Manuel 2:
Administration de l’Église

 

9.2 Direction de la Société de Secours de paroisse

Ce chapitre montre comment administrer la Société de Secours d’une manière qui fortifiera les personnes, les familles et les foyers. Les dirigeantes de la Société de Secours revoient fréquemment le chapitre 3 qui décrit les principes généraux de direction. Ces principes sont notamment la préparation spirituelle, le travail en conseil, le service et l’enseignement de l’Évangile de Jésus-Christ.

 9.2.1

Épiscopat

L’évêque et ses conseillers assurent la direction de la Société de Secours par la prêtrise.

L’évêque appelle et met à part une sœur comme présidente de la Société de Secours. Il supervise l’appel et la mise à part des conseillères dans la présidence de la Société de Secours de paroisse, d’une secrétaire de la Société de Secours de paroisse et d’autres sœurs pour remplir des appels à la Société de Secours. Il peut charger ses conseillers d’appeler ces sœurs et de les mettre à part.

L’évêque rencontre régulièrement la présidente pour parler de la Société de Secours et de l’entraide.

 9.2.2

Présidence de la Société de Secours de paroisse

La présidence de la Société de Secours de paroisse se compose d’une présidente et de deux conseillères. Elles donnent la direction spirituelle aux efforts pour fortifier les sœurs et leur famille. Elles œuvrent sous la direction de l’épiscopat. Elles reçoivent aussi une formation initiale et un soutien continu de la présidence de la Société de Secours de pieu.

Présidente de la Société de Secours de paroisse

La présidente de la Société de Secours a les responsabilités suivantes :

Elle fait partie du conseil de paroisse. En tant que membre de ce conseil, elle participe aux actions pour édifier la foi et fortifier les personnes et les familles (voir le chapitre 4).

Elle rencontre régulièrement l’évêque pour lui faire rapport et pour parler de la Société de Secours et de l’entraide.

À la demande de l’évêque, elle rend visite aux membres chez eux pour évaluer les besoins d’entraide et suggère des moyens d’y répondre (voir la section 9.6.1). En l’absence de la présidente, l’évêque peut charger une conseillère de la présidence de la Société de Secours de répondre à un besoin urgent.

La présidente recommande à l’épiscopat les sœurs à appeler comme dirigeantes et instructrices et pour remplir d’autres appels à la Société de Secours. Quand elle fait ces recommandations, elle suit les directives énoncées aux sections 19.1.1 et 19.1.2.

Elle coordonne les actions d’entraide de la Société de Secours de paroisse dans les situations d’urgence.

Elle enseigne, à l’aide de ce manuel, leurs devoirs aux autres dirigeantes et aux instructrices de la Société de Secours.

Elle supervise les registres, les rapports, le budget et les finances de la Société de Secours de paroisse. La secrétaire de la Société de Secours l’aide dans cette responsabilité.

Présidente et conseillères de la Société de Secours de paroisse

La présidente de la Société de Secours et ses conseillères travaillent ensemble pour s’acquitter des responsabilités suivantes. La présidente de la Société de Secours charge ses conseillères de superviser certaines de ces responsabilités.

Elles organisent et supervisent les visites d’enseignement.

Elles supervisent les services compatissants dans la paroisse.

Elles supervisent les actions entreprises pour améliorer l’apprentissage et l’enseignement de l’Évangile à la Société de Secours. Pour ce faire, elles suivent les principes énoncés aux sections 5.5.3 et 5.5.4.

Sous la direction de l’évêque, elles planifient des façons de répondre aux besoins d’entraide (voir la section 9.6 et le chapitre 6).

Elles planifient et dirigent les réunions de la Société de Secours.

Elles tiennent des réunions de présidence de la Société de Secours.

Selon les besoins, elles rendent visite aux sœurs de la Société de Secours.

La présidente de la Société de Secours charge l’une de ses conseillères de coordonner les actions de la Société de Secours visant à aider les jeunes adultes seules de la paroisse. S’il y a, dans la paroisse, un comité de jeunes adultes seuls, cette conseillère en fait partie. (Voir les sections 16.3.3 et 16.3.4.)

 9.2.3

Secrétaire de la Société de Secours de paroisse

La secrétaire de la Société de Secours a les responsabilités suivantes :

Elle consulte la présidence de la Société de Secours pour préparer l’ordre du jour des réunions de présidence. Elle assiste à ces réunions, prend des notes et assure le suivi des tâches.

Chaque mois, elle compile un rapport des visites d’enseignement pour que la présidente de la Société de Secours le donne à l’évêque, à moins qu’une coordonnatrice des visites d’enseignement ait été chargée de le faire (voir la section 9.5.4). Au moins une fois par trimestre, elle compile les renseignements sur l’assistance, les vérifie avec la présidente de la Société de Secours et les transmet au greffier de paroisse.

