La force personnelle grâce à l’expiation de Jésus-Christ

Par Richard G. Scott

du Collège des douze apôtres


Richard G. Scott
Grâce à l’expiation de Jésus-Christ, nous pouvons tous devenir purs et le fardeau de notre rébellion sera enlevé.

J’ai récemment eu la bénédiction de rencontrer un groupe très impressionnant de jeunes dans l’État d’Idaho. Une jeune fille vertueuse m’a demandé quelle est à mon avis la chose la plus importante qu’ils devaient faire de leur vie en ce moment. J’ai suggéré : apprendre à reconnaître le pouvoir de l’expiation de Jésus-Christ dans leur vie. Je vais aujourd’hui expliquer un aspect de ce pouvoir, à savoir la force personnelle que nous pouvons recevoir grâce à l’expiation de Jésus-Christ.

Le Livre de Mormon parle d’Ammon et de ses frères qui enseignèrent l’Évangile de Jésus-Christ à « un peuple sauvage, et endurci, et féroce1 ». Beaucoup de ces gens furent convertis et choisirent de laisser derrière eux leur conduite pécheresse. Leur conversion fut si totale qu’ils enterrèrent leurs armes et firent alliance avec le Seigneur de ne plus jamais les utiliser2.

Plus tard, beaucoup de leur frères qui n’étaient pas convertis les attaquèrent et commencèrent à les tuer. Ces gens maintenant fidèles choisirent de mourir par l’épée plutôt que de risquer leur vie spirituelle en prenant les armes. Leur exemple de justice aida encore plus de gens à se convertir et à déposer leurs armes de rébellion3.

Grâce à Ammon, le Seigneur les amena sains et saufs parmi les Néphites et on les appela le peuple d’Ammon4. Les Néphites les protégèrent pendant plusieurs années mais l’armée néphite commençait à s’épuiser et des renforts devinrent indispensables5.

Le peuple d’Ammon était à un moment critique de sa vie spirituelle. Il avait été fidèle à son alliance de ne jamais prendre les armes. Mais il comprenait que les pères ont la responsabilité de protéger leur famille6. Cette nécessité semblait suffisamment importante pour mériter d’envisager de rompre leur alliance7.

Hélaman, leur sage dirigeant de la prêtrise, savait qu’il n’est jamais justifié de rompre une alliance avec le Seigneur. Il proposa une autre option inspirée. Il leur rappela que leurs fils n’avaient jamais été coupables des mêmes péchés et qu’ils n’avaient dont pas eu à contracter la même alliance8. Ils étaient très jeunes mais étaient forts physiquement et, chose plus importante, ils étaient vertueux et purs. Les fils étaient fortifiés par la foi de leurs mères9. Sous la direction de leur dirigeant-prophète, ces jeunes gens prirent la place de leurs pères pour défendre leurs familles et leurs foyers10.

Les événements qui entourent cette décision cruciale montrent comment l’expiation de Jésus-Christ apporte une force personnelle dans la vie des enfants de Dieu. Pensez aux sentiments aigus de ces pères. Qu’ont-ils ressenti en sachant que leurs actions rebelles du passé les empêchaient de protéger leurs femmes et leurs enfants au moment où c’était nécessaire ? Ayant vécu personnellement les atrocités qu’affronteraient maintenant leurs fils, ils ont dû pleurer secrètement. C’est aux pères et non aux enfants à protéger leur famille11 ! Leur douleur a dû être vive.

Pourquoi leur dirigeant de la prêtrise inspiré craignait-il qu’ils envisagent de reprendre leurs armes et que « ce faisant, ils ne perdissent leur âme12 » ? Le Seigneur a déclaré : « Voici, celui qui s’est repenti de ses péchés est pardonné, et moi, le Seigneur, je ne m’en souviens plus13. » Ces pères fidèles s’étaient repentis de leurs péchés depuis longtemps et étaient devenus purs grâce à l’expiation de Jésus-Christ ; alors pourquoi ont-ils reçu le conseil de ne pas défendre leurs familles ?

Le fait que nous pouvons être purifiés grâce à l’expiation de Jésus-Christ est une vérité fondamentale. Nous pouvons devenir purs et vertueux. Parfois, cependant, nos mauvais choix nous laissent des conséquences à long terme. L’une des étapes vitales d’un repentir complet consiste à supporter les conséquences à court et à long termes de nos anciens péchés. Leurs choix passés avaient exposé ces pères ammonites à un appétit charnel qui pouvait à nouveau devenir un point faible que Satan essaierait d’exploiter.

