Les bénédictions du temple

Président de l’Église

Imprimer Faire connaître

    Quand nous allons au temple, nous pouvons accéder à une nouvelle dimension de spiritualité et ressentir la paix.

    Mes frères et sœurs bien-aimés, combien je suis reconnaissant d’être avec vous par ce beau matin de Pâques, où nos pensées se tournent vers le Sauveur du monde ! J’exprime mon amour et souhaite la bienvenue à chacun d’entre vous. Je prie notre Père céleste d’inspirer mes paroles.

    Cette conférence marque le septième anniversaire de mon soutien en qualité de président de l’Église. Ces années ont été chargées, remplies non seulement de quelques défis mais également de bénédictions innombrables. Parmi les plus réjouissantes et sacrées il y a celle de consacrer et de reconsacrer des temples.

    Tout récemment, en novembre dernier, j’ai eu l’honneur de consacrer le beau temple de Phoenix (Arizona, États-Unis). J’étais accompagné de Dieter F. Uchtdorf, Dallin H. Oaks, Richard J. Maynes, Lynn G. Robbins, et Kent F. Richards. La veille de la consécration, quatre mille de nos jeunes du secteur du temple se sont produits à l’occasion d’un magnifique spectacle culturel. Le lendemain, la consécration du temple s’est déroulée en trois sessions sacrées et inspirantes.

    La construction de temples est une indication très claire de la croissance de l’Église. Nous avons actuellement cent quarante-quatre temples en service dans le monde entier, plus cinq en rénovation et treize en construction. En outre, treize temples précédemment annoncés sont à divers stades de préparation avant que la construction commence. Cette année, nous espérons reconsacrer deux temples et en consacrer cinq nouveaux dont l’achèvement est programmé.

    Au cours des deux dernières années, tandis que nous concentrions nos efforts sur l’achèvement des temples annoncés précédemment, nous avons mis en attente les projets de temples supplémentaires. Cependant, ce matin, j’ai le grand plaisir de vous annoncer trois nouveaux temples qui seront construits aux endroits suivants : Abidjan (Côte-d’Ivoire), Port-au-Prince (Haïti) et Bangkok (Thaïlande). Quelles magnifiques bénédictions attendent les membres fidèles de ces régions, ainsi que ceux de partout dans le monde entier où il y a des temples !

    L’étude des besoins et la recherche de sites de nouveaux temples se poursuivent sans arrêt car nous désirons que le plus possible de membres aient la possibilité de s’y rendre sans faire de grands sacrifices de temps ou de moyens. Comme nous l’avons fait dans le passé, nous vous tiendrons informés des décisions prises à cet égard.

    Quand je pense aux temples, mes pensées se tournent vers les nombreuses bénédictions que nous y recevons. En passant les portes du temple, nous abandonnons les distractions et le chaos du monde. À l’intérieur de ce sanctuaire, nous trouvons ordre et beauté. Il y a du repos pour notre âme et un répit des soucis de notre vie.

    Quand nous allons au temple, une dimension de spiritualité et un sentiment de paix qui transcende tout autre sentiment susceptible de pénétrer un cœur humain peuvent nous parvenir. Nous saisirons le véritable sens de ces paroles du Sauveur : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. […] Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point1. »

    Cette paix peut imprégner n’importe quel cœur : un cœur troublé, un cœur accablé de chagrin, un cœur qui éprouve de la confusion, un cœur qui implore pour recevoir de l’aide.

    Récemment, j’ai été informé personnellement de l’histoire d’un jeune homme qui était allé au temple en priant pour recevoir de l’aide. De nombreux mois auparavant, il avait reçu son appel en mission en Amérique du Sud. Son visa avait pris tellement de retard qu’il a été réaffecté dans une mission des États-Unis. Quoique déçu de ne pouvoir servir dans la région de son appel d’origine, il a travaillé dur dans sa nouvelle affectation, décidé à servir au mieux de ses capacités. Cependant, des expériences négatives avec des missionnaires qui, selon lui, se préoccupaient davantage de prendre du bon temps que de proclamer l’Évangile, l’ont découragé.

    Quelques mois plus tard, ce jeune homme a eu un grave problème de santé qui l’a laissé partiellement paralysé, et il a été relevé pour raisons médicales.

    Quelques mois après, il était complètement guéri et sa paralysie avait disparu. Il a été informé qu’il serait de nouveau en mesure de servir en qualité de missionnaire, bénédiction pour laquelle il avait prié quotidiennement. La seule nouvelle décevante était qu’il retournerait dans la mission qu’il avait quittée, où le comportement et l’attitude de certains missionnaires lui semblaient laisser à désirer.

