La conférence générale: Affermir la foi et le témoignage

Par Robert D. Hales

du Collège des douze apôtres


Oh, comme nous avons besoin de la conférence générale ! Grâce aux conférences, notre foi est affermie et notre témoignage approfondi.

Merci, président Monson, de votre enseignement et de votre exemple de service chrétien et de la responsabilité que vous nous donnez à tous d’être missionnaires. Nous prions continuellement pour vous.

Dans notre dispensation, le Sauveur Jésus-Christ a appelé un rassemblement de saints, « ma conférence générale1 ».

Où que nous soyons dans ce monde, quel que soit le moyen par lequel nous suivons ces sessions, je témoigne que nous sommes rassemblés pour sa conférence. Je témoigne aussi que nous entendrons sa parole, car il a dit : « Que ce soit par ma voix ou par la voix de mes serviteurs, c’est la même chose2. »

Les conférences ont toujours fait partie de la véritable Église de Jésus-Christ. Adam a rassemblé sa postérité et a prophétisé des choses à venir. Moïse a rassemblé les enfants d’Israël et leur a enseigné les commandements qu’il avait reçus. Le Sauveur a instruit des multitudes rassemblées en Terre sainte, ainsi que sur le continent américain. Pierre a rassemblé les croyants à Jérusalem. La première conférence générale tenue dans ces derniers jours a été organisée deux mois seulement après l’organisation de l’Église et les conférences ont continué jusqu’à aujourd’hui même.

Ces conférences se tiennent toujours sous la direction du Seigneur, selon les inspirations de son Esprit3. Nous n’avons pas de sujet précis attribué. Pendant des semaines et des mois, et souvent pendant des nuits blanches, nous nous confions au Seigneur. Grâce au jeûne, à la prière, à l’étude et à la méditation, nous apprenons le message qu’il veut que nous transmettions.

Certains pourraient demander : « Pourquoi l’inspiration ne vient-elle pas plus facilement et plus rapidement ? » Le Seigneur a enseigné à Oliver Cowdery : « Tu dois l’étudier dans ton esprit ; alors tu dois me demander si c’est juste4. » Les discours de conférence nous viennent après une préparation dans la prière, par l’intermédiaire du Saint-Esprit.

Ce principe est vrai pour tous les membres de l’Église quand nous nous préparons à participer à des conférences de paroisse et de pieu ainsi qu’à des conférences générales. Nous étudions dans notre esprit ce dont nous avons besoin et ce que nous désirons de notre Père céleste, et nous prions pour comprendre et mettre en pratique ce qui nous est enseigné. Quand le moment de la conférence arrive, nous sacrifions d’autres activités, délaissant les choses de ce monde pour rechercher les choses d’un monde meilleur5. Ensuite, nous rassemblons notre famille pour écouter la parole du Seigneur, comme l’a fait le peuple du roi Benjamin6.

Les enfants et les jeunes aiment être inclus. Nous commettons une grave erreur si nous présumons que la conférence est au-dessus de leurs capacités intellectuelles ou de leur sensibilité spirituelle. Jeunes membres de l’Église, je vous promets que, si vous écoutez, vous sentirez l’Esprit gonfler au-dedans de vous. Le Seigneur vous dira ce qu’il veut que vous fassiez de votre vie.

Pendant les conférences, nous pouvons recevoir la parole du Seigneur pour notre cas précis. Un membre a témoigné : « En écoutant votre discours, j’étais ébahi… Votre discours était de la révélation personnelle directement du Seigneur pour ma famille. Je n’ai jamais reçu de manifestation aussi forte de l’Esprit dans ma vie que pendant ces minutes où le Saint-Esprit m’a parlé directement. »

Un autre a dit : « Je n’avais encore jamais ressenti aussi profondément qu’un discours m’était adressé. »

Cela est possible parce que le Saint-Esprit porte la parole du Seigneur jusqu’à notre cœur en des termes que nous pouvons comprendre7. Quand je prends des notes pendant la conférence, je n’écris pas toujours exactement ce que dit l’orateur ; je note les conseils personnalisés que l’Esprit me donne.

Ce qui est dit n’est pas aussi important que ce que nous entendons et ce que nous ressentons8. C’est la raison pour laquelle nous faisons l’effort de suivre la conférence dans un cadre où la petite voix douce de l’Esprit peut être clairement entendue, ressentie et comprise.

