Sauter le menu général
Octobre 2015 | Soyez un exemple et une lumière

Soyez un exemple et une lumière

Octobre 2015 Conférence générale

En suivant l’exemple du Sauveur, nous aurons la possibilité d’être une lumière dans la vie des autres.

Frères et sœurs, comme il est bon d’être avec vous une fois de plus. Comme vous le savez, depuis notre dernière rencontre d’avril, nous avons été attristés par la perte de trois de nos apôtres bien-aimés, Boyd K. Packer, L. Tom Perry, et Richard G. Scott. Ils sont retournés dans leur foyer céleste. Ils nous manquent. Comme nous sommes reconnaissants de leur exemple d’amour chrétien et des enseignements inspirés qu’ils nous ont laissés à tous !

Nous souhaitons une chaleureuse bienvenue à nos nouveaux apôtres, Ronald A. Rasband, Gary E. Stevenson, et Dale G. Renlund. Ce sont des hommes consacrés à l’œuvre du Seigneur. Ils sont bien qualifiés pour remplir le poste important auquel ils ont été appelés.

Récemment, tandis que je lisais les Écritures et méditais à leur propos, deux passages me sont restés à l’esprit. Ces deux passages nous sont bien connus. Le premier est tiré du Sermon sur la montagne : « Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux1. » Le deuxième m’est venu à l’esprit tandis que je méditais sur la signification du premier. Il est tiré de l’épître de l’apôtre Paul à Timothée : « Sois un modèle de ce qu’est un croyant, en parole, en conversation, en charité, en esprit, en foi, en pureté2. »

Je crois que le deuxième passage explique, en grande partie, comment nous pouvons accomplir le premier. Nous devenons des modèles de ce qu’est un croyant en vivant l’Évangile de Jésus-Christ en parole, en conversation, en charité, en esprit, en foi et en pureté. Si nous agissons ainsi, notre lumière luira et d’autres la verront.

À chacun de nous qui sommes venus sur terre, la Lumière du Christ a été donnée. Si nous suivons l’exemple du Sauveur et calquons notre vie sur la sienne et sur ses enseignements, cette lumière brûlera en nous et éclairera le chemin pour les autres.

L’apôtre Paul a indiqué six qualités du croyant, qualités qui permettront à notre lumière de briller. Examinons chacune d’elles.

Je vais mentionner les deux premières ensemble : être un exemple en parole et en conversation. Les paroles que nous utilisons peuvent édifier et inspirer ou bien blesser et rabaisser. De nos jours, il y a une profusion de vulgarité qui semble nous encercler presque à chaque instant. Il est difficile d’éviter d’entendre les noms de la Divinité employés avec désinvolture et manque de considération. Il semble que les remarques vulgaires soient devenues monnaie courante à la télévision, dans les films, les livres et la musique. Il s’échange des remarques calomnieuses et des discours haineux. Adressons-nous aux autres avec amour et respect, ayant toujours un langage propre et évitant les mots ou commentaires qui blessent ou offensent. Puissions-nous suivre l’exemple du Sauveur qui, au cours de son ministère, s’est exprimé avec tolérance et gentillesse.

La deuxième qualité que Paul indique est la charité qui a été définie comme étant « l’amour pur du Christ3 ». Je suis sûr que, dans notre sphère d’influence, il se trouve des personnes seules, malades ou découragées. Nous avons la possibilité de les aider et de leur remonter le moral. Le Sauveur a apporté de l’espoir aux personnes désespérées et de la force aux faibles. Il a guéri les malades ; il a fait marcher les estropiés, voir les aveugles et entendre les sourds. Il a même ramené les morts à la vie. Tout au long de son ministère, il a fait preuve de charité à l’égard de tous ceux qui étaient dans le besoin. Si nous imitons son exemple, ce sera une bénédiction dans la vie des autres ainsi que dans la nôtre.

Ensuite, nous devons être un modèle en esprit. Pour moi, cela signifie que nous nous efforçons de faire preuve de gentillesse, de reconnaissance, de pardon et de bonne volonté. Ces qualités nous permettront d’avoir un esprit qui touchera les personnes autour de nous. Au cours des années, j’ai eu l’occasion de côtoyer d’innombrables personnes dotées d’un tel esprit. Nous éprouvons un sentiment spécial lorsque nous sommes avec elles, un sentiment qui nous pousse à vouloir les côtoyer et à suivre leur exemple. Elles rayonnent de la Lumière du Christ et elles nous aident à ressentir son amour pour nous.

Pour illustrer le fait que les gens reconnaissent la lumière qui émane d’un esprit pur et aimant, je vais vous raconter une expérience qui m’est arrivée il y a de nombreuses années.

À cette époque, les dirigeants de l’Église ont rencontré des responsables à Jérusalem pour établir un contrat de bail pour un terrain sur lequel serait construit le Centre de l’Église à Jérusalem. Pour obtenir les permissions nécessaires, l’Église devait s’engager à ce que nos membres qui séjourneraient dans le centre ne fassent pas de prosélytisme. Une fois que l’accord a été conclu, un des responsables Israéliens, qui connaissait bien l’Église et ses membres, a précisé qu’il savait que l’Église honorerait l’accord de non prosélytisme. Mais, a-t-il ajouté, parlant des étudiants qui viendraient dans le centre : « Qu’allez-vous faire au sujet de la lumière qui est dans leur regard4 ? » Puisse cette lumière spéciale briller toujours en nous afin qu’elle soit reconnue et appréciée par les autres !

