Message de la Première Présidence

Pourquoi avons-nous besoin de prophètes ?

Deuxième conseiller dans la Première Présidence

Dieter F. Uchtdorf
Imprimer Faire connaître

    Parce qu’il aime ses enfants, notre Père céleste ne les a pas laissés traverser cette condition mortelle sans directives ni conseils. Ses enseignements ne sont pas ordinaires, prévisibles ou banals comme ceux que vous pouvez trouver dans des livres de poche à la librairie du coin. Ils sont la sagesse d’un Être céleste omnipotent et omniscient qui aime ses enfants. Dans ses paroles se trouve le plus grand des secrets : la clef du bonheur dans cette vie et dans le monde à venir.

    Sur la terre, notre Père céleste révèle cette sagesse à ses enfants par l’intermédiaire de ses serviteurs, les prophètes (voir Amos 3:7). Depuis l’époque d’Adam, Dieu a parlé à ses enfants par l’intermédiaire d’oracles choisis, chargés de révéler sa volonté et ses conseils aux autres. Les prophètes sont toujours des pédagogues inspirés et des témoins spéciaux de Jésus-Christ (voir D&A 107: 23). Ils ne s’adressent pas seulement aux gens de leur époque, mais également à ceux de toutes les époques. À travers les siècles, leur voix résonne, en témoignage de la volonté de Dieu pour ses enfants.

    Notre époque ne diffère pas des époques passées. Le Seigneur n’aime pas moins les gens de notre époque que ceux des temps passés. L’un des messages magnifiques du rétablissement de l’Église de Jésus-Christ est que Dieu continue de parler à ses enfants ! Il ne se cache pas dans les cieux, mais parle aujourd’hui comme il l’a fait dans les temps anciens.

    Une grande partie de ce que le Seigneur révèle à ses prophètes a pour but de nous épargner la douleur, en tant qu’individus et en tant que sociétés. Quand Dieu parle, il le fait pour instruire, inspirer, raffiner et avertir ses enfants. Quand les individus et les sociétés ignorent les instructions de leur Père céleste, ils encourent des épreuves, des tourments et de la peine.

    Dieu aime tous ses enfants. C’est pourquoi il plaide avec tant de ferveur avec nous par l’intermédiaire de ses prophètes. Tout comme nous voulons ce qu’il y a de mieux pour nos êtres chers, de même notre Père céleste veut ce qu’il y a de mieux pour nous. C’est pourquoi ses directives sont si essentielles et parfois si pressantes. C’est pourquoi il ne nous a pas abandonnés aujourd’hui, mais continue de nous révéler sa volonté par le biais de ses prophètes. Notre sort et celui du monde dépendent de notre façon d’écouter et de tenir compte de la parole de Dieu révélée à ses enfants.

    On trouve des instructions inestimables de Dieu pour l’humanité dans la Bible, le Livre de Mormon, les Doctrine et Alliances et la Perle de Grand Prix. De plus, le Seigneur nous parle par l’intermédiaire de ses serviteurs, tout comme il le fera à nouveau lors de la prochaine conférence générale.

    J’invite de tout cœur tous ceux qui s’interrogent sur la réalité d’une telle chose, et tous ceux qui pourraient demander : « Est-il possible que Dieu nous parle aujourd’hui ? », à « venir et à voir » (voir Jean 1:46). Lisez la parole de Dieu rapportée dans les Écritures. Écoutez la conférence générale d’une oreille prête à entendre la voix de Dieu par l’intermédiaire de ses prophètes en ces derniers jours. Venez, entendez et voyez avec le cœur ! Car si vous recherchez « d’un cœur sincère, avec une intention réelle, ayant foi au Christ, [Dieu] vous en manifestera la vérité par le pouvoir du Saint-Esprit » (Moroni 10:4). Par ce même pouvoir, je sais que Jésus-Christ vit et dirige son Église par l’intermédiaire d’un prophète vivant, qui est Thomas S. Monson.

    Frères et sœurs, Dieu nous parle aujourd’hui. Et il désire que tous ses enfants écoutent sa voix et y prêtent attention. Si nous le faisons, le Seigneur nous bénira et nous soutiendra grandement, dans cette vie et à travers les mondes à venir.

    Les enseignements de Noé méprisés, tableau de Harry Anderson © IRI ; Abinadi devant le roi Noé, tableau d’Arnold Friberg © 1951 IRI ; La prédication de Jean-Baptiste, tableau de Del Parson © 1984 IRI