«Dieu lui-même… rachètera son peuple»

Le Livre de Mormon : Doctrine de l’Evangile – Manuel de l’instructeur, 1999


Objectif

Aider les élèves à comprendre l’importance de l’Expiation de Jésus-Christ et à rester fidèles à leur témoignage de l’Expiation.

Préparation

  1. 1.

    Lisez les Ecritures suivantes et méditez et priez à leur sujet:

    1. a.

      Mosiah 12–13. Abinadi appelle le roi Noé et ses prêtres au repentir. Il les exhorte à garder les commandements. Il leur enseigne que les observances et les ordonnances de la loi de Moïse sont des figures ou des symboles de l’Expiation de Jésus-Christ.

    2. b.

      Mosiah 14–16. Abinadi cite Esaïe. Il témoigne de l’Expiation et exhorte les prêtres de Noé à enseigner au peuple que la rédemption vient par le Christ.

    3. c.

      Mosiah 17. Alma, l’un des prêtres de Noé, se repent et écrit les paroles d’Abinadi. Abinadi scelle de sa vie son témoignage du Sauveur.

  2. 2.

    Si vous pouvez vous procurer l’image Abinadi devant le roi Noé, préparez-vous à l’utiliser pendant la leçon (62042; Jeu d’illustrations de l’Evangile, 308).

  3. 3.

    Si vous souhaitez faire l’activité pour capter l’attention, apportez en classe certaines ou toutes les images mentionnées dans l’activité.

Développement proposé pour la leçon

Activité pour capter l’attention

Si la situation s’y prête, utilisez cette activité ou une autre de votre choix pour commenter la leçon.

Expliquez qu’il existe de nombreux récits scripturaires dans lesquels le Seigneur commande à des gens d’accomplir une mission difficile.

• Citez des appels ou des missions difficiles cités dans les Ecritures? (On trouvera des réponses possibles dans la liste ci-dessous, ainsi que le numéro de l’image représentant l’événement).

  1. a.

    La construction de l’arche (62053; Jeu d’illustrations de l’Evangile, 102)

  2. b.

    Moïse conduit les Israélites hors d’Egypte (62100)

  3. c.

    Léhi prophétise au peuple de Jérusalem (62517; Jeu d’illustrations de l’Evangile, 300)

  4. d.

    Esther se rend devant le roi Assuérus (Jeu d’illustrations de l’Evangile, 125)

  5. e.

    Abinadi devant le roi Noé (62042; Jeu d’illustrations de l’Evangile, 308)

  6. f.

    Samuel le Lamanite sur la muraille (62370; Jeu d’illustrations de l’Evangile, 314)

  7. g.

    Joseph Smith remplit sa mission comme prophète du rétablissement (62470; Jeu d’illustrations de l’Evangile, 403)

• Pourquoi ces missions étaient-elles difficiles? Pourquoi ces personnes ont-elles accepté leur mission malgré les difficultés?

Montrez l’image Abinadi devant le roi Noé et expliquez que cette leçon parle des enseignements d’Abinadi. Encouragez les élèves à chercher les raisons pour lesquelles Abinadi était prêt à donner sa vie pour prêcher l’Evangile au peuple.

Commentaire et application des Ecritures

En vous aidant de la prière, choisissez les passages scripturaires, les questions et les autres éléments de la leçon qui répondront le mieux aux besoins des élèves. Discutez de la manière dont les Ecritures sélectionnées s’appliquent à la vie quotidienne. Encouragez les élèves à faire part d’expériences en rapport avec les principes énoncés dans les Ecritures.

1. Abinadi appelle Noé et ses frères au repentir, les exhorte à garder les commandements et leur enseigne l’Expiation

Commentez Mosiah 12–13. Demandez à des élèves de lire à haute voix des versets choisis. Si vous souhaitez utiliser l’image d’Abinadi, affichez-la pendant toute la leçon.

• Deux ans après avoir prêché au peuple de Noé pour la première fois, Abinadi y retourne pour lui dire que comme il ne s’est pas repenti, il va souffrir et être emmené en captivité (Mosiah 12:1–7). Il dit aussi qu’il sera détruit s’il ne se repent pas (Mosiah 12:8). Comment le peuple réagit-il à ce message? (Voir Mosiah 12:9–16.) Pourquoi prend-il le parti de Noé?

