Les prophètes modernes parlent de l’Ancien Testament


Joseph Smith (1805-1844), Premier Président Del’église

« Nous avons suffisamment de raisons pour continuer et prouver à partir de la Bible que l’Evangile a toujours été le même, les ordonnances pour en accomplir les exigences les mêmes et les officiers pour officier les mêmes, les signes et les fruits résultant des promesses les mêmes ; par conséquent, comme Noé était un prédicateur de justice, il a dû être baptisé et ordonné à la prêtrise par l’imposition des mains » ( Enseignements du prophète Joseph Smith, sélectionnés par Joseph Fielding Smith, 1981, pp. 212-213).

Brigham Young (1801-1877), Deuxièmeprésident de L’église

« Nous considérons la Bible… comme un guide… montrant une certaine destination. C’est une doctrine vraie, que nous avançons hardiment. Si vous suivez les enseignements et vous laissez guider par les préceptes de ce livre, il vous dirigera là où vous verrez comme vous êtes vus, où vous pourrez converser avec Jésus-Christ, avoir la visite d’anges, avoir des songes, des visions et des révélations, et comprendre et connaître Dieu par vous-mêmes. N’est-ce pas un appui et une ressource pour vous ? Oui ; cela vous prouve que vous suivez la trace des anciens. Vous pouvez voir ce qu’ils ont vu, comprendre ce dont ils ont joui » ( Enseignements des présidents de l’Eglise : Brigham Young, 1997, p. 120).

George Albert Smith (1870-1951), Huitièmeprésident de L’église

« Lorsqu’il a mis nos premiers parents sur la terre, le Seigneur leur a donné des instructions, puis il a régulièrement envoyé ses prophètes pour conseiller leurs descendants. Dans l’Ancien et le Nouveau Testament, nous avons les enseignements du Seigneur, pas ceux de l’homme, mais les recommandations de notre Père céleste pour nous guider sur le chemin qui mène au royaume céleste. Comme il est merveilleux de savoir qu’il y a un chemin qui mène à un royaume glorieux ! » (Conference Report, octobre 1937, p. 49.)

Joseph Fielding Smith (1876-1972), Dixièmeprésident de L’église

« La sainte Bible a plus influencé le monde en bien que tout autre livre jamais publié… La raison de la grande influence de la Bible est qu’elle est inspirée, qu’elle contient la parole du Seigneur adressée à ses prophètes qui ont écrit et parlé sous ldu Saint-Esprit depuis que le monde a commencé. Elle a attiré les foudres de la critique pour la même raison. S’il ne s’agissait pas d’un livre inspiré, il n’aurait pas attiré l’attention d’opposants qui ont reçu leur inspiration de l’auteur du mal, qui, au tout début, a juré dans sa colère qu’il entreprendrait de détruire l’œuvre de Dieu » ( Seek Ye Earnestly, compilé par Joseph Fielding Smith, fils, 1972, p. 363).

Spencer W. Kimball (1895-1985), Douzièmeprésident de L’église

« Depuis mon enfance, j’ai aimé les histoires simplifiées et illustrées de la Bible. En revanche, le texte original me semblait si long et si difficile à comprendre que je l’ai évité jusqu’à ce que j’y sois poussé [lorsque que j’étais adolescent, lors d’une conférence de pieu. Une oratrice] a fait un discours sur l’importance de lire la Bible. En concluant, elle a demandé à tous ceux qui l’avaient lue entièrement de lever la main. Les mains qui se sont levées dans cette grande assemblée étaient si peu nombreuses et si hésitantes !… Cela m’a choqué et m’a donné la détermination inaltérable de lire ce grand livre.

« Dès que je suis rentré chez mois après la réunion, j’ai commencé à lire par le premier verset de la Genèse et j’ai continué fidèlement ma lecture jour après jour.

« Quelle satisfaction j’ai eue [un an plus tard] de me rendre compte que j’avais lu la Bible du début à la fin ! Et quelle émotion spirituelle !…

« Je vous le recommande » (« What I Read as a Boy », Children’s Friend, novembre 1943, p. 508).

Ezra Taft Benson (1899-1994), Treizièmeprésident de L’église

« J’aime la Bible, aussi bien l’Ancien que le Nouveau Testament. C’est une source de grandes vérités. Elle nous donne des enseignements sur la vie et le ministère du Maître. Nous trouvons dans ses pages la main de Dieu dirigeant les affaires de son peuple depuis le commencement même de l’histoire de la terre. Il serait difficile de surestimer l’impact que la Bible a eu sur l’histoire du monde. Ses pages ont été une bénédiction dans la vie de générations entières » (« Le don de la révélation », L’Etoile, janvier 1987, p. 75).

Howard W. Hunter (1907-1995), Quatorzièmeprésident de L’église

« La lecture et l’étude des Ecritures nous rendent conscients des nombreuses promesses conditionnelles que le Seigneur a faites pour encourager ses enfants à obéir et à vivre justement. L’histoire du peuple d’Israël est remplie d’exemples d’alliances, qui constituent l’un des thèmes centraux de l’Ancien Testament : la promesse que Dieu a faite en échange des engagements des prophètes et du peuple… Si nous choisissons de réagir comme Josué, Abraham, Rebecca et Rachel, notre réponse sera simplement d’aller et de faire ce que le Seigneur a commandé » (« Engagement envers Dieu », L’Etoile, avril 1983, pp. 117, 120).

Gordon B. Hinckley (1910- ), Quinzièmeprésident de L’église

« Les livres canoniques sont tous nécessaires à notre compréhension des choses de Dieu. La Bible est le fondement de notre foi : l’Ancien Testament nous donne la parole de Jéhovah par la bouche de ses anciens prophètes ; le Nouveau Testament nous présente, dans un très beau langage, la vie et le sacrifice sans pareil du Sauveur de l’humanité » (« L’ordre et la volonté de Dieu », L’Etoile, août 1989, p. 2).