«Marcher résolument, avec constance dans le Christ»

Le Livre de Mormon : Doctrine de l’Evangile – Manuel de l’instructeur, 1999


Objectif

Aider les élèves à comprendre la doctrine du Christ et à désirer davantage marcher résolument, en se faisant un festin de sa parole.

Préparation

  1. 1.

    Lisez les Ecritures suivantes et méditez et priez à leur sujet:

    1. a.

      2 Néphi 31:1–18. Néphi enseigne la doctrine du Christ. Il enseigne que Jésus s’est fait baptiser pour «accomplir tout ce qui est juste» et que nous devons nous faire baptiser et le suivre. Il parle aussi des bénédictions et du pouvoir du Saint-Esprit.

    2. b.

      2 Néphi 31:19–21. Néphi enseigne que nous devons marcher résolument et persévérer jusqu’à la fin.

    3. c.

      2 Néphi 32. Il enseigne l’importance de se faire un festin de la parole du Christ et de prier constamment.

    4. d.

      2 Néphi 33. Il déclare que ceux qui croient au Christ croiront ses paroles. Il nous avertit que nous serons jugés d’après notre acceptation ou notre rejet de ses paroles.

  2. 2.

    Lecture supplémentaire: Moroni 7:13–17; Doctrine et Alliances 20:37, 71–74.

Développement proposé pour la leçon

Activité pour capter l’attention

Si la situation s’y prête, utilisez cette activité ou une autre de votre choix pour commencer la leçon.

Demandez aux élèves de décrire un festin. Quelle sorte de nourriture y aurait-il sur la table? En quoi un festin est-il différent d’un repas ordinaire? Après avoir discuté de ce point pendant un moment, demandez à un élève de lire 2 Néphi 32:3, en commençant par «C’est pour cela que je vous ai dit». Dites aux élèves que le Seigneur nous a invités à un festin qui nous donnera la vie éternelle. Cette leçon traite des enseignements de Néphi concernant la manière de vivre la doctrine du Christ et de se faire un festin de sa parole.

Commentaire et application des Ecritures

Néphi apparaît comme l’un des fils de Dieu les plus vaillants. Malgré les dissensions familiales, les luttes et les autres épreuves qu’il a dû endurer, il a aimé le Seigneur de tout son cœur. Il était rempli de foi, de zèle et d’intégrité et il n’a jamais désobéi. Pendant que vous étudiez les chapitres désignés, souvenez-vous qu’ils contiennent les dernières paroles de Néphi.

1. Néphi enseigne la doctrine du Christ

Lisez et commentez des versets choisis dans 2 Néphi 31: 1–18. Expliquez que Néphi commence ses derniers écrits en déclarant qu’il va parler de «la doctrine du Christ» (2 Néphi 31:2). Demandez aux élèves de réfléchir à cette expression et à sa signification pendant qu’ils commentent le chapitre 31. Expliquez qu’un peu plus tard dans la leçon, vous leur demanderez d’expliquer ce qu’est pour eux la «doctrine du Christ». • Néphi commence par rappeler au peuple qu’il a déjà parlé du baptême de Jésus (2 Néphi 31:4). Pourquoi Jésus s’est-il fait baptiser? (Voir 2 Néphi 31:5.) Comment a-t-il «accompli tout ce qui est juste» en se faisant baptiser? (Voir 2 Néphi 31:6–7. Expliquez que Joseph F. Smith a déclaré qu’accomplir tout ce qui est juste veut dire «accomplir la loi» (dans Conference Report, avril 1912, p. 9.)

• D’après 2 Néphi 31:9, pour quelle autre raison Jésus s’est-il fait baptiser? Pourquoi avons-nous besoin de nous faire baptiser? (Demandez aux élèves de lire 2 Néphi 31:13, 17 et Doctrine et Alliances 20:37, 71–74 pour trouver la réponse à cette question. Résumez leurs réponses au tableau Vous trouverez quelques réponses ci-dessous.)

  1. a.

    Pour recevoir le don du Saint-Esprit (2 Néphi 31:13).

  2. b.

    Pour obtenir la rémission de nos péchés (2 Néphi 31:17).

  3. c.

    Pour entrer par la porte qui mène à la vie éternelle (2 Néphi 31:17).

  4. d.

    Pour devenir membre de l’Eglise du Seigneur (D&A 20:37, 71–74).

