Manuel 2:
Administration de l’Église

 

13.2 Planification des activités

 13.2.1

Responsabilité de la planification des activités

Avant de planifier une activité, les dirigeants réfléchissent aux besoins spirituels et temporels des membres. Ils recherchent l’inspiration de l’Esprit afin de savoir quel genre d’activité contribuerait à répondre à ces besoins. Une planification soigneuse est nécessaire pour s’assurer que les activités atteindront des buts centrés sur l’Évangile et répondront aux besoins des participants.

Sous la direction de l’épiscopat, le conseil de paroisse supervise la planification des activités de la paroisse. Quand une activité est destinée à une organisation ou un groupe de la paroisse en particulier, elle est planifiée sous la direction des dirigeants de la prêtrise ou des auxiliaires qui sont responsables de cette organisation ou de ce groupe. Quand une activité est destinée à l’ensemble de la paroisse, l’épiscopat peut en confier la responsabilité à une ou plusieurs organisations représentées au conseil de paroisse. Il peut aussi confier la responsabilité d’une activité à d’autres personnes ou à un comité travaillant sous la direction du conseil de paroisse. Normalement, ces tâches sont confiées pour le temps d’une activité précise.

Sous la direction de la présidence, le conseil de pieu supervise la planification des activités du pieu. On trouvera de plus amples renseignements sur les activités de pieu à la section 13.3.

 13.2.2

Fortifier les familles

Les dirigeants veillent à ce que les activités ne fassent pas concurrence à la famille, mais la fortifient. Certaines activités peuvent être centrées sur la famille, en donnant aux membres des familles l’occasion d’y participer ensemble. Les activités doivent soutenir les parents en enseignant à leurs enfants à être des disciples fidèles du Christ.

Les dirigeants veillent aussi à ce que les activités ne deviennent pas si nombreuses qu’elles font peser un fardeau indu sur les membres.

 13.2.3

Encourager la participation

Quand on planifie des activités, on doit s’efforcer d’y faire participer activement les gens car on en tire généralement plus de bénéfices en participant qu’en observant uniquement. Un moyen d’encourager la participation est de faire appel aux compétences et aux talents des membres pour l’activité.

Quand on planifie une activité, on doit faire un effort particulier pour aller vers les nouveaux membres, les membres non pratiquants, les jeunes, les adultes seuls, les personnes handicapées et les gens d’autres confessions. Les dirigeants doivent être sensibles aux situations particulières des participants, telles que limites physiques, problèmes familiaux et différences culturelles et linguistiques.

 13.2.4

Principes

Les activités de l’Église doivent respecter et enseigner ses principes. Elles doivent fournir un cadre sain où les participants peuvent se lier d’amitié avec d’autres personnes ayant des croyances et des principes similaires. Elles doivent être édifiantes et mettre en exergue ce qui est « vertueux ou aimable… ce qui mérite l’approbation ou est digne de louange » (13e article de foi). Elles ne doivent rien comporter d’immoral ou de suggestif, ou qui fasse paraître le mal acceptable et normal. Les dirigeants veillent à ce que toutes les distractions soient conformes aux enseignements du Sauveur.

Les vêtements et la tenue doivent être pudiques, de bon goût et convenables pour l’activité. L’épiscopat ou la présidence de pieu fixent les règles vestimentaires pour les activités. Les dirigeants qui planifient une activité peuvent recommander des règles vestimentaires conformes aux principes de l’Évangile.

Les produits contraires à la Parole de Sagesse ne sont autorisées ni aux activités de l’Église ni dans ses propriétés. Les personnes qui sont manifestement sous l’emprise de l’alcool ou d’autres drogues ne doivent pas être admises aux activités de l’Église.

Pour avoir plus de renseignements sur les principes de l’Église, voir Jeunes, soyez forts.

 13.2.5

Sécurité

Voir la section 13.6.20.

 13.2.6

Équilibre et variété

Les dirigeants doivent planifier un programme équilibré d’activités variées. Les membres doivent avoir des occasions de participer à des activités qui les intéressent. Ils doivent aussi avoir des occasions de soutenir les autres dans ce qui les intéresse. Le fait de planifier un calendrier annuel aide les dirigeants à proposer un programme équilibré d’activités de service, culturelles, artistiques et physiques sans prendre trop du temps des membres.

Aux paragraphes suivants, on trouvera des exemples de bonnes activités.

Service

Les activités de service donnent aux membres l’occasion de montrer de l’amour aux gens dans le besoin, membres de l’Église ou non, et de ressentir de la joie à les aider. Il peut s’agir de rendre visite aux personnes malades ou seules, de remplir des tâches d’entraide, d’embellir les bâtiments et les jardins de l’Église ou de participer à des projets de la collectivité.

