Se protéger de la pornographie—un foyer centré sur le Christ


Linda S. Reeves
Le plus grand filtre du monde […] est le filtre interne personnel qui vient d’un témoignage profond et durable.

Chers frères et sœurs, je me sens bénie aujourd’hui d’avoir mes treize plus grands petits-enfants dans l’assemblée. De ce fait, je me suis posé la question : « Qu’est-ce que j’aimerais que mes petits-enfants sachent ? » Ce matin, j’aimerais parler franchement à ma famille et aux vôtres.

Nous, les dirigeants, sommes de plus en plus préoccupés par la destruction que la pornographie occasionne dans la vie des membres de l’Église et de leur famille. Satan attaque avec une fureur inédite.

Une raison de notre venue sur terre est d’apprendre à contrôler les sentiments de notre corps mortel. Ces sentiments que Dieu nous a donnés est de nous permettre d’avoir envie de nous marier et d’avoir des enfants. Les relations intimes dans le mariage entre un homme et une femme, qui donnent accès à la mortalité, sont censées être une belle expérience pleine d’amour qui lie deux cœurs dévoués, unit l’esprit et le corps, et apporte une plénitude de joie et de bonheur quand nous apprenons à mettre les besoins de l’autre en premier. Spencer W. Kimball a enseigné au sujet des relations dans le mariage : « Le conjoint prend […] la première place dans la vie du mari ou de la femme, et […] aucune personne, ni aucune chose ne doit jamais passer avant le conjoint. […]

[…] Le mariage présuppose une allégeance et une fidélité totales1. »

Il y a de nombreuses années, l’une de nos enfants était visiblement perturbée. Je suis allée dans sa chambre, et elle m’a ouvert son cœur, m’expliquant qu’elle était allée chez un ami et alors qu’elle ne s’y attendait pas, elle avait vu des images et des actes effrayants et troublants à la télévision entre un homme et une femme dénudés. Elle a commencé à sangloter et à dire à quel point elle se sentait mal d’avoir vu cela et qu’elle aurait voulu pouvoir effacer ces images de son esprit. J’étais vraiment reconnaissante qu’elle se confie à moi, me donnant ainsi l’occasion de calmer son cœur innocent et blessé et de l’aider à savoir comment obtenir du réconfort à travers l’Expiation du Sauveur. Je me souviens des sentiments sacrés que j’ai éprouvés lorsque nous nous sommes agenouillées, mère et fille, et que nous avons sollicité l’aide de notre Père céleste.

Beaucoup d’enfants, de jeunes et d’adultes sont involontairement exposés à la pornographie, mais de plus en plus d’hommes et de femmes choisissent d’en regarder et y sont poussés maintes fois encore, jusqu’à ce que cela devienne une dépendance. Ces personnes désirent peut-être de tout leur cœur se sortir de ce piège, mais souvent, elles ne peuvent pas le surmonter seules. Nous sommes très reconnaissants quand ces personnes bien-aimées décident de se confier à nous, parents, ou à un dirigeant de l’Église. Nous devrions être assez sages pour ne pas réagir de manière offusquée, avec colère ou avoir une attitude de rejet, ce qui pourrait les retrancher dans le silence.

En tant que parents et dirigeants, nous devons continuellement conseiller nos enfants et nos jeunes, et écouter avec amour et compréhension. Il faut qu’ils connaissent les dangers de la pornographie et l’emprise qu’elle exerce, avec pour conséquences : la perte de l’Esprit, des sentiments dénaturés, le mensonge, la dégradation des relations, la perte de la maîtrise de soi et l’accaparement presque total du temps, des pensées et de l’énergie.

La pornographie est plus ignoble, diabolique et choquante que jamais auparavant. Lorsque nous conseillons nos enfants, nous pouvons établir ensemble un plan familial comportant des principes et des limites. Nous agirons ainsi de façon proactive et nous protégerons notre foyer grâce à des filtres sur nos appareils électroniques. Parents, comprenons-nous que les appareils nomades avec accès à Internet posent davantage de problèmes que les ordinateurs2  ?

Si vous êtes pris dans le piège de la pornographie, jeunes gens et adultes, souvenez-vous que notre Sauveur bien-aimé est miséricordieux. Comprenez-vous à quel point le Seigneur vous aime et vous chérit, même en ce moment ? Notre Sauveur a le pouvoir de vous purifier et de vous guérir. Il peut enlever la douleur et le chagrin que vous ressentez et vous rendre votre pureté grâce au pouvoir de son Expiation.

En tant que dirigeants, nous nous soucions beaucoup des conjoints et des familles des personnes qui souffrent d’une dépendance à la pornographie. Richard G. Scott a supplié : « Si vous n’avez pas commis vous-même de péché grave, ne souffrez pas inutilement à cause des conséquences des péchés d’une autre personne. […] Vous pouvez ressentir de la compassion. […] Cependant, vous ne devez pas vous sentir responsable de ces actes3. » Sachez que vous n’êtes pas seul. Il existe de l’aide. Les conjoints peuvent participer à des réunions de traitement de la dépendance, entre autres des réunions téléphoniques, qui leur permettent de se joindre à une réunion depuis chez eux.

Frères et sœurs, comment protéger nos enfants et nos jeunes ? Les filtres sont des outils utiles, mais le plus grand filtre du monde, et le seul qui en fin de compte fonctionnera, est le filtre interne personnel que constitue un témoignage profond et durable de l’amour de notre Père céleste et du sacrifice expiatoire de notre Sauveur pour chacun d’entre nous.

