«Il lui expliqua tout»

Le Livre de Mormon : Doctrine de l’Evangile – Manuel de l’instructeur, 1999


Objectif

Aider les élèves à avoir le désir sincère d’étudier les paroles des prophètes.

Préparation

  1. 1.

    Lisez les Ecritures suivantes, et méditez et priez à leur sujet:

    1. a.

      3 Néphi 22; 23:1–5. Le Sauveur cite certaines des prophéties d’Esaïe concernant la maison d’Israël pendant les derniers jours. Il commande au peuple d’étudier les paroles d’Esaïe et des autres prophètes.

    2. b.

      3 Néphi 23:6–14; 24; 25. Le Sauveur commande au peuple d’ajouter à ses annales quelques-unes des paroles de Samuel le Lamanite et de Malachie.

    3. c.

      3 Néphi 26. Le Sauveur explique toutes choses depuis le début jusqu’au jour où il viendra dans sa gloire.

  2. 2.

    Lectures supplémentaires: Esaïe 54; Malachie 3–4.

  3. 3.

    Si vous pouvez vous procurer l’image Le Christ demande les annales, préparez-vous à l’utiliser pendant la leçon (Jeu d’illustrations de l’Evangile, 323).

  4. 4.

    Si vous souhaitez utiliser l’activité pour capter l’attention, demandez à un ou plusieurs enfants de la Primaire, ou à un ou plusieurs élèves de se préparer à chanter «Cherche, médite et prie» (Chants pour les enfants, p. 66). Vous pourriez aussi vous préparer à faire écouter l’enregistrement du chant ou demander à un élève de se préparer à lire les paroles du chant.

Développement proposé pour la leçon

Activité pour capter l’attention

Si la situation s’y prête, utilisez cette activité ou une autre de votre choix pour commencer la leçon.

Ecrivez les mots suivants au tableau: Cherche, Médite, Prie

Demandez à la personne désignée de chanter ou de lire «Cherche, médite et prie». Demandez aux élèves d’écouter attentivement et de méditer le message de ce chant et son rapport avec notre étude des Ecritures.

Lorsque le chant est terminé, expliquez que cette leçon montre comment le Sauveur utilisait les Ecritures pour enseigner des vérités précieuses. Si nous étudions et méditons les Ecritures et si nous prions à leur sujet, nous comprendrons mieux ces vérités.

Commentaire et application des Ecritures

En vous aidant de la prière, choisissez les passages scripturaires, les questions et les autres éléments de la leçon qui répondront le mieux aux besoins des élèves. Discutez de la manière dont les Ecritures choisies s’appliquent à la vie quotidienne. Encouragez les élèves à faire part d’expériences en rapport avec les principes énoncés dans les Ecritures.

1. Le Sauveur cite quelques-unes des prophéties d’Esaïe concernant la maison d’Israël

Commentez 3 Néphi 22; 23:1–5. Demandez à des élèves de lire à haute voix des versets choisis. Expliquez que le chapitre 22 reprend les paroles du Sauveur qui cite tout un chapitre des enseignements d’Esaïe (Esaïe 54) concernant la gloire de Sion dans les derniers jours.

• Esaïe a exhorté la maison d’Israël: «Elargis l’espace de ta tente… allonge tes cordages et affermis tes pieux» (3 Néphi 22:2). Que symbolisent la tente et les pieux? (Voir la citation ci-dessous.) D’après vous, que signifie «Elargis l’espace de ta tente» et «fortifie tes pieux»?

Ezra Taft Benson a déclaré:

«Les prophètes ont comparé la Sion des derniers jours à une grande tente entourant la terre. Cette tente était maintenue par des cordages fixés à des piquets. Ces pieux sont évidemment diverses organisations géographiques qui s’étendent sur la terre. En ce moment, Israël est rassemblé dans les divers pieux de Sion…

« … Les pieux sont une défense, une protection pour les saints contre les ennemis que l’on voit et ceux qu’on ne voit pas. Cette protection est la direction fournie par le canal de la prêtrise qui renforce le témoignage et favorise la solidarité familiale et la justice individuelle» («Renforce tes pieux», L’Etoile, août 1991, pp. 3, 4).

• Que pouvons-nous faire, personnellement et en famille, pour veiller à ce que nos pieux soient un refuge et une protection contre le mal?

• Comment Esaïe décrit-il la relation entre le Seigneur et la maison d’Israël? (Voir 3 Néphi 22:4–10. Il décrit le Seigneur comme le mari et Israël comme la femme.) Que nous enseigne cette description sur l’attachement profond du Seigneur envers son peuple?

