Notre devoir parental envers Dieu et envers la génération montante


Robert D. Hales
Le Seigneur nous a donné la charge « d’élever [nos] enfants dans la lumière et la vérité ». Puissions-nous répondre à cette charge avec foi et avec détermination pour remplir notre devoir envers la génération montante.

Une des responsabilités les plus importantes des parents est d’enseigner. Comme on le trouve dans la Déclaration au monde sur la famille : « Les parents ont le devoir sacré… d’apprendre à [leurs enfants : fils et filles] à s’aimer et à se servir les uns les autres, à observer les commandements de Dieu et à être des citoyens respectueux des lois, où qu’ils vivent1. »

Je me rappelle encore d’un moment d’enseignement puissant de ma mère à Brooklin (New York, États-Unis), il y a soixante-dix ans. Après que mon père m’a baptisé et étant encore dans mes vêtements de baptême mouillés, ma mère m’a assis sur une chaise pliante en métal rouillé devant les fonts baptismaux. Elle a révisé avec moi l’importance du baptême par l’autorité de la prêtrise, le but de mon alliance du baptême de prendre sur moi le nom de Jésus-Christ, et la loi d’obéissance. Puis elle m’a demandé comment je me sentais. Je me rappelle lui avoir dit que j’avais un sentiment de chaleur dans tout le corps et que j’aimerais me sentir comme cela tout le reste de ma vie.

Elle m’a regardé dans les yeux et m’a enseigné que dans quelques instants mon père m’imposerait les mains sur la tête et me confirmerait membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Il me conférerait le don du Saint-Esprit, dit-elle, et si je restais digne, juste et fidèle aux commandements, le Saint-Esprit serait avec moi pour me guider et me diriger tout au long de ma vie. Bien que cette expérience avec ma mère se soit passée il y a de nombreuses années, je n’ai jamais oublié ce moment d’enseignement important.

Est-ce qu’en tant que parents nous réalisons la puissance des moments d’enseignement dans la vie de nos enfants ? Est-ce que nous sommes conscients de l’urgence de notre devoir d’aider nos enfants à comprendre et à vivre les principes de l’Évangile ? Un fondement de foi et de témoignage aidera nos enfants non seulement à persévérer malgré les difficultés de la vie mais aussi à profiter de la plénitude des bénédictions de notre Père céleste.

Tu mettras en ordre ta maison

Le but de l’œuvre du Seigneur est de « réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme » (Moïse 1:39). Les parents peuvent aider à l’accomplissement de cette grande œuvre en enseignant à leurs enfants « la doctrine du repentir, de la foi au Christ, le Fils du Dieu vivant, et du baptême et du don du Saint-Esprit par l’imposition des mains » (D&A 68:25).

Dans une révélation donnée par l’intermédiaire du prophète Joseph Smith, le Seigneur a réprimandé Frederick G. Williams (1787-1842), membre de la Première Présidence, pour ne pas avoir instruit ses enfants comme il le devait :

« Tu n’as pas enseigné à tes enfants la lumière et la vérité selon les commandements, le Malin a encore pouvoir sur toi, et c’est là la cause de ton affliction.

« Et maintenant, je te donne un commandement : si tu veux être délivré, tu mettras en ordre ta maison, car il y a beaucoup de choses qui ne sont pas justes dans ta maison » (D&A 93:42-43).

Avons-nous le courage d’enseigner la lumière et la vérité dans nos foyers ? Ou avons-nous de l’affliction au sein de nos familles parce que nous négligeons ces devoirs ? Si nous méditons et prions, nous recevrons de la force spirituelle et nous serons guidés pour mettre nos maisons en ordre.

Une maison de connaissance

Les Écritures nous commandent d’établir « une maison de connaissance » (D&A 88:119). Voici quelques façons, pour nous en tant que parents, d’accomplir ce devoir envers Dieu et envers nos enfants.

Concentrons l’esprit et le cœur des enfants sur le Sauveur. La foi et le témoignage doivent être centrés sur Jésus-Christ et sur son sacrifice expiatoire. Nous devons exprimer à nos enfants nos propres sentiments sur le Sauveur et lire des Écritures ou raconter des expériences qui ont renforcé le témoignage que nous avons de lui. Nous devons les aider à comprendre la signification de l’Expiation et comment elle peut être une bénédiction quotidienne dans leur vie.