Satan essaie d’utiliser nos souvenirs de toute ancienne culpabilité pour nous attirer à nouveau sous son emprise. Nous devons toujours veiller à éviter ses appâts. C’était le cas des pères ammonites fidèles. Même après des années de vie fidèle, il était impératif qu’ils se protègent spirituellement de toute attirance pour les souvenirs de leurs anciens péchés.

Entre les nombreux combats, le capitaine Moroni commanda que l’on fortifie les villes les plus faibles. « Il leur fit construire un parapet de bois de construction sur le talus intérieur du fossé; et ils jetèrent la terre du fossé contre le parapet de bois de construction… jusqu’à ce qu’ils eussent enfermé la ville… dans un puissant mur de bois de construction et de terre, sur une hauteur extrême14. » Le capitaine Moroni comprenait l’importance de fortifier les points faibles pour rendre fort15.

Ces pères ammonites étaient très semblables. Ils avaient besoin de fortifications plus hautes et plus larges entre leur vie fidèle et leur ancien comportement impie. Leurs fils, qui avaient bénéficié de traditions justes, n’étaient pas aussi vulnérables aux mêmes tentations. Ils purent défendre fidèlement leurs familles sans compromettre leur bien-être spirituel.

La bonne nouvelle pour quiconque désire se débarrasser des conséquences des mauvais choix passés c’est que le Seigneur voit les faiblesses d’un autre œil que la rébellion. Il nous prévient que la rébellion dont on ne se repent pas entraîne le châtiment16, mais lorsqu’il parle de faiblesses, c’est toujours avec clémence17.

Le fait que les fausses traditions de leurs parents furent enseignées aux pères ammonites doit bien entendu être pris en compte mais tous les enfants de notre Père céleste viennent au monde avec la lumière du Christ. Quelle qu’ait été la cause de leurs actions pécheresses, elles ont eu pour conséquence une vulnérabilité spirituelle que Satan allait essayer d’exploiter.

Par bonheur, l’Évangile leur fut enseigné, ils se repentirent et, grâce à l’expiation de Jésus-Christ, ils devinrent spirituellement bien plus forts que les séductions de Satan. Ils n’avaient probablement pas été tentés de retourner à leur passé cruel, pourtant en suivant leur dirigeant-prophète, ils ne donnèrent pas à Satan l’occasion de « trompe[r] leur âme et [de les] entraîne[r] soigneusement sur la pente de l’enfer18 ». Non seulement l’expiation de Jésus-Christ les avait purifiés du péché mais, grâce à leur obéissance au conseil de leur dirigeant de la prêtrise, le Sauveur put aussi les protéger de leurs faiblesses et les fortifier. Leur engagement humble d’abandonner leurs péchés pendant toute leur vie a fait davantage pour protéger leurs familles que tout ce qu’ils auraient pu faire d’autre sur un champ de bataille. Leur soumission ne les a privés d’aucune bénédiction. Elle les a fortifiés et a été une bénédiction pour eux et pour beaucoup de générations à venir.

La fin de l’histoire montre comment la miséricorde du Seigneur rend « fortes… les choses qui sont faibles19 ». Ces pères fidèles dirent au revoir à leurs fils et les confièrent à Hélaman. Leurs fils participèrent à des batailles féroces où tous reçurent au moins une blessure mais aucune vie ne fut perdue20. Ces jeunes gens s’avérèrent être un renfort vital pour l’armée néphite épuisée. Ils étaient fidèles et spirituellement plus forts lorsqu’ils rentrèrent chez eux. Leurs familles furent bénies, protégées et fortifiées21. De nos jours, d’innombrables étudiants du Livre de Mormon ont été édifiés par l’exemple de ces fils purs et vertueux.

Nous avons tous eu des moments dans la vie où nous avons fait de mauvais choix. Nous avons tous désespérément besoin du pouvoir rédempteur de l’expiation de Jésus-Christ. Nous devons tous nous repentir d’une rébellion ou d’une autre. « Car moi, le Seigneur, je ne puis considérer le péché avec la moindre indulgence22. » Il ne le peut pas parce qu’il sait ce qu’il faut faire pour devenir comme lui.

Beaucoup d’entre nous ont laissé des faiblesses se développer dans leur personnalité. Grâce à l’expiation de Jésus-Christ, comme les Ammonites, nous pouvons édifier des fortifications spirituelles entre nous-mêmes et toutes les fautes passées que Satan essaye d’exploiter. Les protections spirituelles édifiées autour des pères ammonites furent une bénédiction et une force pour eux-mêmes, leurs familles, leur pays et les générations ultérieures. Il peut en être de même pour nous.