Oh, comme nous avons besoin de la conférence générale ! Grâce aux conférences, notre foi est affermie et notre témoignage approfondi. Et quand nous sommes convertis, nous nous aidons mutuellement à rester forts au milieu des traits enflammés de ces derniers jours9.

Ces dernières décennies, les malentendus et les persécutions intenses qu’ont connus les premiers saints ont en grande partie été épargnés à l’Église. Cela ne sera pas toujours le cas. Le monde s’éloigne du Seigneur, plus vite et plus loin que jamais auparavant. L’adversaire a été lâché sur la terre. Nous regardons, entendons, lisons, étudions les paroles des prophètes, et nous en parlons afin d’être avertis et protégés. Par exemple, la déclaration au monde sur la famille a été donnée longtemps avant que nous ne connaissions les problèmes auxquels la famille fait face maintenant. « Le Christ vivant : Le témoignage des apôtres » a été préparé avant que nous n’en ayons le plus besoin.

Nous ne connaissons peut-être pas toutes les raisons pour lesquelles les prophètes et les autres orateurs nous parlent de certains sujets pendant la conférence, mais le Seigneur le sait. Harold B. Lee a enseigné : « Notre seule sécurité en tant que membres de cette Église c’est… [d’]écouter les paroles et les commandements que le Seigneur donne par l’intermédiaire de son prophète… Certaines choses demanderont de la patience et de la foi. Peut-être n’aimerez-vous pas ce qu’énonce l’autorité de l’Église. Peut-être cela sera-t-il en contradiction avec vos opinions [personnelles] et vos idées sociales. Peut-être cela vous gênera-t-il dans vos relations sociales. Mais si vos écoutez ces choses comme si elles sortaient de la bouche du Seigneur lui-même, avec patience et avec foi, vous avez la promesse que ‘les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre vous… et [que] le Seigneur Dieu dispersera les pouvoirs des ténèbres devant vous et ébranlera les cieux pour votre bien et pour la gloire de son nom’ (D&A 21:6)10. »

Comment le président Lee savait-il ce que nous affronterions à notre époque ? Il le savait parce qu’il était prophète, voyant et révélateur. Et si nous écoutons les prophètes et leur obéissons maintenant, notamment ceux qui parleront à cette conférence, nous serons fortifiés et protégés.

C’est une fois que la conférence générale est finie que nous en recevons les plus grandes bénédictions. Souvenez-vous du modèle fréquemment rapporté dans les Écritures : nous nous rassemblons pour entendre les paroles du Seigneur, et nous rentrons chez nous pour les suivre.

Après avoir instruit son peuple, « [le roi Benjamin] renvoya la multitude, et ils retournèrent tous, selon leurs familles, vers leurs maisons11 ». À son époque, le roi Limhi fit de même12. Après avoir instruit et servi le peuple au temple d’Abondance, le Sauveur lui demanda instamment : « Rentrez chez vous, et méditez [sur] les choses que j’ai dites, et demandez au Père, en mon nom, de pouvoir comprendre, et préparez votre esprit pour demain, et je viendrai de nouveau à vous13. »

Nous acceptons l’invitation du Sauveur quand nous méditons et prions pour comprendre ce qui nous a été enseigné et qu’ensuite nous allons de l’avant et faisons sa volonté. Souvenez-vous des paroles du président Kimball : « J’ai décidé que quand je rentrerai chez moi après cette conférence [générale]… il y aurait de nombreux domaines de ma vie que je pourrais perfectionner. J’en ai dressé la liste mentalement et je compte me mettre au travail dès que nous aurons fini cette conférence14. » Le président Monson a dit récemment : Je vous recommande de relire les discours et de méditer sur les messages qu’ils contiennent. J’ai découvert personnellement qu’il y a davantage à gagner de ces sermons inspirés quand je les étudie plus en profondeur15. »

En plus de nous inviter à faire une étude personnelle et familiale des Écritures, notre Père céleste veut que nous étudiions régulièrement et mettions en pratique ce que nous apprenons lors de la conférence. Je témoigne que les personnes qui placeront leur confiance dans le Seigneur et suivront ce conseil avec foi obtiendront beaucoup de force pour eux-mêmes et pour leurs enfants pendant des générations à venir.

