«Vous serez appelés enfants du Christ»

Le Livre de Mormon : Doctrine de l’Evangile – Manuel de l’instructeur, 1999


Objectif

Encourager les élèves à chercher et conserver le «grand changement» de cœur qui se produit lorsque l’on pratique sa foi en Jésus-Christ.

Préparation

  1. 1.

    Lisez les Ecritures suivantes et méditez et priez à leur sujet:

    1. a.

      Mosiah 4:1–12. Après avoir entendu les paroles du roi Benjamin, le peuple cherche humblement à obtenir la rémission de ses péchés.

    2. b.

      Mosiah 4:13–30. Le roi Benjamin exhorte son peuple à enseigner l’Evangile à ses enfants, à donner de ses biens aux pauvres et à obéir aux commandements de Dieu.

    3. c.

      Mosiah 5–6. Tous les sujets du roi Benjamin éprouvent un «grand changement de cœur» et contractent l’alliance de garder les commandements de Dieu et de faire sa volonté en toutes choses. Le roi Benjamin leur dit que parce qu’ils ont contracté cette alliance, ils seront appelés enfants du Christ.

  2. 2.

    Si vous pouvez vous procurer l’image le roi Benjamin, préparez-vous à l’utiliser pendant la leçon (62298; Jeu d’illustrations de l’Evangile, 307).

Développement proposé pour la leçon

Activité pour capter l’attention

Si la situation s’y prête, utilisez cette activité ou une autre de votre choix pour commencer la leçon.

Ecrivez les titres suivants au tableau:

Gauche de Dieu Droite de Dieu

• Que signifie s’asseoir à la droite de Dieu? (Recevoir l’exaltation et retourner vivre avec Dieu.) Quel genre de personne sera autorisé à s’asseoir à la droite de Dieu?

A la gauche de Dieu? (Voir Matthieu 25:33–34; D&A 29:27. Ecrivez au tableau les réponses des élèves à ces deux questions sous les titres appropriés.)

Expliquez qu’à la fin de son sermon, le roi Benjamin a dit à ses sujets ce qu’ils devaient faire pour avoir le droit de s’asseoir à la droite de Dieu. Les paroles du roi Benjamin peuvent être instructives, parce que nous devons faire les mêmes choses.

Commentaire et application des Ecritures

En vous aidant de la prière, choisissez les passages scripturaires, les questions et les autres éléments de la leçon qui répondront le mieux aux besoins des élèves. Discutez de la manière dont les Ecritures choisies s’appliquent à la vie quotidienne. Encouragez les élèves à faire part d’expériences en rapport avec les principes énoncés dans les Ecritures.

1. Le peuple du roi Benjamin recherche et reçoit la rémission de ses péchés

Lisez et commentez Mosiah 4:1–12. Si vous souhaitez utiliser l’image du roi Benjamin, affichez-la pendant toute la leçon.

• Après avoir enseigné la mission du Sauveur à ses sujets (voir leçon 15), le roi Benjamin voit qu’ils sont tombés par terre (Mosiah 4:1). Pourquoi sont-ils tombés par terre? (Voir Mosiah 4:1–2.) Pourquoi sommes-nous «moins que la poussière de la terre»? (Voir Hélaman 12:4–8; Moïse 1:9–10.) Pourquoi le roi Benjamin met-il l’accent sur le «néant» et «l’indignité»? (Voir Mosiah 4:5–8, 11–12.) Pourquoi est-il essentiel de reconnaître que nous dépendons de Dieu?

• Qu’est-ce que le fait de comprendre leur «état charnel» amène les sujets du roi Benjamin à faire? (Voir Mosiah 4:2.) Qu’est-ce qui les «remplit de joie»? (Voir Mosiah 4:3.) Qu’est-ce qui leur permet de recevoir le pardon de leurs péchés? Comment savent-ils qu’ils ont été pardonnés? Comment pouvons-nous savoir que nous sommes pardonnés après nous être repentis? (Pour répondre à cette question, reportez-vous à la déclaration de Harold B. Lee, page 63.

• Qu’enseigne le roi Benjamin sur la manière d’obtenir la rémission de nos péchés? (Voir Mosiah 4:9–10.) Qu’enseigne-t-il sur la manière de conserver la rémission de nos péchés? (Voir Mosiah 4:11–12, 26.) Que signifie conserver la rémission de nos péchés?

• Comment les paroles du roi Benjamin à son peuple peuvent-elles nous rendre l’espoir lorsque nous sommes découragés par nos faiblesses?

