«Voici, ma joie est pleine»

Le Livre de Mormon : Doctrine de l’Evangile – Manuel de l’instructeur, 1999


Objectif

Aider les élèves à ressentir l’amour du Seigneur Jésus-Christ et à acquérir un plus grand désir d’avoir foi en lui et de témoigner de lui.

Préparation

  1. 1.

    Lisez les Ecritures suivantes, et méditez et priez à leur sujet:

    1. a.

      3 Néphi 17. Après les avoir instruits, Jésus commande aux Néphites de retourner chez eux pour méditer, prier et se préparer pour son retour le jour suivant. Se rendant compte que le peuple désire qu’il reste, il s’attarde un moment et guérit les malades, bénit les enfants et prie pour le peuple.

    2. b.

      3 Néphi 18. Jésus organise la Sainte-Cène parmi les Néphites et leur donne d’autres conseils avant de remonter au ciel.

    3. c.

      3 Néphi 19. Les Néphites répandent la nouvelle de la visite de Jésus et une grande multitude se rassemble pour attendre son retour. Les disciples instruisent et servent la multitude. Les disciples sont baptisés et reçoivent le don du Saint-Esprit et le ministère d’anges. Le Sauveur revient pour instruire le peuple et prier pour lui.

  2. 2.

    Si vous souhaitez utiliser l’activité pour capter l’attention, préparez-vous à visionner «Ma joie est pleine», une séquence de quatre minutes de la cassette vidéo Livre de Mormon (57911 140 Secam, 56911 140 Pal). Si vous ne pouvez pas vous la procurer, préparez-vous à montrer les images représentant Jésus guérissant les Néphites (62541; Jeu d’illustrations de l’Evangile, 317) et Jésus bénit les enfants néphites (Jeu d’illustrations de l’Evangile, 322) et demandez à un élève de lire à haute voix 3 Néphi 17:5–13, 17–24.

  3. 3.

    Pour créer une atmosphère de recueillement, vous pouvez mettre une cassette de cantiques sur le Sauveur pendant que les élèves entrent en classe.

Développement proposé pour la leçon

Activité pour capter l’attention

Si la situation s’y prête, utilisez cette activité ou une autre de votre choix pour commencer la leçon.

Passez la présentation vidéo intitulée «Ma joie est pleine». Si vous ne pouvez pas vous la procurer, montrez les images représentant Jésus guérissant les Néphites et bénissant les enfants, puis demandez à un élève de lire 3 Néphi 17:5–13, 17–24 à haute voix.

Encouragez les élèves à imaginer ce que cela devait être de faire partie de la multitude qui a assisté à ces événements. Expliquez que cette leçon traite de ces événements et des enseignements détaillés que le Sauveur ressuscité a donnés aux Néphites après sa mort et sa résurrection.

Commentaire et application des Ecritures

En vous aidant de la prière, choisissez les passages scripturaires, les questions et les autres éléments de la leçon qui répondront le mieux aux besoins des élèves. Discutez de la manière dont les Ecritures choisies s’appliquent à la vie quotidienne.

Encouragez les élèves à faire part d’expériences en rapport avec les principes énoncés dans les Ecritures.

1. Jésus commande aux Néphites de méditer et de prier sur ce qu’il a enseigné. Il guérit les malades, bénit les enfants et prie pour le peuple

Commentez 3 Néphi 17. Demandez à des élèves de lire à haute voix des versets choisis.

• Alors qu’il se prépare à quitter les Néphites, Jésus remarque qu’ils n’ont pas compris tout ce qu’il leur a enseigné (3 Néphi 17:1–2). Que demande-t-il au peuple de faire? (Voir 3 Néphi 17:3.) Que signifie méditer? En quoi la méditation va-t-elle aider les Néphites à recevoir d’autres instructions du Sauveur? Comment la méditation peut-elle nous aider à mieux comprendre les principes de l’Evangile?

Joseph B. Wirthlin a enseigné: «Le fait de méditer, qui signifie peser mentalement, délibérer, réfléchir, peut ouvrir les yeux spirituels de notre intelligence. De plus, l’Esprit du Seigneur peut toucher celui qui médite» (Conference Report, avril 1982, p. 33; ou Ensign, mai 1982, p. 23).

• Jésus dit aussi au peuple de prier au sujet de ce qu’il lui a enseigné. En quoi la prière nous aide-t-elle à mieux comprendre les principes de l’Evangile? De quelles autres manières pouvons-nous préparer notre esprit à recevoir les vérités du Seigneur?

