Venez nous rejoindre

Par Dieter F. Uchtdorf

Deuxième conseiller dans la Première Présidence


Quelles que soient votre situation, votre histoire personnelle ou la force de votre témoignage, il y a de la place pour vous dans l’Église.

Il était une fois un homme qui rêvait qu’il se trouvait dans une grande salle où toutes les religions du monde étaient réunies. Il se rendait compte que chaque religion avait beaucoup de choses qui semblaient désirables et dignes.

Il rencontre un couple charmant qui représente l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours et lui demande : « Et vous, qu’exigez-vous de vos membres ? »

« Nous n’exigeons rien, répond-il. Mais le Seigneur demande que nous lui consacrions tout. »

Le couple lui parle alors des appels dans l’Église, de l’enseignement au foyer et des visites d’enseignement, des missions à plein temps, des soirées familiales hebdomadaires, de l’œuvre du temple, du service d’entraide et humanitaire et de la responsabilité d’enseigner.

« Est-ce que vous payez les personnes pour tout ce qu’elles font ? demande l’homme.

— Oh, non, explique le couple. Ils donnent de leur temps gratuitement.

Et aussi, tous les six mois, les membres de notre Église passent un week-end à assister à dix heures de conférence générale.

— Dix heures à écouter des gens faire des discours ? s’étonne l’homme.

Et vos services religieux hebdomadaires ? Combien de temps durent-ils ?

— Trois heures, tous les dimanches !

— Oh là là, dit l’homme. Est-ce que les membres de votre Église font vraiment ce que vous dites ?

— Oui et plus encore. Nous n’avons même pas mentionné l’histoire familiale, les camps pour les jeunes, les veillées, l’étude des Écritures, la formation de dirigeants, les activités des jeunes dans la semaine, le séminaire matinal, l’entretien des bâtiments de l’Église, et évidemment, il y a la loi de santé du Seigneur, le jeûne mensuel pour aider les pauvres, et la dîme. »

L’homme dit : « Maintenant je suis perplexe. Pourquoi voudrait-on adhérer à une telle Église ? »

Le couple sourit et dit : « On se demandait si vous alliez poser la question. »

Pourquoi voudrait-on adhérer à une telle Église ?

À une époque où de nombreuses Églises de par le monde connaissent une diminution importante de leurs membres, l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, bien que petite comparée à beaucoup d’autres, est l’une des Églises qui grandissent le plus rapidement au monde. Depuis septembre 2013, l’Église compte plus de quinze millions de membres dans le monde.

Il existe de nombreuses raisons à cela, mais je vais vous en présenter quelques-unes.

L’Église du Sauveur

Tout d’abord, l’Église a été rétablie de nos jours par Jésus-Christ lui-même. Vous y trouverez l’autorité d’agir en son nom, de baptiser pour la rémission des péchés, de conférer le don du Saint-Esprit et de sceller sur la terre et dans les cieux1.

Les personnes qui se joignent à l’Église aiment le Sauveur Jésus-Christ et veulent le suivre. Elles se réjouissent de savoir que Dieu parle de nouveau à l’homme. Quand elles reçoivent des ordonnances de la prêtrise sacrées et font alliance avec Dieu, elles peuvent ressentir son pouvoir dans leur vie2. Quand elles entrent dans le saint temple, elles sentent qu’elles sont en sa présence. Quand elles lisent les Saintes Écritures3 et suivent les enseignements de ses prophètes, elles se rapprochent du Sauveur qu’elles aiment tant.

Une foi active

Une autre raison est que l’Église donne des occasions de faire du bien.

Croire en Dieu est louable, mais la majorité des gens veulent faire plus que d’écouter des sermons inspirants ou de rêver de leur demeure là-haut4. Ils veulent mettre leur foi en pratique. Ils veulent se retrousser les manches et s’engager dans cette grande cause.

Et c’est ce qui se passe lorsqu’ils nous rejoignent : ils ont de nombreuses occasions de traduire leurs talents, leur compassion et leur temps en bonnes œuvres. Comme nous n’avons pas de clergé local rémunéré dans nos assemblées à travers le monde, nos membres accomplissent l’œuvre du ministère eux-mêmes. Ils sont appelés par inspiration. Quelquefois nous nous portons volontaires, quelquefois nous sommes « désignés d’office ». Nous considérons ces responsabilités non comme des fardeaux mais comme des occasions d’accomplir les alliances que nous faisons avec joie de servir Dieu et ses enfants.

Précieuses bénédictions

Une troisième raison pour laquelle les gens se joignent à l’Église est que le chemin des disciples conduit à de précieuses bénédictions.

Nous considérons le baptême comme le point de départ de notre voyage de disciple. Marcher tous les jours avec Jésus-Christ apporte la paix, un but dans la vie, et une joie profonde et le salut éternel dans le monde à venir.

Les gens qui suivent fidèlement ce chemin évitent un grand nombre des pièges, des chagrins et des regrets de la vie.

Les pauvres en esprit et les cœurs honnêtes y trouvent de grands trésors de connaissance.

