Message des instructrices visiteuses

Un domaine d’action considérable


Étudiez cette documentation et, si cela convient, discutez-en avec les sœurs à qui vous rendez visite. Servez-vous des questions pour vous aider à fortifier les sœurs et pour faire de la Société de Secours un élément actif de votre propre vie.

Un domaine d’action considérable

Le Seigneur, son Église, les familles et la société ont besoin de l’influence des femmes justes. En fait, M. Russell Ballard, du Collège des douze apôtres, a enseigné que « chaque sœur de l’Église qui a contracté des alliances avec le Seigneur a le mandat divin de contribuer à sauver des âmes, de guider les femmes du monde entier, de fortifier les foyers de Sion et d’édifier le royaume de Dieu1. »

Certaines sœurs se demandent peut-être si elles peuvent atteindre des objectifs aussi élevés. Mais, comme l’expliquait Eliza R. Snow (1804-1887), deuxième présidente générale de la Société de Secours : « Il n’y a pas une seule sœur, si isolée et si limitée en champ d’action soit-elle, qui ne puisse contribuer de façon importante à l’établissement du royaume de Dieu ici-bas2. » Sœur Snow a aussi enseigné que la Société de Secours a été organisée « pour l’accomplissement de toute tâche bonne et noble3 ».

La participation à la Société de Secours élargit notre domaine d’action en offrant à chaque sœur des occasions d’édifier la foi, de fortifier la famille et le foyer et de rendre service à la fois chez elle et à travers le monde. Et heureusement, nos efforts personnels et ceux de nos Sociétés de Secours n’ont pas besoin d’être énormes et accablants, mais ils doivent être mesurés et constants. Des habitudes justes comme la prière personnelle et familiale, l’étude quotidienne des Écritures et le fait de s’acquitter diligemment de ses appels dans l’Église contribueront à développer la foi et à édifier le royaume de Dieu.

Aux sœurs qui se demandent si ces contributions apparemment discrètes servent à quelque chose, frère Ballard répond : « Chaque sœur qui défend la vérité et la justice atténue l’influence du mal. Chaque sœur qui fortifie et protège sa famille fait l’œuvre de Dieu. Chaque sœur qui vit comme une femme de Dieu devient un phare qui peut guider les autres et plante des graines d’influence juste qui produiront des fruits pendant des dizaines d’années4. »

D’après les Écritures

1 Corinthiens 12:4-18 ; 1 Timothée 6:18-19 ; Mosiah 4:27 ; 13e article de foi

Tiré de notre histoire

Brigham Young (1801-1877) appela Eliza R. Snow, qui avait été secrétaire au moment de l’organisation de la Société de Secours, à Nauvoo, à voyager à travers l’Église pour aider les évêques à organiser la Société de Secours dans leur paroisse.

Sœur Snow enseigna : « S’il y a des filles et des mères en Israël qui, dans leur milieu actuel, se sentent limitées, si peu que ce soit, elles vont maintenant avoir de grandes possibilités d’exercer leur pouvoir et leur capacité de faire le bien, ce dont elles sont abondamment dotées… Le président Young a tourné la clé ouvrant un domaine d’action vaste et considérable où elles seront d’une grande utilité5. »

Que puis-je faire ?

  1. 1.

    Comment puis-je aider les sœurs que je visite à reconnaître leur capacité d’avoir une influence juste et à agir en conséquence ?

  2. 2.

    Comment puis-je utiliser mes dons et mes talents uniques pour faire du bien aux autres ?

Pour plus de renseignements, consultez le site www.reliefsociety.lds.org.

Illustration Jerry Garns

Montrer les références

    Notes

  1.   1.

    M. Russell Ballard, « Femmes de droiture », Le Liahona, décembre 2002, p. 39.

  2.   2.

    Eliza R. Snow, « An Address », Woman’s Exponent, 15 septembre 1873, p. 62.

  3.   3.

    Eliza R. Snow, « Female Relief Society », Deseret News, 22 avril 1868, p. 81.

  4.   4.

    M. Russell Ballard, « Femmes de droiture », Le Liahona, décembre 2002, p. 39.

  5.   5.

    Eliza R. Snow, Deseret News, 22 avril 1868, p. 81.