Sauter le menu général
Octobre 2015 | Mon cœur les médite continuellement

Mon cœur les médite continuellement

Octobre 2015 Conférence générale

Je prie sincèrement pour que vous choisissiez de méditer sur les paroles de Dieu continuellement et de manière plus approfondie.

Ma profession est investisseur. Ma religion est disciple de Jésus-Christ, le Fils de Dieu1. Dans mon activité professionnelle, j’applique des principes financiers rigoureux. Quand je vis ma foi, je m’efforce de suivre des principes spirituels qui m’aident à devenir plus semblable au Sauveur.

Les invitations apportent des bénédictions

Beaucoup des récompenses que j’ai reçues à titre personnel ont été le résultat de la demande de quelqu’un que j’accomplisse une tâche difficile. C’est avec cet objectif en tête que je vous lance deux invitations. La première a des implications financières. La deuxième a des implications spirituelles. Chacune des ces invitations, si vous les acceptez, exigera de vous que vous fassiez preuve d’une discipline rigoureuse pendant une longue période avant d’en recevoir les récompenses.

La première invitation

La première invitation est simple : Je vous invite à économiser de l’argent chaque semaine. Le montant importe peu ; c’est à vous d’en décider. En prenant l’habitude de faire des économies, vous serez bénis personnellement. Et vous aurez peut-être aussi des occasions de soutenir financièrement d’autres personnes du fait de votre diligence. Imaginez les résultats édifiants qui découleront de cette pratique hebdomadaire pendant six mois, un an, dix ans ou plus. Des petits efforts continus peuvent produire de grands résultats avec le temps2.

La deuxième invitation

Ma deuxième invitation est très différente et bien plus importante que la première. La voici : Je vous invite à « méditiser3 » un verset d’Écriture par semaine. Le verbe méditiser ne se trouve pas dans le dictionnaire, mais je l’aime bien. Que signifie méditiser ? J’aime à dire que c’est le résultat de quatre-vingt pour cent de méditation associés à vingt pour cent de mémorisation.

Il y a deux étapes simples :

Premièrement, choisissez un verset d’Écriture chaque semaine et mettez-le à un endroit où vous le verrez tous les jours.

Deuxièmement, lisez ce verset ou pensez-y plusieurs fois par jour, puis méditez sur le sens de ses paroles et de ses expressions clés tout au long de la semaine.

Imaginez les résultats édifiants qui découleront de cette pratique hebdomadaire pendant six mois, un an, dix ans ou plus.

Si vous faites cet effort, vous aurez plus de spiritualité. Vous aurez aussi la capacité de mieux instruire et édifier les personnes qui vous sont chères.

Plongée avec masque et tuba

Quand vous commencerez à méditiser chaque semaine, vous vous sentirez peut-être comme quelqu’un qui s’est amusé jusqu’à présent à faire de la plongée avec masque et tuba mais qui veut maintenant faire de la plongée sous-marine. Grâce à cette décision vous aurez une plus grande compréhension des principes de l’Évangile et des perspectives spirituelles nouvelles et bénéfiques.

Plongée sous-marine

Parce que vous réfléchissez à votre verset choisi chaque semaine, ses paroles et ses phrases seront écrites sur votre cœur4. Elles seront aussi écrites dans votre esprit. En d’autres termes, la mémorisation se fera facilement et naturellement. Mais le premier objectif de la méditisation est de créer un espace édifiant où vos pensées pourront se rendre, un endroit qui vous gardera près de l’Esprit du Seigneur.

Le Sauveur a dit : « Amassez continuellement dans votre esprit les paroles de vie5. » La méditisation est une façon simple et édifiante de le faire.

Je crois que Néphi était un méditiseur. Il a déclaré, « Mon âme fait ses délices des Écritures, et mon cœur les médite [continuellement], et les écrit pour l’instruction et le profit de mes enfants6. » Il pensait à ses enfants quand il méditait et rédigeait les Écritures. De quelle façon votre famille sera-t-elle bénie si vous vous efforcez continuellement de remplir votre esprit des paroles de Dieu ?

Mon verset

Récemment j’ai méditisé Alma 5:16. On y lit : « Je vous le dis, pouvez-vous vous imaginer entendre la voix du Seigneur vous dire en ce jour-là : Venez à moi, vous qui êtes bénis, car voici, vos œuvres ont été les œuvres de la justice sur la surface de la terre ? »

À la fin de la semaine, j’ai retenu ceci : Imaginez que vous entendez la voix du Seigneur qui vous dit : « Venez à moi, vous qui êtes bénis, car voici, vos œuvres ont été les œuvres de la justice » (Alma 5:16).

