Étudiez cette documentation en vous aidant de la prière et, si cela convient, discutez-en avec les sœurs à qui vous rendez visite. Utilisez les questions pour vous aider à fortifier vos sœurs et à faire de la Société de Secours un élément actif de votre vie. Pour plus de renseignements, consultez le site www.reliefsociety.lds.org.

Entraide

Les objectifs de l’entraide de l’Église sont d’aider les membres à devenir autonomes, de s’occuper des pauvres et des nécessiteux et de rendre service. L’entraide est au cœur de l’œuvre de la Société de Secours. Henry B. Eyring, premier conseiller dans la Première Présidence, a déclaré :

« Depuis le commencement, [le Seigneur] a fourni des moyens pour que ses disciples apportent leur aide. Il a invité ses enfants à consacrer leur temps, leurs moyens et leur personne afin de se joindre à lui pour rendre service aux autres…

« Il nous a donné l’invitation et le commandement de participer à son œuvre pour secourir les personnes dans le besoin. Nous contractons l’alliance de faire cela dans les eaux du baptême et dans les saints temples de Dieu. Nous renouvelons cette alliance le dimanche quand nous prenons la Sainte-Cène1. »

Sous la direction de l’évêque ou du président de branche, les dirigeants locaux participent aux efforts d’entraide spirituelle et temporelle. Les occasions de servir commencent souvent lorsque les instructrices visiteuses recherchent l’inspiration pour savoir comment répondre aux besoins de chaque sœur à qui elles rendent visite.

D’après les Écritures

Luc 10:25-37 ; Jacques 1:27 ; Mosiah 4:26 ; 18:8-11 ; Doctrine et alliances 104:18

Tiré de notre histoire

Le 9 juin 1842, Joseph Smith, le prophète, a chargé les sœurs de la Société de Secours de « secourir les pauvres » et de « sauver les âmes2 ». Ces objectifs sont toujours au cœur de la Société de Secours et sont exprimés dans notre devise : « La charité ne périt jamais » (1 Corinthiens 13:8).

Notre cinquième présidente générale de la Société de Secours, Emmeline B. Wells, et ses conseillères, ont lancé cette devise en 1913 en souvenir de nos principes fondateurs : « Nous déclarons notre intention de… nous [tenir] fermement aux enseignements inspirés de Joseph Smith, le prophète, qui a révélé le plan par lequel les femmes devaient être habilitées, par l’appel de la prêtrise, à se regrouper en des organisations adéquates pour prendre soin des malades, aider les nécessiteux, réconforter les personnes âgées, avertir les imprudents et secourir les orphelins3. »

De nos jours, la Société de Secours touche le monde entier grâce aux sœurs qui font preuve de charité, l’amour pur du Christ, envers leur prochain (voir Moroni 7:46-47).

Que puis-je faire ?

  1. 1.

    Comment est-ce que je me prépare à subvenir à mes besoins spirituels et temporels et à ceux de ma famille ?

  2. 2.

    Comment puis-je suivre l’exemple du Sauveur lorsque je réponds aux besoins des sœurs sur qui je veille ?

Montrer les références

    Notes

  1.   1.

    Henry B. Eyring, « Occasions de faire le bien », Le Liahona, mai 2011, p. 22.

  2.   2.

    Joseph Smith, dans Filles dans mon royaume : L’histoire et l’œuvre de la Société de Secours, 2011, p. 71.

  3.   3.

    Filles dans mon royaume, p. 71.