«Comme elle est grande, la bonté de notre Dieu»

Le Livre de Mormon : Doctrine de l’Evangile – Manuel de l’instructeur, 1999


Objectif

Aider les élèves à comprendre la nécessité de l’expiation de Jésus-Christ et la façon dont ils peuvent recevoir toutes les bénédictions de l’Expiation.

Préparation

  1. 1.

    Lisez les Ecritures suivantes et méditez et priez à leur sujet:

    1. a.

      2 Néphi 9:1–26, 39–54. Jacob témoigne que par l’expiation du Sauveur, nous pouvons être rachetés de la mort temporelle et de la mort spirituelle. Il explique les principes qui peuvent nous aider à obtenir toutes les bénédictions de l’Expiation.

    2. b.

      2 Néphi 9:27–38. Jacob discute des comportements et des actions qui nous empêchent de recevoir toutes les bénédictions de l’Expiation.

    3. c.

      2 Néphi 10. Jacob prophétise que le Rédempteur sera appelé le Christ. Il prophétise que la postérité des Néphites périra à cause de son incrédulité et que les Juifs de Jérusalem crucifieront le Sauveur et seront dispersés jusqu’à ce qu’ils croient en lui. Jacob témoigne des alliances que le Seigneur a contractées avec son peuple et il exhorte le peuple à se réconcilier avec la volonté de Dieu.

  2. 2.

    Lecture supplémentaire: Esaïe 49–52. Si vous le souhaitez, vous pouvez comparer Esaïe 49:22–26 avec 2 Néphi 6:6–7, 16–18; Esaïe 50 avec 2 Néphi 7; Esaïe 51 avec 2 Néphi 8:1–23; et Esaïe 52:1–2 avec 2 Néphi 8:24–25.

  3. 3.

    Si vous souhaitez faire l’activité pour capter l’attention, apportez les images suivantes en classe: Le sermon sur la montagne (62166; Jeu d’illustrations de l’Evangile, 212); Jésus guérit l’aveugle (62145; Jeu d’illustrations de l’Evangile, 213); Calmant la tempête (62139; Jeu d’illustrations de l’Evangile, 214); Jésus bénit la fille de Jaïrus (62231; Jeu d’illustrations de l’Evangile, 215); Le Christ et les enfants (62467; Jeu d’illustrations de l’Evangile, 216); Jésus prie à Gethsemané (62175; Jeu d’illustrations de l’Evangile, 227); et la crucifixion (62505; Jeu d’illustrations de l’Evangile, 230).

Développement proposé pour la leçon

Activité pour capter l’attention

Si la situation s’y prête, utilisez cette activité ou une autre de votre choix pour commencer la leçon.

Montrez les images dont la liste figure dans la section «préparation». Demandez aux élèves de les regarder et de réfléchir à ce que Jésus-Christ a fait pour eux. Demandez-leur ensuite de faire part de quelques-unes de leurs pensées. Ecrivez leurs réponses au tableau.

Demandez à des élèves de lire à haute voix les versets suivants: 2 Néphi 6:17; 7:2; 8:3–6, 12. Demandez-leur d’y chercher des mots qui parlent des choses que le Sauveur a faites pour nous. Ecrivez-en la liste au tableau. La liste peut inclure les mots suivants: délivrer (2 Néphi 6:17; 7:2), racheter, consoler (2 Néphi 8:3, 12), lumière (2 Néphi 8:4), justice, juge (2 Néphi 8:4–5), et salut (2 Néphi 8:5–6).

Expliquez que cette leçon traite de l’Expiation, la chose la plus importante que Jésus-Christ ait faite pour nous.

Commentaire et application des Ecritures

En vous aidant de la prière, choisissez les passages scripturaires, les questions et les autres éléments de la leçon qui répondront le mieux aux besoins des élèves. Discutez de la manière dont les Ecritures sélectionnées s’appliquent à la vie quotidienne. Encouragez les élèves à faire part d’expériences en rapport avec les principes énoncés dans les Ecritures.

1. Par son expiation, Jésus-Christ offre la rédemption de la mort temporelle et de la mort spirituelle

Expliquez que 2 Néphi 9 contient un sermon de Jacob, l’un des frères cadets de Néphi, concernant l’expiation de Jésus-Christ, l’événement le plus important du plan de salut. Pour comprendre les enseignements de ce chapitre, il est utile de savoir comment Jacob considérait la mort temporelle et la mort spirituelle:

La mort temporelle est la mort du corps physique et la séparation de l’esprit et du corps physique. Suite à la chute d’Adam, tous les hommes doivent mourir physiquement (2 Néphi 9:6). Dans 2 Néphi 9, Jacob utilise les mots et expressions suivants pour décrire la mort physique: «mort» (verset 6), «la mort du corps» (verset 10), et «la tombe» (verset 11).