2. Le roi Benjamin enseigne à son peuple comment mener une vie chrétienne

Lisez et commentez des versets choisis dans Mosiah 4:13–30. Commencez la discussion en divisant les élèves en trois groupes. Donnez un des passages d’Ecriture ci-dessous à chaque groupe et demandez-leur de le lire ensemble et de le résumer en une phrase. (Un exemple de résumé en une phrase est donné après chaque référence. Il n’est pas nécessaire que les élèves donnent exactement la même phrase).

Groupe 1: Mosiah 4:13–15 (Instruisez les enfants). Groupe 2: Mosiah 4:16–26 (Partagez avec les pauvres). Groupe 3: Mosiah 4:27–30 (Veillez à vos pensées, à vos paroles et à vos actes).

Lorsque les trois groupes ont terminé de lire et de résumer, écrivez le titre Conseils du roi Benjamin au tableau. Demandez à un représentant de chaque groupe d’écrire sa phrase de résumé au tableau sous ce titre.

• D’après le roi Benjamin, quelles obligations les parents ont-ils envers leurs enfants? (Voir Mosiah 4:14–15.) A notre époque, quelles conditions rendent les conseils que le roi Benjamin a donnés aux parents particulièrement importants? Pourquoi est-il si important que les parents enseignent l’Evangile à leurs enfants?

Gordon B. Hinckley a déclaré: «L’intégrité d’une société, le bonheur de son peuple, sa prospérité et sa paix sont le résultat de l’enseignement des enfants par leur père et mère» (Conference Report, octobre 1993, p. 79; ou L’Etoile, janvier 1994, p. 68).

• Comment pouvons-nous enseigner aux enfants à s’aimer et à se servir les uns les autres? (Les instructeurs de jeunes peuvent, s’ils le souhaitent, discuter de la façon dont l’exemple des élèves peut influencer des enfants plus petits.)

• Le roi Benjamin a aussi dit à son peuple de s’occuper des nécessiteux (Mosiah 4:16). D’après le roi Benjamin, pourquoi certains refusent-ils d’aider les nécessiteux? (Voir Mosiah 4:17, 22.) Pourquoi avons-nous «grand sujet de [nous] repentir» si nous avons cette attitude? (Voir Mosiah 4:18–23.) En quoi sommes-nous tous des mendiants? (Voir Mosiah 4:19–20.)

• Pourquoi le service charitable est-il une caractéristique importante des membres de l’Eglise du Christ?

• Comment pouvons-nous suivre l’exemple de notre Père céleste et donner aux nécessiteux? (Voir Mosiah 4:16, 20–21.) Comment pouvons-nous nous assurer que nous apportons le genre d’aide qu’il faut, de la manière qu’il faut, lorsque nous donnons aux nécessiteux?

Vous pouvez expliquer qu’il n’existe pas une seule bonne manière d’aider les nécessiteux. Nous devons nous souvenir des principes enseignés par le roi Benjamin et rechercher à être guidés par l’Esprit dans chaque situation (voir Moroni 7:18). Vous pouvez aussi expliquer que le Seigneur a prévu des moyens par lesquels nous pouvons aider les nécessiteux. Lorsque nous faisons des dons de jeûne ou que nous donnons de l’argent, des marchandises, du temps ou d’autres services à l’Eglise, nous pouvons avoir l’assurance que nos contributions seront utilisées sagement.

• Quel conseil le roi Benjamin donne-t-il aux pauvres qui ne peuvent pas donner de leurs biens? (Voir Mosiah 4:24–25.) Comment pouvons-nous acquérir un cœur généreux quelle que soit notre situation financière?

• Pourquoi le fait de servir autrui nous aide-t-il à conserver la rémission de nos péchés? (Voir Mosiah 4:26.)

• Demandez à un élève de lire Mosiah 4:27 à haute voix. Que signifie faire toutes choses «avec sagesse et ordre»? Comment ce conseil peut-il vous aider?

• Le roi Benjamin dit à son peuple que pour éviter le péché et pour rester fidèle à Dieu, il doit veiller à ses pensées, à ses paroles et à ses actes (Mosiah 4:29–30). Quel est le lien entre nos pensées, nos paroles et nos actes? Comment le fait de veiller à nos pensées influence-t-il nos paroles et nos actes?

3. Le peuple du roi Benjamin connaît un «grand changement de cœur» et contracte l’alliance de faire la volonté de Dieu en toutes choses

Commentez Mosiah 5–6. Demandez aux élèves de lire à haute voix des versets choisis.