Comme vous le voyez, je n’ai pas mémorisé le verset mot pour mot. En revanche, j’ai médité plusieurs fois sur les points clés et leurs emplacements dans le verset. Mais la meilleure partie a été d’avoir un lieu supérieur vers lequel diriger mes pensées. Tout au long de la semaine j’ai imaginé le Sauveur en train de m’adresser des encouragements. Cette image m’a permis de me sentir aimé et m’a inspiré le désir de faire « les œuvres de la justice ». Voilà ce qui peut se produire lorsqu’on « se tourne vers [le Christ] dans chacune de nos pensées7. »

Nous devons résister

Vous vous demanderez peut-être, « Pourquoi devrais-je faire cela ? » Ma réponse est que nous vivons en des temps où le mal se répand de plus en plus. Nous ne pouvons simplement pas accepter les choses telles qu’elles sont aujourd’hui et écouter les paroles laides ou regarder les images malsaines qui nous assaillent quasiment de tous les côtés sans réagir. Nous devons résister. Lorsque notre esprit est rempli de pensées et d’images édifiantes, quand nous « nous souvenons toujours de lui8 », il n’y a plus de place pour la saleté et les ordures.

Dans le Livre de Mormon, Jésus Christ invite tout le monde à « méditer sur les choses [qu’il a] dites9 ». Vous pouvez prendre la méditisation comme une aide supplémentaire en plus de votre étude personnelle et familiale des Écritures, mais cela ne doit en aucun cas devenir un substitut. La méditisation est un peu comme une nouvelle vitamine à rajouter à votre régime spirituel actuel.

C’est trop dur.

Vous direz peut-être : « C’est trop dur pour moi de méditiser. » Que cela ne vous arrête pas. La difficulté peut être une bonne chose. Le Christ nous invite à accomplir beaucoup de choses difficiles parce qu’il sait que nous serons bénis suite à nos efforts10.

Écriture sur le téléphone

Un de nos voisins a trouvé une manière simple de méditiser. Il met son Écriture de la semaine sur la page d’accueil de son téléphone. Une autre idée que vous pourriez essayer serait de parler de votre verset avec un membre de votre famille, un de vos enfants ou un ami. Ma femme, Julie, et moi nous aidons mutuellement. Nous choisissons nos versets chaque dimanche. Elle place le sien sur notre frigo. Je place le mien dans mon pickup. Ensuite, nous nous faisons part du fruit de nos réflexions sur nos versets tout au long de la semaine. Nous aimons aussi discuter de nos versets avec nos enfants. Quand nous le faisons, cela semble les mettre à l’aise pour nous dire ce qu’ils pensent de la parole de Dieu.

Sœur Durrant plaçant son écriture sur le frigo Frère Durrant plaçant son écriture dans son pickup

Julie et moi faisons également partie d’un groupe en ligne dans lequel des membres de la famille, des amis, et des missionnaires publient leur Écriture chaque semaine et incluent occasionnellement une pensée ou un témoignage en rapport avec ce verset. Faire partie d’un groupe nous aide à être plus régulier. Ma fille qui va à l’école secondaire fait partie d’un groupe d’amis qui utilisent les médias sociaux et les textos pour discuter des Écritures ensemble.

Jeune fille publiant son écriture sur les réseaux sociaux

N’hésitez pas à ajouter à votre groupe des personnes qui ont d’autres croyances. Elles aussi recherchent des moyens d’élever leur âme et de se rapprocher de Dieu.

Quels avantages y a-t-il ?

Sœur Durrant étudiant les Écritures

Alors, quels avantages y a-t-il ? Julie et moi méditisons un verset par semaine depuis plus de trois ans maintenant. Au départ, nous nous étions fixé le but de le faire pendant vingt ans. Récemment elle m’a dit : « Quand tu m’as invitée à méditiser une Écriture chaque semaine pendant vingt ans je me suis demandée si je pourrais tenir un mois. Je n’ai plus aucun doute à présent. Je n’en reviens pas de voir à quel point ça a été amusant de placer une Écriture sur le frigo chaque semaine et de la méditiser chaque fois que je la croise, c’est vraiment inspirant. »

