Manuel 2:
Administration de l’Église

 

10.1 Aperçu de l’organisation des Jeunes Filles

 10.1.1

But et objectifs de l’organisation des Jeunes Filles

Le but de l’organisation des Jeunes Filles est d’aider chaque jeune fille à être digne de contracter et de respecter des alliances sacrées et à recevoir les ordonnances du temple. Pour atteindre ce but, les dirigeantes des Jeunes Filles guident chaque jeune fille pour qu’elle atteigne les objectifs suivants:

  1. 1.

    Renforcer sa foi en notre Père céleste et en Jésus-Christ et le témoignage qu’elle a d’eux.

  2. 2.

    Comprendre son identité de fille de Dieu.

  3. 3.

    Être digne en respectant les commandements et les principes de l’Évangile.

  4. 4.

    Recevoir l’inspiration du Saint-Esprit, la reconnaître et se reposer sur elle.

  5. 5.

    Se préparer à ses futurs rôles de fille, d’épouse, de mère et de dirigeante.

  6. 6.

    Comprendre et respecter les alliances du baptême.

 10.1.2

Thème des Jeunes Filles

Le thème des Jeunes Filles est une base qui aide chaque jeune fille à atteindre les objectifs indiqués ci-dessus.

Les Jeunes Filles et leurs dirigeantes adultes répètent le thème au début des réunions du dimanche et lors d’autres réunions des Jeunes Filles. Le thème est le suivant :

«Nous sommes les filles de notre Père céleste qui nous aime et que nous aimons. Nous serons ‘les témoins de Dieu en tout temps, et en toutes choses, et dans tous les lieux’ (Mosiah 18:9) en nous efforçant d’atteindre les idéaux des Jeunes Filles, qui sont:

La foi

La nature divine

La valeur personnelle

La connaissance

Le choix et la responsabilité

Le dévouement

L’intégrité et

La vertu.

« Nous croyons qu’en acceptant ces idéaux et en les pratiquant, nous nous préparerons à fortifier le foyer et la famille, à faire et à garder des alliances sacrées, et à recevoir les ordonnances du temple et les bénédictions de l’exaltation. »

 10.1.3

Devise et logo des Jeunes Filles

La devise des Jeunes Filles est : « Défendre la vérité et la justice ».

Le logo des Jeunes Filles est une torche entourée de la devise des Jeunes Filles. La torche représente la lumière du Christ qui peut rayonner à travers chaque jeune fille. Les jeunes filles sont invitées à se lever et à briller afin que leur lumière soit une bannière pour les nations (voir D&A 115:5).Logo des Jeunes Filles

 10.1.4

Idéaux des Jeunes Filles

Les idéaux des Jeunes Filles sont des vertus chrétiennes. L’enseignement de l’Évangile le dimanche, les activités d’échange et les autres activités aident chaque jeune fille à mettre ces idéaux en pratique.

Les déclarations et les références scripturaires suivantes permettent de comprendre le sens de chaque idéal. Les dirigeantes doivent se servir de ces déclarations dans les leçons. Elles recommandent aux jeunes filles de mettre ces vérités en pratique et de s’en servir dans leurs discours et leurs exposés.

Pour aider les jeunes filles à se rappeler les idéaux, une couleur a été attribuée à chacun de ceux-ci.

Foi (blanc) : Je suis une fille de notre Père céleste qui m’aime. J’ai foi en son plan éternel, qui est centré sur Jésus-Christ, mon Sauveur (voir Alma 32:21).

Nature divine (bleu) : J’ai hérité de qualités divines que je m’efforcerai de cultiver (voir 2 Pierre 1:4–7).

Valeur personnelle (rouge) : J’ai une valeur inestimable et j’ai ma mission divine personnelle que je m’efforcerai de remplir (voir D&A 18:10).

Connaissance (vert) : Je rechercherai continuellement des occasions d’apprendre et de progresser (voir D&A 88:118).

Choix et responsabilité (orange) : Je choisirai le bien, et pas le mal, et j’accepterai la responsabilité de mes choix (voir Josué 24:15).

Dévouement (jaune) : J’aiderai autrui et j’édifierai le royaume en servant avec justice (voir 3 Néphi 12:16).

Intégrité (violet) : J’aurai le courage moral de mettre mes actions en accord avec ma connaissance du bien et du mal (voir Job 27:5).

Vertu (or) : Je me préparerai à entrer dans le temple et je resterai pure et digne. Mes pensées et mes actes seront fondés sur des principes moraux élevés (voir Proverbes 31:10).

 10.1.5

Classes des Jeunes Filles

Les jeunes filles d’une paroisse sont réparties en trois classes en fonction de leur âge : les Abeilles (12 et 13 ans), les Églantines (14 et 15 ans) et les Lauréoles (16 et 17 ans).

Lorsqu’une jeune fille entre dans un nouveau groupe d’âge, ses nouvelles dirigeantes et sa présidence de classe des Jeunes Filles l’accueillent.

