«Voici mon œuvre et ma gloire»


M. Russell Ballard
Dieu a donné libéralement son pouvoir aux personnes qui acceptent et honorent sa prêtrise, ce qui entraîne les bénédictions promises de l’immortalité et de la vie éternelle.

Frère Packer, nous avons hâte de voir la version quatre-vingt-dix-huit de votre merveilleux poème. Quel enseignement merveilleux vous nous avez donné !

Il y a quelques semaines, par une nuit froide et sombre d’hiver, ma femme, Barbara, et moi-même contemplions, profondément impressionnés, le ciel. Les millions d’étoiles semblaient exceptionnellement brillantes et belles. J’ai alors ouvert la Perle de Grand Prix et j’ai relu avec émerveillement ce que le Seigneur Dieu a dit à Moïse : « Et j’ai créé des mondes sans nombre ; et je les ai également créés dans un dessein qui m’est propre, et je les ai créés par le Fils, qui est mon Fils unique » (Moïse 1:33).

À notre époque, le télescope spatial Hubble a confirmé la grandeur de ce que Moïse a vu. Les astronomes de Hubble disent que la Voie lactée, dont notre terre et notre soleil ne sont qu’une infime partie, est supposée n’être qu’une galaxie parmi plus de deux cents milliards de galaxies similaires. Pour moi c’est difficile à comprendre, impossible à mesurer, tant sont vastes les créations de Dieu.

Frères et sœurs, le pouvoir par lequel les cieux et la terre furent et sont créés est la prêtrise. Ceux d’entre nous qui sont membres de l’Église savent que la source de ce pouvoir de la prêtrise est le Dieu Tout-Puissant et son Fils Jésus-Christ. La prêtrise est non seulement le pouvoir par lequel les cieux et la terre furent créés, mais aussi le pouvoir qu’a utilisé le Sauveur durant son ministère terrestre pour accomplir des miracles, pour bénir et guérir les malades, pour ramener les morts à la vie, et, en tant que Fils unique du Père, pour endurer la douleur insupportable de Gethsémané et du Calvaire, satisfaisant ainsi aux lois de la justice par la miséricorde, assurant ainsi une Expiation infinie et remportant par la résurrection la victoire sur la mort physique.

Ce sont les clés de cette autorité de la prêtrise et le pouvoir qui en découle qu’il a donnés à Pierre, Jacques, Jean et ses autres apôtres afin qu’ils bénissent leurs semblables et lient dans les cieux ce qui est lié sur terre.

Le pouvoir de la prêtrise est un don sacré et essentiel de Dieu. Il diffère de l’autorité de la prêtrise, qui est l’autorisation d’agir au nom de Dieu. L’autorisation ou ordination est conférée par l’imposition des mains. Le pouvoir de la prêtrise ne se manifeste que lorsque les personnes qui l’exercent sont dignes et agissent conformément à la volonté de Dieu. Comme l’a dit le président Kimball, « le Seigneur nous a donné à tous son autorité, en tant que détenteurs de la prêtrise, mais nous ne pouvons avoir accès aux pouvoirs du ciel qu’en fonction de notre justice personnelle » (voir « Les garçons ont besoin de héros tout près d’eux », L’Étoile, août 1976, p. 66).

Pendant les jours glorieux du Rétablissement et du retour de l’Église de Jésus-Christ dans le monde d’aujourd’hui, Jean-Baptiste, Pierre, Jacques et Jean, Moïse, Élias et Élie sont venus sur terre et ont rétabli par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète, toutes les clés et toute l’autorité de la prêtrise pour l’œuvre de Dieu en ces derniers jours.

C’est par ces clés, cette autorité et ce pouvoir que l’Église de Jésus-Christ est organisée aujourd’hui, avec, à la tête, le Christ, qui dirige son prophète vivant, Thomas S. Monson, et assistée d’apôtres dûment appelés et ordonnés.

Dans le grand plan doté de prêtrise de notre Père céleste, les hommes ont la responsabilité sans égale d’administrer la prêtrise mais ils ne sont pas la prêtrise. L’homme et la femme ont des rôles différents mais d’égale importance. Tout comme une femme ne peut concevoir un enfant sans un homme, de même un homme ne peut exercer pleinement le pouvoir de la prêtrise pour fonder une famille éternelle sans une femme. En d’autres termes, dans la perspective éternelle, le pouvoir de procréation et le pouvoir de la prêtrise sont tous les deux détenus par un mari et sa femme. Et, en tant que couple, un homme et une femme devraient s’efforcer de suivre notre Père céleste. Ils devraient être focalisés sur les vertus chrétiennes que sont l’amour, l’humilité et la patience dans leur recherche des bénédictions de la prêtrise pour eux-mêmes et pour leur famille.

