«Venez au Christ»

Le Livre de Mormon : Doctrine de l’Evangile – Manuel de l’instructeur, 1999


Objectif

Enseigner aux élèves comment distinguer le bien du mal et comment recevoir le témoignage de l’Evangile et du Livre de Mormon.

Préparation

  1. 1.

    Lisez les Ecritures suivantes, et méditez et priez à leur sujet:

    1. a.

      Moroni 7:1–19. Mormon explique la manière de distinguer le bien du mal (notez que ces paroles ont été écrites par Moroni, fils de Mormon).

    2. b.

      Moroni 7:20–48. Mormon explique que la foi au Christ est le pouvoir par lequel les miracles s’accomplissent. Il explique l’importance de la foi, de l’espérance et de la charité.

    3. c.

      Moroni 8. Dans une lettre à Moroni, Mormon explique ce qu’il faut faire pour obtenir le salut et que les petits enfants sont sauvés grâce à l’expiation du Christ.

    4. d.

      Moroni 10. Moroni explique que le Saint-Esprit rend témoignage de toute vérité à ceux qui le demandent avec foi. Il décrit les dons spirituels et exhorte chacun à venir au Christ.

  2. 2.

    Lecture supplémentaire: Guide des Ecritures: «Lumière du Christ».

Développement proposé pour la leçon

Activité pour capter l’attention

Si la situation s’y prête, utilisez cette activité ou une autre de votre choix pour commencer la leçon.

Racontez l’histoire suivante:

Par une froide journée de février 1910, Vincenzo di Francesca, pasteur protestant, trouva un exemplaire, dégradé par les intempéries, d’un livre religieux sans page de garde. Curieux, il l’enveloppa dans un journal et l’emporta. Chez lui, il le nettoya et le lu. «Je lus et relus, encore et encore, et j’eus le sentiment que le livre était un cinquième évangile du Rédempteur», déclara-t-il.

Le livre qu’il avait trouvé était le Livre de Mormon. Après l’avoir lu, il obéit à l’exhortation de Moroni 10:4. «A la fin de la journée, je fermai à clé la porte de ma chambre, m’agenouillai, tenant le livre, et lus le chapitre dix du livre de Moroni.

Je priai Dieu, le Père éternel, au nom de son fils, Jésus-Christ, de me dire si le livre était de Dieu, s’il était bon et vrai, et si je devais employer ses paroles avec celles des quatre évangiles dans mes sermons.

«Je sentis mon corps devenir froid comme le vent de la mer. Mon cœur se mit alors à battre plus vite, et un sentiment d’allégresse, comme lorsqu’on trouve quelque chose de précieux et d’extraordinaire, réconforta mon âme. J’éprouvais une joie telle que le langage humain est incapable de la décrire. J’avais reçu la confirmation que Dieu avait répondu à ma prière et que le livre était de la plus grande valeur pour moi et pour tous ceux qui voudraient écouter ses paroles.»

Le témoignage qu’a reçu Vincenzo di Francesca à cet instant l’a aidé à surmonter de nombreuses grandes épreuves. Il a perdu son poste de ministre du culte parce qu’il enseignait les principes du Livre de Mormon. Ce n’est qu’en 1930 qu’il a appris le nom du livre et le nom de l’Eglise qui l’avait publié. A cause de la guerre et d’autres problèmes politiques, vingt et une autres années ont passé avant qu’il puisse se faire baptiser. Pendant toutes ces difficultés, il a gardé un fort témoignage de la véracité du Livre de Mormon (voir Vincenzo di Francesca, «Je refuse de brûler le livre!», L’Etoile, juin 1988, p. 15).

Expliquez que cette leçon traite des derniers chapitres du Livre de Mormon. Ces écrits contiennent les instructions de Moroni sur la manière d’obtenir un témoignage personnel de la véracité du Livre de Mormon.

Commentaire et application des Ecritures

En vous aidant de la prière, choisissez les passages scripturaires, les questions et les autres éléments de la leçon qui répondront le mieux aux besoins des élèves. Discutez de la manière dont les Ecritures choisies s’appliquent à la vie quotidienne. Encouragez les élèves à faire part d’expériences en rapport avec les principes énoncés dans les Ecritures.

1. Mormon explique la manière de distinguer le bien du mal

Commentez Moroni 7:1–19. Demandez à des élèves de lire les versets choisis à haute voix. Précisez que Moroni 7 contient les paroles de Mormon, retranscrites par son fils, Moroni.

• Mormon appelle les membres de l’Eglise les «disciples paisibles du Christ» (Moroni 7:3). Sur quoi se base-t-il pour juger ainsi les membres de l’Eglise? (Voir Moroni 7:4–5.) Comment pouvons-nous devenir «les disciples paisibles du Christ»?

• Qu’enseigne Mormon sur l’importance de notre motivation lorsque nous accomplissons de bonnes œuvres? (Voir Moroni 7:6–9.) Que signifie faire un don ou prier «avec une intention réelle»? Comment pouvons-nous purifier nos motifs de faire de bonnes œuvres?

• Qu’enseigne Mormon sur la manière de discerner le bien du mal? (Voir Moroni 7:12–19.)

Ecrivez au tableau Est-ce que _________________ m’incite à aimer et à servir Dieu? Est-ce _________________ que est inspiré de Dieu? Encouragez les élèves à utiliser ces questions lorsqu’ils cherchent à savoir si une chose ou une action est bonne ou mauvaise. (Expliquez qu’il est plus facile de juger si une chose nous conduit ou pas vers Dieu, que de juger si une chose nous conduit ou pas vers le diable. Les pratiques trompeuses de Satan nous encouragent souvent à penser qu’une chose n’est «pas si mauvaise», qu’elle n’est pas vraiment mal, même si elle n’est pas bonne. Mettez l’accent sur le fait que tout ce qui ne nous conduit pas vers Dieu nous éloigne de lui.)