• Pourquoi Jésus reste-t-il encore un peu avec le peuple? (Voir 3 Néphi 17:5–6.) En quoi cela montre-t-il ses sentiments envers le peuple? Comment avez-vous ressenti l’amour et l’intérêt que Jésus a pour vous?

Si vous n’avez pas utilisé l’activité pour capter l’attention, vous pouvez maintenant passer la présentation vidéo «Ma joie est pleine». Vous pouvez aussi demander à des élèves de raconter brièvement ce qu’a fait le Sauveur lorsqu’il est resté avec Néphites (3 Nephi 17:7–25).

• Qu’est ce qui permet aux malades et aux infirmes néphites d’être guéris par le Sauveur? (Voir 3 Néphi 17:7–9, 20.) Que fait le peuple une fois que les malades et les infirmes sont guéris? (Voir 3 Néphi 17:10.) Comment pouvons-nous exprimer notre reconnaissance envers le Sauveur pour les bénédictions qu’il nous a données?

• Quelle bénédiction les enfants néphites reçoivent-ils? (Voir 3 Néphi 17:21. Mettez l’accent sur le fait que le Sauveur les bénit un par un, montrant ainsi la profondeur de son amour pour les petits enfants. Vous pouvez aussi lire Matthieu 19:13–15.)

• Le Sauveur a commandé aux Néphites de devenir comme des petits enfants (3 Néphi 11:37–38). Quelles caractéristiques de l’enfant, Jésus veut-il que nous ayons? (Voir Mosiah 3:19.) Que pouvons-nous faire pour acquérir ces caractéristiques?

2. Jésus organise la Sainte-Cène parmi les Néphites

Lisez et commentez des versets choisis dans 3 Néphi 18.

• Après avoir béni les enfants, il organise la Sainte-Cène parmi les Néphites (3 Néphi 18:1–4). Que nous apprend 3 Néphi 18:1–11 sur l’ordonnance de la Sainte-Cène? Réponses possibles:

  1. a.

    La Sainte-Cène doit être bénie et distribuée par ceux qui ont été ordonnés pour le faire (3 Néphi 18:5).

  2. b.

    La Sainte-Cène doit être donnée à tous les membres de l’Eglise qui en sont dignes (3 Néphi 18:5, 11).

  3. c.

    Le pain et le vin représentent le corps et le sang du Sauveur (3 Néphi 18:7, 11; voir aussi D&A 27:2; notez qu’aujourd’hui nous utilisons de l’eau au lieu de vin).

• De quoi témoignons-nous lorsque nous prenons la Sainte-Cène? (Voir 3 Néphi 18:7, 10–11.) Quelle bénédiction est promise à ceux qui se souviennent du Christ et le suivent? (Voir 3 Néphi 18:7, 11.) Que pouvons-nous faire pour nous préparer à prendre la Sainte-Cène chaque semaine? En quoi le fait de prendre la Sainte-Cène a-t-il été une bénédiction pour vous?

• Qu’enseigne le Sauveur aux disciples concernant l’importance de prendre la Sainte-Cène dignement? (Voir 3 Néphi 18:26–29; voir aussi 1 Corinthiens 11:28–29.) Pourquoi le fait de prendre la Sainte-Cène indignement nous vaut-il la condamnation?

• Que dit le Sauveur à ses disciples de faire pour ceux qui ne sont pas dignes de prendre la Sainte-Cène? (Voir 3 Néphi 18:29–32.) Pourquoi leur dit-il de ne pas chasser ceux qui ne sont pas dignes de prendre la Sainte-Cène? (Voir 3 Néphi 18:32.) Pourquoi est-il important de continuer à servir ceux qui se sont détournés de l’Evangile? Comment pouvons-nous y parvenir?

• Pour quelle raison le Seigneur commande-t-il au peuple de venir à lui? (Voir 3 Néphi 18:25.) Pourquoi est-il important que nous témoignions de Jésus-Christ?

3. Les disciples instruisent le peuple et exercent leur ministère. Le Sauveur revient instruire le peuple et prier pour lui

Lisez et commentez des versets choisis dans 3 Néphi 19.

• Que font les Néphites qui ont vu le Sauveur, après qu’il est remonté au ciel? (Voir 3 Néphi 19:1–3.) Comment réagissent ceux qui ont entendu le témoignage des Néphites concernant le Sauveur? (Voir 3 Néphi 19:3.) Quelles occasions avons-nous de témoigner du Sauveur?