La mort spirituelle, c’est être séparé de la présence de Dieu. Nous sommes tous séparés de Dieu à cause de la chute d’Adam (2 Néphi 9:6). De plus, nous nous séparons de Dieu lorsque nous péchons (Romains 3:23; Alma 12:16; Hélaman 14:18). Dans 2 Néphi 9, Jacob utilise les mots et les expressions suivants pour parler de la mort spirituelle, ou séparation d’avec Dieu: «exclus de la présence de notre Dieu» (verset 9), «la mort de l’esprit» (verset 10), «mort spirituelle» (verset 12), «enfer» (verset 12) et «mort» (verset 39).

Commentez 2 Néphi 9:1–26, 39–54. Demandez aux élèves de lire à haute voix des versets choisis.

• Qu’a fait le Sauveur pour surmonter la mort temporelle et la mort spirituelle? (Voir 2 Néphi 9:5–7, 12, 21–22; voir aussi Luc 22:44; Mosiah 3:7; D&A 19:16–19.)

• Grâce à l’expiation de Jésus-Christ, tous les hommes ressusciteront, sauvés de la mort physique (2 Néphi 9:12–13, 22). Que nous arriverait-il sans le pouvoir de la résurrection du Christ? (Voir 2 Néphi 9:6–9. La mort physique et la mort spirituelle seraient permanentes. Nous serions exclus à jamais de la présence de Dieu et notre esprit serait soumis à Satan. Il nous faudrait «rester avec le père des mensonges, dans la misère».) Comment cela montre-t-il que la mort temporelle et la mort spirituelle sont un «monstre affreux»? (2 Néphi 9:10.)

• Grâce à l’expiation de Jésus-Christ, tous les hommes seront ramenés en la présence de Dieu pour être jugés (2 Néphi 2:10; 9:15). Cependant, tous les hommes ne seront pas «sauvés dans le royaume de Dieu», ou acceptés en présence de Dieu pour y demeurer à jamais (2 Néphi 9:23; Mormon 7:7). D’après Jacob, que devons-nous faire pour être «sauvés dans le royaume de Dieu»? (Demandez aux élèves de lire 2 Néphi 9:18, 21, 23–24, 39, 41, 50–52 pour trouver la réponse à cette question. Résumez leurs réponses au tableau. Commentez-les ensuite de la manière suivante.)

  1. a.

    Croire en Jésus-Christ, le Saint d’Israël, et aller à lui (2 Néphi 9:18, 23–24, 41). Pourquoi est-il essentiel d’avoir foi en Jésus-Christ pour recevoir toutes les bénédictions de son expiation?

  2. b.

    Endurer les croix du monde et en mépriser la honte (2 Néphi 9:18). Que signifie endurer les croix du monde? (Voir Matthieu 16:24, note de bas de page 24d; 3 Néphi 12:29–30.) Que signifie mépriser la honte du monde? (Voir 2 Néphi 9:49.)

  3. c.

    Ecouter la voix du Seigneur (2 Néphi 9:21). Comment pouvons-nous entendre la voix du Seigneur? (Voir D&A 1:38; 18:33–36; 88:66.)

  4. d.

    Se repentir, se faire baptiser et persévérer jusqu’à la fin (2 Néphi 9:23–24).

  5. e.

    Avoir l’affection de l’esprit (2 Néphi 9:39; voir aussi Romains 8:5–8). Que signifie avoir l’affection de l’esprit? Comment le fait d’avoir l’affection de l’esprit nous conduit-il vers la «vie éternelle»? Que signifie avoir l’affection de la chair? Comment le fait d’avoir l’affection de la chair nous conduit-il vers la mort spirituelle? Que pouvons-nous faire pour apprendre à avoir l’affection de l’esprit?

  6. f.

    Se faire un festin de ce qui ne périt pas (2 Néphi 9:50–51). Qu’est-ce qui ne périt jamais? Comment pouvons-nous nous faire un festin de ces choses?

  7. g.

    Se souvenir de la parole de Dieu (2 Néphi 9:52). Comment le fait de nous souvenir de la parole de Dieu peut-il nous permettre de recevoir toutes les bénédictions de l’Expiation? (Voir 3 Néphi 15:1.)

  8. h.

    Prier continuellement et rendre grâces (2 Néphi 9:52). Comment le fait de prier notre Père céleste et de lui exprimer de la reconnaissance peut-il vous permettre de vous rapprocher de lui et de son Fils?

2. Certains comportements et actes nous empêchent de recevoir toutes les bénédictions de l’Expiation

Lisez et commentez 2 Néphi 9:27–38. Expliquez qu’en plus de parler de ce qu’il fallait faire pour recevoir toutes les bénédictions de l’Expiation, Jacob a parlé des comportements et des actes qui nous empêchent de les recevoir.

• Quelles sont les comportements et les actes qui nous empêchent de recevoir toutes les bénédictions de l’Expiation? (Demandez aux élèves de lire 2 Néphi 9:27–38 pour trouver la réponse à cette question. Résumez leurs réponses au tableau. Commentez-les ensuite de la manière suivante.)

  1. a.

