Étudiez cette documentation et, si cela convient, discutez-en avec les sœurs à qui vous rendez visite. Utilisez des questions qui vous aideront à renforcer les sœurs et à faire de la Société de Secours une partie intégrante de votre vie.

Filles dans mon royaume

Nous sommes les filles de notre Père céleste. Il nous connaît, nous aime et a un plan pour nous. Une partie de ce plan consiste à venir sur terre pour apprendre à choisir le bien et non le mal. Quand nous choisissons de respecter les commandements de Dieu, nous l’honorons et reconnaissons notre identité de filles de Dieu. La Société de Secours nous aide à nous souvenir de cet héritage divin.

La Société de Secours et son histoire nous fortifient et nous soutiennent. Julie B. Beck, présidente générale de la Société de Secours, a dit : « En tant que filles de Dieu, vous vous préparez à recevoir des appels éternels et chacune de vous a une identité, une nature et une responsabilité féminines. Le succès des familles, des collectivités, de cette Église et du précieux plan du salut dépend de votre fidélité… [Notre Père céleste] voulait que la Société de Secours contribue à édifier son peuple et à le préparer à recevoir les bénédictions du temple. Il a créé [la Société de Secours] pour placer ses filles au sein de son œuvre, afin qu’elles apportent leur aide à l’édification de son royaume et au renforcement des foyers de Sion1. »

Notre Père céleste nous a donné une tâche précise pour contribuer à l’édification de son royaume. Il nous a aussi bénies en nous accordant les dons spirituels dont nous avons besoin pour accomplir cette tâche. Grâce à la Société de Secours, nous avons l’occasion d’utiliser nos dons pour fortifier les familles, aider les gens qui sont dans le besoin et apprendre à vivre en disciples de Jésus-Christ.

Parlant de la condition de disciple, Dieter F. Uchtdorf, deuxième conseiller dans la Première Présidence, a dit : « En marchant patiemment sur le chemin des disciples, nous nous prouvons à nous-mêmes la grandeur de notre foi et notre disposition à accepter la volonté de Dieu et non la nôtre2. »

Souvenons-nous que nous sommes filles de Dieu et efforçons-nous de vivre comme ses disciples. Ce faisant, nous contribuerons à l’édification du royaume de Dieu ici-bas et deviendrons dignes de retourner en sa présence.

D’après les Écritures

Zacharie 2:10 ; Doctrine et Alliances 25:1,10,16 ; 138: 38-39,56 ; « La famille : Déclaration au monde » (Le Liahona, novembre 2010, p. 129)

Tiré de notre histoire

Le 28 avril 1842, Joseph Smith, le prophète, a déclaré aux sœurs de la Société de Secours : « Vous êtes maintenant en mesure d’agir selon les sentiments de compassion que Dieu a implantés [en vous]… Si vous vivez à la hauteur de ce à quoi vous avez droit, on ne pourra empêcher les anges d’être vos compagnons3. »

En 1893, reconnaissant le pouvoir qu’a la Société de Secours de servir les autres et d’aider chacun à augmenter sa foi, Zina D. H. Young, troisième présidente générale de la Société de Secours, a promis aux sœurs: « Si vous examinez votre cœur, vous trouverez, avec l’aide de l’Esprit du Seigneur, la perle de grand prix, le témoignage de cette œuvre4. »

Que puis-je faire ?

  1. 1.

    Comment puis-je aider mes sœurs à atteindre leur potentiel de filles de Dieu ?

  2. 2.

    Comment puis-je appliquer dans ma vie les conseils et les avertissements donnés aux femmes dans Doctrine et Alliances 25 ?

Pour plus de renseignements, consultez le site www.reliefsociety.lds.org.

Afficher les références

    Notes

  1.   1.

    Julie B. Beck, « ‘Filles dans mon royaume’: L’histoire et l’œuvre de la Société de Secours », Le Liahona, novembre 2010, p. 112, 114.

  2.   2.

    Dieter F. Uchtdorf, « Le chemin du disciple », Le Liahona, mai 2009, p. 76.

  3.   3.

    Enseignements des présidents de l’Église : Joseph Smith, 2007, p. 485, 487.

  4.   4.

    Zina D. H. Young, « How I Gained My Testimony of the Truth (Comment j’ai obtenu mon témoignage de la vérité) », Young Woman’s Journal, avril 1893, p. 319.