Après avoir méditisé pendant six semaines, une sœur du Texas a déclaré : « Mon témoignage s’est renforcé,… et je me suis rapprochée de mon Père céleste. […] Je suis ravie de constater à quel point la parole de Dieu m’aide à m’améliorer. »

Un ami adolescent a écrit : « Je suis très content d’avoir pu [méditiser] parce que ça m’a aidé à me concentrer sur les choses qui sont les plus importantes. »

Un de nos missionnaires nous a dit ceci : « Je méditise un verset chaque semaine depuis juin 2014 et j’aime vraiment ça. […] Ces Écritures sont devenues comme des amies sur lesquelles je peux compter quand j’en ai besoin. »

Quant à moi, depuis que je méditise chaque semaine je ressens beaucoup plus l’Esprit. Mon amour des Écritures a grandi suite à mes efforts pour que « la vertu orne sans cesse [mes] pensées11 ».

Réfléchissez à cette invitation de Néphi et à sa grande bénédiction : « Si vous marchez résolument, vous faisant un festin de la parole du Christ, et persévérez jusqu’à la fin, voici, ainsi dit le Père : Vous aurez la vie éternelle12. » Si vous gardez à l’esprit cette idée de « vous faire un festin de la parole du Christ », la méditisation est comparable à un délicieux repas que l’on déguste en prenant bien le temps de mâcher chaque morceau, très lentement, pour pouvoir en retirer le plus.

Une femme dégustant une salade

Quel est votre verset ?

Allez-vous méditiser un verset d’Écriture chaque semaine jusqu’à la fin du mois ? Jusqu’à la fin de l’année ? Plus longtemps peut-être ? Julie et moi avons invité tous nos vaillants missionnaires de la mission de Dallas (Texas), à méditiser avec nous pendant vingt ans. Nous passerons la ligne d’arrivée ensemble d’ici dix-sept petites années. Ensuite nous nous fixerons un nouvel objectif pour édifier notre âme et nous rapprocher du Christ.

Vous pouvez vérifier si nous le faisons en nous demandant : « Quel est votre verset ? » Mais si vous le faites, alors soyez prêts à nous donner votre Écriture à votre tour. Chacun d’entre nous sera inspiré par cet échange.

Pouvez-vous imaginer à quel point cela changera votre vie ainsi que celle de votre famille si vous gravez un nouveau verset dans votre cœur et votre esprit chaque semaine pendant les prochains mois ou les prochaines années ?

Jésus-Christ est notre exemple.

Jésus-Christ a dû commencer à aimer les Écritures très jeune. Il a dû lire et méditer les Écritures dès son enfance pour avoir des discussions si prenantes avec les sages docteurs du temple à l’âge de douze ans13. Il a commencé sa mission à l’âge de trente ans14, et il a cité les Écritures dès le début, puis souvent tout au long de son ministère15. Pouvons-nous dire avec assurance que Jésus a dû passer au moins vingt ans à étudier et à méditer les Écritures pour se préparer à sa mission ? Avez-vous besoin de faire quelque chose pour vous préparer spirituellement aux occasions qui vous seront données d’enseigner ou de bénir votre famille et d’autres personnes ?

Exercez votre foi et faites-le

Pour résumer, j’espère que vous prendrez la décision de faire des économies chaque semaine. Exercez votre foi, disciplinez-vous, et faites-le. Je prie sincèrement aussi pour que vous choisissiez de méditer sur les paroles de Dieu continuellement et de manière plus approfondie chaque semaine. Exercez votre foi, disciplinez-vous, et faites-le.

Contrairement à ma première invitation à économiser de l’argent, tous les gains de ma deuxième invitation pour le salut de l’homme seront à vous pour toujours, protégées de la teigne et de la rouille du monde16.

D. Todd Christofferson nous a donné le conseil clair et la promesse suivante : « Étudiez les Écritures soigneusement, de vous-mêmes. Méditez et priez à leur sujet. Elles sont la révélation et elles vous apporteront des révélations supplémentaires17. »

Conclusion

Je vous promets que vous ne regretterez pas d’écrire un verset d’Écriture dans votre esprit et votre cœur chaque semaine. Vous aurez perpétuellement l’impression d’avoir un but spirituel, de la protection et de la force.

Souvenez-vous de ces paroles de Jésus-Christ : « Faites ce que vous m’avez vu faire18. » Je prie pour que nous appliquions pleinement ses paroles dans notre vie. Au nom de Jésus Christ. Amen.

Afficher les référencesCacher les références