Manuel 2:
Administration de l’Église

 

4.6 Réunions du conseil de paroisse

Le conseil de paroisse se réunit régulièrement (au moins une fois par mois). La réunion dure généralement de 60 à 90 minutes.

L’évêque préside la réunion. En cas d’absence, il peut charger un conseiller de la présider. Cependant, les décisions majeures ne peuvent être prises en son absence.

Lorsque le dirigeant de mission de paroisse le recommande, l’évêque peut de temps en temps inviter les missionnaires à plein temps à se joindre au conseil de paroisse.

 4.6.1

Principes directeurs

Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires assistent aux réunions du conseil de paroisse à deux titres : (1) comme membres du conseil de paroisse qui aident l’évêque à étudier les besoins et les problèmes de la paroisse et à y trouver des solutions et (2) comme représentants de leur organisation. Ces dirigeants recherchent l’inspiration du Saint-Esprit en se concertant, dans l’amour et la sollicitude pour les personnes qu’ils servent.

Les réunions du conseil de paroisse doivent se concentrer sur des sujets qui fortifient les personnes et les familles. Le conseil consacre un minimum de temps à établir le calendrier, à planifier les activités et à traiter des autres questions administratives.

Pendant la réunion, l’évêque explique chaque point à aborder mais normalement ne décide pas comment résoudre le problème avant d’avoir entendu la discussion. Il encourage la discussion sans la dominer. Il pose des questions et peut demander à des membres du conseil en particulier de donner leurs idées. Il écoute attentivement avant de prendre une décision. Ces discussions doivent favoriser l’inspiration.

Il est recommandé aux membres du conseil de parler franchement, d’après leur expérience personnelle ainsi qu’en leur qualité de dirigeants d’organisation. Hommes et femmes doivent avoir le sentiment que leurs commentaires sont pris en compte et qu’ils participent pleinement à la discussion. L’évêque demande l’avis des dirigeantes de la Société de Secours, des Jeunes Filles et de la Primaire pour tous les sujets abordés par le conseil de paroisse. Le point de vue des femmes est parfois différent de celui des hommes et il ajoute une perspective essentielle pour comprendre les besoins des membres et y répondre.

Après une discussion franche, l’évêque peut prendre une décision ou attendre d’en reparler avec ses conseillers. Une fois qu’il a pris une décision, les membres du conseil doivent la soutenir dans un esprit d’unité et d’entente.

Si les membres du conseil ont des sentiments très partagés sur une décision importante, l’évêque peut attendre une autre réunion du conseil pour approfondir la question et rechercher la confirmation spirituelle et l’unité.

Les membres du conseil doivent garder confidentielle toute information privée ou délicate sur les membres, les familles et les sujets abordés.

 4.6.2

Exemple d’ordre du jour

Sous la direction de l’évêque, le secrétaire exécutif établit un ordre du jour pour la réunion du conseil de paroisse. L’évêque invite les membres du conseil à prendre contact avec le secrétaire exécutif pour mettre des points à l’ordre du jour. Le secrétaire exécutif peut également proposer des points, entre autres ceux des réunions précédentes qui nécessitent une discussion supplémentaire ou un suivi. Il peut aussi établir un calendrier des événements futurs de la paroisse pour que les membres du conseil l’étudient.

On trouvera ci-dessous une liste de points qui peuvent être inscrits à l’ordre du jour. L’évêque ne doit pas essayer d’aborder tous ces points à chaque réunion. Au lieu de cela, il donne un ordre de priorité aux différents points de l’ordre du jour de chaque réunion afin que les sujets les plus importants soient traités en premier. Plutôt que d’aborder trop de sujets de façon superficielle, il est préférable de se concentrer sur quelques points qui pourront apporter des bénédictions au plus de personnes et de familles possible. L’évêque se fie à l’inspiration pour savoir quels sujets sont les plus importants à un moment donné.

  1. 1.

    Brefs rapports sur les tâches attribuées lors de la dernière réunion.

  2. 2.

    Entraide spirituelle et temporelle. Discuter du bien-être spirituel et temporel de certaines personnes et familles. Faire des plans pour les aider à pourvoir à leurs besoins, y compris les besoins à long terme. Discuter de la façon de fortifier les familles. Pour plus de renseignements, voir la section 6.2.2.

  3. 3.

    Œuvre missionnaire. Élaborer le plan de mission de paroisse et le revoir (voir la section 5.1.8). À l’aide du tableau de progression, passer en revue les candidats au baptême et les amis de l’Église qui progressent actuellement. L’évêque peut demander au dirigeant de mission de paroisse de diriger cette revue. Pour plus de renseignements, voir la section 5.1.2.

  4. 4.

