Manuel 2:
Administration de l’Église

 

16.3 Jeunes adultes seuls dans les pieux et les paroisses classiques

 16.3.1

Dirigeants de pieu

La direction de la présidence de pieu est particulièrement importante dans les efforts pour prendre soin des jeunes adultes seuls. Ces derniers sont très mobiles. Ils peuvent être inégalement répartis dans les paroisses du pieu et il peut être difficile de les trouver. Du fait de ces difficultés, il est souvent avantageux que les occasions de se rencontrer, d’apprendre l’Évangile et de servir se présentent au niveau du pieu ou multipieu.

Lors de son entretien régulier avec chaque évêque, le président de pieu demande un rapport sur la progression des jeunes adultes seuls de la paroisse.

Le président de pieu charge l’un de ses conseillers de superviser l’action menée en faveur des jeunes adultes seuls dans le pieu. Le président de pieu charge également un membre du grand conseil d’aider dans cette action.

En s’aidant de la prière, les dirigeants du pieu réfléchissent aux programmes et aux activités qui répondront le mieux aux besoins des jeunes adultes seuls du pieu. On trouvera différentes possibilités à la section 16.3.5.

Quoique la plupart des jeunes adultes seuls vivent dans les limites d’une paroisse classique (beaucoup chez leurs parents), les dirigeants de la prêtrise peuvent recommander l’organisation d’une paroisse de jeunes adultes seuls lorsque la situation le rend souhaitable (voir la section 16.4).

 16.3.2

Comité des jeunes adultes seuls de pieu

Un conseiller dans la présidence de pieu préside le comité des jeunes adultes seuls de pieu. Ce comité comprend également le membre du grand conseil chargé des jeunes adultes seuls, un membre de la présidence de la Société Secours de pieu, un couple appelé comme consultant des jeunes adultes seuls et les dirigeants des jeunes adultes seuls de chaque paroisse. Si des paroisses n’ont pas de dirigeants des jeunes adultes seuls, on peut appeler d’autres jeunes adultes seuls dignes à faire partie du comité. Normalement le comité est organisé indépendamment du comité des adultes seuls de pieu.

Le comité se réunit selon les besoins. Les membres du comité peuvent prévoir des façons de donner aux jeunes adultes seuls des occasions de se réunir pour rendre service, apprendre l’Évangile et se rencontrer au-delà des limites de leur paroisse (voir la section 16.3.5). Lorsqu’ils planifient les activités des jeunes adultes seuls, ils restent concentrés sur la progression spirituelle et le service, pas seulement sur les expériences sociales.

Le comité s’assure que les comités de jeunes adultes seuls de paroisse fonctionnent bien dans les paroisses où ils sont organisés.

 16.3.3

Dirigeants de paroisse

Épiscopat

Pour comprendre les besoins des jeunes adultes seuls de la paroisse et y répondre, un membre de l’épiscopat a un entretien au moins une fois par an avec chaque jeune adulte seul. L’épiscopat travaille en collaboration avec le conseil de paroisse pour trouver des appels utiles pour tous les jeunes adultes seuls. L’épiscopat peut également organiser un comité des jeunes adultes seuls de paroisse.

Un conseiller dans l’épiscopat supervise les jeunes adultes seuls de la paroisse. Il reçoit des rapports réguliers de la part du conseiller dans la présidence du collège des anciens et de la conseillère dans la présidence de la Société de Secours qui sont chargés de travailler avec les jeunes adultes seuls de la paroisse. Il peut parler de jeunes adultes seuls en particulier lors de la réunion du conseil de paroisse.

