Savons-nous ce que nous avons?

Par Carole M. Stephens

Première conseillère dans la Présidence générale de la Société de Secours


Carole M. Stephens
Les ordonnances et les alliances de la prêtrise permettent d’avoir accès à la plénitude des bénédictions que Dieu nous a promises et que l’expiation du Sauveur rend possibles.

Dans la déclaration au monde sur la famille, la Première Présidence et le Collège des douze apôtres, déclarent : « Tous les êtres humains, hommes et femmes, sont créés à l’image de Dieu. Chacun est un fils ou une fille d’esprit aimé de parents célestes, et, à ce titre, chacun a une nature et une destinée divines1. » Pour accomplir cette destinée, chaque fils et chaque fille de Dieu a besoin des ordonnances et des alliances de la prêtrise.

Nous avons besoin du baptême. Quand nous sommes immergés dans les eaux du baptême, nous faisons alliance de prendre le nom du Christ sur nous, de nous souvenir toujours de lui, de respecter ses commandements et de le servir jusqu’à la fin, afin de toujours avoir son Esprit avec nous2.

Nous avons besoin du don du Saint-Esprit. Grâce à cette ordonnance, nous pouvons avoir accès à la compagnie constante de l’Esprit. Wilford Woodruff a enseigné : « Chaque homme et chaque femme qui sont jamais entrés dans l’Église de Dieu et ont été baptisés pour la rémission des péchés ont droit à la révélation, ont droit à l’Esprit de Dieu pour les aider dans leurs labeurs, dans l’éducation de leurs enfants, dans les conseils qu’ils donnent à leurs enfants et à ceux qu’ils sont appelés à diriger. Le Saint-Esprit n’est pas limité aux hommes, ni aux apôtres ni aux prophètes ; il appartient à tout homme et à toute femme fidèles et à tout enfant suffisamment âgé pour recevoir l’Évangile du Christ3. »

Nous avons besoin de recevoir la dotation du temple. M. Russell Ballard a dit : « Quand les hommes et les femmes vont au temple, ils sont dotés du même pouvoir qui, par définition, est le pouvoir de la prêtrise… La dotation est littéralement un don de pouvoir4. »

Nous avons besoin de l’ordonnance de scellement, qui conduit à la vie éternelle, « le plus grand de tous les dons de Dieu5 ». Cette ordonnance de la prêtrise n’est reçue que par un homme et une femme ensemble. Russell M. Nelson a enseigné : « L’autorité de la prêtrise a été rétablie afin que les familles puissent être scellées éternellement6. »

Nous avons besoin de la possibilité de renouveler nos alliances chaque semaine en prenant la Sainte-Cène. Les apôtres et les prophètes des derniers jours ont également enseigné que, lorsque nous prenons la Sainte-Cène, nous pouvons renouveler non seulement les alliances de notre baptême, mais également « toutes les alliances conclues avec le Seigneur7 ».

Ces ordonnances et ces alliances de la prêtrise nous permettent d’avoir accès à la plénitude des bénédictions que Dieu nous a promises et que l’expiation du Sauveur rend possibles. Elles dotent les fils et les filles de Dieu de pouvoir, le pouvoir de Dieu8 et nous donnent la possibilité de recevoir la vie éternelle, de retourner en la présence de Dieu et de vivre avec lui dans sa famille éternelle.

Au Honduras, j’ai récemment accompagné des dirigeants de la prêtrise chez quatre femmes. Ces sœurs et leurs familles avaient besoin des clés et de l’autorité de la prêtrise, de ses ordonnances, de ses alliances, de son pouvoir et de ses bénédictions.

Nous avons rendu visite à une sœur mariée et mère de deux beaux enfants. Elle est fidèle et pratiquante dans l’Église et elle apprend à ses enfants à choisir le bien. Son mari soutient son activité dans l’Église, mais il n’est pas membre. Leur famille est forte, mais pour qu’elle reçoive une plus grande force, elle a besoin d’autres bénédictions de la prêtrise. Les enfants et leur mère ont besoin que le père reçoive les ordonnances du baptême et le don du Saint-Esprit et que la prêtrise lui soit conférée. Ils ont besoin du pouvoir de la prêtrise accessible par l’intermédiaire de la dotation et du scellement.

Notre visite suivante nous a amenés chez deux sœurs seules, des femmes d’une grande foi. Le fils de l’une d’elles se prépare à faire une mission. L’autre sœur reçoit un traitement contre le cancer. Dans les moments de découragement et de désespoir, elles se souviennent de l’expiation du Sauveur, ce qui les remplit de foi et d’espérance. Elle ont toutes deux besoin des bénédictions et du pouvoir supplémentaires que les ordonnances du temple apportent. Nous les avons incitées à se joindre au futur missionnaire pour se préparer dans leur foyer à recevoir ces ordonnances.

