Manuel 2:
Administration de l’Église

L’œuvre du salut dans la paroisse et le pieu

Les membres de l’Église de Jésus-Christ sont envoyés « travailler dans sa vigne au salut de l’âme des hommes » (D&A 138:56). Cette œuvre de salut comprend l’œuvre missionnaire par les membres, le maintien des convertis dans l’Église, la remotivation des membres non pratiquants, l’œuvre du temple et de l’histoire familiale ainsi que l’enseignement de l’Évangile. Aidé par d’autres membres du conseil de paroisse, l’épiscopat dirige cette œuvre dans la paroisse.

Bien que l’évêque conserve la responsabilité finale dans les domaines suivants, le dirigeant de mission de paroisse coordonne l’œuvre missionnaire par les membres, le chef de groupe des grands prêtres coordonne l’œuvre du temple et de l’histoire familiale et le président de l’École du Dimanche aide les autres dirigeants de la paroisse à améliorer l’apprentissage et l’enseignement de l’Évangile. L’évêque peut charger l’un de ses conseillers de coordonner le maintien des convertis dans l’Église et l’autre de coordonner la remotivation. Chaque dirigeant de la prêtrise ou d’auxiliaire aide à promouvoir l’œuvre du salut au sein de son organisation.

 

5.1 Œuvre missionnaire par les membres

 5.1.1

L’évêque et ses conseillers

Sous la direction de l’évêque, le conseil de paroisse élabore et met en place un plan de mission de paroisse, comme indiqué à la section 5.1.8.

L’évêque appelle et met à part un détenteur de la Prêtrise de Melchisédek comme dirigeant de mission de paroisse. L’évêque et ses conseillers peuvent appeler et mettre à part d’autres membres comme missionnaires de paroisse.

L’évêque et ses conseillers font de l’œuvre missionnaire par les membres une priorité. Ils enseignent régulièrement les principes de l’œuvre missionnaire. Ils incitent les membres de la paroisse à œuvrer avec les missionnaires à plein temps pour trouver, instruire et baptiser des amis de l’Église. Ils donnent l’exemple en trouvant des personnes et des familles qui pourront recevoir l’enseignement des missionnaires et en les y préparant.

L’évêque et ses conseillers aident les missionnaires à plein temps potentiels, y compris les sœurs et les couples, à se préparer à faire une mission.

 5.1.2

Le conseil de paroisse

L’œuvre missionnaire par les membres est plus efficace lorsque les membres du conseil de paroisse sont pleinement engagés dans l’effort missionnaire. Dans les collèges et les auxiliaires, ils encouragent les membres à participer à l’œuvre missionnaire en:

  1. 1.

    Trouvant des personnes et les préparant à recevoir l’enseignement de l’Évangile.

  2. 2.

    Aidant les missionnaires lorsqu’ils enseignent (si possible chez les membres).

  3. 3.

    Intégrant les amis de l’Église.

  4. 4.

    Se préparant et préparant leurs enfants à faire une mission à plein temps.

Lors des réunions du conseil de paroisse, les membres du conseil élaborent un plan de mission de paroisse et le revoient (voir la section 5.1.8). Ils passent en revue les candidats au baptême, d’autres amis de l’Église et d’autres sujets tirés du tableau de progression rempli par les missionnaires à plein temps. Ils planifient des moyens d’aider chaque ami à progresser. Ils font des recommandations sur les instructeurs au foyer et les instructrices visiteuses possibles pour les amis de l’Église qui se préparent à recevoir le baptême et la confirmation.

Lorsque le dirigeant de mission de paroisse le recommande, l’évêque peut de temps en temps inviter les missionnaires à plein temps à se joindre au conseil de paroisse.

 5.1.3

Le dirigeant de mission de paroisse

Sous la direction de l’évêque, le dirigeant de mission de paroisse a les responsabilités suivantes :

Il coordonne les efforts de la paroisse pour trouver des amis de l’Église, les instruire et les baptiser. Il coordonne cette action avec celle des missionnaires à plein temps et des missionnaires de paroisse. Lors des réunions du conseil de paroisse, l’évêque peut lui demander d’animer les discussions sur l’œuvre missionnaire.

Il dirige les réunions de coordination missionnaire et l’action des missionnaires de paroisse.

Chaque semaine, il donne aux missionnaires à plein temps autant d’occasions d’enseigner que possible.

