Message des instructrices visiteuses

Les visites d’enseignement: une œuvre de salut


Étudiez cette documentation en vous aidant de la prière et, si cela convient, discutez-en avec les sœurs à qui vous rendez visite. Utilisez les questions pour vous aider à fortifier vos sœurs et à faire de la Société de Secours un élément actif dans votre vie.

Les visites d’enseignement : une œuvre de salut

Les visites d’enseignement donnent aux femmes l’occasion de veiller les unes sur les autres, de se fortifier et de s’instruire mutuellement ; elles sont véritablement une œuvre de salut. Grâce aux visites d’enseignement, les sœurs agissent au nom du Sauveur et contribuent à préparer les femmes à recevoir les bénédictions de la vie éternelle.

Spencer W. Kimball (1895-1985) a déclaré : « Nous devons ‘avertir, expliquer, exhorter, enseigner et inviter [les autres] à aller au Christ’ (D&A 20:59), comme le Seigneur l’a dit dans ses révélations. » Il a dit, en outre : « Votre témoignage est un extraordinaire moyen de communication1. »

Lorsque nous, les instructrices visiteuses, augmentons notre connaissance des principes de l’Évangile, notre témoignage fortifie et soutient les sœurs qui se préparent au baptême et à la confirmation. Nous aidons les nouveaux membres à s’ancrer dans l’Évangile. Nos visites et notre amour contribuent à « ramener les personnes qui se sont égarées [et] à réchauffer le cœur de celles dont la foi s’est éteinte2. » Et nous encourageons les sœurs à aller au Christ en allant au temple.

Le président Kimball a dit aux instructrices visiteuses : « Vous allez sauver des âmes : et qui sait si un grand nombre des personnes remarquables qui sont pratiquantes dans l’Église aujourd’hui ne le sont pas parce que vous êtes allées chez elles et leur avez donné une nouvelle perspective, une nouvelle vision des choses ? Vous avez levé le voile. Vous avez élargi leurs horizon…

« Voyez-vous, vous sauvez non seulement ces sœurs mais peut-être aussi leur mari et leur foyer3. »

Dans les Écritures

Doctrine et Alliances 20:59 ; 84:106 ; 138:56.

Tiré de notre histoire

Lorsqu’il organisa la Société de Secours, Joseph Smith, le prophète, dit que les femmes ne devaient pas uniquement s’occuper des pauvres mais qu’elles devaient aussi sauver des âmes. Il enseigna aussi que les femmes de l’Église jouaient un rôle essentiel dans le plan de salut de notre Père céleste4. Guidées par les principes enseignés par Joseph Smith, le prophète, nous, sœurs de la Société de Secours, pouvons travailler ensemble à préparer des femmes et leurs familles aux plus grandes bénédictions de Dieu.

Brigham Young (1801-1877) a déclaré : « Ayons de la compassion les uns pour les autres ; que les forts soignent tendrement les faibles pour qu’ils reçoivent de la force et que les gens qui voient guident les aveugles jusqu’à ce qu’ils puissent distinguer le chemin par eux-mêmes5. »

Pour plus de renseignements, consultez le site www.reliefsociety.lds.org.

Que puis-je faire ?

  1. 1.

    Comment la Société de Secours me prépare-t-elle à recevoir les bénédictions de la vie éternelle ?

  2. 2.

    Que puis-je faire pour augmenter la foi des sœurs dont j’ai la charge ?

Montrer les références

    Notes

  1.   1.

    Spencer W. Kimball, Filles dans mon royaume : l’histoire et l’œuvre de la Société de Secours, 2011, p. 129, 130.

  2.   2.

    Eliza R. Snow, Filles dans mon royaume, p. 93.

  3.   3.

    Spencer W. Kimball, Filles dans mon royaume, p. 132.

  4.   4.

    Voir Joseph Smith, Filles dans mon royaume, p. 187-188.

  5.   5.

    Brigham Young, Filles dans mon royaume, p. 119.