Comment édifions-nous ces fortifications éternelles ? La première étape doit être un repentir sincère, profond et total. Grâce à l’expiation de Jésus-Christ, nous pouvons tous devenir purs et le fardeau de notre rébellion sera enlevé. Souvenez-vous que le repentir n’est pas un châtiment. C’est un chemin d’espoir vers un avenir plus glorieux.

Notre Père céleste nous a fourni des outils qui aident à édifier les fortifications entre notre vulnérabilité et notre fidélité. Réfléchissez aux suggestions suivantes :

  • Contractez des alliances et recevez vos propres ordonnances. Puis œuvrez avec régularité pour que les ordonnances du temple soient accomplies pour vos ancêtres.

  • Faites connaître l’Évangile aux membres de votre famille ou aux amis non membres ou non pratiquants. Cela peut apporter un enthousiasme renouvelé à votre vie.

  • Servez fidèlement dans tous les appels de l’Église, particulièrement les visites au foyer et les visites d’enseignement. Ne soyez pas seulement un instructeur au foyer ou une instructrice visiteuse d’un quart d’heure par mois. Soyez au contraire proches de tous les membres de la famille. Apprenez à personnellement les connaître. Soyez un véritable ami. Par des actes de gentillesse, montrez-leur combien vous vous souciez de chacun d’eux.

  • Chose plus importante encore, rendez service aux membres de votre famille. Mettez la progression spirituelle de votre conjoint et de vos enfants en tête de vos priorités. Soyez attentif aux choses que vous pouvez faire pour aider chacun. Donnez généreusement de votre temps et de votre attention.

Il y a un thème commun à chacune de ces suggestions : emplissez votre vie de service à autrui. Quand vous perdez votre vie au service des enfants de notre Père céleste23, les tentations de Satan perdent leur pouvoir sur votre vie.

Parce que votre Père céleste vous aime profondément, l’expiation de Jésus-Christ rend cette force possible. N’est-ce pas merveilleux ? Beaucoup d’entre vous ont senti le fardeau de mauvais choix et chacun de vous peut sentir le pouvoir édifiant du pardon, de la miséricorde et de la force du Seigneur. Je l’ai senti et je témoigne qu’il est à la disposition de chacun de vous, au nom de Jésus-Christ. Amen.

Montrer les références

  1.  

    1. Alma 17:14 ; voir aussi Alma 17–27.

  2.  

    2. Voir Alma 23:4–7 ; 24:5–19.

  3.  

    3. Voir Alma 24:20–27.

  4.  

    4. Voir Alma 27.

  5.  

    5. Voir Alma 53:8–9 ; 56:10–17.

  6.  

    6. Voir « La famille : Déclaration au monde », Le Liahona, nov. 2010, p. 129.

  7.  

    7. Voir Alma 53:10–13.

  8.  

    8. Voir Alma 53:14–16.

  9.  

    9. Voir Alma 56:48.

  10.  

    10. Voir Alma 53:17–22 ; 56:3–10, 30–57.

  11.  

    11. Voir Le Liahona, nov. 2010, p. 129.

  12.  

    12. Alma 53:15.

  13.  

    13. Doctrine et Alliances 58:42.

  14.  

    14. Alma 53:4.

  15.  

    15. Voir Éther 12:27.

  16.  

    16. Voir 1 Samuel 12:15 ; Ésaïe 1:20 ; 1 Néphi 2:23 ; Mosiah 15:26 ; Alma 9:24 ; Doctrine et Alliances 76:25 ; Moïse 4:3.

  17.  

    17. Voir Proverbes 28:13 ; 1 Corinthiens 2:3 ; 15:43 ; 2 Corinthiens 13:4 ; Jacques 3:17 ; 2 Néphi 3:13 ; Jacob 4:7 ; Alma 34:17 ; 3 Néphi 22:8 ; Éther 12:26–28 ; Doctrine et Alliances 24:11 ; 35:17 ; 38:14 ; 62:1.

  18.  

    18. 2 Néphi 28:21.

  19.  

    19. Éther 12:27.

  20.  

    20. Voir Alma 57:25 ; 58:39.

  21.  

    21. Voir Alma 58:40.

  22.  

    22. Doctrine et Alliances 1:31.

  23.  

    23. Voir Matthieu 16:25 ; Doctrine et Alliances 88:125.