peut-être, c’est que vous servez quand vous aidez votre père dans son devoir de dirigeant spirituel du foyer. Encouragez la soirée familiale, la prière familiale et l’étude des Écritures en famille et accordez un soutien entier à ces activités. Faites votre part pour veiller à ce que l’Esprit soit présent chez vous. Cela renforcera votre père dans son rôle et vous préparera à être père un jour. Si vous n’avez pas de père chez vous, votre responsabilité de servir votre famille est d’autant plus nécessaire.

Votre collège

Vous avez aussi le devoir de servir au sein de votre collège.

La prêtrise s’étend dans le monde entier. Vous êtes nombreux à répondre à l’appel du président Monson de secourir. Il y a plus de détenteurs de la Prêtrise d’Aaron pratiquants aujourd’hui qu’il y en a jamais eu dans l’histoire de l’Église. Cependant, il y en a qui ne sont pas pratiquants et qui ont besoin de vous.

En juin dernier, quand une nouvelle branche a été créée à Bangalore, en Inde, le seul jeune homme présent à la réunion de prêtrise était un diacre qui s’appelait Gladwin et qui venait tout juste d’être ordonné.

Gladwin, accompagné du président des Jeunes Gens et du président de branche, a commencé à appeler les jeunes gens non pratiquants et à aller les voir chez eux. Bientôt, un deuxième jeune homme, Samuel, a commencé à revenir à l’église.

Chaque semaine, Gladwin et Samuel appelaient tous ceux qui n’avaient pas assisté à la réunion de collège pour leur raconter ce qu’ils avaient appris. Ils les ont aussi appelés pour leur anniversaire ou sont allés les voir. Un par un, les jeunes non pratiquants se sont liés d’amitié avec eux et ont commencé à accepter l’invitation d’aller aux activités du collège, d’assister aux réunions du collège et se sont mis à servir eux-mêmes. Aujourd’hui, tous les jeunes gens de la branche sont pratiquants dans l’Église.

Les Écritures enseignent que les membres des collèges de la prêtrise d’Aaron doivent siéger en conseil et s’édifier, c’est à dire s’instruire et se fortifier, les uns les autres9. On édifie quand on enseigne les vérités de l’Évangile, quand on raconte des expériences spirituelles et quand on rend témoignage. Le programme d’étude pour les jeunes encourage ce genre d’échange dans les réunions de collège mais cela ne peut se produire que lorsque tous les membres du collège se sentent aimés et respectés. Les moqueries et les taquineries n’ont pas leur place dans une réunion de collège, surtout lorsque l’on exprime ouvertement ses sentiments. Les présidences de collège doivent prendre les devants pour veiller à ce que les réunions de collège soient un lieu sûr où tout le monde peut participer.

L’apôtre Paul nous lance cette exhortation : « Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent10. »

Les détenteurs de la prêtrise n’utilisent jamais de langage vulgaire ou grossier. Ils ne rabaissent ni ne blessent personne. Ils édifient et fortifient toujours leur prochain. C’est une manière simple mais très efficace de servir.

En tout temps

L’œuvre du ministère ne se limite pas aux ordonnances, aux visites au foyer ou aux projets occasionnels de service. Nous sommes en permanence des hommes de la prêtrise, pas seulement le dimanche et pas seulement quand nous portons une chemise blanche et une cravate. Nous avons le devoir de servir partout où nous sommes. Servir n’est pas simplement une chose que nous faisons, cela définit qui nous sommes.

Servez chaque jour. Il y a des occasions tout autour de vous. Cherchez-les. Demandez au Seigneur de vous aider à les reconnaître. Vous découvrirez que, le plus souvent, ce sont des petites actions sincères, qui aident les autres à devenir disciples de Jésus-Christ11.

Grâce à vos efforts pour être dignes de l’Esprit, vous reconnaîtrez les pensées et les sentiments qui vous pousseront à servir. En donnant suite à ces chuchotements, vous en recevrez davantage, et les occasions et votre capacité de servir grandiront et se développeront.

Mes jeunes frères, je témoigne que vous avez reçu l’autorité et le pouvoir de la magnifique Prêtrise d’Aaron pour servir au nom de Dieu.

Je témoigne que, si vous le faites, vous serez un instrument entre ses mains pour aider les autres. Votre vie sera plus riche et aura plus de sens. Vous trouverez plus de force pour résister au mal. Vous trouverez le vrai bonheur, celui qui n’est connu que des véritables disciples de Jésus-Christ.

Puissiez-vous connaître la joie d’accomplir votre devoir sacré de servir. C’est là ma prière, au nom de Jésus-Christ. Amen.

Montrer les références

  1.  

    1. Voir Doctrine et Alliances 84:111.

  2.  

    2. Voir Marc 8:35.

  3.  

    3. Voir Trent Toone, « Kindness of Arizona High School QB Carson Jones and Teammates Has Gone Viral », Deseret News, 9 nov. 2012, deseretnews.com/article/865566351/Kindness-of-Arizona-high-school-QB-Carson-Jones-and-teammates-has-gone-viral.html.

  4.  

    4. James E. Faust, « Message à mes petits-fils », Le Liahona, mai 2007, p. 54 ; italiques ajoutés.

  5.  

    5. Voir Doctrine et Alliances 13:1.

  6.  

    6. Voir Doctrine et Alliances 84:88.

  7.  

    7. Voir Matthieu 20:27-28.

  8.  

    8. Voir Manuel 2 : Administration de l’Église, 2010, 2.4.5.

  9.  

    9. Voir Doctrine et Alliances 107:85.

  10.  

    10. Éphésiens 4:29.

  11.  

    11. Voir Manuel 2, 3.2.3.