Art et culture

Les activités artistiques et culturelles donnent aux membres des occasions de développer leurs talents et de s’adonner à leurs passe-temps. Elles favorisent aussi la créativité, la confiance, la communication et la collaboration. Il peut s’agir de soirées de talent ou de spectacles chorégraphiques, musicaux et théâtraux. Il peut aussi s’agir de commémorations d’événements de l’histoire de l’Église, au niveau local ou général.

Sport, récréation, santé et condition physique

On trouvera des renseignements sur les activités sportives de l’Église à la section 13.6.21.

Les activités récréatives peuvent varier en fonction des ressources dont on dispose dans la région. Il pourra s’agir de commémorations historiques, de camping, de randonnées ou de pratique de passe-temps. Souvent, on peut planifier les activités récréatives de façon à ce que les membres de la famille puissent y participer ensemble.

On recommande aux membres, en tant que personnes, familles et groupes de l’Église, de participer à des activités bonnes pour la santé et la condition physique. Il peut s’agir de marche, de course à pied, d’aérobic et d’autres programmes d’exercices, de cours sur la santé et de cours de mise en forme (voir la section 13.6.25, point 2).

 13.2.7

Programmation des activités

Les activités doivent être prévues raisonnablement longtemps à l’avance. Elles doivent être inscrites au calendrier du pieu ou de la paroisse. Les dirigeants doivent tenir les parents informés des activités organisées pour les enfants et les jeunes.

Si une activité doit se tenir dans un lieu de culte ou un autre bâtiment de l’Église, les planificateurs réservent les locaux à l’avance afin d’éviter les incompatibilités avec d’autres activités ou réunions. Pour chaque église il y a un évêque gérant désigné par la présidence de pieu. Il supervise l’utilisation des locaux, bien qu’il désigne habituellement quelqu’un d’autre pour établir le calendrier d’occupation.

Le lundi soir est réservé à la soirée familiale (voir la section 13.6.10).

 13.2.8

Financement des activités

Les dirigeants veillent à ce que les dépenses pour les activités soient conformes aux règles de l’Église en vigueur en matière de budget et de finances. Les principes suivants doivent être respectés.

La plupart des activités doivent être simples et peu coûteuses ou gratuites. Les dépenses doivent être approuvées par la présidence de pieu ou l’épiscopat avant qu’on ne les fasse.

Le budget de pieu ou de paroisse doit être utilisé pour payer toutes les activités, tous les programmes et toutes les fournitures. Les membres ne doivent pas payer d’inscription pour participer. Ils ne doivent pas non plus payer de matériel, de fournitures, de location, de droits d’entrée ou de longs déplacements. On peut organiser des activités pour lesquelles les membres apportent de la nourriture si cela ne constitue pas une trop lourde charge pour eux.

On trouvera ci-après les exceptions possibles à la règle de financement énoncée au paragraphe précédent. Si le budget de paroisse ne suffit pas à payer les activités suivantes, les dirigeants peuvent demander aux participants de les payer en partie ou en totalité:

  1. 1.

    Un camp scout prolongé ou une activité similaire pour les jeunes gens par an.

  2. 2.

    Un camp ou une activité similaire pour les jeunes filles par an.

  3. 3.

    Un camp de jour ou une activité similaire par an pour les enfants de la Primaire de huit à onze ans.

  4. 4.

    On trouvera des activités facultatives dans la partie 13.5.

Si les fonds apportés par les participants ne suffisent pas, l’évêque peut autoriser une activité de levée de fonds de groupe par an dans le respect des règles de la section 13.6.8.

Les dépenses ou les déplacements pour un camp annuel ou une activité similaire ne doivent en aucun cas être excessifs. Le manque de fonds personnels ne doit pas non plus empêcher un membre d’y participer.

On trouvera une exception possible en matière de financement de grandes manifestations multipieux ou d’interrégion pour les jeunes adultes seuls à la section 16.3.7.

On trouvera des règles sur le financement des déplacements liés à ces activités à la section 13.6.24.

 13.2.9

Financement du matériel et des fournitures

Si possible, le matériel et les fournitures dont la paroisse a besoin pour les camps annuels des jeunes sont achetés avec son budget. Si ces fonds ne suffisent pas, l’évêque peut autoriser une activité de levée de fonds de groupe par an dans le respect des règles de la section 13.6.8.

Le matériel et les fournitures achetés avec les fonds de l’Église, qu’ils proviennent de l’allocation budgétaire de paroisse ou d’une activité de levée de fonds, sont réservés à l’usage de l’Église. Ils ne sont pas destinés à l’usage de personnes privées ou de familles.

On ne peut pas utiliser les fonds de l’Église pour acheter des uniformes pour des personnes.