Notre dernière visite a été chez une sœur dont le mari est décédé depuis peu dans un accident tragique. Récemment convertie à l’Église, elle n’avait pas compris qu’elle pouvait recevoir sa dotation personnelle et être scellée à son mari. Quand nous lui avons appris qu’elle et son mari décédé pouvaient avoir accès à ces bénédictions, elle a été remplie d’espérance. Sachant que les ordonnances et les alliances du temple permettent aux membres de sa famille d’être scellés ensemble, elle a la foi et la détermination nécessaires pour affronter les difficultés à venir.

Le fils de cette veuve se prépare à recevoir la Prêtrise d’Aaron. Son ordination sera une grande bénédiction pour elle et sa famille. Ils auront un détenteur de la prêtrise chez eux.

Quand j’ai rencontré ces femmes fidèles au Honduras, j’ai constaté qu’elles s’efforçaient de garder leur famille pratiquante dans l’Évangile. Elles ont exprimé leur reconnaissance pour les membres de la paroisse fidèles à leurs alliances qui veillaient tendrement sur elles et les aidaient à subvenir à leurs besoins temporels et spirituels. Cependant, chacune de ces sœurs avait des besoins auxquels il n’avait pas été pleinement répondu.

Dans chacun des trois foyers auxquels nous avons rendu visite, un dirigeant de la prêtrise sage a demandé à chaque sœur si elle avait reçu une bénédiction de la prêtrise. Chaque fois, la réponse a été négative. Ce jour-là, chacune d’elles a demandé et a reçu une bénédiction de la prêtrise. Chacune d’elles a pleuré en exprimant sa reconnaissance pour le réconfort, les conseils, les encouragements et l’inspiration qu’elles ont reçus de leur Père céleste par l’intermédiaire d’un détenteur de la prêtrise digne.

Ces sœurs m’ont inspirée. Elles ont montré de la révérence envers Dieu, son pouvoir et son autorité. J’ai aussi été reconnaissante pour les clés de la prêtrise détenues par les dirigeants qui ont rendu visite à ces foyers avec moi. Quand nous avons quitté chacun de ces foyers, nous avons tenu conseil ensemble concernant la façon d’aider ces familles à recevoir les ordonnances dont elles avaient besoin pour progresser sur le chemin des alliances et fortifier leur foyer.

Aujourd’hui, les hommes et les femmes ont grand besoin d’accroître leur respect mutuel en tant que fils et filles de Dieu et leur révérence pour notre Père céleste et sa prêtrise, son pouvoir et son autorité.

Il a un plan pour nous et quand nous faisons preuve de foi et de confiance en son plan, notre révérence envers lui et envers le pouvoir et l’autorité de sa prêtrise s’accroît.

Dans la formation mondiale des dirigeants intitulée Fortifier la famille et l’Église par l’intermédiaire de la prêtrise, il nous a été enseigné que les sœurs qui n’ont pas de détenteur de la prêtrise dans leur foyer ne doivent jamais se sentir seules. Elles sont bénies et fortifiées par les ordonnances qu’elles ont reçues et par les alliances qu’elles respectent. Elles ne doivent pas hésiter à se manifester quand elles ont besoin d’aide. M. Russell Ballard a enseigné que chaque femme de l’Église a besoin de savoir qu’elle a un évêque, un président de collège des anciens, un instructeur au foyer ou d’autres détenteurs de la prêtrises dignes sur qui elle peut compter pour venir chez elle l’aider, et, comme a ajouté Rosemary M. Wixom, pour donner « une bénédiction9 ».

Frère Ballard a aussi enseigné : « Notre Père céleste est généreux de son pouvoir. Tous les hommes et toutes les femmes y ont accès pour les aider dans leur vie personnelle. Toutes les personnes qui ont fait des ordonnances sacrées avec le Seigneur et qui les honorent, sont éligibles pour recevoir la révélation personnelle ainsi que les bénédictions du ministère d’anges et pour communier avec Dieu10. »

Nous avons tous besoin les uns des autres. Les fils de Dieu ont besoin des filles de Dieu et les filles de Dieu ont besoin des fils de Dieu.

Nous avons des dons et des points forts différents. 1 Corinthiens, chapitre 12, insiste sur la nécessité que les fils et les filles de Dieu, chacun de nous, ont de s’acquitter de leur rôle et de leurs responsabilités individuels en conformité avec le plan du Seigneur afin que tous en bénéficient11.