• Néphi exhorte son peuple à suivre «le Fils d’un cœur pleinement résolu, ne commettant ni hypocrisie ni tromperie devant Dieu» (2 Néphi 31:13). D’après vous, que signifie agir sans hypocrisie ni tromperie devant Dieu? Comment le fait de suivre le Fils «d’un cœur pleinement résolu» peut-il nous aider à éviter l’hypocrisie et la tromperie?

• Quel don recevrons-nous si nous montrons que nous avons le désir «de suivre [le] Sauveur dans l’eau» par le baptême? (2 Néphi 31:13.) D’après Néphi, comment une personne qui vient de se faire baptiser et de recevoir le don du Saint-Esprit pourrait-elle s’exprimer? (Voir 2 Néphi 31:13.) Que signifie «parler dans la langue des anges»? (Voir 2 Néphi 32:2–3. Cela signifie exprimer les paroles du Christ par le pouvoir du Saint-Esprit.) Dans quelles situations pouvons-nous recevoir la bénédiction de parler «dans la langue des anges»? (Réponses possibles: quand nous enseignons ou quand nous témoignons à nos amis et à notre famille; quand nous faisons un discours à l’église ou quand nous prions.)

• Néphi a aussi enseigné qu’après le baptême, nous recevons la rémission des péchés «par le feu et par le Saint-Esprit» (2 Néphi 31:17). Pourquoi Néphi utilise-t-il le mot «feu» pour décrire ce phénomène? (Tout comme le feu purifie et nettoie, le Saint-Esprit purifie du péché ceux qui se repentent sincèrement et qui se font baptiser.)

• Néphi enseigne que le Saint-Esprit «témoigne du Père et du Fils» (2 Néphi 31:18). Pourquoi est-il essentiel que nous recevions un témoignage du Père et du Fils par l’intermédiaire du Saint-Esprit?

• De quelles manières pouvons-nous recevoir un témoignage du Saint-Esprit? (Voir D&A 8:2 et la citation suivante.) Pourquoi est-il important de comprendre comment le Saint-Esprit nous parle? (Voir 2 Néphi 32:5.)

Boyd K. Packer a déclaré: «Le Saint-Esprit parle d’une voix que l’on ressent plus qu’on ne l’entend. Elle est décrite comme un murmure doux et léger› (dans Conference Report, octobre 1994, p. 77; ou L’Etoile, janvier 1995, p. 72).

Remarque: Souvent, les membres de l’Eglise ressentent l’influence de l’Esprit, mais ne se rendent pas compte que ce qu’ils ressentent vient du Saint-Esprit. A l’occasion, pendant l’année, lorsque vous ressentirez l’influence de l’Esprit pendant une leçon, arrêtez-vous et dites à vos élèves ce que vous ressentez. Expliquez-leur qu’ils peuvent ne pas ressentir l’influence de l’Esprit exactement de la même manière que vous, mais que l’influence de l’Esprit apporte la paix et la joie.

2. Néphi enseigne que nous devons marcher résolument et persévérer jusqu’à la fin

Lisez et commentez 2 Néphi 31:19–21. Expliquez aux élèves que Néphi a enseigné que le baptême est la porte qui donne sur le sentier étroit et resserré qui mène à la vie éternelle. Il a aussi enseigné ce que signifie emprunter ce sentier.

• Quelle question Néphi pose-t-il dans 2 Néphi 31:19? Quelle est la réponse à cette question? (Voir 2 Néphi 31:19–20.) Que signifie «marcher résolument»? (Avancer avec détermination, malgré l’adversité ou les distractions.) Qu’est-ce qui peut nous empêcher de marcher résolument? Pourquoi est-il important de marcher résolument si nous voulons persévérer jusqu’à la fin?

• Que signifie avoir de la «constance dans le Christ»? (2 Néphi 31:20.) Comment le fait de suivre le Christ peut-il nous aider à avoir «une espérance d’une pureté parfaite»? De quelles manières pouvons-nous nous aider mutuellement à marcher résolument? Que pouvons-nous faire pour aider les nouveaux membres de l’Eglise qui viennent de commencer à marcher sur ce chemin?

Gordon B. Hinckley a enseigné: «Avec ce nombre toujours croissant de convertis, nous devons faire un effort de plus en plus important pour les aider à trouver leur voie. Chacun d’eux a besoin de trois choses: d’un ami, d’une responsabilité et de nourriture, «de la bonne parole de Dieu» (Moroni 6:4). Nous avons l’occasion et le devoir de leur apporter ces choses» (dans Conference Report, avril 1997, p. 66; ou L’Etoile, juillet 1997, p. 54).