• Après que les prêtres ont vainement tenté d’amener Abinadi à se contredire, l’un d’eux lui pose une question au sujet d’un passage d’Ecriture (Mosiah 12:20–24; demandez à un élève de lire ces versets à haute voix). Pourquoi les prêtres ne peuvent-ils pas comprendre ce passage d’Ecriture? (Voir Mosiah 12:25–27. Précisez que la signification de ce passage sera traitée un peu plus tard dans la leçon.) Que signifie appliquer son cœur pour avoir l’intelligence? Pourquoi est-il important d’appliquer notre cœur pendant que nous étudions et enseignons l’Evangile? (Voir D&A 8:2 –3.)

• Selon Abinadi, quel est le problème des prêtres qui prétendent enseigner la loi de Moïse? (Voir Mosiah 12:28–37.) Pourquoi est-il important de s’efforcer de vivre en accord avec les vérités que l’on enseigne?

• Que se passe-t-il qui permet à Abinadi de délivrer son message? (Voir Mosiah 13:1–9. Expliquez que le Seigneur fait cela pour qu’Abinadi puisse témoigner de l’Expiation de Jésus-Christ. Cela prouve l’importance du message de l’Expiation.)

• Pourquoi Abinadi lit-il les dix commandements à Noé et ses prêtres? (Voir Mosiah 13:11.) Que signifie avoir les commandements «écrits dans le cœur»? Comment le fait d’avoir les commandements écrits dans le cœur peut-il influencer nos efforts pour y obéir?

• Après avoir appelé Noé et les prêtres au repentir parce qu’ils n’obéissent pas à la loi de Moïse, Abinadi déclare: «Le salut ne vient pas par la loi seule» (Mosiah 13:28). Comment le salut vient-il? (Voir Mosiah 13:14, 28, 32–35; 3e article de foi.)

• Quel était le but de la loi de Moïse? (Voir Mosiah 13:29–33. Expliquez que les observances et les ordonnances de la loi de Moïse étaient des figures ou des symboles, des choses à venir. Ils avaient été donnés pour aider les gens à se tourner vers le Christ.)

2. Abinadi cite Esaïe, témoigne de l’Expiation et exhorte les prêtres de Noé à enseigner au peuple que la rédemption vient par le Christ

Lisez et commentez des versets choisis dans Mosiah 14–16.

• En témoignant de Jésus-Christ, Abinadi cite le prophète Esaïe. Qu’apprenonsnous sur le Sauveur grâce à la prophétie citée dans Mosiah 14? (Demandez aux élèves de lire à tour de rôle les versets de ce chapitre pour trouver la réponse à cette question. Résumez leurs réponses au tableau. Vous trouverez ci-dessous quelques réponses possibles.)

  1. a.

    Le Sauveur a vécu simplement et humblement (Mosiah 14:2).

  2. b.

    Beaucoup l’ont rejeté (Mosiah 14:3).

  3. c.

    Il a porté nos peines et nos douleurs (Mosiah 14:4).

  4. d.

    Il a pris sur lui les péchés de tous les hommes (Mosiah 14:5–6, 8, 10–12).

  5. e.

    Il s’est volontairement soumis à la persécution et à la mort (Mosiah 14:7–9).

  6. f.

    Il n’avait aucun péché (Mosiah 14:9).

• Abinadi dit que le Sauveur a «satisfait aux exigences de la justice» (Mosiah 15:9). Quelles sont les exigences de la justice? (Voir Alma 42:11, 14.) Qu’a fait le Sauveur pour satisfaire aux exigences de la justice? (Voir Mosiah 15:9; Alma 42:12–13, 15.)

• Abinadi parle de la postérité, ou des fils et des filles de Jésus-Christ (Mosiah 15:10; voir aussi Mosiah 14:10). Que signifie être les fils et les filles du Sauveur? (Voir Mosiah 15:11–14; voir aussi Mosiah 5:5–7. Expliquez que Jésus-Christ est l’auteur du salut. Il y a une relation Père-enfant entre lui et ceux qui acceptent son Evangile. Nous devenons sa postérité, ou ses fils et ses filles, lorsque nous croyons en lui, nous repentons de nos péchés et faisons alliance de faire sa volonté et d’obéir à ses commandements.)

• Rappelez aux élèves que l’un des prêtres de Noé a demandé à Abinadi d’interpréter la déclaration d’Esaïe «Qu’ils sont beaux sur les montagnes, les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles» (Mosiah 12:20–24). Quelles sont ces bonnes nouvelles? (Voir Mosiah 15:19–25; D&A 76:40–42.) Qui sont les messagers qui annoncent ces bonnes nouvelles? (Voir Mosiah 15:13–18. Le Sauveur lui-même, les prophètes, et les autres personnes qui annoncent l’Evangile.) Comment pouvons-nous apporter ces bonnes nouvelles aux autres?

