Message des instructrices visiteuses

Les visites d’enseignement: une tâche sacrée


Étudiez cette documentation en vous aidant de la prière et, si cela convient, discutez-en avec les sœurs à qui vous rendez visite. Utilisez les questions pour vous aider à fortifier vos sœurs et à faire de la Société de Secours un élément actif de votre vie.

Les visites d’enseignement : une tâche sacrée

Nous, les instructrices visiteuses, avons une importante mission spirituelle à remplir. « Il est impossible à l’évêque, qui est le berger ordonné de la paroisse, de veiller sur toutes les brebis du Seigneur en même temps. Il a besoin de l’aide d’instructrices visiteuses inspirées1. » Il est indispensable de rechercher et de recevoir la révélation afin de savoir qui doit être choisi pour veiller sur chaque sœur.

L’inspiration commence lorsque les membres de la présidence de la Société de Secours discutent des besoins des personnes et des familles en s’aidant de la prière. Ensuite, avec l’approbation de l’évêque, la présidence de Société de Secours confie les visites d’enseignement d’une manière qui fait comprendre aux sœurs qu’il s’agit d’une responsabilité spirituelle importante2.

Les instructrices visiteuses apprennent sincèrement à connaître et à aimer chaque sœur, l’aident à fortifier sa foi et lui rendent service quand c’est nécessaire. Elles recherchent l’inspiration personnelle pour savoir comment répondre aux besoins spirituels et temporels de chacune des sœurs qu’elles visitent3.

« Les visites d’enseignement deviennent l’œuvre du Seigneur lorsque nous nous concentrons sur les personnes et non sur les pourcentages. En réalité, les visites d’enseignement ne sont jamais finies. Il s’agit plutôt d’une façon de vivre que d’une tâche4. »

D’après les Écritures

Matthieu 22:36-40 ; Jean 13:34-35 ; Alma 37:6-7

Tiré de notre histoire

Eliza R. Snow, deuxième présidente générale de la Société de Secours, enseigne : « Je considère le rôle d’instructrice comme une responsabilité importante et sainte. » Elle conseillait aux instructrices visiteuses d’être « remplies de l’Esprit de Dieu, de sagesse, d’humilité et d’amour » avant de rendre visite aux foyers afin de pouvoir évaluer les besoins tant spirituels que temporels et d’y répondre. Elle dit : « Vous pourrez être poussées à dire des paroles de paix et de réconfort et, si vous trouvez une sœur abattue, serrez-la contre votre cœur pour la consoler comme vous le feriez pour un enfant5. »

En agissant avec foi comme les premières sœurs de la Société de Secours, nous aurons la compagnie du Saint-Esprit et l’inspiration nous fera savoir comment aider chacune des sœurs que nous visitons. « Recherch[ons] la sagesse et non le pouvoir et [nous] aurons tout le pouvoir que [nous] aurons la sagesse d’exercer6. »

Pour plus de renseignements, consultez le site www.reliefsociety.lds.org.

Que puis-je faire ?

  1. 1.

    Comment puis-je améliorer ma capacité de remplir mon importante responsabilité d’instructrice visiteuse ?

  2. 2.

    En tant qu’instructrice visiteuse, comment puis-je aider les autres sœurs à remplir leurs responsabilités d’instructrices visiteuses ?

Montrer les références

    Notes

  1.   1.

    Julie B. Beck, « La Société de Secours : Une œuvre sacrée », Le Liahona, novembre 2009, p. 114.

  2.   2.

    Voir le Manuel 2 : Administration de l’Église, 2010, 9.5, 9.5.2.

  3.   3.

    Voir le Manuel 2, 9.5.1.

  4.   4.

    Julie B. Beck, Le Liahona, novembre 2009, p. 114.

  5.   5.

    Eliza R. Snow, citée dans Filles dans mon royaume : L’histoire et l’œuvre de la Société de Secours, 2011, p. 120

  6.   6.

    Eliza R. Snow, citée dans Filles dans mon royaume, p. 52.