Abeilles, douze et treize ans

Logo des AbeillesLorsqu’une jeune fille atteint l’âge de douze ans, l’évêque a un entretien avec elle. Elle passe de la Primaire aux Jeunes Filles et commence à assister aux réunions des Jeunes Filles pendant la période d’échange de la Primaire (voir 11.4.3). Elle est membre de la classe des Abeilles.

Pour les premiers pionniers de l’Église, l’abeille était un symbole d’entente, de coopération et de travail. Lorsque les jeunes filles de l’Église ont été organisées en groupe, on les a appelées les Abeilles.

Aujourd’hui, en tant que membre de la classe des Abeilles, la jeune fille fortifie sa foi en son Père céleste et en Jésus-Christ et apprend à travailler avec les autres dans la bonne entente et la coopération. Elle doit maintenant défendre la vérité et la justice et se lever et briller (voir D&A 115:5).

Églantines, quatorze et quinze ans

Logo des ÉglantinesUne jeune fille devient membre de la classe des Églantines lorsqu’elle atteint l’âge de quatorze ans.

Le nom Églantine est l’équivalent français de l’anglais Mia Maid, qui fait allusion à la « Mutual Improvement Association » (Société d’amélioration mutuelle), autrefois le nom du programme pour les jeunes de l’Église. Maid veut dire jeune fille. La Société d’amélioration mutuelle avait choisi la rose comme emblème de son organisation et les Églantines l’ont gardé aujourd’hui comme symbole d’amour, de foi et de pureté.

Aujourd’hui, en tant que membre de la classe des Églantines, la jeune fille fortifie son témoignage de son Père céleste et de Jésus-Christ, accepte et applique les idéaux des Jeunes Filles et apprend ce que sont l’amour, la foi et la pureté.

Lauréoles, seize et dix-sept ans

Logo des LauréolesUne jeune fille devient membre de la classe des Lauréoles lorsqu’elle atteint l’âge de seize ans.

Pendant des siècles, les feuilles de laurier ont symbolisé l’honneur et l’accomplissement particulièrement lorsqu’elles sont tressées en couronne.

Aujourd’hui, en tant que membre de la classe des Lauréole, la jeune fille se prépare à contracter et à respecter des alliances sacrées et à recevoir les ordonnances du temple.

Jeunes filles de dix-huit ans

Une jeune fille passe normalement à la Société de Secours à son dix-huitième anniversaire ou dans l’année qui suit. À dix-neuf ans, toutes les jeunes filles doivent participer pleinement à la Société de Secours. Pour des raisons particulières, comme le témoignage personnel, la maturité, la fin des études secondaires, le désir de rester avec les jeunes de son âge et l’entrée à l’université, une jeune fille peut entrer à la Société de Secours avant son dix-huitième anniversaire ou rester plus longtemps chez les Jeunes Filles. Chaque jeune fille en discute avec ses parents et avec l’évêque pour décider de ce qui l’aidera le mieux à rester pleinement pratiquante dans l’Église.

Les dirigeantes des Jeunes Filles et de la Société de Secours collaborent pour assurer le succès du passage de chaque jeune fille à la Société de Secours.

 

10.10 Direction des Jeunes Filles de pieu

 10.10.1

Présidence de pieu

Les membres de la présidence de pieu supervisent l’organisation des Jeunes Filles dans le pieu. Dans le cadre de cette responsabilité, ils enseignent aux évêques leurs responsabilités vis-à-vis des jeunes filles.

Le président de pieu charge l’un de ses conseillers de superviser l’organisation des Jeunes Filles de pieu.

On trouvera d’autres renseignements sur les responsabilités de la présidence de pieu relatives aux organisations auxiliaires à la section 15.1.

 10.10.2

Membre du grand conseil chargé des Jeunes Filles de pieu

Le président de pieu peut charger un membre du grand conseil de travailler avec la présidence des Jeunes Filles de pieu. Les responsabilités de ce membre du grand conseil sont indiquées à la section 15.3.

 10.10.3

Présidence des Jeunes Filles de pieu

Les responsabilités de la présidence des Jeunes Filles de pieu sont indiquées à la section 15.4.1.

 10.10.4

Secrétaire des Jeunes Filles de pieu

Les responsabilités de la secrétaire des Jeunes Filles de pieu sont indiquées à la section 15.4.2.

 10.10.5

Comité de la Prêtrise d’Aaron et des Jeunes Filles de pieu

Le président de pieu désigne un conseiller pour présider le comité de la Prêtrise d’Aaron et des Jeunes Filles de pieu. Les autres membres du comité sont les membres du grand conseil chargés des organisations des Jeunes Gens et des Jeunes Filles, la présidence et le secrétaire des Jeunes Gens de pieu et la présidence et la secrétaire des Jeunes Filles de pieu.