Jeffrey R. Holland a enseigné: «L’image de Jéhovah comme l’époux et d’Israël comme l’épouse fait partie des métaphores les plus utilisées dans les Ecritures, le Seigneur et ses prophètes décrivent ainsi la relation entre la Divinité et les enfants de l’alliance… Le Christ s’est parfois mis en colère, à juste titre, contre l’Israël rebelle, mais sa colère a toujours été brève et temporaire, ‹un petit moment›. La compassion et la miséricorde sont toujours revenues et l’emportent d’une façon très rassurante. Les montagnes et les collines peuvent disparaître. L’eau des grandes mers peut s’assécher… Mais la bonté et la paix du Seigneur envers le peuple de l’alliance ne cesseront jamais. Il a fait le serment céleste que sa colère contre eux ne durerait pas toujours» (Christ and the New Covenant, 1997, p. 290).

• Comment le Seigneur décrit-il l’endroit où la maison d’Israël se rassemblera dans les derniers jours? (Voir 3 Néphi 22:11–12; voir aussi Apocalypse 21:18–21.) Quelles sont les promesses faites à ceux qui y vivront? (Voir 3 Néphi 22:13–17.) Comment ces promesses peuvent-elles donner de la force à ceux qui sont dans l’affliction?

• Après avoir cité ces prophéties, Jésus dit au peuple: «Vous devriez sonder ces choses» (3 Néphi 23:1). Quelle est la différence entre sonder les Ecritures et se contenter de les lire?

Henry B. Eyring a déclaré: «Nous nous imprégnons de la parole de Dieu non seulement en lisant les paroles des Ecritures, mais également en les étudiant.

Nous pouvons être plus édifiés en méditant quelques paroles, en permettant au Saint-Esprit de nous en imprégner, qu’en parcourant rapidement et superficiellement des chapitres entiers des Ecritures» (Conference Report, octobre 1997, p. 115; ou L’Etoile, janvier 1998, p. 100).

• Quelles bénédictions avez-vous reçues en étudiant les Ecritures? (Demandez aux élèves de faire part d’expériences où certains passages d’Ecritures les ont inspirés, leur ont donné un éclaircissement ou une réponse à un problème.)

• Pourquoi est-il important que le peuple écrive les paroles du Sauveur? (Voir 3 Néphi 23:3–5.)

• Le Sauveur commande au peuple «Sondez les prophètes, car il y en a beaucoup qui témoignent de ces choses» (3 Néphi 23:5). De quoi les prophètes témoignentils? Comment le témoignage des prophètes anciens ou actuels vous a-t-il fortifié?

2. Le Sauveur commande au peuple de compléter ses annales

Lisez et commentez des versets choisis dans 3 Néphi 23:6–14; 24; 25. Expliquez qu’après avoir commandé au peuple d’écrire les choses qu’il lui a enseignées, Jésus continue de lui enseigner d’autres Ecritures. Si vous souhaitez utiliser l’image de Jésus demandant les annales, montrez-la maintenant.

• Jésus commande aux Néphites d’ajouter une prophétie de Samuel le Lamanite à leurs annales. Dans cette prophétie, Samuel disait que beaucoup de saints ressusciteraient d’entre les morts, apparaîtraient à un grand nombre, et les serviraient (Voir 3 Néphi 23:6–13). Pourquoi ce récit est-il important? (Réponses possibles: l’accomplissement de la prophétie de Samuel témoigne de la réalité de la résurrection.)

• Après avoir dit au peuple d’écrire la prophétie de Samuel, qu’est-ce que Jésus lui commande de faire? (Voir 3 Néphi 23:14.) De quelles manières précisess pouvonsnous enseigner plus efficacement les paroles du Sauveur?

• Jésus commande aussi au peuple d’écrire quelques-unes des paroles du prophète Malachie (3 Néphi 24:1). Pourquoi les paroles de Malachie ne figuraient-elles pas dans les annales des Néphites? (Malachie est un prophète de l’Ancien Testament dont les paroles ne figurent pas sur les plaques d’airain parce qu’il a vécu près de 200 ans après le départ de Léhi de Jérusalem. Voir Guide des Ecritures Malachie.)

• Quels enseignements de Malachie sont particulièrement importants pour nous? (Demandez à des élèves de lire 3 Néphi 24:1, 8–18 et 25:1–6 pour trouver les réponses à cette question. Vous pouvez diviser la classe en quatre groupes. Demandez à chaque groupe de chercher l’un des passages suivants et de décrire ce que Malachie a enseigné. Commentez ensuite les passages de la manière indiquée.)