Énos connaissait Jésus-Christ et son Évangile parce qu’il « avait souvent entendu [son] père parler de la vie éternelle » (Énos 1:3). Les jeunes guerriers « avaient appris de leurs mères que, s’ils ne doutaient pas, Dieu les délivrerait » (Alma 56:47). Nous nous inspirons des paroles des Néphites : « Nous parlons du Christ, nous nous réjouissons dans le Christ, nous prêchons le Christ, nous prophétisons concernant le Christ et nous écrivons selon nos prophéties, afin que nos enfants sachent vers quelle source ils peuvent se tourner pour obtenir la rémission de leurs péchés » (2 Néphi 25:26 ; italiques ajoutés).

Dirigez et enseignez par l’exemple. Très souvent, nos actions sont plus éloquentes que nos paroles. Le président Brigham Young (1801–1877) a enseigné : « Nous devons donner [à nos enfants] l’exemple que nous désirons les voir suivre. Nous rendons-nous compte de cela ? Combien de fois ne voyons-nous pas des parents exiger d’un ou de plusieurs enfants l’obéissance, la bonne conduite, des paroles gentilles, un aspect attrayant, une voix douce et un regard lumineux alors qu’eux-mêmes sont pleins d’amertume et de réprimande ! Comme cela est illogique et déraisonnable2 ! » Nos enfants remarqueront de telles incohérences en nous et peut-être trouveront-ils une justification pour agir de façons similaires.

Ce serait bien de nous poser à nous-mêmes des questions comme : Est-ce que nos enfants nous voient remplir fidèlement nos appels dans l’Église, aller régulièrement au temple lorsque c’est possible, et servir autrui avec un souci et une compassion semblables à ceux du Christ ? Est-ce que nos actions leur montrent que vivre l’Évangile n’est pas un fardeau mais plutôt une joie ? Faisons-nous en sorte que notre exemple aide nos enfants à comprendre ce que signifie construire sa vie sur un fondement de foi et de témoignage ?

Établissez des traditions justes au foyer. Nous devons saisir chaque occasion d’inviter l’Esprit du Seigneur dans nos foyers. Une façon de le faire est de pratiquer régulièrement les « petites choses » : la prière en famille, l’étude des Écritures en famille et la soirée familiale. À mesure que nous faisons de ces choses des traditions dans notre vie, elles auront une grande influence sur le développement du témoignage de nos enfants. Souvenons-nous des paroles du Seigneur données par l’intermédiaire du prophète Joseph Smith : « Ne vous lassez pas de bien faire, car vous posez les fondements d’une grande œuvre. Et c’est des petites choses que sort ce qui est grand » (D&A 64:33).

Une autre tradition importante à établir au foyer est de vivre les principes du Seigneur concernant l’utilisation des médias. L’introduction des médias numériques a donné un accès croissant à de la documentation dégradante, mais nous avons aussi un accès croissant à ce qui est beau et édifiant. Encourageons nos enfants par le précepte et par l’exemple à rechercher ce qui est « vertueux ou aimable, tout ce qui mérite l’approbation ou est digne de louanges » (13e article de foi).

Encouragez la prière personnelle sincère et l’étude des Écritures. Une très grande partie de la croissance de la foi et du témoignage de nos enfants dépend de leurs pratiques religieuses personnelles. Nous pouvons les aider à se fixer des objectifs qui feront de la prière et de l’étude des Écritures une habitude régulière dans leur vie.

Nous réussirons mieux à intégrer les Écritures dans la vie de nos enfants si elles font aussi partie de notre vie. Tandis que nous interagissons avec nos enfants, nous pouvons souvent et dans des situations diverses faire référence aux Écritures. Les moments d’enseignement peuvent se produire pratiquement n’importe où du moment que nous sommes préparés à en tirer profit.

Les repas, par exemple, peuvent fournir une très bonne occasion pour les parents et les enfants de faire part de leurs pensées et de leurs sentiments. Nous pouvons demander à nos enfants ce qu’ils ont appris de leur étude des Écritures. Quelles questions ont-ils au sujet de ce qu’ils lisent ? Quels sont leurs passages préférés ? Nous pouvons leur indiquer certains de nos passages préférés et leur dire pourquoi ils ont tant de signification pour nous. Nous devons inclure dans nos discussions les paroles des prophètes vivants et encourager nos enfants à lire ces paroles qui se trouvent dans les magazines de l’Église.

Utilisez les outils que l’Église fournit aux parents. Chaque bon constructeur connaît la valeur de bons outils. Ils peuvent rendre un travail apparemment insurmontable beaucoup plus gérable. L’Église a fournit de nombreux outils utiles que les parents peuvent utiliser pour aider leurs enfants à construire un fondement de foi et de témoignage.

Un exemple récent est la nouvelle version révisée du Devoir envers Dieu pour les jeunes gens. Mon progrès personnel, aussi révisé récemment, est un outil formidable et puissant conçu pour les jeunes filles. Les avantages que nos jeunes retirent du Devoir envers Dieu et de Mon progrès personnel seront considérablement augmentés si les parents y participent et soutiennent leurs enfants dans leurs efforts.