Conseillers du collège des anciens et de la Société de Secours chargés des jeunes adultes seuls

Le président du collège des anciens désigne l’un de ses conseillers et la présidente de la Société de Secours l’une des ses conseillères pour diriger les efforts de leur organisation pour veiller sur les jeunes adultes seuls. Ces conseillers discutent de temps en temps avec les jeunes adultes seuls pour leur apporter encouragement et aide. Ils donnent au conseiller de l’épiscopat désigné des renseignements sur les jeunes adultes seuls d’après les contacts que les instructeurs au foyer et les instructrices visiteuses ont pris avec les jeunes adultes seuls et d’après leurs propres visites. Ils font également rapport au président du collège des anciens et à la présidente de la Société de Secours. Ces derniers peuvent faire rapport de ces efforts lors de la réunion du conseil de paroisse.

Dirigeants des jeunes adultes seuls

Dans une paroisse qui compte un nombre suffisant de jeunes adultes seuls, l’épiscopat peut appeler un jeune adulte seul et une jeune adulte seule comme dirigeants des jeunes adultes seuls. Ces dirigeants font rapport à un conseiller dans l’épiscopat. Ils font également partie du comité des jeunes adultes seuls de paroisse s’il a été constitué. Ils rencontrent régulièrement la présidence du collège des anciens ou la présidence de la Société de Secours pour veiller à ce que l’attribution des instructeurs au foyer et des instructrices visiteuses permette de répondre aux besoins des jeunes adultes seuls. On peut leur demander de faire partie du comité des jeunes adultes seuls du pieu.

Consultants des jeunes adultes seuls

L’épiscopat peut appeler un couple digne comme consultant des jeunes adultes seuls de paroisse. Ces consultants font rapport à un conseiller dans l’épiscopat. Ils font partie du comité des jeunes adultes seuls de paroisse s’il est constitué. On peut également leur demander de faire partie du comité des jeunes adultes seuls du pieu. Ils aident les jeunes adultes seuls à avoir des occasions de se réunir pour se lier d’amitié, rendre service et apprendre l’Évangile.

 16.3.4

Comité des jeunes adultes seuls de paroisse

Dans une paroisse qui compte un nombre suffisant de jeunes adultes seuls, le président de pieu et l’évêque peuvent juger nécessaire la création d’un comité des jeunes adultes seuls de paroisse. Un conseiller dans l’épiscopat préside le comité. Les autres membres du comité sont le conseiller du collège des anciens et la conseillère de la Société de Secours chargés des jeunes adultes seuls, les dirigeants des jeunes adultes seuls et le couple appelé comme consultant des jeunes adultes seuls.

Ce comité se réunit selon les besoins. Les membres du comité discutent des façons d’aider les jeunes adultes seuls à participer à des activités permettant de rendre service, de diriger, d’apprendre l’Évangile et de se rencontrer. Ils recherchent également les jeunes adultes seuls non pratiquants et les aident à s’intégrer.

 16.3.5

Réunions, classes et activités (pieu et paroisse)

On doit proposer aux jeunes adultes seuls diverses activités d’apprentissage de l’Évangile, de service, culturelles et sociales qui peuvent avoir lieu au niveau de la paroisse, du pieu ou de plusieurs pieux. Ces activités peuvent être des visites au temple, des séminaires de préparation à la prêtrise ou au temple, des actions missionnaires, des services à la collectivité, des chœurs, des manifestations culturelles, des bals et du sport.

Avec l’aide du comité des jeunes adultes seuls du pieu et des dirigeants de la paroisse, la présidence de pieu met en place les réunions, les classes et les activités qui répondront au mieux aux besoins des membres jeunes adultes seuls. Ils décident également si les activités auront lieu au niveau de la paroisse, du pieu ou d’une combinaison des deux.

Les activités des jeunes adultes seuls doivent être conformes aux règles et aux directives du chapitre 13. La participation à ces activités est réservée aux membres jeunes adultes seuls, aux officiers de l’Église désignés et aux non-membres jeunes adultes seuls qui sont disposés à respecter les principes de l’Église. Les personnes qui sont séparées de leur conjoint ou sont en instance de divorce ne peuvent y participer que lorsque le jugement de divorce est rendu.