    En transgressant les commandements et en prodiguant les jours de notre épreuve (2 Néphi 9:27). Dans le Livre de Mormon, les prophètes parlent souvent de notre vie terrestre comme d’un «état de mise à l’épreuve», un temps pour être mis à l’épreuve (2 Néphi 2:21; voir aussi 2 Néphi 2:30; Mormon 9:28). Comment certaines personnes peuvent-elles prodiguer les jours de leur épreuve? (Voir 2 Néphi 9:38; Alma 34:31–33; Hélaman 13:38.)

  2. b.

    En plaçant les études, l’argent et d’autres idoles avant Dieu (2 Néphi 9:28–30, 37). Comment la poursuite de la connaissance et des richesses nous empêchet-elle de recevoir toutes les bénédictions de l’Expiation? (Voir 2 Néphi 9:28, 30, 42.) Dans quelles situations les études et les richesses sont-elles bonnes? (Voir 2 Néphi 9:29; Jacob 2:18–19.)

  3. c.

    En étant spirituellement aveugles et sourds (2 Néphi 9:31–32). Qu’est-ce que cela signifie d’être spirituellement aveugle et sourd? Comment pouvons-nous ouvrir nos oreilles et nos yeux aux vérités de l’Evangile?

  4. d.

    En étant «incirconcis de cœur» (2 Néphi 9:33). Dans l’ancien Israël, un homme non circoncis brisait une alliance avec Dieu (Genèse 17:11, 14). Sachant cela, que signifie être «incirconcis de cœur»?

  5. e.

    En étant menteurs, meurtriers et fornicateurs (2 Néphi 9:34–36).

3. Le Seigneur se souvient des alliances qu’il a faites avec son peuple

Lisez et commentez des versets choisis dans 2 Néphi 10.

• Jacob prophétise que la postérité des Néphites périra dans la chair pour cause d’incrédulité et que les Juifs en Israël crucifieront le Sauveur et seroent dispersés à cause de leurs péchés (2 Néphi 10:2–6). Que fera le Seigneur pour ces gens s’ils croient en lui et se repentent de leurs péchés? (Voir 2 Néphi 10:2, 7–8, 21–22; voir aussi 1 Néphi 21:15–16; 2 Néphi 9:1–3, 53; 30:2.) Comment cela s’applique-t-il à nous personnellement? (Voir Mosiah 26:22.)

Boyd K. Packer a enseigné: «L’idée décourageante qu’une faute (ou même une série de fautes) est irrémédiable, ne vient pas du Seigneur. Il a dit que si nous nous repentons, non seulement il nous pardonnera nos transgressions, mais il les oubliera et ne s’en souviendra plus (voir Esaïe 43:25; Hébreux 8:12; 10:17;

Alma 36:19; D&A 58:42)» (dans Conference Report, avril 1989, p. 72; ou L’Etoile, juillet 1989, p. 52).

• Jacob dit à son peuple qu’il doit prendre courage parce que le Seigneur se souvient du peuple de l’alliance (2 Néphi 10:22–23). Comment pouvons-nous être réconfortés par le fait de savoir que le Seigneur se souvient du peuple de l’alliance?

• A la fin de son discours, que demande-t-il au peuple de ne pas oublier? (Voir 2 Néphi 10:23–24.) Comment choisissons-nous le chemin de la mort éternelle ou celui de la vie éternelle? (Voir 2 Néphi 2:26–27.) Que signifie être réconcilié avec la volonté de Dieu? Pourquoi est-il important de se souvenir que «ce n’est que dans et par la grâce de Dieu que [nous] sommes sauvés»?

Conclusion

Demandez à un élève de lire à haute voix 2 Néphi 10:25, le dernier message du sermon de Jacob. Exprimez votre reconnaissance pour l’expiation de Jésus-Christ et encouragez les élèves à «choisir…le chemin de la vie éternelle» (2 Néphi 10:23).

Si l’Esprit vous y pousse, témoignez des vérités enseignées pendant la leçon.

Idées pédagogiques supplémentaires

La documentation suivante constitue un supplément au plan proposé pour la leçon. Vous pouvez, si vous le souhaitez, utiliser l’une de ces idées ou les deux dans la leçon.

1. Cantique

Chantez avec les élèves ou lisez les paroles d’un cantique sur l’amour de JésusChrist, comme «Viens vers moi» (Cantiques, n° 109) ou « Au berger elles sont chères» (Cantiques, n° 142).

2. Le rassemblement d’Israël

• Comment Israël sera-t-il rassemblé? (Voir 2 Néphi 10:8–9.)

Ezra Taft Benson a enseigné:

«La responsabilité de la descendance d’Abraham, dont nous sommes, est d’être des missionnaires afin de porter ‹ce ministère et cette prêtrise à toutes les nations› (Abraham 2:9). Dans le temple de Kirtland, Moïse a transmis à Joseph Smith les clefs du rassemblement d’Israël (voir D&A 110:11).

«Et quel est le moyen que Dieu a prévu pour ce rassemblement? C’est le même que celui qu’il a donné pour convaincre le monde que Jésus est le Christ, que Joseph Smith est son prophète et que l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est vraie. C’est cette Ecriture qui est la clef de voûte de notre religion» (dans Conference Report, avril 1987, pp. 107–8; ou L’Etoile, juillet 1987, p. 80).