Être un exemple de foi signifie avoir confiance dans le Seigneur et en sa parole. Cela signifie posséder et nourrir la conviction qu’il nous guidera dans nos pensées et nos actions. Notre foi au Seigneur Jésus-Christ et à notre Père céleste influencera tout ce que nous ferons. « Dans la confusion, les conflits de conscience et l’agitation de la vie quotidienne de notre époque, la foi constante devient pour nous une ancre. » Souvenez-vous que la foi et le doute ne peuvent pas coexister dans le même esprit en même temps, car l’un chassera l’autre. Je répète ce qui nous a été dit plusieurs fois : pour obtenir et conserver la foi qui nous est nécessaire, il est essentiel que nous lisions, étudiions et méditions les Écritures. La communication avec notre Père céleste par la prière est vitale. Nous ne pouvons pas nous permettre de négliger ces choses, car l’adversaire et ses armées cherchent sans relâche le moindre défaut dans notre armure, la moindre faille dans notre fidélité. Le Seigneur a dit : « Cherchez diligemment, priez toujours et croyez, et tout concourra à votre bien5. »

Pour finir, nous devons être purs, ce qui signifie que nous sommes purs dans notre corps, dans notre cœur et dans notre esprit. Nous savons que notre corps est un temple qui doit être traité avec révérence et respect. Notre esprit doit être empli de pensées édifiantes et nobles, et préservé de ce qui peut le polluer. Pour avoir la compagnie constante du Saint-Esprit, nous devons être dignes. Frères et sœurs, la pureté nous apportera la paix de l’esprit et nous qualifiera pour recevoir les promesses du Sauveur. Il a dit : « Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu6 ! »

Si nous sommes des modèles en parole, en conversation, en charité, en esprit en foi et en pureté, nous pourrons être des lumières pour le monde.

Je peux vous dire à tous, et particulièrement à vous les jeunes, qu’à mesure que le monde s’éloignera des principes et directives que nous a donnés notre Père céleste aimant, nous nous démarquerons de la foule parce que nous sommes différents. Nous nous démarquerons parce que nous nous habillons pudiquement. Nous serons différents parce que nous ne disons pas de grossièretés et parce que nous ne prenons pas de substance nocive. Nous serons différents parce que nous ne nous laissons pas aller à des plaisanteries inconvenantes et à des remarques dégradantes. Nous serons différents si nous décidons de ne pas exposer notre esprit à des médias qui sont vils et qui chassent l’Esprit de notre foyer et de notre vie. Nous nous démarquerons certainement si nous faisons des choix concernant la moralité, des choix qui adhèrent aux principes et aux critères de l’Évangile. Ces choses qui nous rendent différents de la plupart des gens nous apporteront aussi cette lumière et cet esprit qui brilleront dans un monde de plus en plus sombre.

Il est souvent difficile d’être différent et d’être seul dans une foule. Il est naturel d’avoir peur de ce que les autres peuvent penser ou dire. Les paroles des Psaumes sont réconfortantes : « L’Éternel est ma lumière et mon salut : De qui aurais-je crainte ? L’Éternel est le soutien de ma vie : De qui aurais-je peur7 ? » Si nous plaçons le Christ au centre de notre vie, nos craintes seront remplacées par le courage de nos convictions.

La vie n’est parfaite pour aucun d’entre nous et, parfois, les difficultés que nous rencontrons peuvent devenir écrasantes et faire baisser notre lumière. Cependant, avec l’aide de notre Père céleste, conjuguée au soutien des autres, nous pouvons recouvrer cette lumière qui illuminera de nouveau notre chemin et fournira la lumière dont d’autres peuvent avoir besoin.

Pour illustrer mes propos, je vais lire les paroles touchantes d’un de mes poèmes préférés que j’ai découvert il y a de nombreuses années :

Dans la nuit, j’ai rencontré un étranger

Dont la lampe avait cessé d’éclairer ;

Je me suis arrêté et je l’ai laissé

Rallumer sa lampe à la mienne.

Par la suite, il y a eu une tempête

Qui a secoué le monde entier,

Et lorsque le vent s’est arrêté,

Ma lampe était éteinte.

Mais l’étranger est revenu vers moi,

Sa lampe éclairait bien ;

Avec sa précieuse flamme,

Il a allumé la mienne8 !

Mes frères et sœurs, nous avons chaque jour, tout autour de nous des occasions de briller, quelle que soit notre situation. En suivant l’exemple du Sauveur, nous pourrons être une lumière pour les autres, membres de notre famille, amis, collègues de travail, simples connaissances ou inconnus.

Je dis à chacun de vous que vous êtes un fils ou une fille de notre Père céleste. Vous êtes venus de sa présence pour vivre sur la terre pour un temps, pour refléter l’amour et les enseignements du Sauveur et pour laisser vaillamment briller votre lumière pour que le monde la voie. Quand votre temps sur terre sera terminé, si vous avez fait votre part, vous recevrez la magnifique bénédiction de retourner vivre avec lui pour toujours.

Comme les paroles du Sauveur sont rassurantes : « Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie9. » Je témoigne de lui. Il est notre Sauveur et Rédempteur, notre Avocat auprès du Père. Il est notre Exemple et notre force. Il est la lumière qui brille dans les ténèbres10. Je prie pour que tous ceux qui entendent ma voix s’engagent à le suivre, devenant ainsi une lumière qui brille pour le monde, en son saint nom, Jésus-Christ, notre Seigneur. Amen.

Afficher les référencesCacher les références

    Notes

    1. Matthieu 5:16.

    2. 1 Timothée 4:12. (traduction littérale)

    3. Moroni 7:47.

    4. Voir James E. Faust, « La lumière dans leurs yeux », Le Liahona, novembre 2005, p. 20.

    5. Doctrine et Alliances 90:24.

    6. Matthieu 5:8.

    7. Psaumes 27:1.

    8. Lon Woodrum, « Lamps », The Lighted Pathway, oct. 1940, p. 17.

    9. Jean 8:12.

    10. Doctrine et Alliances 6:21.