• Quelle sera notre récompense après cette vie si nous avons cru en Jésus-Christ, que nous l’avons suivi et que nous avons accepté son Expiation? (Voir Mosiah 15:21–23; 16:8–11.) Que nous arrivera-t-il si nous avons rejeté le Christ et son Expiation? (Voir Mosiah 15:26–27; 16:2–3, 5, 10–12.)

• A la fin de son sermon, à quoi Abinadi exhorte-t-il Noé et ses prêtres? (Voir Mosiah 16:13–15.) Comment pouvons-nous appliquer ce conseil dans notre vie?

3. Abinadi scelle de sa vie son témoignage du Sauveur

Lisez et commentez des versets choisis dans Mosiah 17.

• La mission d’Abinadi auprès du roi Noé et de son peuple est-elle un succès? Pour quelles raisons? Qui est converti grâce aux enseignements d’Abinadi? (Voir Mosiah 17:2–4; Alma 5:11–12; voir aussi la quatrième idée pédagogique supplémentaire.)

• Lorsqu’Abinadi a terminé de remettre son message, qu’est-ce que le roi Noé et les juges décident de lui faire? (Voir Mosiah 17:1, 7.) Qu’aurait pu faire Abinadi pour éviter la mort? (Voir Mosiah 17:8.) Pourquoi refuse-t-il de rétracter les paroles qu’il a prononcées? (Voir Mosiah 17:9–10, 20.) Bien qu’il soit peu probable que nous devions mourir pour nos croyances, en quoi pouvons-nous suivre l’exemple d’Abinadi?

Ezra Taft Benson a dit: «Le Christ change les hommes, et ces derniers peuvent alors changer le monde. Les hommes qui changent pour le Christ passent sous le commandement du Christ … Les hommes dirigés par le Christ se soucient du Christ … Ils soumettent leur volonté à la sienne. (Voir Jean 5:30.) Ils font toujours ce qui est agréable au Seigneur (voir Jean 8:29.) Ils accepteraient de mourir pour le Seigneur, mais chose plus importante encore, ils veulent vivre pour lui» (dans Conference Report, octobre 1985, pp. 5–6; ou Ensign, novembre 1985, p. 6).

Conclusion

Faites observer que les actions d’Abinadi et d’Alma peuvent nous aider à comprendre l’importance de l’Expiation. Le Seigneur a gardé Abinadi en vie pour qu’il puisse témoigner de l’Expiation (Mosiah 13:1–9). Après avoir remis son message, Abinadi a «scellé la vérité de ses paroles par sa mort» (Mosiah 17:20). Alma a écrit «toutes les paroles qu’Abinadi avait dites» (Mosiah 17:4). Il a ensuite obéi au commandement d’Abinadi d’enseigner que «la rédemption vient par le Christ, le Seigneur» (Mosiah 16:15). Encouragez les élèves à rester fidèles à leur témoignage et à déclarer le message de l’Expiation.

Si l’Esprit vous y pousse, témoignez des vérités enseignées pendant la leçon.

Idées pédagogiques supplémentaires

La documentation suivante constitue un supplément au plan proposé pour la leçon. Vous pouvez, si vous le souhaitez, utiliser une ou plusieurs de ces idées dans la leçon.

1. Cantique

Chantez ou lisez avec les élèves un cantique concernant l’Expiation de Jésus-Christ, comme «Merveilleux l’amour» (Cantique n° 117) ou «Oh quel amour» (Cantique n° 113). Vous pouvez aussi leur faire écouter l’enregistrement d’un cantique concernant l’Expiation.

2. Présentation vidéo

Pendant que vous discutez du témoignage d’Abinadi concernant le Sauveur et de la réaction du roi Noé et de ses prêtres, passez «Que dites-vous du Christ?», une séquence de cinq minutes de la Cassette vidéo d’accompagnement de la soirée familiale (5X736 140).

3. «Le Père et le Fils» (Mosiah 15:2)

Utilisez les renseignements suivants pour expliquer les enseignements d’Abinadi dans Mosiah 15:1–9:

Lorsqu’il dit que Jésus est à la fois le Père et le Fils, Abinadi n’enseigne pas que notre Père céleste et Jésus-Christ sont la même personne. Notre Père céleste, Jésus-Christ et le Saint-Esprit sont trois personnages distincts (D&A 130:22).

