Avril 2017 | Gentillesse, charité et amour

    Gentillesse, charité et amour

    Avril 2017 Conférence générale

    « Examinons notre vie et décidons de suivre l’exemple du Sauveur en étant gentils, aimants et charitables. »

    Mes chers frères, je suis honoré de m’adresser à vous à l’occasion de ce rassemblement mondial de fidèles détenteurs de la prêtrise de Dieu. Ce soir, je fais référence à un sujet dont j’ai déjà parlé.

    Le prophète Mormon a énoncé l’un des principaux attributs du Sauveur, qui doit être imité par ses disciples. Il a dit :

    « Et si un homme est doux et humble de cœur, et confesse par le pouvoir du Saint-Esprit que Jésus est le Christ, il doit nécessairement avoir la charité ; car s’il n’a pas la charité, il n’est rien ; c’est pourquoi il doit nécessairement avoir la charité.

    « Et la charité est patiente, et est pleine de bonté, et n’est pas envieuse, et ne s’enfle pas d’orgueil, ne cherche pas son intérêt, ne s’irrite pas. […]

    « C’est pourquoi, mes frères bien-aimés, si vous n’avez pas la charité, vous n’êtes rien, car la charité ne périt jamais. C’est pourquoi, attachez-vous à la charité, qui est ce qu’il y a de plus grand, car tout succombera ;

    « Mais la charité est l’amour pur du Christ, et elle subsiste à jamais ; et tout ira bien pour quiconque sera trouvé la possédant au dernier jour1. »

    Frères, nous n’honorons pas la prêtrise de Dieu si nous ne sommes pas gentils avec les autres.

    Mon cher ami et collègue, Joseph B. Wirthlin, était vraiment un homme gentil. Il a dit :

    « La gentillesse est l’essence de la vie céleste. La gentillesse est la manière dont les gens qui ressemblent au Christ traitent les autres. Cette gentillesse devrait empreindre toutes nos paroles et tous nos actes au travail, à l’école, à l’église et particulièrement au foyer.

    « Jésus, notre Sauveur, a été l’exemple même de la bonté et de la compassion2. »

    Les Écritures nous enseignent que nous n’exerçons la prêtrise en justice que dans la mesure où nous respectons les principes de la gentillesse, de la charité et de l’amour. Dans les Doctrine et Alliances, nous lisons :

    « Aucun pouvoir, aucune influence ne peuvent ou ne devraient être exercés en vertu de la prêtrise autrement que par la persuasion, […] par la gentillesse et la douceur, et par l’amour sincère,

    « par la bonté et la connaissance pure qui épanouiront considérablement l’âme sans hypocrisie et sans fausseté3. »

    Frères, examinons notre vie et décidons de suivre l’exemple du Sauveur en étant gentils, aimants et charitables. Et ainsi, nous serons plus en mesure de faire appel aux pouvoirs des cieux pour nous-mêmes, pour notre famille et pour nos compagnons de route dans ce voyage de retour parfois difficile vers notre foyer céleste. C’est là ma prière, au nom de Jésus-Christ, le Seigneur. Amen.

    Afficher les référencesCacher les références