Jusqu’au revoir


Thomas S. Monson
Je prie le Seigneur de vous bénir et de vous protéger, mes frères et sœurs. Que la paix qu’il a promise soit avec vous maintenant et à jamais.

Mes chers frères et sœurs, quelle belle conférence nous avons eue ! Je sais que vous serez d’accord avec moi pour dire que les messages ont été inspirants. Notre cœur a été touché et notre témoignage de cette œuvre divine a été fortifié du fait que nous avons ressenti l’Esprit du Seigneur. Puissions-nous longtemps nous souvenir de ce que nous avons entendu au cours de ces deux derniers jours. Je vous exhorte à continuer d’étudier les messages quand ils seront publiés dans les prochains numéros de l’Ensign et du Liahona.

Nous exprimons notre reconnaissance à tous les orateurs ainsi qu’à toutes les personnes qui ont fait les prières. De plus, la musique a été édifiante et inspirante. Nous aimons notre magnifique Chœur du Tabernacle et remercions aussi tous les autres chœurs qui ont assuré la musique.

Nous nous unissons pour exprimer notre reconnaissance à la présidence et aux membres du bureau général des Jeunes Filles, qui ont été relevés hier. Elles ont servi de manière remarquable et avec un dévouement total.

Nous avons soutenu, en levant la main, des frères et des sœurs qui ont été appelés à des nouveaux postes pendant la conférence. Nous tenons à ce qu’ils sachent que nous sommes impatients d’œuvrer avec eux dans la cause du Maître.

Nous sommes une Église mondiale, mes frères et sœurs. Les membres de notre Église se trouvent partout dans le monde. Je vous exhorte à être de bons citoyens du pays dans lequel vous vivez et de bons voisins dans votre collectivité, en vous tournant vers les personnes d’autres confessions comme de la nôtre. Puissions-nous être tolérants, bienveillants et aimants à l’égard des personnes qui n’ont pas nos croyances et nos principes. Le Sauveur a apporté à la terre un message d’amour et de bonne volonté pour tous les hommes et toutes les femmes. Puissions-nous suivre son exemple.

Je prie pour que nous soyons conscients des besoins des gens qui nous entourent. Il y en a, en particulier parmi les jeunes, qui sont pris de manière tragique dans la drogue, l’immoralité, la pornographie, etc. De plus, certains se sentent seuls, par exemple les veuves et les veufs, qui se languissent de la compagnie et de la sollicitude d’autres personnes. Puissions-nous toujours être prêts à leur tendre une main secourable et à leur offrir notre cœur aimant.

Nous vivons à une époque de l’histoire du monde où il y a de nombreuses difficultés mais aussi de grandes possibilités et des raisons de se réjouir. Il y a, bien sûr, des moments où nous connaissons la déception, le chagrin et même la tragédie. Cependant, si nous voulons bien placer notre confiance dans le Seigneur, il nous aidera à surmonter nos difficultés, quelles qu’elles soient. Le psalmiste a donné cette assurance : « Le soir arrivent les pleurs, et le matin l’allégresse1. »

Mes frères et sœurs, je tiens à ce que vous sachiez combien je suis reconnaissant que l’Évangile de Jésus-Christ ait été rétabli en ces derniers jours par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète. C’est la clé de notre bonheur. Puissions-nous être humbles et nous adonner à la prière, ayant foi que notre Père céleste peut nous guider et nous bénir.

Je vous rends mon témoignage personnel que Dieu vit, qu’il entend les prières qui émanent des cœurs humbles. Son Fils, notre Sauveur et Rédempteur, dit à chacun d’entre nous : « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui2. » Puissions-nous croire ces paroles et tirer parti de cette promesse.

À la fin de cette conférence, je demande au ciel de bénir chacun d’entre vous. Que votre foyer soit rempli de paix, d’harmonie, de courtoisie et d’amour. Qu’il soit rempli de l’Esprit du Seigneur. Puissiez-vous nourrir votre témoignage de l’Évangile, afin qu’il soit pour vous une protection contre les attaques de Satan.

Jusqu’à ce que nous nous retrouvions dans six mois, je prie le Seigneur de vous bénir et de vous protéger, mes frères et sœurs. Que la paix qu’il a promise soit avec vous maintenant et à jamais. Je vous remercie de vos prières pour moi et pour toutes les Autorités générales. Nous sommes profondément reconnaissants de chacun de vous. Au nom de notre Sauveur et Rédempteur, Jésus-Christ, le Seigneur, que nous servons. Amen.

Montrer les références

    Notes

  1.   1.

    Psaumes 30:5.

  2.   2.

    Apocalypse 3:20.