Comment amener nos enfants à la conversion profonde et à avoir accès à l’expiation du Sauveur ? J’aime la déclaration du prophète Néphi qui explique ce que faisait son peuple pour fortifier la jeunesse de l’époque : « Nous parlons du Christ, nous nous réjouissons dans le Christ, nous prêchons le Christ, [et] nous prophétisons concernant le Christ […] afin que nos enfants sachent vers quelle source ils peuvent se tourner pour obtenir la rémission de leurs péchés4. »

Comment le faire dans notre foyer ? Certains d’entre vous m’ont déjà entendue raconter à quel point mon mari, Mel, et moi nous sentions dépassés quand nous avions quatre jeunes enfants. Alors que nous affrontions les difficultés du rôle de parents et que nous faisions face aux exigences de la vie, nous avions désespérément besoin d’aide. Nous priions et suppliions pour savoir quoi faire. La réponse a été claire : « Ça ne fait rien si la maison est en désordre et que les enfants sont encore en pyjama et que certaines choses ne sont pas faites. La seule chose que vous devez absolument faire à la maison, c’est la lecture des Écritures et la prière quotidiennes, et la soirée familiale chaque semaine. »

Nous essayions de faire ces choses, mais elles n’étaient pas toujours prioritaires et, dans le chaos général, nous les négligions parfois. Nous avons modifié nos priorités et nous nous sommes efforcés de ne pas nous préoccuper de choses moins importantes. Notre priorité est devenue de parler, de nous réjouir, de prêcher et de témoigner du Christ en nous efforçant de prier et d’étudier les Écritures quotidiennement dans notre foyer et de tenir des soirées familiales.

Une amie m’a fait cette mise en garde : « Quand on demande aux sœurs de lire les Écritures et de prier davantage, on les stresse. Elles ont l’impression d’avoir déjà tellement à faire. »

Frères et sœurs, de par mon expérience et celle de mon mari, je sais que je dois témoigner des bénédictions liées à l’étude des Écritures et à la prière quotidiennes, et à la soirée familiale hebdomadaire. Ce sont ces habitudes qui diminuent le stress, donnent un sens à notre vie et procurent une protection supplémentaire à notre foyer. Alors si notre famille est en proie à la pornographie ou à d’autres difficultés, nous pouvons supplier le Seigneur avec confiance et nous attendre à être guidés par l’Esprit, sachant que nous avons fait ce que notre Père céleste nous a demandé de faire.

Frères et sœurs, si ces pratiques ne sont pas encore établies dans notre foyer, nous pouvons tous les y instaurer dès maintenant. Si nos enfants sont plus grands et refusent de se joindre à nous, nous pouvons commencer avec nous-mêmes. Ainsi, l’influence de l’Esprit commencera à emplir notre maison et notre vie, et, avec le temps, nos enfants pourront réagir.

Souvenez-vous que par l’intermédiaire de ses apôtres actuels, notre Père céleste a promis qu’en recherchant nos ancêtres et en préparant des noms de notre famille pour le temple, nous serons protégés maintenant et tout au long de notre vie, si nous restons dignes de détenir une recommandation à l’usage du temple5. Quelles promesses !

Vous, les jeunes, prenez votre bien-être spirituel en main. S’il le faut, éteignez votre téléphone, chantez un chant de la Primaire, priez pour demander de l’aide, pensez à une Écriture, ne regardez pas un film jusqu’à la fin, pensez au Sauveur, prenez dignement la Sainte-Cène, étudiez Jeunes, soyez forts, soyez un exemple pour vos amis, confiez-vous à vos parents, allez voir votre évêque, demandez de l’aide et allez voir un psychothérapeute si nécessaire.

Qu’est-ce que je veux que mes petits-enfants sachent ? Je veux qu’ils sachent et que vous sachiez que je sais que le Sauveur vit et qu’il nous aime. Il a payé le prix de nos péchés, mais nous devons nous agenouiller humblement devant notre Père céleste, confesser nos péchés et le supplier de nous pardonner. Nous devons vouloir que notre cœur et nos désirs soient changés et être suffisamment humbles pour nous efforcer d’obtenir l’aide et le pardon des personnes que nous avons offensées ou abandonnées.

Je sais que Joseph Smith a vu Dieu, notre Père céleste, et notre Sauveur, Jésus-Christ. Je témoigne que nous avons un prophète vivant sur la terre, Thomas S. Monson. Je témoigne que vous ne vous égarerez jamais si vous suivez les conseils du prophète de Dieu. Je témoigne du pouvoir de nos alliances et des bénédictions du temple.

Je sais que le Livre de Mormon est vrai ! Je ne sais pas expliquer le pouvoir de ce merveilleux livre. Je sais seulement que, associé à la prière, le Livre de Mormon détient le pouvoir de protéger les familles, de renforcer les liens familiaux, et de donner une confiance personnelle devant le Seigneur. Je témoigne de ces choses, au nom sacré de Jésus-Christ. Amen.

Afficher les références

  1.  

    1.  Enseignements des présidents de l’Église : Spencer W. Kimball, 2006, p. 221.

  2.  

    2. Voir Clay Olsen, « What Teens Wish Parents Knew » (discours donné lors de la conférence Utah Coalition Against Pornography, le 22 mars 2014), utahcoalition.org.

  3.  

    3. Richard G. Scott, « Se libérer de lourds fardeaux », Le Liahona, novembre 2002, p. 88.

  4.  

    4.  2 Néphi 25:26.

  5.  

    5. Voir David A. Bednar, « Le cœur des enfants se tournera »,  Le Liahona, novembre 2011, p. 24–27 ; Richard G. Scott, « La joie de racheter les morts », Le Liahona, novembre 2012, p. 93–95. Neil L. Andersen, « Find Our Cousins ! » (discours prononcé lors de la conférence d’histoire familiale RootsTech, le 8 février 2014) ; lds.org/prophets-and-apostles/unto-all-the-world/find-our-cousins.