David L. Beck
Chacun de nous sera plus heureux si son cœur est plein de reconnaissance.

Reconnaissance

L’été de 2011, j’ai eu la chance de rencontrer Josh Larson au ranch scout de Philmont (Nouveau Mexique, États-Unis). Quelques mois plus tard, Josh aidait son père à nettoyer un entrepôt. Sans que rien le laisse prévoir, une chaîne transportant une poutre de près de sept cents kilos s’est soudain rompue, provoquant la chute de la poutre sur Josh, l’écrasant depuis le cou jusqu’aux jambes. Miraculeusement, son père a pu enlever la poutre du corps de son fils. Il a pratiqué la réanimation cardiorespiratoire jusqu’à ce que les secours arrivent pour transporter Josh, qui ne respirait toujours pas, à l’hôpital.

Pendant plusieurs jours, son état est resté critique. Les médecins ont travaillé intensément à réparer son crâne fracturé, ses sinus brisés et d’autres blessures graves. Après de nombreuses opérations, l’état de Josh s’est finalement stabilisé. Alors, il a entrepris le chemin long et difficile vers le rétablissement.

Aujourd’hui encore, Josh continue à ressentir les conséquences de son accident. Un de ses yeux est abîmé, il est partiellement sourd d’une oreille et il a une plaque de métal dans la tête. Cependant, il choisit de considérer son épreuve comme une bénédiction. Il sait qu’il doit sa vie et sa guérison à notre Père céleste et au soutien de son entourage. Son cœur est plein de reconnaissance.

La guérison de Josh a été longue et difficile. Il continue à ressentir les conséquences de son accident, mais il considère celui-ci davantage comme une bénédiction que comme une épreuve.

La reconnaissance dans l’adversité

Lors d’une récente conférence pour les jeunes, Josh a parlé des prières et des jeûnes faits par les membres de sa famille, des amis, des voisins et les dirigeants de paroisse et de pieu : « Je suis reconnaissant des nombreuses bénédictions que j’ai. Les prières ont été exaucées. Je pense que cela a été plus une bénédiction qu’une épreuve. Je vous aime tous, les amis. »

Josh est un exemple de l’enseignement suivant de Jeunes, soyez forts : « Soyez animé d’un esprit d’actions de grâces et vous aurez plus de bonheur et de satisfaction dans la vie… Même dans vos moments les plus difficiles, vous pouvez trouver de nombreuses raisons d’être reconnaissant1. »

La reconnaissance peut transformer les difficultés, même aussi graves que celles que Josh a affrontées, en bénédictions. Cela demande des efforts pour faire preuve de reconnaissance et considérer la vie avec optimisme. Cependant, le Seigneur nous bénit réellement et il ne faut ni ignorer ni mésestimer les manifestations de sa tendre miséricorde. Moroni, prophète du Livre de Mormon, nous rappelle l’importance de la reconnaissance et nous incite à nous « souvenir combien le Seigneur a été miséricordieux envers les enfants des hommes, depuis la création d’Adam jusqu’au moment où [nous avons reçu] ces choses, et à méditer cela dans [notre] cœur » (voir Moroni 10:3).

L’aide du Saint-Esprit

Dans notre vie occupée, il peut être facile de ne pas remarquer et d’oublier les conseils de notre Père céleste dans nos activités quotidiennes. Le Saint-Esprit nous aide à nous souvenir que nous avons beaucoup de choses dont nous devons être reconnaissants. Henry B. Eyring, premier conseiller dans la Première Présidence, a enseigné : « C’est [le Saint-Esprit] qui nous aide à voir ce que Dieu a fait pour nous. » Il nous a exhortés « à trouver des moyens de prendre conscience de la bonté de Dieu et de [nous] la rappeler2 ».

Si nous permettons au Saint-Esprit de nous rappeler la bonté de Dieu et son amour pour nous, nous serons emplis de sentiments de reconnaissance. Ceux-ci nous pousseront à remercier notre Père céleste. Ancrés dans la foi enseigne : « Remerciez notre Père céleste de sa bonté à votre égard. Vous pouvez exprimer votre gratitude envers Dieu en reconnaissant sa main en toutes choses, en le remerciant de tout ce qu’il vous donne, en respectant ses commandements et en rendant service à autrui… Efforcez-vous d’être reconnaissant. Vous découvrirez que cela donne de merveilleux résultats3. »

Quand nous sommes conscients de nos bénédictions, notre témoignage augmente. Plus nous sommes capables de voir la main du Seigneur dans notre vie, plus nous nous approchons de lui. L’une des meilleures façons de montrer notre gratitude à notre Père céleste consiste à le remercier, lui et d’autres, pour la façon dont ils influencent notre vie4.

Ces sentiments de reconnaissance nous inciteront à suivre le Seigneur et à mener une vie de service, une vie qui inspire les personnes qui nous entourent et favorise les changements positifs.

Idées importantes sur la reconnaissance

« Le Seigneur veut que vous soyez reconnaissant dans tout ce que vous faites et dites…

« Dans vos prières, épanchez votre cœur à votre Père céleste pour le remercier des bénédictions que vous avez reçues…

« Exprimez votre reconnaissance aux autres pour les nombreuses façons dont ils sont des bénédictions dans votre vie. »

Jeunes, soyez forts, fascicule, 2011, p. 18.

Afficher les références

    Notes

  1.   1.

    Jeunes, soyez forts, fascicule, 2011, p. 18.

  2.   2.

    Henry B. Eyring, « Oh! souvenez-vous, souvenez-vous », Le Liahona, novembre 2007, p. 67-68.

  3.   3.

    Ancrés dans la foi, Manuel de référence sur l’Évangile, 2005, p. 86-87.

  4.   4.

    Voir Jeunes, soyez forts, p. 18.