Elle veille à ce que la présidence de la Société de Secours sache quelles jeunes filles vont entrer à la Société de Secours.

Elle aide la présidence de la Société de Secours à préparer un budget annuel et à comptabiliser les dépenses.

 9.2.4

Instructrices de la Société de Secours

Les instructrices de la Société de Secours donnent les leçons qui leur sont attribuées par la présidence de la Société de Secours. Elles suivent les principes énoncés à la section 5.5.4.

 9.2.5

Autres appels de la Société de Secours de paroisse

Les appels indiqués dans cette section sont des suggestions. L’évêque et la présidente de la Société de Secours peuvent décider de ne pas remplir tous les postes, ou ils peuvent déterminer quels appels supplémentaires sont nécessaires.

Coordonnatrice et responsables des visites d’enseignement

Dans une paroisse ayant un grand nombre de femmes, une sœur peut être appelée pour aider la présidente de la Société de Secours à coordonner les visites d’enseignement et à s’assurer qu’elles sont faites de manière efficace. De plus, les responsables des visites d’enseignement peuvent aider la coordonnatrice à collecter les renseignements et à coordonner le travail.

La coordonnatrice des visites d’enseignement reçoit chaque mois un rapport des visites des instructrices visiteuses et des autres contacts qu’elles ont pris. Elle peut être chargée d’aider à préparer le rapport mensuel des visites d’enseignement (voir la section 9.5.4).

Coordonnatrice et coordonnatrices adjointes des services compatissants

Une sœur peut être appelée à aider la présidence de la Société de Secours à déterminer les besoins et à coordonner les services compatissants. Il est aussi possible d’appeler des coordonnatrices adjointes.

Coordonnatrice et comité des réunions de la Société de Secours

Il est possible d’appeler une sœur pour aider la présidence de la Société de Secours à coordonner le calendrier des réunions de la Société de Secours qui ne se tiennent pas le dimanche. Ces réunions peuvent être des activités de service, des leçons, des projets, des conférences et des ateliers. La présidence de la Société de Secours peut demander l’appel d’un comité pour aider la coordonnatrice. On peut donner aux membres du comité des domaines de responsabilités spécifiques.

Secrétaire adjointe de la Société de Secours

Il est possible d’appeler une secrétaire adjointe pour aider la secrétaire à s’acquitter de ses responsabilités.

Consultantes des Jeunes Adultes Seules

Les consultantes des Jeunes Adultes Seules travaillent sous la direction de la conseillère de la Société de Secours chargée des jeunes adultes seules. Elles veillent sur les jeunes adultes seules et les fortifient.

Une consultante peut se voir confier n’importent lesquelles des responsabilités suivantes :

Elle peut faire équipe avec une jeune adulte seule pour faire des visites d’enseignement.

Elle peut aider à réaliser des activités de jeunes adultes seuls.

Elle peut encourager les jeunes adultes seules à suivre les cours de l’institut ou tout autre cours de religion.

S’il y a, dans la paroisse, un comité des jeunes adultes seuls, elle en fait partie (voir la section 16.3.4).

S’il y a, dans la paroisse, une classe de la Société de Secours pour les jeunes adultes seules, elle peut y assister.

Comités

La présidence de la Société de Secours peut former des comités pour accomplir le travail courant comme fortifier les personnes, les familles et les foyers, veiller sur les jeunes adultes seules, s’occuper de l’entraide, de la préparation en vue des cas d’urgence, de l’œuvre du temple et de l’histoire familiale, de l’œuvre missionnaire, du maintien des convertis dans l’Église et de la remotivation des non-pratiquants. Les dirigeantes des comités font rapport à la présidente de la Société de Secours ou à une conseillère désignée. Les membres des comités peuvent avoir des domaines de responsabilité spécifiques.

Ce n’est pas obligatoire, mais il est possible de former des comités s’ils vont aider à accomplir l’œuvre de la Société de Secours et donner aux sœurs davantage d’occasions de servir.

Certains comités peuvent être temporaires pour répondre à un besoin à court terme. Il n’est pas nécessaire d’appeler et de mettre à part les sœurs faisant partie de ces comités. Les sœurs qui dirigent ou font partie des comités à long terme sont appelées et mises à part par un membre de l’épiscopat.

Directrices de musique et pianistes

Une musique appropriée favorise la présence de l’Esprit durant les réunions de la Société de Secours. La présidence de la Société de Secours peut recommander des sœurs comme directrices de musique et pianistes pour les réunions de la Société de Secours.