«Une nuée de témoins»

Écouter Télécharger Imprimer Faire connaître

Les Écritures et des centaines de témoins spéciaux nous apportent une nuée de témoignages du Sauveur.]

Noël est un moment consacré au souvenir et à la reconnaissance. Nous considérons souvent tant de choses comme allant de soi. Par exemple, quand avez-vous contemplé pour la dernière fois un beau ciel bleu et vous êtes-vous émerveillé du miracle que constituent de splendides nuages blancs ? Ils ont des tailles et des formes diverses : cirrus, stratus et cumulus.

Dans le texte des Écritures, les nuées sont souvent utilisées pour indiquer une présence spirituelle. Le Seigneur apparaît dans une nuée pour guider les enfants d’Israël dans le désert vers la Terre promise. Jésus ressuscité est reçu par une nuée lors de son ascension. À la fin du monde, le Sauveur descendra dans les nuées avec puissance et une grande gloire (voir Exode 13:21 ; Actes 1:9 ; Matthieu 24:30).

L’apôtre Paul a écrit aux Hébreux : « Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement… ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi » (Hébreux 12:1-2).

La « nuée de témoins » de la métaphore employée par l’apôtre Paul au midi des temps s’est transformée en de nombreuses nuées de témoins. Depuis le début du Rétablissement, la plénitude des Écritures et des centaines de témoins spéciaux font pleuvoir sur nous des témoignages de la divinité de Jésus-Christ.

Une Nuée de Témoins Avant Sa Naissance Ici-bas

Au moment de Noël, nos pensées se tournent particulièrement vers la naissance de notre Sauveur. Nous lisons souvent le témoignage des gens qui ont été témoins de sa venue dans la chair, comme le rapportent les Écritures et méditons à ce propos : Marie (voir Luc 1:26-56 ; 2:7, 19) et Joseph (voir Matthieu 1:18-25 ; 2:13-23), Élisabeth (voir Luc 1:41-45) et Zacharie (voir Luc 1:67-79), les bergers (voir Luc 2:8-20), Siméon (voir Luc 2:21-35), Anne (voir Luc 2:36-38), les mages (voir Matthieu 2:1-12) et les habitants de l’Amérique ancienne (voir 3 Néphi 1:15-21).

Nous pouvons aussi revoir ce que disent dans les Écritures ceux qui ont été au courant de sa venue longtemps avant qu’elle ne se produise et méditer à ce propos :

« Et le Seigneur parla à Adam, disant… le nom [du] Fils unique est le Fils de l’Homme, Jésus-Christ, Juge intègre, qui viendra au midi du temps. C’est pourquoi, je vous donne le commandement d’enseigner libéralement ces choses à vos enfants » (Moïse 6:55, 57-58).

« Et il arriva qu’Hénoc parla avec le Seigneur… [et] vit le jour de la venue du Fils de l’Homme, dans la chair, et son âme se réjouit » (Moïse 7:20, 47).

Abraham écrivit en Canaan : « C’est ainsi que moi, Abraham, je parlai avec le Seigneur, face à face… Et le Seigneur me dit… je suis le Seigneur, ton Dieu » (Abraham 3:11, 19). « Abraham vit sa venue, et fut rempli de joie et d’allégresse » (Hélaman 8:17).

« Moïse se tint en la présence de Dieu et lui parla face à face » (Moïse 1:31). « Oui, n’a-t-il pas témoigné que le Fils de Dieu viendrait? » (Hélaman 8:14).

Le Sauveur dit au frère de Jared : « Parce que tu sais cela, tu es racheté de la chute… c’est pourquoi je me montre à toi… et j’apparaîtrai à mon peuple dans la chair comme je t’apparais dans l’esprit » (Éther 3:13, 16).

Ésaïe a déclaré : « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné » (Ésaïe 9:5) ; « mes yeux ont vu le Roi, l’Éternel des armées » (Ésaïe 6:5).

Dans une vision, Léhi « vit un Être [Jésus-Christ] descendre du milieu du ciel » (1 Néphi 1:9).

Néphi dit : « Et je regardai et vis de nouveau la vierge portant un enfant dans ses bras. Et l’ange me dit : Vois l’Agneau de Dieu, oui, le Fils du Père éternel ! » (1 Néphi 11:20-21). Néphi témoigne en outre : « Mon frère Jacob l’a vu, lui aussi, comme je l’ai vu » (2 Néphi 11:3).

Jacob déclare : « Il se montrera dans son corps à ceux qui sont à Jérusalem… car il faut que le grand Créateur accepte de se soumettre à l’homme dans la chair… Et il vient dans le monde afin de sauver tous les hommes » (2 Néphi 9:5, 21).

Abinadi affirme : « Dieu lui-même descendra parmi les enfants des hommes, et prendra sur lui la forme de l’homme » (voir Mosiah 13:34).

Alma a prophétisé : « il naîtra de Marie, à Jérusalem, qui est le pays de nos ancêtres ; elle-même sera vierge, vase précieux et élu » (Alma 7:10).

Une Nuée de Témoins Depuis Sa Résurrection

Pensez à ces passages qui se trouvent parmi la nuée de témoins des Écritures et des annales de l’histoire de l’Église qui attestent que le Seigneur vit aujourd’hui :

Dans un jardin de Jérusalem, « Jésus lui dit : Marie ! Elle se retourna, et lui dit en hébreu : Rabbouni ! » (Jean 20:16).

Alors que onze des apôtres étaient réunis, « Jésus vint, les portes étant fermées, se présenta au milieu d’eux… Thomas lui répondit : Mon Seigneur et mon Dieu ! » (Jean 20:26, 28).