Lorsqu’ils planifient les activités des jeunes adultes seuls, les dirigeants de paroisse et de pieu peuvent réfléchir aux possibilités suivantes :

Trouver et inviter

Étant donné que beaucoup de jeunes adultes seuls changent souvent de domicile, le pieu peut organiser de temps en temps des activités destinées à trouver les jeunes adultes seuls du pieu et à les intégrer. Ces activités peuvent être faites en relation avec les efforts des pieux voisins. Guidés par les comités des jeunes adultes seuls de paroisse et de pieu, les jeunes adultes seuls pratiquants sont les sources d’aide les plus précieuses dans ces efforts. Le personnel de l’institut peut également aider de temps en temps.

Comités de service des jeunes adultes seuls

On doit fréquemment appeler des jeunes adultes seuls à œuvrer ensemble dans des comités de service. Ces comités font rapport à un dirigeant de paroisse ou de pieu désigné par l’épiscopat ou par le comité des jeunes adultes seuls de la paroisse ou du pieu. Les dirigeants locaux déterminent la nature du service du comité. Le service se concentre souvent sur les programmes de l’Église comme l’entraide, l’histoire familiale, la communication, l’œuvre missionnaire, les efforts de remotivation parmi les jeunes adultes seuls non pratiquants ou l’aide apportée pour les bâtiments ou les projets de l’Église. Ce service peut également se concentrer sur les besoins humanitaires, au niveau local ou dans d’autres régions. Les comités de service donnent des occasions de se faire des amis et de rencontrer des conjoints potentiels. Ils enseignent aussi à diriger et à vivre en société.

Groupes de soirée familiale

Les dirigeants de la prêtrise peuvent organiser un ou plusieurs groupes de soirée familiale pour les jeunes adultes seuls qui n’habitent pas avec leurs parents et qui n’ont pas d’enfant au foyer. Si c’est possible, les dirigeants de la prêtrise désignent un détenteur de la prêtrise qui est jeune adulte seul pour diriger chaque groupe. Dans les pieux qui comptent peu de jeunes adultes seuls, les dirigeants de pieu peuvent organiser des groupes de soirée familiale inter-paroisses. Les dirigeants des groupes de soirée familiale rendent des comptes aux dirigeants de la prêtrise désignés. Toutefois ces groupes ne sont pas appelés « familles ».

Classes de l’École du Dimanche

Les paroisses qui ont suffisamment de jeunes adultes seuls peuvent organiser une classe d’École du Dimanche séparée pour eux (voir la section 12.4.2).

Classes d’étude de l’Évangile en semaine

Il est recommandé aux jeunes adultes seuls de s’inscrire aux cours de l’institut. Les dirigeants de la prêtrise travaillent avec le personnel local de l’institut pour organiser des cours qui correspondent aux normes de l’institut et qui répondent aux besoins des jeunes adultes seuls. Les jeunes adultes seuls qui ne font pas d’études peuvent s’inscrire aux cours de l’institut, soit dispensés dans les instituts soit faits localement dans les églises par des instructeurs qui sont appelés par les dirigeants de la prêtrise. Les dirigeants de la prêtrise et le personnel de l’institut se coordonnent pour organiser ces cours.

S’il n’y a pas de cours de l’institut, les dirigeants locaux peuvent prendre contact avec le bureau interrégional des séminaires et instituts de religion pour avoir de l’aide. Si nécessaire, les dirigeants locaux peuvent organiser d’autres occasions d’étudier l’Évangile en groupe pendant la semaine.

 16.3.6

Activités multipieux et interrégionales

Les activités multipieux et interrégionales peuvent donner aux jeunes adultes seuls des occasions de se rencontrer, de diriger et de rendre service sans quitter le giron ecclésiastique de leur évêque.