Notre Père céleste a fourni un moyen. À cette conférence, quatre-vingt-dix-sept pour cent des membres de l’Église entendront ces discours dans leur langue. Des millions de membres dans cent quatre-vingt-dix-sept pays regarderont cette conférence diffusée dans quatre-vingt-quinze langues. Dans deux ou trois jours à peine, les discours commenceront à paraître sur LDS.org en anglais, et d’ici une semaine, ils commenceront à être disponibles dans cinquante-deux langues. Maintenant nous recevons le magazine de l’Église moins de trois semaines après la conférence générale. Nous n’avons plus à attendre des mois que les discours arrivent par courrier. Nous pouvons lire, écouter et regarder les enseignements des prophètes sur un ordinateur, un téléphone ou un autre appareil électronique. N’importe quand, n’importe où, nous pouvons étendre notre connaissance, affermir notre foi et notre témoignage, protéger notre famille et la ramener en sécurité à la maison.

Les messages de cette conférence seront aussi intégrés dans le programme d’étude en ligne pour les jeunes. Parents, vous pouvez consulter pour vous-mêmes les leçons des jeunes sur LDS.org. Découvrez ce qu’apprennent vos enfants, faites-en le sujet de votre étude personnelle, des discussions familiales, des soirées familiales, des conseils de famille et des entretiens personnels avec chacun de vos enfants à propos de ce qu’il faut leur enseigner individuellement.

Je recommande à tous les membres d’utiliser la documentation qui se trouve sur les sites de l’Église et dans les applications pour appareils mobiles. Elle est continuellement améliorée afin d’être plus facile à utiliser et plus pertinente dans notre vie. Sur LDS.org, vous trouverez de la documentation pour vous aider à étudier l’Évangile, à fortifier votre foyer et votre famille, et à remplir votre appel. Vous pouvez aussi trouver vos ancêtres qui ont besoin d’ordonnances du temple et de la documentation pour vous aider dans l’œuvre du salut, y compris la proclamation de l’Évangile. Les parents peuvent prendre l’initiative dans la préparation de leurs enfants au baptême, à la prêtrise, à la mission à plein temps et au temple. Ils peuvent les aider à avancer sur le sentier étroit et resserré des ordonnances et des alliances du temple et à se qualifier pour la bénédiction de la vie éternelle.

À la dernière conférence d’avril, durant la réunion générale de la prêtrise, j’ai raconté que mon père m’avait dessiné un chevalier en armure pour m’enseigner les armes de Dieu et la protection spirituelle qu’elles offrent.

Après cette session, un père a rapporté à sa famille ce qu’il avait appris. Inspiré, le jeune fils, Jason, a recherché le discours sur LDS.org pour l’écouter. Quelques jours plus tard, à la soirée familiale, il en a fait une leçon pour ses frères et sœurs. Le voici.

Un simple message de conférence, inspiré du Seigneur, entendu par un enfant, a été enseigné à une famille d’une façon personnelle et marquante. J’aime sa cuirasse de la justice. J’aime son bouclier de la foi pour contrer les traits enflammés de l’adversaire. Telles sont les bénédictions de la conférence.

Mes frères et sœurs, je rends mon témoignage spécial que le Seigneur Jésus-Christ vit et est à la tête de cette Église. C’est sa conférence générale. Je vous promets, en son nom, que si vous priez avec le désir sincère d’entendre la voix de notre Père céleste dans les messages de cette conférence, vous découvrirez qu’il vous a parlé pour vous aider, vous fortifier et vous ramener en sa présence. Au nom de Jésus-Christ. Amen.

Montrer les références

  1.  

    1. Doctrine et Alliances 124:88 ; italiques ajoutés.

  2.  

    2. Doctrine et Alliances 1:38.

  3.  

    3. Voir Doctrine et Alliances 46:2.

  4.  

    4. Doctrine et Alliances 9:8.

  5.  

    5. Voir Doctrine et Alliances 25:10.

  6.  

    6. Voir Mosiah 2:5.

  7.  

    7. Voir 2 Néphi 33:1.

  8.  

    8. Voir Spencer W. Kimball, dans Conference Report, conférence régionale du Tonga, 1976, p. 27.

  9.  

    9. Voir Luc 22:31–32.

  10.  

    10. Voir Enseignements des présidents de l’Église : Harold B. Lee, 2000, p. 84–85.

  11.  

    11. Mosiah 6:3.

  12.  

    12. Voir Mosiah 8:4.

  13.  

    13. 3 Néphi 17:3.

  14.  

    14. Voir Spencer W. Kimball, « Du fond du cœur », L’Étoile, avril 1976, p. 98.

  15.  

    15. Thomas S. Monson, « Dieu soit avec toi jusqu’au revoir », Le Liahona, novembre 2012, p. 110.