• Le lendemain, pendant que la multitude attend l’arrivée du Sauveur, les douze disciples instruisent le peuple, prient avec lui et exercent leur ministère (3 Néphi 19:4–8; notez qu’ils obéissent ainsi aux instructions que le Sauveur leur a données le jour précédent, comme le précise 3 Néphi 18:16). Pour quoi les disciples prient-ils? (Voir 3 Néphi 19:9; voir aussi les versets 10–15 et la deuxième idée pédagogique supplémentaire.) D’après vous, pourquoi les disciples désirentils tant que le Saint-Esprit leur soit donné? (3 Néphi 19:9.) Pourquoi est-il indispensable de recevoir le Saint-Esprit?

• Après avoir demandé aux disciples de prier, Jésus «s’éloigna un peu d’eux» pour prier seul (3 Néphi 19:17, 19). Pour quoi Jésus prie-t-il? (Voir 3 Néphi 19:21, 23. Vous pourriez comparer cette prière à une partie de la grande prière sacerdotale de Jésus avant sa crucifixion, qui se trouve dans Jean 17:20–23.) Pourquoi est-il important que les disciples de Jésus-Christ «soient un» avec lui et le Père? Comment pouvons-nous devenir un avec eux?

• Pourquoi les prières des disciples néphites plaisent-elles au Seigneur? (Voir 3 Néphi 19:24–25. Vous pouvez écrire les réponses des élèves au tableau.) Comment pouvons-nous suivre l’exemple des disciples dans nos prières?

• Pourquoi la multitude est-elle capable d’entendre et de comprendre les paroles de Jésus lorsqu’il prie pour la troisième fois? (Voir 3 Néphi 19:31–33.) Que signifie avoir le cœur ouvert? Que devons-nous faire pour que notre cœur soit ouvert de sorte que l’Esprit puisse nous enseigner?

Conclusion

Rappelez aux élèves que les Néphites ont reçu la bénédiction de voir et d’entendre des choses merveilleuses à cause de leur foi (3 Néphi 17:20; 19:35) et de leurs prières ferventes (3 Néphi 19:6–9). Expliquez que si nous exerçons notre foi en Jésus-Christ et que nous prions avec ferveur lors des prières que nous faisons seuls ou en famille, l’Esprit du Seigneur sera avec nous pour nous bénir et nous aider dans tout ce que nous faisons.

Si l’Esprit vous y pousse, témoignez des vérités enseignées pendant la leçon.

Idées pédagogiques supplémentaires

La documentation suivante constitue un supplément au plan proposé pour la leçon. Vous pouvez, si vous le souhaitez, utiliser l’une ou plusieurs de ces idées dans la leçon.

1. «Vous devez toujours veiller à prier» (3 Néphi 18:15)

Demandez à des élèves de lire 3 Néphi 18:15, 18–19, 21.

• Comment la prière peut-elle nous protéger des tentations de Satan? Quelle influence la prière en famille a-t-elle eue sur votre famille? Comment pouvonsnous nous engager davantage à faire la prière en famille?

2. «Et ils prièrent pour ce qu’ils désiraient le plus» (3 Néphi 19:9)

Avant de commenter 3 Néphi 19:9, donnez une feuille et un stylo ou un crayon à chaque élève, et demandez-leur d’écrire six des choses qu’ils désirent le plus. (Si vous ne pouvez pas vous procurer de quoi écrire, demandez-leur simplement de penser aux six choses qu’ils désirent le plus.) Demandez-leur ensuite de barrer de leur liste les choses pour lesquelles ils ne se sentiraient pas à l’aise de prier. Demandez à un élève de lire 3 Néphi 19:9.

• Qu’est-ce que les disciples néphites désiraient par dessus tout? Comment pouvons-nous développer notre désir de justice et de spiritualité?

3. «Et ils prièrent Jésus» (3 Néphi 19:18)

Afin de clarifier la raison pour laquelle les disciples néphites prient Jésus (3 Néphi 19:18, 24–25, 30), demandez aux élèves de lire 3 Néphi 19:22. Vous pouvez aussi lire la déclaration suivante de Bruce R. McConkie:

«Les seuls cas scripturaires où les prières ont été adressées directement au Fils se sont produits quand – et parce que! – cet être saint, en tant que personne ressuscitée, était avec ceux qui priaient» (Doctrinal New Testament Commentary, 3 vols., 1966–73, 2:79).

Précisez que Jésus, lui-même, priait le Père à ce moment (3 Néphi 19:19–24, 27–29, 31). Nous devons adresser toutes nos prières à notre Père céleste et les terminer au nom de Jésus-Christ.