Idées pour la soirée familiale

Imprimer Faire connaître

    Ce numéro contient des articles et des activités qui peuvent être utilisés pour la soirée familiale. En voici quelques exemples :

    « Jeûner nous fortifie spirituellement et temporellement » page 10 : Lisez l’article, parlez des points illustrés à la deuxième page. Faites remarquer que le jeûne est davantage que se priver de nourriture : il doit être accompagné de prières, de témoignages et d’offrandes de jeûne. Vous pouvez demander aux membres de votre famille comment ils ont été bénis en jeûnant. Vous pouvez également parler de ce que l’Ancien Testament rapporte dans Esther 4.

    « Suivre l’inspiration » page 20 : Lisez ou résumez les « Huit buts de la révélation ». Puis lisez l’une après l’autre les histoires de l’article et discutez du but de la révélation dans chaque histoire. Encouragez les membres de la famille à faire attention, cette semaine, aux moments et à la manière dont ils ressentent l’Esprit. Vous pourrez en reparler la semaine suivante pour discuter de ce qu’ils ont appris.

    « Où mes choix vont-ils me mener ? » page 56 : Lisez ou résumez l’histoire, puis lisez la citation de Boyd K. Packer. Rappelez aux membres de la famille que s’ils ont commis des erreurs, ils peuvent choisir de changer.

    « La leçon de la petite ligue » page 68 : Vous pouvez commencer en chantant « Ensemble à tout jamais », (Chants pour les enfants, p. 98). Lisez l’histoire en famille. Pourquoi est-il important de soutenir les membres de notre famille ? Comment pourriez-vous mieux vous soutenir les uns les autres en famille ?

    L’amour et la lumière à la soirée familiale

    Peu après ma conversion, alors que je vivais en Colombie, une famille très spéciale de ma paroisse m’a invitée à sa soirée familiale. C’était la première fois que j’assistais à une soirée familiale et l’esprit d’amour et de foi que j’y ai trouvé m’a surprise.

    Une fois tout le monde rassemblé, nous avons prié, puis nous avons raconté ce que nous avions fait la semaine précédente. Après cela, nous avons eu une activité.

    Toutes lumières éteintes, nous avons écrit des phrases sur du papier de couleur en forme de cœur. Quand tout le monde a eu fini, nous avons rallumé la lumière et montré ce que nous avions écrit. Certains ne s’en étaient pas très bien sortis, d’autres encore moins bien et d’autres, comme moi, avaient écrit avec beaucoup de difficulté ; je crois que mon écriture était la pire de toutes. Bien sûr, la leçon était très claire : sans la lumière de l’Évangile dans notre vie, tout semble noir, déformé et difficile.

    Cette leçon m’a profondément touchée. Depuis ce jour, j’essaie de faire en sorte que le chemin de ma vie soit rempli de la lumière de l’Évangile, surtout pour que je sois un exemple pour mes enfants.

    Dina del Pilar Maestre, Californie (États-Unis)