• D’après les enseignements de Néphi dans 2 Néphi 31, comment définiriez-vous «la doctrine du Christ»? (Voir 2 Néphi 31:13, 15; voir aussi 3 Néphi 11:31–40. Réponses possibles: croire au Christ, se repentir, se faire baptiser, recevoir le don du Saint-Esprit et persévérer jusqu’à la fin.)

3. Néphi dit qu’il est important de se faire un festin de la parole du Christ

Lisez et commentez des versets choisis dans 2 Néphi 32.

• Dans 2 Néphi 32, Néphi donne d’autres instructions sur ce que nous devons faire après être entrés sur le chemin qui mène à la vie éternelle (2 Néphi 32:1–3). Quelle recommandation précise est donnée au verset 3? De quelles sources pouvons-nous recevoir la parole du Christ?

• Que signifie se faire un festin de ces paroles? (Voir la citation ci-dessous.) En quoi se «faire un festin» est-il différent de lire ou même d’étudier? Comment pouvons-nous aider les autres à se faire un festin?

Neal A. Maxwell a déclaré: «Nous devons nous faire un festin de la parole du Christ que l’on trouve dans les Ecritures et dans les paroles qui nous viennent des prophètes actuels. Il n’est pas suffisant d’y goûter de temps en temps (voir 2 Néphi 31:20 et 32:3). Se faire un festin signifie manger avec appétit, bonheur et délice, et non pas se gaver de temps à autre, pour satisfaire une faim irréfléchie, mais manger avec reconnaissance, déguster avec bonheur un merveilleux repas, soigneusement et tendrement préparé … depuis des siècles» (Wherefore Ye Must Press Forward, 1977, p. 28).

• Quelle promesse Néphi fait-il concernant la parole du Christ? (Voir 2 Néphi 32:3.) Comment avez-vous pu constater que cette promesse est vraie?

• Néphi déclare que l’Esprit enseigne, ou encourage une personne à prier (2 Néphi 32:8). Pourquoi est-il si important de prier avant de faire quelque chose «pour le Seigneur»? (2 Néphi 32:9.) Comment avez-vous été bénis en suivant ce conseil?

4. Néphi déclare que ceux qui croient au Christ croiront ses paroles

Lisez et commentez des versets choisis dans 2 Néphi 33. Expliquez que, dans ce chapitre, Néphi témoigne de la vérité de ses paroles et de leur importance pour le peuple.

• Pourquoi les paroles de Néphi sont-elles de «grande valeur»? (Voir 2 Néphi 33:3–5.) Comment pouvons-nous apprendre la valeur de ces paroles? Comment pouvons-nous savoir que les paroles de Néphi sont vraies? (Voir 2 Néphi 33:10; voir aussi Moroni 7:13–17.)

• Néphi dit que nous le verrons «face à face» à la barre du jugement de Dieu (2 Néphi 33:11). Comment les paroles de Néphi peuvent-elles nous condamner au dernier jour? (Voir 2 Néphi 33:14. Si nous choisissons de rejeter ces paroles ou de désobéir aux principes qu’elles enseignent, nous serons retranchés de la présence du Seigneur.)

• Les dernières paroles écrites de Néphi contiennent la déclaration suivante: «Car c’est ce que le Seigneur m’a commandé, et je dois obéir» (2 Néphi 33:15). Pourquoi est-ce une fin appropriée aux écrits de Néphi? Que vous a appris l’exemple de Néphi qui puisse vous aider dans vos efforts pour être plus obéissants?

Conclusion

Résumez à nouveau la doctrine du Christ, qui comprend le fait de croire au Christ, de se repentir, de se faire baptiser, de recevoir le don du Saint-Esprit et de persévérer jusqu’à la fin.

S’y l’Esprit vous y pousse, témoignez des vérités enseignées pendant la leçon.

Idées pédagogiques supplémentaires

La documentation suivante constitue un supplément au plan proposé pour la leçon. Vous pouvez, si vous le souhaitez, utiliser l’une de ces idées ou les deux dans la leçon.

1. Cantique

Chantez avec les élèves ou lisez les paroles de «Saints en avant! Armés de foi en Christ!» (Cantiques, n° 40).

2. Surmonter les obstacles qui empêchent de comprendre

• Lisez et commentez 2 Néphi 32:7. Pourquoi l’Esprit empêche-t-il Néphi de parler? Quels problèmes, mentionnés dans ces versets, retrouvons-nous de nos jours? Comment pouvons-nous nous aider mutuellement à éviter ces pièges?