Se préparer à un mariage céleste


Robert D. Hales

Le temple est l’endroit où l’on doit aller pour qu’un mariage éternel soit accompli. Le mariage céleste consiste à être fidèle aux alliances sacrées que vous avez faites lors de la cérémonie de ce mariage au temple, c’est à dire, à vivre selon des principes célestes au sein du mariage.

Un mariage céleste exige, une fois que les voeux ont été prononcés, la poursuite d’une vie consacrée et vertueuse menant au bonheur et à l’exaltation. Si nous vivons selon les lois, nous pourrons avoir un petit coin des cieux sur terre, avec notre conjoint et nos enfants.

Quelque chose d’aussi merveilleux qu’un mariage céleste n’arrive pas par hasard.

Dans l’histoire de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles, Alice s’approche du chat de Chester et lui demande : « Pourriez-vous me dire, s’il vous plaît, quel chemin je dois prendre ? »

Le chat lui répond : « Cela dépend beaucoup de l’endroit où vous désirez vous rendre. »

Alice dit : « J’admets que je ne m’en soucie guère. »

Sur quoi le chat lui dit : « Alors, peu importe le chemin que vous prenez. »

« Peu importe, du moment que j’arrive quelque part », répond Alice.

Puis le chat lui révèle une vérité intéressante : « Oh, vous finirez par y arriver si vous marchez suffisamment longtemps. »

Combien d’entre nous traversent la vie en se disant : « Si nous continuons à avancer suffisamment longtemps, nous allons arriver quelque part », mais ne définissent pas exactement l’endroit où ils veulent aller ? « Quelque part » n’est pas suffisant. Nous devons savoir où nous voulons aller et être fermement engagés à y arriver. Nous devons avoir cette connaissance et cet engagement, très tôt dans la vie.

Alma a déclaré : « Souviens-toi, mon fils, et apprends la sagesse dans ta jeunesse ; oui, apprends dans ta jeunesse à garder les commandements de Dieu » (Alma 37:35). Cela résume tout. Faites-le maintenant.

Recommandations à l’usage du temple

Une fois que nous avons pris l’engagement d’avoir un mariage céleste, nous devons comprendre et faire les choses qui nous y mènent.

Pour entrer au temple, vous aurez besoin de ce qu’on appelle une recommandation. Votre évêque ou votre président de branche puis votre président de pieu ou de mission auront chacun une entrevue approfondie avec vous. Voici quelques-unes des questions quvous poseront :

« Avez-vous la foi et le témoignage de Dieu le Père éternel, de son Fils, Jésus-Christ, et du Saint-Esprit ? »

« Avez-vous le témoignage de l’Expiation du Christ et de son rôle de Sauveur et Rédempteur ? »

« Avez-vous le témoignage du rétablissement de l’Évangile en ces derniers jours ? »

« Soutenez-vous le président de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours comme étant le Prophète, le Voyant et le Révélateur et comme étant la seule personne sur terre qui possède toutes les clés de la prêtrise et soit autorisée à les exercer ? Soutenez-vous les membres de la Première Présidence et le Collège des douze apôtres comme prophètes, voyants et révélateurs ? Soutenez-vous les autres Autorités générales et les autorités locales de l’Église ? »

« Vivez-vous selon la loi de chasteté ? »

« Y a-t-il quelque chose dans votre conduite à l’égard des membres de votre famille qui ne soit pas en accord avec les enseignements de l’Église ? »

« Vous efforcez-vous de respecter les alliances que vous avez contractées, d’assister à vos réunions de Sainte-Cène et de prêtrise et de vivre conformément aux lois et aux commandements de l’Évangile ? »

« Êtes-vous honnête dans vos relations avec vos semblables ? »

« Payez-vous complètement la dîme ? »

« Observez-vous la Parole de Sagesse ? »

« Y a t-il eu dans votre vie un péché ou une action mauvaise qui aurait dû être résolu avec les autorités de la prêtrise mais ne l’a pas été ? »

« Vous considérez-vous comme digne d’entrer dans le temple et de participer aux ordonnances du temple ? »

L’importance de penser à cette recommandation dans le contexte du mariage est que, quand vous choisissez le conjoint avec qui vous allez vivre pour le temps et toute l’éternité, vous devez vous demander : « Suis-je certain(e) qu’il ou elle est capable de vivre dans les limites de cette recommandation ? »

Après avoir obtenu une recommandation, vous pouvez alors aller au temple recevoir votre dotation. Avant de pouvoir être marié ou scellé par le mariage au temple, on reçoit l’ordonnance de la dotation.

