Un témoignage, une alliance et un témoin


Jeffrey R. Holland
Je rends témoignage que le Livre de Mormon est une nouvelle alliance, un nouveau testament de la part du Nouveau Monde pour le monde entier.

Les saintes affirmations que j’ai eues concernant le Sauveur et son Église rétablie, je les ai reçues pour la première fois dans ma jeunesse, en lisant le Livre de Mormon. C’est en lisant ces annales sacrées que j’ai senti, encore et encore, le murmure indéniable du Saint-Esprit en déclarer la véracité à mon âme.

La lecture du livre fut le commencement de ma lumière. Ce fut la source de ma première certitude spirituelle que Dieu vit, qu’il est mon Père céleste et qu’un plan de bonheur fut préparé dans l’éternité pour moi. Cela m’amena à aimer la Sainte Bible et les autres ouvrages canoniques de l’Église. Cela m’apprit à aimer le Seigneur Jésus-Christ, à avoir un aperçu de sa miséricordieuse compassion et à mesurer la grâce et la grandeur de son sacrifice expiatoire.

Ayant appris par moi-même que le Livre de Mormon était un vrai témoin, un autre témoignage et une nouvelle alliance, que Jésus est le Christ, j’appris aussi que Joseph Smith était un prophète de Dieu. Comme mon arrière-arrière-arrière grand-père le disait dans les premiers jours du Rétablissement, « aucun homme méchant n’aurait pu écrire un livre comme celui-ci, ni aucun homme bon, à moins que cela soit vrai et que Dieu lui ait commandé de le faire1. »

À ma première conviction se sont ajoutés tous les autres moments vivifiants et les manifestations sanctificatrices qui donnent aujourd’hui un sens extrêmement profond à mes journées, un but à ma vie et un fondement ferme à mon témoignage.

Certes, je n’ai pas navigué avec le frère de Jared. Je n’ai pas entendu le roi Benjamin faire son sermon, dont le message lui avait été donné par un ange. Je ne me trouvais pas dans la foule néphite qui a touché les plaies du Seigneur ressuscité et je n’ai pas non plus pleuré avec Mormon et Moroni sur la destruction de toute une civilisation. Mais mon témoignage de ce récit et la paix qu’il apporte au cœur humain, qui m’ont été donnés par le murmure du Saint-Esprit tout comme à vous, sont forts et sans équivoque, tout comme les leurs. Je témoigne de ce livre aussi sûrement que si j’avais vu, avec les trois témoins, l’ange Moroni, ou avec les trois et les huit témoins, tenu en mains les plaques d’or.

De plus, je témoigne qu’aucun de nous ne peut obtenir une foi complète en cette œuvre des derniers jours et, de ce fait, trouver la pleine mesure de la paix et du réconfort à notre époque, tant qu’il n’accepte pas la divinité du Livre de Mormon et du Seigneur Jésus-Christ dont il témoigne. Comme Mormon le dit à Moroni dans l’un de leurs moments les plus difficiles, de même je dis en ces temps difficiles : « Sois fidèle dans le Christ. … Et que la grâce de Dieu le Père, dont le trône est haut dans les cieux, et de notre Seigneur Jésus-Christ, qui est assis à la droite de sa puissance … soit et demeure avec toi à jamais » (Moroni 9:25-26).

Le Livre de Mormon est l’expression sacrée de la dernière grande alliance du Christ avec le genre humain. C’est une nouvelle alliance, un nouveau testament de la part du Nouveau Monde pour le monde entier. La lumière à laquelle je marche est sa lumière. Sa miséricorde et sa magnificence nous guident, vous et moi, dans le témoignage que nous rendons de lui au monde.

Montrer les références

    Note

  1.   1.

    George Cannon, cité dans « The Twelve Apostles », Andrew Jenson, dir. de publ., The Historical Record, 6:175.