Fils de Dieu, savez-vous qui vous êtes ? Savez-vous ce que vous avez ? Êtes-vous dignes d’exercer la prêtrise et de recevoir le pouvoir et les bénédictions de la prêtrise ? Acceptez-vous votre rôle et votre responsabilité de fortifier les foyers en tant que pères, grands-pères, fils, frères et oncles ? Montrez-vous du respect pour les femmes, la condition féminine et la maternité ?

Filles de Dieu, savons-nous qui nous sommes ? Savons-nous ce que nous avons ? Sommes-nous dignes de recevoir le pouvoir et les bénédictions de la prêtrise ? Recevons-nous avec reconnaissance, grâce et dignité les dons qui nous sont faits ? Acceptons-nous notre rôle et notre responsabilité de fortifier le foyer en tant que mères, grand-mères, filles, sœurs et tantes ? Montrons-nous du respect envers les hommes, la condition masculine et la paternité ?

En tant que fils et filles de l’alliance, avons-nous foi en notre Père céleste et en son plan éternel pour nous ? Avons-nous foi en Jésus-Christ et en son expiation ? Croyons-nous que nous avons une nature et une destinée divines ? Et dans nos efforts pour accomplir cette destinée et recevoir tout ce que le Père a12, comprenons-nous l’importance de recevoir les ordonnances de la prêtrise et de contracter, respecter et renouveler nos alliances avec le Seigneur ?

Nous sommes les fils et les filles d’esprit bien-aimés de parents célestes, et, à ce titre, nous avons une nature et une destinée divines. Jésus-Christ, notre Sauveur, nous a aimés suffisamment pour donner sa vie pour nous. Son expiation nous fournit le moyen de progresser sur le chemin et de retourner à notre foyer céleste, grâce à des ordonnances et des alliances sacrées de la prêtrise.

Ces ordonnances et alliances de la prêtrise ont été rétablies sur la terre grâce à Joseph Smith, le prophète, et aujourd’hui Thomas S. Monson détient toutes les clés de la prêtrise sur la terre.

D.Todd Christofferson a enseigné : « Dans l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours se trouve l’autorité de la prêtrise pour administrer les ordonnances par lesquelles nous pouvons faire des alliances avec notre Père céleste au nom de son saint Fils… Dieu tiendra les promesses qu’il vous a faites si vous respectez les alliances que vous avez faites avec lui13. »

J’en témoigne au nom de Jésus-Christ. Amen.

Montrer les références

  1.  

    1. « La famille : Déclaration au monde », Le Liahona, nov. 2010, p. 129.

  2.  

    2. Voir Moroni 4:3 ; 6:3.

  3.  

    3. Enseignements des présidents de l’Église : Wilford Woodruff, 2004, p. 49.

  4.  

    4. M. Russell Ballard, « Let Us Think Straight » (veillée de la semaine de l’éducation de l’université Brigham Young, 20 août 2013) ; speeches.byu.edu.

  5.  

    5. Doctrine et Alliances 14:7 ; voir aussi Doctrine et Alliances 131:1–4.

  6.  

    6. Russell M. Nelson, dans « Nourrir le mariage », Le Liahona, mai 2006, p. 37 ; ou dans Filles dans mon royaume : L’histoire et l’œuvre de la Société de Secours, 2011, p. 148.

  7.  

    7. Delbert L. Stapley, dans Conference Report, octobre 1965, p. 14 ; cité dans L. Tom Perry, « Alors que nous prenons la Sainte-Cène », Le Liahona, mai 2006, p. 41 ; voir aussi Teachings of Gordon B. Hinckley, 1997, p. 561 ; The Teachings of Spencer W. Kimball, dir. de publ. Edward L. Kimball, 1982, p. 220.

  8.  

    8. Voir Doctrine et Alliances 109:22.

  9.  

    9. Voir M. Russell Ballard et Rosemary M. Wixom, « Les bénédictions de la prêtrise dans chaque foyer » dans Fortifier la famille et l’Église par l’intermédiaire de la prêtrise (formation mondiale des dirigeants, 2013) ; lds.org/broadcats.

  10.  

    10. M. Russell Ballard, « Let Us Think Straight » ; speeches.byu.edu.

  11.  

    11. Voir aussi Doctrine et Alliances 46:9, 12.

  12.  

    12. Voir Doctrine et Alliances 84:38.

  13.  

    13. D. Todd Christofferson, « Le pouvoir des alliances », Le Liahona, mai 2009, p. 22.