    Maintien des convertis dans l’Église. Examiner les progrès de chaque nouveau membre dont le nom figure sur le rapport Progression des nouveaux membres et des membres qui reviennent à l’Église ; planifier des façons de les aider à continuer de progresser (voir la section 5.2.3).

  5. 5.

    Remotivation des non-pratiquants. Examiner les progrès et l’intégration des membres peu pratiquants dont le nom figure sur le rapport Progression des nouveaux membres et des membres qui reviennent à l’Église ; planifier des façons de les aider à continuer de progresser (voir la section 5.3.2).

  6. 6.

    Temple et histoire familiale. Examiner les progrès des membres qui se préparent à recevoir les ordonnances du temple. Si l’évêque en ressent le besoin, discuter de la façon d’inciter les membres à participer plus pleinement à l’œuvre du temple et de l’histoire familiale. Pour plus de renseignements, voir la section 5.4.2.

  7. 7.

    Apprentissage et enseignement de l’Évangile. Discuter de la façon d’améliorer l’apprentissage et l’enseignement à l’église et au foyer (voir la section 5.5.2).

  8. 8.

    Rapports sur l’œuvre du collège des anciens, du groupe des grands prêtres et des organisations auxiliaires. Cette partie de la réunion doit être brève afin que le conseil reste concentré sur les personnes.

  9. 9.

    Calendrier et planification des activités afin de répondre aux besoins spirituels, temporels et sociaux des membres de la paroisse (voir le chapitre 13).

  10. 10.

    Fonds perpétuel d’études (dans les régions où le programme est approuvé). Examiner les progrès des bénéficiaires du programme.

  11. 11.

    Dernières instructions de la part de l’épiscopat.

 4.6.3

Mise en œuvre d’un plan d’action

Le conseil de paroisse recherche l’inspiration pour élaborer un plan d’action qui apportera des bénédictions aux membres. La principale préoccupation du conseil est d’aider les gens, non de gérer des programmes.

Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires se servent de leurs propres réunions de dirigeants pour revoir les décisions du conseil de paroisse et obtenir l’aide d’autres dirigeants et instructeurs de leur organisation afin d’accomplir les tâches qui leur ont été confiées lors du conseil. De même, le dirigeant de mission de paroisse tient une réunion de coordination missionnaire avec les missionnaires à plein temps et les missionnaires de paroisse afin de mettre à exécution les décisions du conseil de paroisse. L’œuvre qui s’effectue ainsi dans les organisations est le prolongement de l’esprit et de l’objectif du conseil de paroisse.

Lorsqu’ils mettent en place un plan d’action, les membres du conseil doivent veiller à ne pas surcharger les personnes et les familles (voir Mosiah 4:27 ; D&A 10:4). La priorité de chaque membre est sa famille. Le conseil de paroisse veille à préserver un bon équilibre entre les obligations familiales du membre et ses responsabilités dans l’Église.

Régulièrement les membres du conseil de paroisse évaluent chaque plan d’action et font rapport des tâches qui leur ont été confiées. Dans la plupart des cas, il faudra, pour obtenir des progrès, une attention et un suivi prolongés des tâches attribuées.

 4.6.4

Responsabilités du greffier de paroisse

Le greffier de paroisse prend note des tâches attribuées et des décisions prises lors des réunions du conseil de paroisse. Il veille à ce que les renseignements utilisés par le conseil de paroisse soient exacts et à jour. Il fournit les exemplaires les plus récents du rapport Progression des nouveaux membres et des membres qui reviennent à l’Église. Il donne également des renseignements statistiques pertinents obtenus grâce au logiciel de tenue des registres de l’Église. Il prend l’initiative d’informer l’épiscopat et les membres du conseil de paroisse des renseignements qu’il trouve dans ces sources sans attendre qu’ils les lui demandent.

Les autres responsabilités du greffier de paroisse sont énoncées dans le Manuel 1, à la section 13.4.2.

 4.6.5

Responsabilités du secrétaire exécutif

Le secrétaire exécutif établit l’ordre du jour des réunions du conseil de paroisse comme indiqué à la section 4.6.2. L’évêque peut également lui demander de participer au suivi des tâches confiées aux membres du conseil de paroisse. De plus, l’évêque peut lui demander d’obtenir, de la part des membres du conseil de paroisse, des rapports sur la situation des amis de l’Église, des nouveaux membres, des membres qui reviennent à l’Église et sur d’autres questions.

Le secrétaire exécutif peut assurer une continuité entre le conseil de paroisse et le comité exécutif de la prêtrise.

Les autres responsabilités du secrétaire exécutif de paroisse sont énoncées dans le Manuel 1, à la section 13.4.4.