L’Épiscopat Président


Keith B. McMullin
Sixième article d’une série sur la prêtrise et ses objectifs.

Il n’y a pas très longtemps, je présidais une conférence de pieu. C’était un nouveau pieu, organisé juste depuis six mois et c’était la première conférence depuis que le district était devenu un pieu. J’ai eu un entretien avec le nouveau président de pieu et, à la fin, je lui ai demandé s’il avait des questions. Voici sa première question : « Qu’est-ce que l’Épiscopat Président ? » Il a ajouté : « Je ne savais même pas qu’il y avait un Épiscopat Président jusqu’à ce que je reçoive une lettre indiquant que vous alliez présider notre conférence. » Cette question n’est pas rare.

J’ai alors expliqué à ce président de pieu ce qu’est l’Épiscopat Président, qui nous dirige et en quoi consistent nos responsabilités. J’ai expliqué que, sous la direction de la Première Présidence, l’Épiscopat Président est la présidence de la Prêtrise d’Aaron de l’Église (voir D&A 107:15) et que l’Épiscopat Président administre aussi les affaires temporelles de l’Église (voir D&A 107:68).

Présidence de la Prêtrise d’Aaron

L’Évêque Président de l’Église, H. David Burton, détient les clés de président de la Prêtrise d’Aaron. Il utilise ces clés sous la direction de la Première Présidence et du Collège des douze apôtres.

Frère Burton est membre du comité exécutif de la Prêtrise, qui comprend les membres du Collège des douze apôtres et d’autres Autorités générales. Ce comité écoute et évalue les propositions de la présidence générale des Jeunes Gens et fait des recommandations et donne des directives concernant le programme des Jeunes Gens. De cette manière, l’Épiscopat Président reste informé du travail de la présidence générale des Jeunes Gens et du programme d’activité des jeunes gens dans l’Église.

Administration des affaires temporelles

L’Épiscopat Président est également le canal par lequel les affaires temporelles de l’Église sont traitées. Parmi ces sujets temporels il y a la dîme, les offrandes de jeûne, l’enregistrement, l’utilisation et la gestion des fonds, et le programme d’entraide de l’Église ainsi que de ses actions humanitaires. L’Épiscopat Président est aussi responsable des bâtiments de l’Église, des certificats de membre, de la production des vêtements du temple, et de la traduction, de l’impression, de la reliure et de la distribution de la documentation qui est utilisée pour soutenir la proclamation et l’enseignement de l’Évangile. Cette documentation se compose des Écritures, des manuels de cours, des affiches, des DVD, des cassettes vidéo, des aides didactiques et des magazines de l’Église, tout cela pour aider à atteindre les objectifs spirituels de l’Église. Tous les membres de l’Épiscopat Président sont des Autorités générales, et en tant que tels, ils font tout ce que la Première Présidence et le Collège des douze apôtres leur demandent. C’est ainsi que l’on m’avait demandé de présider une conférence de pieu quand cette question m’a été posée.

Dans l’esprit de la plupart des gens, les affaires temporelles dont l’Épiscopat Président est responsable sont les aspects affaires de l’Église. Mais dans la 29e section des Doctrine et Alliances, le Seigneur dit : « C’est pourquoi, en vérité, je vous dis que pour moi toutes les choses sont spirituelles, et je ne vous ai jamais donné, en aucun temps, de loi qui fût temporelle… car mes commandements sont spirituels » (v. 34-35).

Le Seigneur ne considère pas les choses comme nous le faisons. Et il en est de même avec les affaires temporelles de l’Église. Un exemplaire du Livre de Mormon est un livre, pour l’œil non averti il peut paraître semblable à tout autre livre. Mais il est imprimé pour présenter au monde l’Évangile éternel de Jésus-Christ. Et ainsi les « affaires temporelles » qui s’occupent de la traduction, de l’impression, de la reliure et de la distribution du Livre de Mormon ont des implications tout à fait spirituelles. Ce principe est vrai pour tout ce que l’Église fait de « temporel ».

De manière très réelle, notre objectif d’Épiscopat Président est de participer à la réalisation de tout ce dont les enfants de notre Père céleste ont besoin pour obtenir les bénédictions de l’Évangile éternel. Nous aidons à fournir le soutien terrestre ou temporel, pour que cela se produise.

Il y a des passages merveilleux dans la 78e section des Doctrine et Alliance, où le Seigneur parle de son magasin. Au sens le plus large, ce magasin pourrait être décrit comme étant le temps et les moyens que les membres de l’Église consacrent à l’édification du royaume de Dieu. Voici ce que nous apprenons sur l’harmonie qui existe entre les choses terrestres et les choses célestes :

« Il faut que mon peuple soit organisé pour régler et fixer les affaires du magasin pour les pauvres…

« …comme institution et ordre permanent et éternel pour mon Église, afin de promouvoir la cause que vous avez épousée, pour le salut de l’homme et pour la gloire de votre Père qui est aux cieux » (v. 3-4).

En tant que membre de l’Épiscopat Président, je me suis rendu compte que le manteau de la prêtrise ainsi que l’esprit de prophétie et de révélation sont essentiels et vivants dans les aspects temporels de l’œuvre du Seigneur.