Avec l’aide des missionnaires à plein temps, il organise les services de baptême des convertis (voir la section 20.3.4).

Il participe à la coordination de la confirmation des nouveaux membres lors de la réunion de Sainte-Cène.

Il participe, avec les missionnaires à plein temps, à l’enseignement et à l’intégration des amis de l’Église.

Il assiste au cours des Principes de l’Évangile et peut enseigner ce cours lorsque l’épiscopat le lui demande.

On peut appeler un détenteur de la Prêtrise de Melchisédek comme dirigeant de mission de paroisse adjoint.

 5.1.4

Les missionnaires de paroisse

L’épiscopat et le dirigeant de mission de paroisse décident combien de missionnaires de paroisse sont nécessaires dans la paroisse. Les missionnaires de paroisse agissent sous leur direction. Les détenteurs de la prêtrise, les sœurs et les couples mariés peuvent être missionnaires de paroisse. Ils n’ont pas besoin d’avoir un ou une collègue missionnaire désigné(e) mais ils ne doivent pas être seuls pour rendre visite aux gens chez eux. Un homme et une femme ne peuvent faire de visite ensemble en tant que missionnaires de paroisse que s’ils sont mariés ensemble.

Les missionnaires de paroisse sont appelés pour une durée déterminée, par exemple deux ans. Ils n’ont normalement pas d’autre responsabilité dans l’Église, si ce n’est celle d’instructeur au foyer ou d’instructrice visiteuse, de préférence auprès de familles partiellement membres ou non pratiquantes. Ils ne portent pas de badge.

Les missionnaires de paroisse trouvent et préparent des personnes que les missionnaires à plein temps pourront instruire. Ils participent également à l’intégration et à l’instruction des amis de l’Église.

Les missionnaires de paroisse rendent visite aux membres pour les inciter à rechercher des occasions missionnaires, à penser à des personnes que les missionnaires pourraient instruire et à préparer des personnes à recevoir cet enseignement.

 5.1.5

La réunion de coordination missionnaire

Le dirigeant de mission de paroisse dirige une réunion de coordination missionnaire avec les missionnaires de paroisse et les missionnaires à plein temps. Cette réunion se tient régulièrement. Si les missionnaires à plein temps servent dans plusieurs paroisses, ils y assistent aussi souvent que la situation le permet.

Lors de cette réunion, le dirigeant de mission de paroisse coordonne l’action des missionnaires à plein temps et des membres de la paroisse. Le dirigeant de mission de paroisse peut également animer les discussions sur la mise en place du plan de mission de paroisse, fixer autant de rendez-vous d’enseignement pour les missionnaires que possible et prendre des dispositions pour que des membres soient présents aussi souvent que possible lors des leçons données aux amis de l’Église.

 5.1.6

Collaboration des membres et des missionnaires à plein temps

Le président de mission détient les clés du baptême et de la confirmation des convertis. Sous sa direction, ce sont les missionnaires à plein temps qui ont la responsabilité fondamentale d’enseigner l’Évangile aux amis de l’Église. Les missionnaires à plein temps procèdent également à un entretien de baptême et de confirmation pour chaque candidat et autorisent l’accomplissement des ordonnances.

L’évêque fait connaissance avec tous les amis de l’Église et suit leurs progrès. Il n’a pas d’entretien avec eux en vue du baptême mais les rencontre personnellement avant qu’ils se fassent baptiser. Il supervise aussi les efforts des membres de la paroisse pour les intégrer. Les amis de l’Église sont plus susceptibles de se faire baptiser et confirmer, et de rester pratiquants quand ils ont des liens amicaux étroits avec des membres de l’Église.

Normalement, les collègues missionnaires à plein temps ne sont pas séparés dans le but de travailler avec les membres de la paroisse. Néanmoins, ils peuvent l’être pour travailler avec des membres pour faire face à un grand nombre de rendez-vous d’enseignement. Dans ce cas, le dirigeant de mission de paroisse s’assure que les personnes qui vont les accompagner comprennent et acceptent les règles de la mission. Il leur demande de ne jamais laisser un missionnaire à plein temps sans collègue autorisé.

 5.1.7

Les services de baptême et les confirmations

Un service de baptême doit être prévu dès qu’un ami de l’Église a pris l’engagement de se faire baptiser. On ne doit normalement pas le reporter au-delà de cette date à moins que la personne ne soit pas prête. Il ne faut pas retarder le baptême des membres de la famille pour que le père puisse recevoir la prêtrise et accomplir lui-même le baptême.