En tant que membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers jours, nous avons le privilège de planifier et de préparer un mariage céleste.

Quand vous choisissez votre conjoint, assurez-vous que vous avez tous les deux le désir d’édifier un mariage céleste, d’avoir une famille pour l’éternité, d’avoir un conjoint pour l’éternité et de vivre dans la présence de notre Père céleste.

Se soutenir l’un l’autre

Le mariage est comme l’ascension d’une montagne. On s’attache à un compagnon et l’on commence à escalader la montagne de la vie. Lorsqu’un enfant naît en chemin, on l’attache à maman et papa et l’on continue le parcours. Les cordes maintiendront ensemble tous les alpinistes. Mais de nombreux éléments, le vent, la pluie, la neige, la glace, tous les éléments du monde, les assailliront pour les arracher à cette montagne éternelle. Comment atteint-on le sommet ?

À ce propos, quelqu’un a dit : « Tu me hisses, je te hisserai et nous monterons ensemble. » Qu’est ce que cela veut dire ?

Je me souviens d’une expérience que j’ai vécue qui illustre cette idée. J’étais à l’École de commerce d’Harvard. J’étais aux limites de mes capacités. En première année à cette école, les professeurs vous font perdre toute la confiance que vous pouviez avoir en vous, quels que soient vos antécédents, afin que vous découvriez quel effet cela fait d’avoir accompli plus que jamais auparavant.

À un moment important de mes études, un président de mission m’a demandé d’être le président d’un collège d’anciens. C’est la seule fois de ma vie où j’ai douté d’un appel. Pour chacun de vous se posera dans la vie la question : « Quand le moment est-il venu de servir ? » La seule réponse que je puisse vous donner est : « Quand on vous le demande. »

Je suis alors rentré chez moi et ai dit à ma femme : « Je risque de rater mes études si je deviens président de collège d’anciens. » Elle m’a dit les mots qui m’ont aidé pendant des années : « Bob, je préfère avoir un détenteur de la prêtrise pratiquant qu’un homme qui a une maîtrise de Harvard. » Mais en me prenant dans ses bras, elle m’a dit : « Nous ferons les deux. » C’est cela le partenariat éternel.

Dans les Doctrine et Alliances (j’espère que chacun de vous écrira ce verset, le mettra dans sa poche et l’aura en tous temps sous la main pour les moments difficiles), nous lisons : « Fortifie donc tes frères dans toutes tes conversations, dans toutes tes prières, dans toutes tes exhortations et dans toutes tes actions » (D&A 108:7). En d’autres termes, chaque jour, vous vous aidez mutuellement quand vous parlez, quand vous priez, dans vos exhortations et dans toutes vos actions.

Planifiez votre parcours éternel

Je vois l’importance de planifier votre parcours, de savoir où vous allez. S’il vous plaît, sortez avec plusieurs personnes différentes. S’il vous plaît, sachez avec quel genre de personne vous voulez être. S’il vous plaît, assurez-vous que vous aidez les gens avec qui vous êtes en contact. S’il vous plaît, encouragez-les à rencontrer beaucoup de gens.

Avant de vous marier, soyez certain de ce que cette personne veut réellement être. Vous pouvez y parvenir en regardant si elle va à ses réunions, a un témoignage et peut vous parler maintenant de ses buts éternels.

Je demande au Seigneur de vous bénir. Je sais que Dieu vit et que Jésus est le Christ. Je vous rends témoignage que les moments de ma vie où j’ai été malheureux, déprimé ou triste, ont été quand je me suis écarté, aussi peu que ce soit, des enseignements du Seigneur. Je prie pour que vous trouviez le vrai bonheur et la joie d’un mariage céleste avec un avant-goût des cieux sur terre.

Tiré d’un discours donné le 9 novembre 1976 à l’université Brigham Young.