Lorsque les anciens prophètes parlaient de Dieu ou du Seigneur, c’était souvent à Jéhovah, le Messie prémortel, qu’ils faisaient allusion (Mosiah 13:33–34; 14:6). Abinadi parle donc de Jésus-Christ lorsqu’il dit: «Dieu lui-même descendra parmi les enfants des hommes et rachètera son peuple» (Mosiah 15:1; voir aussi Mosiah 7:27–28). Les enseignements d’Abinadi dans Mosiah 15:1–9 parlent des rôles de Jésus en tant que Père et en tant que Fils de Dieu.

Les rôles de Jésus en tant que Père comprennent (a) son œuvre en tant que «Père du ciel et de la terre, le Créateur de tout depuis le commencement» (Mosiah 3:8); (b) sa mission en tant que Père de ceux qui acceptent son Evangile et le suivent (Mosiah 5:7; 15:10–13; Ether 3:14); et (c) son autorité de parler et d’agir au nom de notre Père céleste, ce qui a été appelé «investiture divine de l’autorité». Les rôles de Jésus en tant que Fils de Dieu comprennent (a) son Expiation pour les péchés du monde (Mosiah 15:6–9) et (b) son service en tant que Médiateur et avocat pour nous auprès de notre Père céleste (Jacob 4:10–11; D&A 45:3–5).

Abinadi affirme que Jésus est appelé le Fils «parce qu’il demeure dans la chair» et le Père «parce qu’il fut conçu par le pouvoir de Dieu» (Mosiah 15:2–3; voir aussi D&A 93:3–4). Lorsqu’il dit que la «volonté du Fils est engloutie dans la volonté du Père» (Mosiah 15:7), il dit que Jésus assujettit sa chair à son esprit (Mosiah 15:2–5; voir aussi 3 Néphi 1:14). Lorsque Jésus a assujetti sa chair à son esprit, il a aussi assujetti sa volonté à celle de notre Père céleste (Matthieu 26:39; D&A 19:16–19).

4. Les résultats invisibles de l’œuvre missionnaire

Expliquez qu’Abinadi est peut-être mort sans savoir si quelqu’un avait cru ses enseignements. Mais Alma a été converti grâce aux efforts d’Abinadi, et ses descendants et lui ont eu une grande influence sur les Néphites pendant de nombreuses générations. Lisez l’histoire suivante racontée par Gordon B. Hinckley:

«Vous ne pouvez pas savoir tout le bien que vous avez fait; vous ne pouvez pas prévoir les conséquences de vos efforts. Il y a des années, Charles A. Callis, alors membre du Collège des Douze, mais qui avait autrefois été président de la mission des Etats du Sud pendant vingt-cinq ans, m’a raconté cette histoire. Il a dit qu’un missionnaire de la mission est venu le voir pour être relevé à la fin de sa mission. Son président de mission lui a demandé: ‹Avez-vous fait une bonne mission?›

«Il a répondu: ‹Non›.

« ‹Comment cela?›

« ‹Eh bien, mon travail n’a pas donné de résultat. J’ai gaspillé mon temps et l’argent de mon père. Cela a été une perte de temps›.

«Frère Callis a demandé: ‹Vous n’avez baptisé personne?›

«Il a répondu: ‹Je n’ai baptisé qu’une personne pendant les deux ans que j’ai passés ici. C’était un garçon de douze ans au fin fond du Tennessee›.

«Il est rentré chez lui avec un sentiment d’échec. Frère Callis raconte: ‹J’ai décidé de suivre ce garçon qui s’était fait baptiser. Je voulais savoir ce qu’il advenait de lui… .

« … ‹Je l’ai suivi année après année. Il est devenu surintendant de l’Ecole du Dimanche et, par la suite, président de branche. Il s’est marié. Il a quitté la petite ferme dans laquelle lui et ses parents avant lui avaient vécu, et il a acheté un petit terrain à lui et l’a cultivé. Il est devenu président de district. Il a vendu son terrain du Tennessee et est allé en Idaho où il a acheté une ferme près de la Snake River et il y a prospéré. Ses enfants ont grandi. Ils sont allés en mission. Ils sont rentrés. Ils ont eu des enfants qui sont allés en mission.›

«Frère Callis ajoute: ‹Je viens de passer une semaine en Idaho pour trouver autant de membres que possible de cette famille et pour leur parler de leur service missionnaire. Je me suis rendu compte que, suite au baptême de ce petit garçon dans le fin fond du Tennessee par un missionnaire qui croyait avoir échoué, plus de 1100 personnes étaient entrées dans l’Eglise.›

«Mes frères et sœurs bien-aimés, vous ne pouvez jamais prévoir les conséquences de votre travail lorsque vous œuvrez en tant que missionnaires» (Teachings of Gordon B. Hinckley, 1997, pp. 360–61).