    Il était venu au temple chercher du réconfort et la confirmation qu’il pouvait vivre une bonne expérience en mission. Ses parents priaient également afin que leur fils trouvât l’aide dont il avait besoin lors de cette visite au temple.

    Le jeune homme est entré dans la salle céleste après la session, s’est assis sur une chaise et a commencé à prier notre Père céleste de le guider.

    Une autre jeune homme, du nom de Landon, est entré peu après dans la salle céleste. Son regard a été immédiatement attiré par le jeune homme assis sur la chaise, les yeux fermés, dans une attitude évidente de prière. Landon a reçu l’inspiration très nette qu’il devait lui parler. Cependant, il a hésité à l’interrompre et a décidé d’attendre. Au bout de plusieurs minutes, le jeune homme priait encore. Landon a senti qu’il ne pouvait plus différer l’inspiration. Il s’est approché de lui et lui a touché doucement l’épaule. Le jeune homme a ouvert les yeux, surpris qu’on l’ait dérangé. Landon a dit doucement : « J’ai eu l’impression que je devais vous parler, mais je ne sais pas pourquoi. »

    Ils ont commencé à discuter et le jeune homme a ouvert son cœur à Landon, a expliqué sa situation et a conclu en exprimant son désir de recevoir du réconfort et des encouragements pour sa mission. Landon, qui était rentré un an auparavant d’une mission réussie, lui a raconté ses expériences missionnaires, les problèmes et les préoccupations qu’il avait rencontrés, la manière dont il s’était tourné vers le Seigneur pour obtenir de l’aide, et les bénédictions qu’il avait reçues. Ses paroles étaient réconfortantes et rassurantes, et son enthousiasme pour sa mission était contagieux. Finalement, tandis que les craintes du jeune homme s’estompaient, un sentiment de paix l’a envahi. En prenant conscience que sa prière avait été exaucée, il a éprouvé une profonde reconnaissance.

    Les deux jeunes gens ont prié ensemble, et Landon s’est préparé à partir, heureux d’avoir suivi l’inspiration qu’il avait reçue. Comme il se levait pour sortir, le jeune homme lui a demandé : « Où avez-vous fait votre mission ? » Jusque-là, ni l’un ni l’autre n’avait mentionné le nom de la mission dans laquelle il avait servi. Quand Landon a donné le nom de sa mission, les larmes sont montées aux yeux du jeune homme. Landon avait servi dans la mission même où il allait retourner !

    Dans une lettre récente, Landon m’a rapporté les paroles du jeune homme au moment où ils se séparaient : « J’avais la foi que notre Père céleste me bénirait, mais je n’aurais jamais pu imaginer qu’il m’enverrait pour m’aider quelqu’un qui avait servi dans ma mission. Je sais maintenant que tout va bien se passer2 » L’humble prière d’un cœur sincère a été entendue et exaucée.

    Mes frères et sœurs, nous aurons des tentations dans la vie ; nous aurons des épreuves et des problèmes. En allant au temple, en nous souvenant des alliances que nous y contractons, nous pourrons mieux vaincre ces tentations et mieux supporter nos épreuves. Dans le temple, nous pouvons trouver la paix.

    Les bénédictions du temple sont inestimables. L’une dont je suis reconnaissant chaque jour de ma vie est celle que mon épouse bien-aimée, Frances, et moi, avons reçue quand nous nous sommes agenouillés à l’autel sacré et avons contracté des alliances qui nous unissent pour toute l’éternité. Aucune bénédiction n’est plus précieuse à mes yeux que la paix et le réconfort que me procure la connaissance que j’ai, qu’elle et moi serons de nouveau ensemble.

    Que notre Père céleste nous accorde d’avoir l’esprit du culte du temple, d’être obéissants à ses commandements et de marcher attentivement sur les pas de notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ. Je témoigne qu’il est notre Rédempteur. Il est le Fils de Dieu. Il est sorti du tombeau en ce premier matin de Pâques, apportant avec lui le don de la vie éternelle pour tous les enfants de Dieu. En cette belle journée, alors que nous célébrons cet événement merveilleux, puissions-nous offrir des prières de reconnaissance pour les grands et merveilleux dons qu’il nous a faits. C’est là mon humble prière, en son saint nom. Amen.

    Afficher les références

      Notes

    1.   1.

      Jean 14:27.

    2.   2.

      Correspondance en possession de Thomas S. Monson.