Ceux qui souffrent ou sont affligés y trouvent la guérison.

Ceux qui portent le poids du péché y trouvent le pardon, la liberté et le repos.

À ceux qui partent

La recherche de la vérité a conduit des millions de personnes vers l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Cependant, il y en a qui quittent l’Église qu’ils avaient autrefois aimée.

On pourrait se demander : « Si l’Évangile est si merveilleux, pourquoi certains le quittent-ils ? »

On suppose parfois que c’est parce qu’ils ont été offensés, ou parce qu’ils étaient paresseux ou encore pécheurs. En réalité, ce n’est pas aussi simple. En fait, il n’y a pas qu’une seule raison qui s’applique à toutes les situations.

Certains de nos chers membres se demandent pendant des années s’ils doivent se détacher de l’Église.

Dans cette Église où nous respectons tant le libre arbitre, qui a été rétablie par un jeune homme qui se posait des questions et cherchait des réponses, nous respectons les personnes qui recherchent honnêtement la vérité. Cela peut nous briser le cœur quand leur parcours les éloigne de l’Église que nous aimons et de la vérité que nous y avons trouvée, mais nous respectons leur droit d’adorer le Dieu Tout-Puissant selon les inspirations de leur conscience, tout comme nous réclamons ce même droit5.

Questions sans réponse

Certains ont des questions restées sans réponse à propos de choses qui ont été faites ou dites dans le passé. Nous reconnaissons franchement qu’en près de deux cents ans d’histoire de l’Église, nourrie d’un ensemble ininterrompu d’événements inspirés, honorables et divins, il s’est fait et dit des choses qui pourraient amener les gens à s’interroger.

Quelquefois des questions surgissent simplement parce que nous n’avons pas encore tous les renseignements et qu’il nous faut juste un peu plus de patience. Lorsque toute la vérité sera finalement connue, les choses qui n’avaient pas de sens à nos yeux seront résolues à notre entière satisfaction.

Parfois, il existe une différence d’opinion quant à ce que les « faits » signifient réellement. Une question qui suscite le doute chez certains peut, après une étude minutieuse, édifier la foi chez d’autres.

Les erreurs de gens imparfaits

Et, pour être tout à fait franc, il y a eu des fois où les membres ou les dirigeants de l’Église ont tout bonnement fait des erreurs. Il a pu se dire ou se faire des choses qui n’étaient pas conformes à nos valeurs, à nos principes ou notre doctrine.

Je suppose que l’Église ne serait parfaite que si elle était dirigée par des êtres parfaits. Dieu est parfait et sa doctrine est pure. Mais il œuvre par notre intermédiaire, nous, ses enfants imparfaits, et les gens imparfaits font des erreurs.

À la page de titre du Livre de Mormon, nous lisons : « Et maintenant s’il y a des fautes, ce sont les erreurs des hommes ; c’est pourquoi ne condamnez pas les choses de Dieu, afin d’être trouvés sans tache devant le siège du jugement du Christ6. »

Il en a toujours été ainsi et ce le sera jusqu’au jour parfait où le Christ lui-même régnera personnellement sur la terre.

Il est dommage que certains aient trébuché à cause des erreurs commises par des hommes. Mais en dépit de cela, la vérité éternelle de l’Évangile rétabli qui se trouve dans l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours n’est pas ternie, diminuée ou détruite.

En tant qu’apôtre du Seigneur Jésus-Christ ayant assisté personnellement aux conseils et aux travaux de l’Église, je témoigne solennellement qu’il n’est pas de décision importante concernant cette Église ou ses membres qui ne soit prise sans que l’on recherche avec ferveur l’inspiration, la direction et l’approbation de notre Père éternel. C’est l’Église de Jésus-Christ. Dieu ne laissera pas son Église s’éloigner du cours qui lui est affecté, ni manquer d’accomplir sa destinée divine.

Il y a de la place pour vous

À vous qui vous êtes détachés de l’Église, je dis, mes chers amis, qu’il y a encore une place ici pour vous.

Venez ajouter vos talents, vos dons et votre énergie aux nôtres. Ainsi, nous deviendrons tous meilleurs.

Certains pourraient se demander : « Mais en ce qui concerne mes doutes ? »

Il est normal de se poser des questions. Souvent, la graine de la recherche honnête germe et se développe jusqu’à devenir un grand chêne de connaissance. Il y a peu de membres de l’Église qui, à un moment ou à un autre, ne se sont pas débattus avec des questions graves et épineuses. Un des objectifs de l’Église est de nourrir et de cultiver la graine de la foi, même, quelquefois, dans les terrains sablonneux du doute et de l’incertitude. La foi, c’est espérer en des choses qui ne sont pas vues, mais qui sont vraies7.

C’est pourquoi, je vous en prie, mes chers frères et sœurs, mes chers amis, doutez de vos doutes avant de douter de votre foi8. Nous ne devons jamais permettre au doute de nous garder prisonniers et de nous tenir éloignés de l’amour, de la paix et des dons de Dieu qui sont accordés par la foi au Seigneur Jésus-Christ.