• Comment le peuple sait-il que les paroles du roi Benjamin sont vraies? (Voir Mosiah 5:2.) Quel effet l’Esprit du Seigneur a-t-il sur le peuple? (Voir Mosiah 5:2–5.) En quoi notre vie et nos relations changeraient si nous n’avions «plus de disposition à faire le mal»?

• Pourquoi est-il important de savoir que ceux qui ont entendu le sermon du roi Benjamin et qui ont eu un grand changement de cœur étaient déjà membres de l’Eglise?

• Après avoir éprouvé un «grand changement … dans notre cœur» (Mosiah 5:2), quelles sont les difficultés que nous rencontrons pour conserver ce changement? Comment pouvons-nous les surmonter?

• Que signifie devenir enfants du Christ? (Voir Mosiah 5:2, 5–7.) Que signifie «prendre sur [nous] le nom du Christ»? (Voir Mosiah 5:8–11; voir aussi la citation suivante.) Que pouvons-nous faire au quotidien pour toujours retenir le nom du Christ écrit dans notre cœur? (Voir Mosiah 5:11–15.)

Dallin H. Oaks a expliqué: «Le fait d’accepter de prendre sur nous le nom de Jésus-Christ renforce notre engagement à faire tout ce que nous pouvons pour être comptés parmi ceux qu’il choisira pour se tenir à sa droite et être appelés de son nom au dernier jour. Dans ce sens sacré, le fait de témoigner que nous voulons prendre sur nous le nom de Jésus-Christ constitue notre déclaration de candidature à l’exaltation dans le royaume céleste. L’exaltation est la vie éternelle, ‹le plus grand de tous les dons de Dieu› (D&A 14:7)» (Conference Report, avril 1985, p. 105; ou Ensign, mai 1985, p. 83).

• En quoi l’alliance contractée par le peuple du roi Benjamin est-elle similaire à celle que nous faisons lors de notre baptême et que nous renouvelons chaque fois que nous prenons la Sainte-Cène? (Voir Mosiah 5:5, 7–8; D&A 20:37, 77, 79.) Pourquoi est-il important de renouveler fréquemment cette alliance?

• Le roi Benjamin a vu que tous ses sujets (à l’exception de ceux qui étaient trop jeunes) avaient contracté l’alliance d’obéir aux commandements de Dieu (Mosiah 6:1–2). Pourquoi était-il important d’écrire leur nom?

• Pourquoi était-il important de nommer des instructeurs et des prêtres? (Voir Mosiah 6:3.) Comment nos instructeurs et nos dirigeants nous aident-ils à nous souvenir des alliances et des promesses que nous avons faites?

Conclusion

Lisez ou demandez à un élève de lire Mosiah 5:15, la dernière partie du discours du roi Benjamin. Expliquez que ces bénédictions nous sont accessibles à tous. Encouragez les élèves à rechercher et à garder ce «grand changement» de cœur qui leur permettra d’être enfants du Christ.

Si l’Esprit vous y pousse, témoignez des vérités enseignées pendant la leçon.

Idées pédagogiques supplémentaires

La documentation suivante constitue un supplément au plan proposé pour la leçon. Vous pouvez, si vous le souhaitez, utiliser l’une de ces idées ou les deux dans la leçon.

1. «A ce titre, vous êtes affranchis» (Mosiah 5:8)

• En appelant son peuple «enfants du Christ», le roi Benjamin a déclaré: «A ce titre, vous êtes affranchis» (Mosiah 5:8). Comment l’obéissance au Seigneur nous apporte-t-elle la liberté?

Joseph Smith, le prophète, a enseigné que «dans l’obéissance, il y a une joie et une paix sans tache, sans mélange; et comme Dieu a conçu notre bonheur… il n’a jamais institué, ni n’instituera jamais une ordonnance ou donnera à son peuple un commandement qui ne tend pas de par sa nature à favoriser ce bonheur» (Enseignements du prophète Joseph Smith, compilé par Joseph Fielding Smith, 1976, p. 207).

• Comment l’obéissance aux commandements de Dieu a-t-elle apporté le bonheur dans votre vie et dans celle de ceux qui vous entourent?

2. «Comment un homme connaît-il le maître qu’il n’a pas servi?» (Mosiah 5:13)

• Le roi Benjamin a demandé: «Comment un homme connaît-il le maître qu’il n’a pas servi?» (Mosiah 5:13.) Comment servir le Christ vous a-t-il appris à mieux le connaître?