Il est crucial que nous comprenions que notre Père céleste a fourni à tous ses fils et à toutes ses filles le moyen d’accéder aux bénédictions du pouvoir de la prêtrise et d’être fortifiés par elle. Au centre du plan de Dieu pour ses enfants d’esprit se trouve sa propre déclaration : « Voici mon œuvre et ma gloire : réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme » (Moïse 1:39).

Dans une révélation accordée à Joseph Smith, le prophète, à la section 81 des Doctrine et Alliances, le Seigneur explique que le pouvoir de la prêtrise doit être utilisé pour « aller au secours des faibles, fortifier les mains languissantes et affermir les genoux qui chancellent » (verset 5).

Il dit aussi : « Et en faisant ces choses, tu feras le plus grand bien à tes semblables et tu promouvras la gloire de celui qui est ton Seigneur » (D&A 81:4).

En réfléchissant à l’idée d’aller au secours des faibles, de fortifier les mains languissantes et d’affermir les genoux qui chancellent, je me souviens d’une délicieuse enfant de sept ans qui montrait à son grand-père un plant de tomate qu’elle avait semé pour son projet de deuxième année d’école élémentaire.

Elle expliquait que d’une minuscule semence germerait une plante. Et si la plante était soignée, elle produirait beaucoup de tomates portant chacune beaucoup de semences.

Elle disait : « Et si l’on plantait toutes ces semences et cultivait toutes ces tomates et si l’on plantait à nouveau toutes ces semences, en quelques années on aurait des millions de tomates. »

« Tout cela, disait-elle, étonnée, à partir d’une petite semence. »

Mais ensuite elle a dit : « J’ai failli tuer ma plante. Je l’ai laissée dans une pièce sombre et j’ai oublié de l’arroser. Quand je m’en suis souvenue, elle était toute fanée et paraissait morte. J’ai pleuré en pensant aux millions de tomates qui ne pousseraient jamais. »

Elle était toute contente de raconter à son grand-père le « miracle » qui s’était produit.

Elle a expliqué : « Maman a dit que la plante n’était peut-être pas morte. Peut-être qu’elle avait juste besoin d’eau et de lumière pour être ramenée à la vie.

« Et elle avait raison. J’ai arrosé la plante et je l’ai mise près de la fenêtre pour qu’elle ait de la lumière. Et devine ? » a-t-elle demandé. « Elle est revenue à la vie et maintenant, elle va faire pousser des millions de tomates ! »

Son petit plant de tomate, plein d’un tel potentiel mais si affaibli et fané par de la négligence involontaire, a été fortifié et ranimé simplement grâce à de l’eau et de la lumière données par les mains aimantes et attentives d’une petite fille.

Frères et sœurs, en tant qu’enfants littéraux d’esprit de notre Père céleste aimant, nous avons un potentiel divin illimité. Mais si nous n’y prenons pas garde, nous pouvons devenir semblables au plant de tomate fané. Nous pouvons perdre de vue la vraie doctrine et l’Évangile du Christ et devenir spirituellement sous-alimentés et fanés, nous étant retirés de la lumière divine et de l’eau vive que sont l’amour éternel et le pouvoir de la prêtrise du Sauveur.

Ceux qui détiennent la prêtrise et ne font pas leur possible pour l’honorer en servant leur famille et leur prochain seront comme les personnes qui ne reçoivent pas les bénédictions inhérentes au pouvoir de la prêtrise, et faneront spirituellement, s’étant privés des nutriments spirituels essentiels, la lumière et le pouvoir de Dieu dans leur vie, tout comme le plant de tomate au si grand potentiel mais négligé et fané.

Le même pouvoir de la prêtrise qui a créé des mondes, des galaxies et l’univers peut et devrait faire partie de notre vie pour secourir, fortifier et être une bénédiction pour notre famille, nos amis et notre prochain ; en d’autres termes, pour faire les choses que ferait le Sauveur s’il œuvrait parmi nous aujourd’hui.

Et l’objectif fondamental de ce pouvoir de la prêtrise est de nous apporter des bénédictions, de nous sanctifier et de nous purifier afin que nous puissions demeurer ensemble en famille dans la présence de nos parents célestes, liés par les scellements de la prêtrise, pour participer à l’œuvre merveilleuse de Dieu et de Jésus-Christ en faisant croître éternellement leur lumière et leur gloire.