Certains pourraient dire : « Je ne suis pas à ma place parmi les gens de l’Église. »

Si vous pouviez voir en notre cœur, vous trouveriez probablement que vous avez plus votre place avec nous que nous ne le supposez. Vous pourriez être surpris de trouver que nous avons des aspirations profondes, des problèmes et des espoirs qui ressemblent aux vôtres. Votre passé ou votre éducation peuvent sembler différents de ce que vous percevez chez beaucoup de saints des derniers jours, mais cela pourrait être une bénédiction. Frères et sœurs, chers amis, nous avons besoin de vos talents et de votre point de vue uniques. La diversité des personnes et des gens dans le monde entier est une force pour l’Église.

Certains pourraient dire : « Je ne pense pas pouvoir vivre à la hauteur de vos principes. »

Raison de plus pour venir ! L’Église est conçue pour nourrir les personnes imparfaites, qui ont des difficultés et celles qui sont épuisées. Elle est remplie de gens qui désirent de tout leur cœur respecter les commandements, même s’ils n’ont pas encore maîtrisé leur application.

Certains pourraient dire : « Je connais un membre de votre Église qui est hypocrite. Je ne pourrais jamais adhérer à une Église qui a quelqu’un comme lui en son sein. »

Nous sommes tous des hypocrites si vous définissez l’hypocrite comme quelqu’un qui ne réussit pas à vivre parfaitement ce qu’il croit. Nul parmi nous n’est tout à fait semblable au Christ comme nous savons que nous devrions être. Mais nous aspirons sincèrement à surmonter nos fautes et le désir de pécher qui est en nous. De tout notre cœur et de toute notre âme, nous aspirons à devenir meilleurs avec l’aide de l’expiation de Jésus-Christ.

Si c’est ce que vous désirez, alors, quelles que soient votre situation, votre histoire personnelle ou la force de votre témoignage, il y a de la place pour vous dans l’Église. Venez nous rejoindre !

Venez nous rejoindre !

En dépit de nos imperfections humaines, je suis convaincu que vous trouverez parmi les membres de l’Église un grand nombre des plus belles âmes que ce monde a à offrir. L’Église de Jésus-Christ semble attirer les personnes aimables, bienveillantes, honnêtes et industrieuses.

Si vous vous attendez à y trouver des gens parfaits, vous allez être déçus. Mais si vous recherchez la pure doctrine du Christ, la parole de Dieu « qui guérit l’âme blessée9 », et l’influence sanctificatrice du Saint-Esprit, vous les trouverez ici. À cette époque où la foi diminue, où tant de personnes se sentent éloignées des bras de Dieu, vous trouverez ici des gens qui aspirent à connaître leur Sauveur et à se rapprocher de lui en servant Dieu et leurs prochains, tout comme vous. Venez nous rejoindre !

Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller ?

Je me rappelle un moment de la vie du Sauveur où beaucoup l’ont abandonné10. Jésus a demandé à ses douze disciples :

« Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller ?

« Simon Pierre lui répondit : Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle11. »

Parfois, nous devons répondre à la même question. Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller ? Ou bien nous en tiendrons-nous, comme Pierre, fermement aux paroles de la vie éternelle ?

Si vous recherchez la vérité, un sens à la vie et une façon de traduire la foi en actes ; si vous recherchez un endroit où vous vous sentirez chez vous : Venez nous rejoindre !

Si vous avez quitté la foi que vous aviez un jour embrassée : revenez. Rejoignez-nous !

Si vous êtes tentés d’abandonner : restez encore un peu. Il y a de la place pour vous.

Je lance cette supplication à tous ceux qui entendent ou lisent ces paroles : venez nous rejoindre. Venez prêter l’oreille au doux appel du Christ. Prenez votre croix et suivez-le12.

Venez nous rejoindre ! Car vous trouverez ici ce qui est sans prix.

Je témoigne que vous y trouverez les paroles de la vie éternelle, la promesse de la rédemption bénie et le chemin qui mène à la paix et au bonheur.

Je prie sincèrement pour que votre quête de la vérité suscite en votre cœur le désir de nous rejoindre. Au nom sacré de Jésus-Christ. Amen.

Montrer les références

  1.  

    1. Voir Matthieu 16:18–19 ; Hélaman 10:7.

  2.  

    2. Voir Doctrine et Alliances 84:20.

  3.  

    3. Voir 2 Néphi 33:10.

  4.  

    4. Voir « Have I Done Any Good? » Hymns, n° 223.

  5.  

    5. Voir le onzième article de foi.

  6.  

    6. Page de titre du Livre de Mormon ; voir Mormon 8:17.

  7.  

    7. Voir Hébreux 11:1 ; Alma 32:21.

  8.  

    8. Voir F. F. Bosworth, Christ the Healer, 1924, p. 23.

  9.  

    9. Jacob 2:8.

  10.  

    10. Voir Jean 6:66.

  11.  

    11. Jean 6:67–68.

  12.  

    12. Voir Matthieu 16:24.