Manuel 2:
Administration de l’Église

Appels dans l’Église

Ce chapitre fournit des renseignements sur l’appel au service et la relève de membres dans l’Église. Le tableau des appels des pages 171 à 179 énumère tous les appels de l’Église et précise qui recommande la personne, qui approuve la recommandation, qui soutient la personne, et qui l’appelle et la met à part. Les appels du tableau sont remplis en fonction des besoins et des membres disponibles.

 

19.1 Comment décider de la personne à appeler

 19.1.1

Directives générales

Il faut être appelé de Dieu pour œuvrer dans l’Église (voir le 5e article de foi). Les dirigeants cherchent à être guidés par l’Esprit pour décider des personnes à appeler. Ils prennent en compte la dignité qui peut être nécessaire pour l’appel. Ils prennent aussi en compte la situation personnelle ou familiale de la personne. Chaque appel doit bénéficier aux personnes qui sont servies, au membre et à sa famille.

Le service dans les appels de l’Église, bien qu’il nécessite des sacrifices, ne doit pas compromettre la capacité du membre de s’acquitter de ses responsabilités familiales et professionnelles (voir la section 17.2.1). Avant d’appeler une personne mariée à une tâche qui nécessite un engagement de temps important, les dirigeants de l’Église prennent en compte l’effet de l’appel sur le mariage et la famille.

Si c’est possible, un membre ne doit recevoir qu’un seul appel en plus de sa tâche d’instructeur au foyer ou d’instructrice visiteuse.

Les dirigeants doivent garder confidentielles les informations concernant les appels et les relèves envisagés. Seuls ceux qui ont besoin d’être au courant, par exemple le président d’auxiliaire qui supervise la personne, sont mis au courant avant que l’intéressé ne soit proposé au soutien des membres. On n’avertit la personne que l’on envisage d’appeler qu’au moment de son appel.

Quand un appel va être donné par le président de pieu ou sous sa direction, il faut consulter l’évêque pour connaître la dignité du membre et sa situation familiale, professionnelle et dans l’Église. La présidence de pieu demande alors au grand conseil de soutenir la décision de faire l’appel, si c’est nécessaire selon le Tableau des appels.

Quand un jeune homme ou une jeune fille va être appelé à un poste dans l’Église, un membre de l’épiscopat demande l’approbation des parents ou des tuteurs avant de faire l’appel.

Les dirigeants ne peuvent faire d’appels dans l’Église que (1) quand le certificat de membre de la personne se trouve dans la paroisse et a été soigneusement examiné par l’évêque ou (2) quand celui-ci a pris contact avec le précédent évêque du membre pour s’assurer qu’il est digne et pour vérifier que son certificat de membre ne comporte pas d’annotation ou de commentaire suite à une action disciplinaire de l’Église non réglée.

Les nouveaux convertis doivent recevoir dès que possible un appel ou une responsabilité appropriés. Certains nouveaux membres peuvent être prêts à recevoir un appel dès qu’ils ont été baptisés et confirmés. D’autres peuvent avoir besoin de recevoir des tâches simples qui les aideront à se préparer à recevoir un appel. Un membre de l’épiscopat a un entretien avec les nouveaux convertis avant de les appeler à instruire des enfants ou des jeunes.

On peut appeler des non-membres à certains postes, par exemple organistes, directeurs de musique et chefs scouts adjoints. Cependant, ils ne doivent pas être appelés à des postes d’enseignement ou administratifs ou comme dirigeants de la musique de la Primaire. L’accord pour appeler des non-membres à certains postes ne s’applique pas aux membres excommuniés, qui ne peuvent recevoir aucun appel.

 19.1.2

Recommandations et approbation des appels

Le Tableau des appels indique qui peut faire des recommandations pour chaque appel et qui les approuve. Dans certains cas, on demande aux dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires de faire des recommandations à leur présidence de pieu ou à leur épiscopat. Ils doivent s’acquitter de cette responsabilité à l’aide de la prière, sachant qu’ils peuvent être guidés par le Seigneur pour savoir qui recommander. Cependant, ils ne doivent pas oublier que la responsabilité ultime de recevoir l’inspiration concernant la personne à appeler appartient à la présidence de pieu ou à l’épiscopat.

Les présidents de pieu et les évêques doivent évaluer chaque recommandation avec soin, en tenant compte du fait qu’elle a été étudiée dans la prière. Si cela est nécessaire, ils peuvent demander une autre recommandation.

 19.1.3

Appels de pieu

Le président de pieu supervise l’appel des membres à la plupart des postes de pieu, comme indiqué dans le Tableau des appels.

 19.1.4

Appels de paroisse

La présidence de pieu recommande les frères qui doivent être appelés ou relevés comme évêques (voir la section 19.6). Le président de pieu supervise aussi l’appel des conseillers dans l’épiscopat, des greffiers et des greffiers adjoints de paroisse et des secrétaires exécutifs de paroisse. L’évêque supervise les autres appels de la paroisse comme indiqué dans le tableau des appels.

 19.1.5

Appels aux collèges d’anciens et aux groupes de grands prêtres

Le président de pieu supervise l’appel des présidents de collège d’anciens, de leurs conseillers et des chefs de groupe de grands prêtres et de leurs assistants comme indiqué dans le Tableau des appels.

Le président du collège des anciens et le chef de groupe des grands prêtres supervisent l’appel des secrétaires et instructeurs de collège ou de groupe. L’approbation préalable de l’évêque est nécessaire pour que des frères puissent être appelés à ces postes.