La présidence de pieu peut demander à des jeunes d’assister aux réunions de comité selon les besoins. Les jeunes doivent être inclus le plus possible dans la planification et la réalisation des activités comme les conférences de la jeunesse, les bals, les veillées spirituelles et les manifestations multipieux. Les jeunes peuvent aussi participer à des discussions sur les difficultés rencontrées par les jeunes du pieu.

 10.10.6

Spécialistes des activités des Jeunes Filles de pieu

La présidence de pieu peut charger des membres du pieu de travailler temporairement comme spécialistes des Jeunes Filles pour aider à planifier et à mener à bien des activités ou des programmes de pieu. Des spécialistes peuvent être chargés d’activités comme des camps de Jeunes Filles, des manifestations et des activités sportives de pieu ou multipieux. Ils travaillent sous la direction de la présidence des Jeunes Filles de pieu.

 

10.11 Adaptation de l’organisation des Jeunes Filles aux besoins locaux

Lorsqu’il y a peu de jeunes filles dans une paroisse ou une branche, elles peuvent toutes être réunies pour les cours (voir les sections 10.3.5 et 10.6.2). Elles peuvent aussi être réunies pour les activités.

Si le nombre de dirigeantes adultes est limité dans une paroisse ou une branche, la présidence des Jeunes Filles peut donner les cours du dimanche et gérer le programme d’activités sans consultante. Dans une très petite unité, la présidente des Jeunes Filles peut être la seule dirigeante adulte de l’organisation des Jeunes Filles. Dans ce cas, elle donne les cours du dimanche et supervise les activités pour toutes les jeunes filles. Lorsque c’est possible, des conseillères et une secrétaire doivent être appelées.

Dans une très petite branche qui n’a pas de présidente des Jeunes Filles, la présidente de la Société de Secours peut aider les parents à organiser l’instruction des jeunes filles jusqu’à ce qu’une présidente des Jeunes Filles soit appelée.

Étant donné que les jeunes gagnent à se retrouver en groupes plus importants, les jeunes gens et les jeunes filles de deux petites branches ou paroisses ou plus peuvent se réunir de temps en temps pour des activités mixtes. Si des paroisses ou des branches voisines ont peu de jeunes filles, les évêques et présidents de branche peuvent autoriser les jeunes filles à se réunir pour les activités hebdomadaires. Lorsque ces options sont envisagées, les évêques et présidents de branche prennent en compte la distance et le coût des déplacements.

Dans un petit pieu ou un district, la présidente des Jeunes Filles peut être la seule dirigeante des Jeunes Filles du pieu ou du district. Lorsque c’est possible, des conseillères et une secrétaire doivent être appelées.

On trouvera des renseignements généraux sur l’adaptation aux besoins locaux au chapitre 17.

 

10.12 Directives et règles supplémentaires

 10.12.1

Jeunes de moins de quatorze ans aux conférences de la jeunesse et aux bals

Les jeunes de moins de quatorze ans ne participent habituellement ni aux conférences de la jeunesse ni aux bals qui ont lieu à d’autres moments que l’activité d’échange régulière (voir la section 13.6.14). Le camp annuel des Jeunes Filles est une exception à ces directives.

 10.12.2

Jeunes filles d’autres confessions

On doit accueillir chaleureusement et inviter à participer aux activités des jeunes les jeunes filles d’autres confessions qui acceptent de respecter les principes de l’Église. Elles peuvent également participer au programme Mon progrès personnel et gagner la distinction. Le coût de leur participation doit être traité de la même manière que pour les jeunes filles qui sont membres de l’Église.

 10.12.3

Jeunes filles handicapées

Normalement les jeunes filles handicapées font partie de leur classe habituelle. Des exceptions peuvent être faites avec l’approbation des parents et de l’épiscopat.

On trouvera des renseignements sur la façon de comprendre, d’intégrer et d’instruire les jeunes filles handicapées à la section 21.1.26 et sur le site disabilities.lds.org.

 10.12.4

Jeunes filles enceintes non mariées ou filles mères

Si une jeune fille non mariée est enceinte, il appartient à elle, à ses parents et à l’évêque de décider, en s’aidant de la prière, si elle prendra part aux classes et aux activités des Jeunes Filles.

Si une jeune fille de dix-sept ans ou plus a un enfant en dehors des liens du mariage et décide de le garder, elle est accueillie à la Société de Secours, où elle peut être instruite et aidée dans ses nouvelles responsabilités. Elle ne fait plus partie des Jeunes Filles.

Si une jeune fille de moins de dix-sept ans a un enfant en dehors des liens du mariage et choisit de le garder, il appartient à elle, à ses parents et à l’évêque de décider, en s’aidant de la prière, si elle fait partie des Jeunes Filles. Si la jeune fille fait partie d’une classe et assiste aux activités, son enfant ne doit pas l’y accompagner.

On trouvera des renseignements sur les règles de l’Église qui déconseillent aux jeunes filles de garder un enfant né en dehors des liens du mariage à la section 21.4.12.