  1. a.

    3 Néphi 24:1; comparez Malachie 3:1. Qu’est-ce que le messager envoyé pour préparer le chemin pour la seconde venue du Seigneur? (Voir D&A 45:9. L’Evangile rétabli, y compris les clés et les pouvoirs rétablis par des messagers célestes.) Comment Joseph Smith peut-il être considéré comme un messager de la dernière dispensation?

  2. b.

    3 Néphi 24:8–12; comparez Malachie 3:8–12. Quelles sont les bénédictions promises dans ces versets à ceux qui paient la dîme et les offrandes? Comment avez-vous été bénis en payant la dîme et les offrandes?

  3. c.

    3 Néphi 24:13–18; comparez Malachie 3:13–18. Pourquoi certaines personnes pensent-elles que «c’est en vain que l’on sert Dieu»? (Voir 3 Néphi 24:14–15.)

Comment pouvons-nous rester fermes dans la foi, même quand le mal semble prospérer? d. 3 Néphi 25:1–6; comparez Malachie 4:1–6. Que signifie être laissé sans racine ni rameau? (Considérez que vos racines sont vos parents et vos ancêtres et que vos rameaux sont vos enfants et votre postérité. Pour être unis avec vos racines et vos rameaux, vous devez recevoir vos ordonnances du temple.) Qui le Seigneur dit-il qu’il enverra avant la Seconde Venue? Quand et où Elie est-il revenu? (Voir D&A 110:13-16.) Quelles clés a-t-il rétablies? (Les clés du pouvoir de scellement, qui nous donnent la possibilité d’être unis à nos ancêtres et à notre postérité.)

3. Le Sauveur explique toutes choses depuis le commencement

Lisez et commentez des versets choisis dans 3 Néphi 26.

• D’après le Sauveur, pour quelle raison doit-il enseigner les prophéties de Malachie aux Néphites? (Voir 3 Néphi 26:2.) Quels sont les enseignements de Malachie qui vous ont paru particulièrement importants?

• Qu’est-ce que le Sauveur enseigne au peuple après avoir commenté les prophéties de Malachie? (Voir 3 Néphi 26:1, 3–5.) Pourquoi devrions-nous enseigner l’Evangile «depuis le commencement» comme Jésus l’a fait?

• Dans ses annales, Mormon n’a inclus que «la plus petite partie» de ce que Jésus a enseigné au peuple (3 Néphi 26:8). En quoi le fait de ne recevoir que cette petite partie met-il notre foi à l’épreuve? Comment pouvons-nous recevoir «les choses qui sont plus grandes»? (Voir 3 Néphi 26:9.)

Spencer W. Kimball a déclaré: «Au fil des années, on m’a souvent demandé: ‹D’après vous, quand recevrons-nous le reste des annales du Livre de Mormon?› Et j’ai répondu: ‹Combien de personnes présentes dans l’assemblée aimeraient lire la partie scellée des plaques?› Et à chaque fois, presque tout le monde a levé la main. Puis, j’ai demandé à la même assemblée: ‹Combien d’entre vous ont lu la partie qui nous a été ouverte?› Et il y en a beaucoup qui n’ont pas lu le Livre de Mormon, la partie non scellée. Nous recherchons souvent ce qui est spectaculaire, l’inaccessible. J’ai trouvé de nombreuses personnes qui voulaient vivre les lois supérieures alors qu’elles ne vivent pas les lois inférieures» (The Teachings of Spencer W. Kimball, éd. Edward L. Kimball, 1982, pp. 531–32).

• Demandez à un élève de lire 3 Néphi 26:14, 16. Que nous enseignent ces versets sur la considération que le Sauveur a pour les enfants?

• Comment les Néphites qui ont assisté à ces événements se comportent-ils les uns envers les autres? (Voir 3 Néphi 26:19–21.) Comment pouvons-nous suivre leur exemple dans notre mariage, notre famille, notre paroisse et notre pieu?

Conclusion

Expliquez que le Sauveur nous a montré l’importance des Ecritures en les citant, en commandant au peuple de les sonder et en en ajoutant. Si nous cherchons et méditons les Ecritures et si nous prions à leur sujet, nous les comprendrons mieux et nous pourrons les enseigner plus efficacement aux autres.

Si l’Esprit vous y pousse, témoignez des vérités enseignées pendant la leçon.