Jean le révélateur, exilé dans une île : « Quand je le vis, je tombai à ses pieds… Il posa sur moi sa main droite en disant : Ne crains point ! Je suis… le vivant. J’étais mort ; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles » (Apocalypse 1:17-18).

L’apôtre Paul : « Après eux tous, il m’est aussi apparu à moi » (1 Corinthiens 15:8).

Pierre, le chef des apôtres, a témoigné avec assurance : « Ce n’est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues, que nous vous avons fait connaître la puissance et l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ, mais c’est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux » (2 Pierre 1:16).

Les 2500 qui s’étaient réunis dans la ville d’Abondance dans l’Amérique ancienne s’avancèrent « un à un jusqu’à ce qu’ils se fussent tous avancés, et eussent vu de leurs yeux, et touché de leurs mains, et connussent avec certitude et eussent témoigné » (3 Néphi 11:15).

Mormon a témoigné : « Et moi, ayant quinze ans… je fus visité par le Seigneur, et goûtai et connus la bonté de Jésus » (Mormon 1:15).

Moroni a témoigné : « J’ai vu Jésus, et… il a parlé face à face avec moi » (Éther 12:39).

Joseph Smith, fils, dans sa 15e année, affirme : « Quand la lumière se posa sur moi, je vis deux Personnages… L’un d’eux… dit, en me montrant l’autre: Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoute-le! » (Joseph Smith, Histoire 1:17 ; italiques dans l’original).

À Hiram (Ohio) Joseph Smith, le prophète, et Sidney Rigdon (1793-1876) furent enveloppés dans une vision céleste et témoignèrent : « Nous le vîmes, et ce, à la droite de Dieu ; et nous entendîmes la voix rendre témoignage qu’il est le Fils unique du Père » (D&A 76:23).

À Kirtland (Ohio), après la consécration du temple, Joseph Smith, le prophète, et Oliver Cowdery (1806-1850) déclarèrent : « Nous vîmes le Seigneur debout sur la balustrade de la chaire… disant : Je suis le premier et le dernier ; je suis celui qui vit, je suis celui qui fut immolé ; je suis votre avocat auprès du Père » (D&A 110:2-4).

Lorenzo Snow (1814-1901) a dit à sa petite-fille : « Il se tenait juste ici, à un mètre environ au-dessus du sol. On aurait dit qu’il se tenait sur une plaque d’or massif » (cité dans LeRoi C. Snow, « An Experience of My Father’s », Improvement Era, septembre 1933, p. 677).

Joseph F. Smith (1838-1918) explique : « Je vis les multitudes des morts… Tandis que cette vaste multitude attendait et conversait… le Fils de Dieu apparut, proclamant la liberté aux captifs qui avaient été fidèles » (D&A 138:11, 18).

En conférence générale, Spencer W. Kimball (1895-1985) a rendu témoignage en citant John Taylor (1808-1887) : « ‹Je sais que Jésus-Christ vit›, disait John Taylor, mon prédécesseur, ‹car je l’ai vu.› Je vous rends ce témoignage, mes frères, au nom de Jésus-Christ » (« Fortifier la famille, cellule de base de l’Église », L’Étoile, octobre 1978, p. 87).

Le Témoignage Du Chef Actuel Des Apôtres

« Je suis surtout reconnaissant d’une chose, a dit le président Hinckley. Il s’agit du témoignage de Jésus-Christ, le Fils du Dieu Tout-Puissant, le Prince de la Paix, le Saint…

« Je suis devenu apôtre du Seigneur, appelé à accomplir sa volonté et à enseigner sa parole. Je suis devenu son témoin devant le monde. Je vous répète ce témoignage de foi…

« Jésus est mon ami…

« Il est mon exemple…

« Il est mon maître…

« Il est celui qui me guérit…

« Il est celui qui me guide…

« Il est mon Sauveur et mon Rédempteur. En donnant sa vie, dans une douleur et des souffrances sans nom, il s’est abaissé pour m’élever, moi et chacun de nous, et tous les fils et toutes les filles de Dieu, pour nous soustraire aux profondeurs des ténèbres qui suivent la mort. Il a prévu quelque chose de mieux : une sphère de lumière et de compréhension, de croissance et de beauté où nous pouvons avancer sur le chemin qui mène à la vie éternelle. Ma gratitude est sans limite…

« … Je veux ajouter mon propre témoignage qu’il est ‹le chemin, la vérité, et la vie› et que ‹nul ne vient au Père›, que par lui (voir Jean 14:6). Avec reconnaissance et avec tout mon amour, je rends témoignage de ces choses » (« Mon témoignage », Le Liahona, juillet 2000, p. 83-85, italiques dans l’original).

Le Témoignage Du Christ

Le Seigneur a expliqué que nous pouvons tous obtenir le témoignage de lui et que ce témoignage est un don de l’Esprit :

« Il est donné à certains, par le Saint-Esprit, de savoir que Jésus-Christ est le Fils de Dieu et qu’il a été crucifié pour les péchés du monde.

« À d’autres, il est donné de croire en leurs paroles » (D&A 46:13-14).

Si nous croyons aux paroles de la nuée de témoins, nous nous mettons en position de recevoir les enseignements du Saint-Esprit. L’Esprit témoigne de la divinité du Christ quand nous lisons les paroles des prophètes modernes et des saintes Écritures et méditons à leur propos. Les apôtres et prophètes actuels ont dit clairement que nous, les membres de l’Église, devons être témoins du Sauveur. En témoignant du Christ et de ses serviteurs, nous faisons, vous et moi, partie des glorieuses nuées de témoins du Seigneur Jésus-Christ et de son Évangile rétabli.

Stephen K. Iba est membre de la 7e paroisse d’Olympus, pieu d’Olympus (Salt Lake City).