Étudiez cette documentation en vous aidant de la prière et, si cela convient, discutez-en avec les sœurs à qui vous rendez visite. Utilisez les questions pour vous aider à fortifier vos sœurs et à faire de la Société de Secours un élément actif de votre vie. Pour plus de renseignements, consultez le site www.reliefsociety.lds.org.

Remotivation

Notre prophète, Thomas S. Monson, nous a recommandé d’« [aller] au secours [de ceux] qui ont besoin de notre aide et [de les élever] vers une route supérieure et un meilleur chemin. » Il a ajouté : « C’est l’œuvre du Seigneur, et quand nous sommes en mission pour lui… nous avons droit à son aide1. »

Il y a de nombreuses années, LaVene Call et sa compagne de visite d’enseignement sont allées trouver une sœur peu pratiquante. Elles ont frappé à la porte et ont trouvé une jeune mère en peignoir de bain. Elle semblait malade, mais les sœurs ont vite compris que son problème venait de l’alcool. Les instructrices visiteuses se sont assises et ont parlé à la jeune mère en difficulté.

Après leur départ, elles ont dit : « C’est une fille de Dieu. Nous avons la responsabilité de l’aider. » Alors elles lui ont souvent rendu visite. Chaque fois, elles pouvaient voir et sentir qu’un changement s’opérait en elle. Elles lui ont demandé d’assister à la Société de Secours. Bien que réticente, elle a fini par y assister régulièrement. Après quelques encouragements, son mari, sa fille et elle ont assisté aux réunions de l’Église. Le mari a ressenti le Saint-Esprit. Il a déclaré : « Je vais faire ce que l’évêque me recommande. » Aujourd’hui, ils sont pratiquants dans l’Église et ont été scellés au temple2.

Tiré de notre histoire

Aider les membres qui se sont détournés du droit chemin à revenir à l’Évangile de Jésus-Christ a toujours fait partie de la mission des saints des derniers jours et des membres de la Société de Secours. Brigham Young (1801-1877) a déclaré : « Ayons de la compassion les uns pour les autres… et que les gens qui voient guident les aveugles jusqu’à ce qu’ils puissent voir le chemin par eux-mêmes3. »

Eliza R. Snow, deuxième présidente générale de la Société de Secours, mentionnait avec reconnaissance les efforts accomplis par les sœurs d’Ogden, en Utah, pour se fortifier les unes les autres. Elle déclarait alors : « Je suis consciente qu’une grande partie de ce qui est donné [en matière de service] n’est jamais consigné dans les registres. » Mais sachant que l’œuvre des sœurs qui se tournent vers les personnes dont le cœur s’est endurci est consignée dans un registre céleste, elle ajoutait : « Joseph Smith, notre président, a dit que cette société a été organisée pour sauver des âmes… Il existe un autre registre où sont consignées votre foi, votre gentillesse, vos bonnes œuvres et vos paroles… Rien ne se perd4. »

Montrer les références

    Notes

  1.   1.

    Thomas S. Monson, « L’appel sacré au service », Le Liahona, mai 2005, p. 55, 56.

  2.   2.

    Lettre adressée à la présidence générale de la Société de Secours par la fille de LaVene Call.

  3.   3.

    Brigham Young, dans Filles dans mon royaume : L’histoire et l’œuvre de la Société de Secours, 2011, p. 119.

  4.   4.

    Eliza R. Snow, Filles dans mon royaume, p. 93.