À cette fin, il y a quelques mois, j’ai eu l’occasion de participer à la réalisation d’une présentation sous forme de vidéo pour la formation mondiale des dirigeants intitulée : Fortifier la famille et l’Église grâce à la prêtrise.

Ce DVD novateur et instructif est traduit en soixante-six langues. Il enseigne comment le pouvoir de la prêtrise peut apporter des bénédictions, dynamiser et redynamiser notre vie, la vie de notre famille et la vie de tous les membres de l’Église.

Il nous montre à tous, hommes, femmes et enfants, mariés, veufs ou célibataires, quelle que soit notre situation, comment nous pouvons prendre part aux bénédictions de la prêtrise. Il y a plusieurs séquences de huit à douze minutes qui expliquent les clés, l’autorité et le pouvoir de la prêtrise et comment celle-ci fortifie la personne, la famille et l’Église.

Une scène en particulier a été tournée dans la toute petite maison pionnière de l’arrière-grand-mère de ma mère, Mary Fielding Smith. Elle était la veuve d’Hyrum, le frère aîné du prophète Joseph. Mère seule, grâce à sa foi solide en la prêtrise, elle a invoqué ce pouvoir et s’est appuyée sur lui pour élever ses enfants et leur apporter des bénédictions dans l’amour et la lumière de l’Évangile. Aujourd’hui, sa postérité compte des milliers de membres et de dirigeants fidèles de l’Église qui la remercient de sa foi, de son courage et de son exemple.

Cette nouvelle formation des dirigeants est maintenant accessible sur l’Internet à LDS.org (wwlt.lds.org). Vous pouvez la visionner directement sur LDS.org, ou bien la télécharger sur votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette.

La Première Présidence a demandé « aux présidences de pieu et aux épiscopats de consacrer une ou plusieurs réunions de conseil de pieu ou de paroisse à visionner l’ensemble du DVD. Les conseils de pieu et de paroisse devraient discuter de la manière de mettre en œuvre les enseignements qui sont présentés » (Lettre de la Première Présidence, 1er février 2013).

Le contenu inspirera et motivera les membres dans les réunions des collèges de la prêtrise, de la Société de Secours, de l’École du Dimanche, des Jeunes Gens, des Jeunes Filles, en particulier ceux qui se préparent à partir en mission, et de la Primaire, ou dans les réunions combinées du cinquième dimanche. Les membres des conseils seront alors en mesure d’encourager les personnes et les parents à utiliser cette présentation avec leur famille. Frères et sœurs, cette formation des dirigeants s’adresse à chaque membre de l’Église. Parents, étudiez-la et discutez avec vos enfants de ce que vous apprenez et ressentez et laissez-les regarder et faire de même avec vous afin que votre famille soit fortifiée grâce à la prêtrise.

Jésus a dit :

« Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive » (Jean 7:37).

« Celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle » (Jean 4:14).

« Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit… aura la lumière de la vie » (Jean 8:12).

Si l’un d’entre vous sent que sa foi ou son témoignage du plan de notre Père céleste est en deçà de ce qu’il devrait être, qu’il se tourne plus complètement vers le Sauveur. Que sa lumière et son eau vive fassent pour vous et votre famille ce qu’un peu d’eau et de lumière ont fait pour redonner vie à un plant de tomate affaibli.

J’ai commencé avec l’émerveillement devant les créations de Dieu par le pouvoir de la prêtrise. Je continue, comme je suppose la plupart d’entre vous aussi, à me demander si nous pourrons jamais comprendre pleinement le pouvoir de Dieu de nous instruire et de nous donner des bénédictions. Il est si grand, si majestueux, si puissant.

Joseph Smith a dit : « La prêtrise est un principe éternel ; elle a existé avec Dieu de toute éternité et existera à toute éternité, sans commencement de jours ni fin d’années » (Enseignements des présidents de l’Église : Joseph Smith, 2007, p. 111).

Dieu a donné libéralement son pouvoir aux personnes qui acceptent et honorent sa prêtrise, ce qui entraîne les bénédictions promises de l’immortalité et de la vie éternelle.

Je témoigne que l’œuvre de Jésus-Christ s’accomplit grâce à la prêtrise. C’est le pouvoir par lequel notre Père céleste et son Fils bien-aimé ont créé cette terre et mis en marche le grand plan de bonheur dans notre intérêt. Puissions-nous être sages et nous efforcer de fortifier notre vie, la vie de notre famille, et l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours grâce au pouvoir de la prêtrise de Dieu. C’est là mon humble prière au nom de Jésus-Christ. Amen.