Manuel 2:
Administration de l’Église

 

1.4 Le foyer et l’Église

Dans les enseignements et les pratiques de l’Évangile rétabli, la famille et l’Église s’aident et se renforcent mutuellement. Pour se qualifier pour les bénédictions de la vie éternelle, les familles doivent apprendre la doctrine et recevoir les ordonnances de la prêtrise qui ne sont accessibles que dans l’Église. Pour être forte et dynamique, l’Église a besoin de familles justes.

Dieu a révélé un modèle de progression spirituelle pour les personnes et les familles grâce à des ordonnances, un enseignement, des programmes et des activités qui sont centrés sur le foyer et soutenus par l’Église. Les organisations et les programmes de l’Église existent pour apporter des bénédictions aux personnes et aux familles et ne sont pas des fins en soi. Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires et les instructeurs s’efforcent d’aider les parents, non de se substituer à eux ou de les remplacer.

Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires doivent s’efforcer de renforcer la nature sacrée du foyer en s’assurant que toutes les activités de l’Église apportent un soutien aux personnes et aux familles. Les dirigeants de l’Église doivent veiller à ne pas surcharger les familles en leur donnant trop de responsabilités dans l’Église. Les parents et les dirigeants de l’Église travaillent ensemble pour aider les personnes et les familles à retourner auprès de notre Père céleste en suivant Jésus-Christ.

 1.4.1

Fortifier le foyer

Les disciples du Christ sont invités à « se rassembler », à se tenir « en des lieux saints » et à ne pas être « ébranlés » (D&A 45:32 ; 87:8 ; 101:22 ; voir aussi 2 Chroniques 35:5 ; Matthieu 24:15). Ces lieux saints comprennent les temples, le foyer et les églises. C’est la présence de l’Esprit et le comportement des personnes qui se trouvent dans ces endroits qui en font des « lieux saints ».

Où qu’ils vivent, les membres de l’Église doivent faire de leur foyer un endroit dans lequel l’Esprit est présent. Tous les membres de l’Église peuvent faire des efforts pour que leur domicile soit un sanctuaire à l’abri du monde. Chaque foyer de l’Église, grand ou petit, peut être « une maison de prière, une maison de jeûne, une maison de foi, une maison de connaissance, une maison de gloire, une maison d’ordre, une maison de Dieu » (D&A 88:119). Les membres de l’Église peuvent favoriser la présence de l’Esprit dans leur foyer par des moyens simples tels que les divertissements sains, la bonne musique et les œuvres d’art inspirantes (par exemple un tableau du Sauveur ou d’un temple).

C’est le foyer fondé par des parents aimants et loyaux qui constitue le cadre dans lequel les besoins spirituels et physiques des enfants sont le mieux satisfaits. Un foyer centré sur le Christ est, pour les adultes et les enfants, un bastion contre le péché et un refuge contre le monde. Il apporte la guérison des blessures émotionnelles et des autres souffrances ainsi qu’un amour dévoué et sincère.

Les parents ont toujours eu le commandement d’élever leurs enfants « en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur » (Éphésiens 6:4 ; Énos 1:1) et « dans la lumière et la vérité » (D&A 93:40). La Première Présidence a proclamé :

« Nous demandons aux parents de consacrer tous leurs efforts à instruire et à élever leurs enfants selon les principes de l’Évangile, ce qui leur permettra de rester proches de l’Église. Le foyer est la base d’une vie juste et rien ne peut le remplacer ni remplir sa fonction essentielle pour s’acquitter de cette responsabilité donnée par Dieu.

« Nous recommandons aux parents et aux enfants de donner la plus grande priorité à la prière en famille, à la soirée familiale, à l’étude et à l’enseignement de l’Évangile et aux activités saines en famille. On ne doit pas permettre à d’autres impératifs ou activités, aussi légitimes et justifiés soient-ils, de prendre le pas sur les devoirs fixés par Dieu, dont seuls les parents et la famille peuvent s’acquitter correctement » (lettre de la Première Présidence du 11 février 1999).

Les parents ont la responsabilité fondamentale d’aider leurs enfants à connaître notre Père céleste et son Fils, Jésus-Christ (voir Jean 17.3). Les pères et les mères de l’Église ont reçu le commandement d’enseigner à leurs enfants la doctrine, les ordonnances et les alliances de l’Évangile ainsi que la façon de mener une vie juste (voir D&A 68:25–28). Les enfants qui reçoivent cette éducation et cet enseignement sont plus susceptibles d’être prêts, quand ils en auront l’âge, à recevoir les ordonnances de la prêtrise et à contracter et à respecter des alliances avec Dieu.

Les programmes inspirés de l’Église tels que l’enseignement au foyer (voir D&A 20:47, 51), les visites d’enseignement et la soirée familiale ont pour but de fortifier les familles. Comme pour tout, Jésus a montré l’exemple en entrant dans les foyers pour servir, enseigner et faire du bien (voir Matthieu 8:14–15 ; 9:10–13 ; 26:6 ; Marc 5:35–43 ; Luc 10:38–42 ; 19:1–9).

 1.4.2

Soirée familiale

Les prophètes modernes ont recommandé aux parents de tenir chaque semaine une soirée familiale chez eux pour enseigner l’Évangile à leurs enfants, témoigner de sa véracité et renforcer l’unité familiale. Les dirigeants de pieu et de paroisse doivent veiller à n’organiser aucune réunion ni aucune activité le lundi soir, afin que la soirée familiale puisse avoir lieu.

La soirée familiale peut comporter une prière familiale, un enseignement de l’Évangile, des témoignages, des cantiques et des chants de la Primaire ainsi que des activités récréatives saines. (On trouvera des renseignements sur l’utilisation de la musique au foyer dans la partie 14.8.) Dans le cadre de la soirée familiale ou séparément, les parents peuvent également convoquer un conseil de famille pour fixer des buts, résoudre des problèmes, coordonner les emplois du temps et soutenir et fortifier les membres de la famille.

La soirée familiale est un moment familial sacré et privé qui est placé sous la direction des parents. Les dirigeants de la prêtrise ne doivent pas donner des directives sur ce que les familles doivent faire pendant ce moment.

 1.4.3

Fortifier les personnes

Les dirigeants de l’Église doivent accorder une attention particulière aux personnes qui n’ont pas actuellement la bénédiction d’avoir une famille composée de membres forts dans l’Église. Il peut s’agir des enfants et des jeunes dont les parents ne sont pas membres de l’Église, d’autres personnes dont la famille est partiellement membre et des adultes seuls de tout âge. Par alliance, ils sont membres de la famille éternelle de Dieu et celui-ci les aime profondément. On doit leur donner des occasions de service dans l’Église. Celle-ci peut leur apporter un lien social sain et une fraternité qu’ils ne pourront trouver nulle part ailleurs.

Chaque membre de l’Église a autant de valeur qu’un autre. Le plan éternel de Dieu permet à tous ses enfants fidèles de recevoir toutes les bénédictions de la vie éternelle, en étant exaltés en famille pour toujours.