Les services de baptême donnent l’occasion de trouver et d’encourager d’autres amis de l’Église. On doit inciter les convertis à inviter les membres de leur famille, d’autres parents et leurs amis. Les dirigeants de l’Église et les missionnaires peuvent également inviter d’autres amis de l’Église qui reçoivent les leçons missionnaires, des amis de l’Église potentiels et des dirigeants et des membres qui s’occuperont des nouveaux membres. D’autres membres de la paroisse peuvent également être présents.

Les convertis sont confirmés au cours d’une réunion de Sainte-Cène de leur paroisse de résidence, de préférence le dimanche suivant leur baptême.

On trouvera, à la section 20.3, des directives concernant les services de baptême et les confirmations, y compris ceux des enfants de huit ans.

 5.1.8

Le plan de mission de paroisse

Sous la direction de l’évêque, le conseil de paroisse élabore un plan de mission de paroisse. Ce dernier doit être court et simple. Il doit comprendre des activités et des buts précis qui aideront les membres des organisations de la prêtrise et des auxiliaires de paroisse à participer à l’œuvre missionnaire par les membres, au maintien des convertis dans l’Église et à la remotivation. Le conseil de paroisse coordonne le plan de mission de paroisse avec les plans des missionnaires à plein temps affectés à la paroisse. Les étapes suivantes peuvent être utiles pour cela:

  1. 1.

    Évaluer les besoins et les ressources de la paroisse dans l’œuvre missionnaire par les membres, le maintien dans l’Église et la remotivation, y compris la disponibilité des missionnaires à plein temps.

  2. 2.

    Fixer des buts précis pour l’année à venir concernant l’œuvre missionnaire par les membres, le maintien dans l’Église et la remotivation.

  3. 3.

    Décider de la manière d’atteindre ces buts. Les dirigeants peuvent prévoir des façons d’améliorer la vision et l’attitude globales de la paroisse concernant l’œuvre missionnaire. Ils peuvent trouver des idées d’activités pour aider les missionnaires à plein temps à trouver, instruire et baptiser plus d’amis de l’Église. Ils peuvent aussi planifier des façons de se lier d’amitié avec les nouveaux membres et de les fortifier et d’aider davantage les membres non pratiquants à revenir à l’Église.

Le conseil de paroisse examine régulièrement le plan de mission de paroisse et le modifie selon les besoins.

 5.1.9

Les dirigeants de pieu

Le président de pieu et ses conseillers

Le président de pieu et ses conseillers font de l’œuvre missionnaire une priorité. Ils enseignent régulièrement la doctrine qui sous-tend l’œuvre missionnaire et incitent les membres du pieu à œuvrer avec les missionnaires à plein temps pour trouver, instruire et baptiser des amis de l’Église. Ils donnent l’exemple en trouvant des personnes et des familles qui pourront recevoir l’enseignement des missionnaires et en les y préparant.

Lors de son entretien régulier avec chaque évêque, le président de pieu demande un rapport sur la progression des amis de l’Église dans la paroisse de l’évêque.

Le président de pieu rencontre régulièrement le président de mission pour coordonner l’action des missionnaires à plein temps dans le pieu. Les sujets de discussion peuvent être le nombre de missionnaires et leur lieu d’affectation, le rôle des membres dans l’œuvre missionnaire, l’aide des missionnaires dans les efforts de maintien dans l’Église et de remotivation des non-pratiquants, l’aide des missionnaires dans la formation des membres locaux ainsi que les repas, le logement et le transport des missionnaires.

Le membre du grand conseil affecté à l’œuvre missionnaire

La présidence de pieu charge un membre du grand conseil ayant l’esprit missionnaire de l’aider à superviser les efforts du pieu pour trouver des amis de l’Église, les instruire, les baptiser et les confirmer. Ce membre du grand conseil peut animer des discussions sur ces sujets lors des réunions du comité exécutif de la prêtrise, du conseil du pieu, des dirigeants de la prêtrise du pieu et d’autres réunions de pieu.

Le membre du grand conseil affecté à l’œuvre missionnaire donne une formation initiale aux dirigeants de mission de paroisse nouvellement appelés. Il donne également une formation continue et des encouragements à tous les dirigeants de mission de paroisse, individuellement et en groupe. Avec l’accord du président de pieu, il peut former les dirigeants de paroisse et les missionnaires de paroisse.