Par exemple, les révisions du Devoir envers Dieu et de Mon progrès personnel encouragent les jeunes à dire aux membres de leur famille quels sont leurs objectifs, expériences et sentiments tandis qu’ils font des plans et apprennent des choses. Parents, c’est une excellente occasion d’avoir avec vos enfants des conversations sur l’Évangile qui peuvent enrichir votre relation avec eux. Le cadre de telles conversations n’a pas besoin d’être formel, certaines des meilleures occasions de fortifier vos enfants peuvent se produire lors de conversations « informelles, en cours de route3 ».

Prenez le temps de vous familiariser avec les révisions du Devoir envers Dieu et de Mon progrès personnel et de soutenir vos fils et vos filles dans leurs objectifs. Tandis que vous travaillez à côté de vos fils et de vos filles et partagez avec eux vos expériences, demandez-leur régulièrement ce qu’ils apprennent et ce dont ils font l’expérience. Faites, s’il vous plaît, bon usage de ces outils pour solidifier le fondement de foi et de témoignage de vos enfants.

J’espère qu’en suivant ces suggestions, en tant que parents dans l’Église, nous serons en mesure d’aider nos enfants à construire un fondement de foi et de témoignage qui résistera à n’importe quelle tempête à venir. Dans ce processus, nous grandirons nous-mêmes spirituellement et développerons avec nos enfants des liens d’amour qui dureront dans l’éternité. Le Seigneur nous a donné la charge « d’élever [nos enfants] dans la lumière et la vérité » (D&A 93:40). Puissions-nous répondre à cette charge avec foi et détermination pour accomplir notre devoir envers la génération montante.

Révisions de Accomplir mon Devoir envers Dieu : Pour les détenteurs de la Prêtrise d’Aaron

Dans un effort continu pour fortifier les jeunes gens de l’Église, la Première Présidence a annoncé des révisions du Devoir envers Dieu.

Pour les jeunes gens, accomplir leur devoir envers Dieu est l’expérience de toute une vie qui concerne davantage le fait de devenir des pères et des détenteurs de la prêtrise dignes que d’être récompensés pour des activités ou des accomplissements particuliers. La version révisée du Devoir envers Dieu a pout but d’aider les jeunes gens à renforcer leur témoignage et leur relation avec Dieu, à apprendre à accomplir leurs devoirs de la prêtrise et à vivre les principes contenus dans Jeunes, soyez forts.

Cette version du Devoir envers Dieu se base sur Doctrine et Alliances 107:99 : « Que chaque homme s’instruise de son devoir, et… remplisse l’office auquel il est désigné, et ce, en toute diligence. » Elle invite les jeunes gens à s’engager dans des activités d’apprentissage, à faire des plans précis pour appliquer ce qu’ils ont appris et à faire part de leurs expériences à leurs parents, à d’autres membres du collège et à leurs dirigeants. La version révisée du Devoir envers Dieu fournit aussi des activités relatives au développement physique, éducationnel et social. Ces activités viennent en complément du scoutisme plutôt qu’en compétition, lorsque le scoutisme est disponible. Lorsque le scoutisme n’est pas disponible, le Devoir envers Dieu fournit une expérience complète pour les jeunes gens.

Cette nouvelle version du Devoir envers Dieu donne des occasions aux parents et aux consultants de travailler étroitement avec les jeunes gens et de renforcer leur relation avec eux.

Pour plus de renseignements sur les changements de Mon progrès personnel, allez sur le site PersonalProgress.lds.org et voyez Elaine S. Dalton, « What’s New in Personal Progress ? » New Era, Janvier 2010, p. 32-35 et Heather Whittle, « Changer le monde, une femme vertueuse à la fois », Liahona, Janvier 2010, p. 74-75.

Pour plus de renseignements sur le Devoir envers Dieu, voir « Annonce d’un nouveau programme du Devoir envers Dieu », Le Liahona, mai 2010, p. 136, et consulter le site DutyToGod.lds.org. Ce site contient une version interactive du livret, avec des documents pour aider les jeunes gens à mieux comprendre comment remplir leur devoir envers Dieu.

Montrer les références

    Notes

  1.   1.

    « La famille, déclaration au monde », Le Liahona, oct. 2004, p. 49.

  2.   2.

    Enseignements des présidents de l’Église : Brigham Young, 1997, p. 173.

  3.   3.

    Accomplir mon Devoir envers Dieu : pour les détenteurs de la Prêtrise d’Aaron, livret, 2010, p. 98.