Les soixante-dix d’interrégion travaillent avec les présidents de pieu pour mettre en place des comités multipieux afin d’organiser ces activités. Ces soixante-dix d’interrégion agissent sous la direction d’un membre de la présidence des soixante-dix ou de la présidence de l’interrégion. Les comités multipieux doivent comprendre des dirigeants des jeunes adultes seuls.

Les comités multipieux doivent prévoir des activités variées, simples et peu coûteuses, qui permettent beaucoup de contacts sociaux. Ces comités se coordonnent avec les paroisses de jeunes adultes seuls et les instituts de religion pour trouver un juste équilibre entre les activités et pour éviter les doubles emplois et les conflits de dates.

On trouvera à la section 13.3.1 des directives supplémentaires sur la manière d’organiser ces activités.

 16.3.7

Financement des activités

Normalement, le financement des activités des jeunes adultes seuls est assuré par le budget du pieu ou de la paroisse. Lorsque des activités multipieux ou interrégionales ont lieu, le dirigeant de la prêtrise responsable veille à ce qu’une allocation équitable soit répartie parmi les pieux pour leur financement.

Le financement des activités doit être conforme aux règles énoncées à la section 13.2.8. À titre d’exception, lorsque de grandes manifestations multipieux ou interrégionales ont lieu, on peut demander de temps en temps aux jeunes adultes seuls de payer certains frais eux-mêmes. Les dirigeants doivent toutefois veiller à ce que tous les jeunes adultes seuls aient la possibilité d’y participer sans que cela leur impose des frais excessifs.

 16.3.8

Centres pour jeunes adultes

Les centres pour jeunes adultes sont autorisés dans certains endroits pour donner des occasions d’apprendre l’Évangile, d’avoir des activités sociales et de participer à l’œuvre missionnaire et aux efforts de remotivation des non-pratiquants. Un centre pour jeunes adultes nécessite les efforts concertés des présidences de pieu, du personnel de l’institut et du président de mission, une présidence de pieu gérante assurant la direction générale. Ces dirigeants peuvent recevoir l’aide d’un conseil d’étudiants de l’institut de religion et de comités de jeunes adultes seuls de pieu. Les missionnaires à plein temps peuvent participer à l’œuvre missionnaire qui a lieu dans ces centres, souvent avec l’aide d’un couple marié qui ne doit pas forcément être missionnaire.

Lorsqu’ils planifient l’utilisation du centre, les organisations pour les jeunes adultes seuls, comme le conseil consultatif de l’institut de religion (voir le Manuel 1, section 11.1.3), le conseil des étudiants de l’institut de religion (voir le Manuel 1, section 11.2.2), les comités de jeunes adultes seuls de paroisse et de pieu et les paroisses et les pieux de jeunes adultes seuls, doivent éviter de prévoir les mêmes activités et veiller à ce qu’il n’y ait pas de conflits de dates. Après consultation du personnel de l’institut et d’autres dirigeants, les présidents de pieu peuvent décider de fusionner ces organisations pour certaines fonctions.

Un centre pour jeunes adultes peut être organisé dans une église. Le président de pieu gérant supervise alors l’utilisation du bâtiment et le calendrier des activités qui s’y déroulent.

Lorsqu’il existe un bâtiment de l’institut, un membre de la présidence des soixante-dix ou la présidence de l’interrégion peut demander qu’il serve de centre pour jeunes adultes. Dans ce cas, le directeur de l’institut continue d’être le gérant du bâtiment. En concertation avec le président de pieu, le directeur de l’institut est responsable des cours de l’institut et des autres utilisations du bâtiment. Les autres activités ne doivent pas perturber les cours de l’institut.

Pour demander l’autorisation de mettre en place un centre pour jeunes adultes, les dirigeants de la prêtrise prennent contact avec un membre de la présidence des soixante-dix ou avec la présidence d’interrégion. Pour avoir plus de renseignements sur les centres pour jeunes adultes, les dirigeants doivent prendre contact avec le bureau de l’administrateur des séminaires et instituts de religion.