• Mormon exhorte le peuple à veiller à ne pas «juger que ce qui est mal est de Dieu, ou que ce qui est bien … vient du diable» (Moroni 7:14; voir aussi 2 Néphi 15:20). Comment voyons-nous ces choses se produire aujourd’hui? (Ecrivez les réponses des élèves au tableau sous les titres Le mal présenté comme le bien et Le bien présenté comme le mal).

• Qu’est-ce qui nous a été donné pour nous aider à discerner le bien du mal? (Voir Moroni 7:16, 18–19.)

Expliquez que «l’Esprit du Christ» ou la «lumière du Christ» est «une influence édifiante, ennoblissante, et persévérante que les hommes reçoivent grâce à Jésus-Christ» (Bible Dictionary, «Light of Christ», p. 725). Elle est à la portée de tous et peut préparer une personne à trouver la vérité et à recevoir le Saint-Esprit.

Son rôle étant de nous aider à discerner le bien du mal, on l’appelle souvent la conscience.

• Comment la lumière du Christ vous a-t-elle aidés à discerner le bien du mal? Comment pouvons-nous devenir plus réceptifs pour mieux suivre la direction de la lumière du Christ?

2. Mormon explique l’importance de la foi, de l’espérance et de la charité

Lisez et commentez des versets choisis dans Moroni 7:20–48.

• Mormon demande: «Comment est-il possible de vous saisir de toute bonne chose?» (Moroni 7:20.) Comment répond-il à cette question? (Voir Moroni 7:21–26. «Tout ce qui est bon vient du Christ» et nous pouvons «les saisir» en ayant foi en lui.)

Demandez aux élèves de réfléchir aux bénédictions qu’ils ont reçues ou que d’autres ont reçues grâce à la foi. Invitez-les à citer ces exemples, si la situation le permet.

• Quel lien y a-t-il entre la foi et les miracles? (Voir Moroni 7:28–30, 35–38.) Pourquoi est-il nécessaire que la foi précède les miracles? (Voir Moroni 7:37; voir aussi Ether 12:12, 18 et la citation ci-dessous.) Pourquoi les miracles seuls ne suffisentils pas à édifier une fondation ferme pour la foi?

Brigham Young a déclaré: «Les miracles, ces manifestations extraordinaires de la puissance de Dieu, ne sont pas pour l’incroyant; ils sont là pour consoler les saints et pour fortifier et confirmer la foi de ceux qui aiment, craignent et servent Dieu» (Discourses of Brigham Young, sel. John A. Widtsoe, 1941, p. 341).

• Qu’est-ce que l’espérance? Quelle lien y a-t-il entre la foi et l’espérance? (Voir Moroni 7:40–42.)

Bruce R. McConkie a enseigné: «Comme ce terme est utilisé dans les révélations, l’espérance est le désir des gens fidèles d’obtenir le salut éternel dans le royaume de Dieu après cette vie… La foi et l’espérance sont inséparables. L’espérance nous permet d’avoir foi tout d’abord, et ensuite, grâce à la foi, cette espérance grandit jusqu’à ce que nous obtenions le salut» (Mormon Doctrine, 2nd ed, 1966, pp. 365–66).

• Quelle est la qualité qui doit précéder la foi et l’espérance? (Voir Moroni 7:43.) Pourquoi faut-il être «doux et humble de cœur» pour avoir vraiment la foi et l’espérance?

• Mormon enseigne qu’en plus de la foi et de l’espérance, nous devons avoir la charité. Qu’est-ce que la charité? (Voir Moroni 7:46–47.) Quelles sont les caractéristiques de la charité? (Voir Moroni 7:45. Ecrivez les réponses des élèves au tableau.) Quelles expériences avez-vous eues qui prouvent que «la charité ne périt jamais»?

• Comment pouvons-nous augmenter notre foi et notre espérance? Comment pouvons-nous être remplis de l’amour pur du Christ? Pourquoi devons-nous nous efforcer d’avoir la foi, l’espérance et la charité? (Voir Moroni 10:20–21.)

3. Mormon enseigne que les petits enfants sont sauvés grâce à l’expiation de Jésus-Christ

Lisez et commentez des versets choisis dans Moroni 8. Expliquez que ce chapitre contient une lettre de Mormon à son fils Moroni.

• Pourquoi les petits enfants n’ont-ils pas besoin de se faire baptiser? (Voir Moroni 8:8–9, 11, 19–20. Remarquez que les enseignements de Mormon sur les petits enfants s’appliquent également à «tous ceux qui n’ont pas de loi» [Moroni 8:22], ce qui fait allusion à ceux qui sont mentalement incapables de comprendre les commandements et les ordonnances de l’Evangile.) Pourquoi le baptême des petits enfants est-il «une moquerie devant Dieu»? (Voir Moroni 8:20, 22–23.)

• Les petits enfants sont sauvés parce qu’ils sont innocents et incapables de pécher. Comment ceux d’entre nous qui ont péché peuvent-ils obtenir le salut grâce à l’expiation du Christ? (Voir Moroni 8:10, 24–26.)

4. Le Saint-Esprit témoigne de toute vérité. Ceux qui vont au Christ reçoivent des dons spirituels

Lisez et commentez des versets choisis dans Moroni 10.

• Moroni 10, étant le dernier chapitre du Livre de Mormon, contient les dernières paroles de Moroni. A qui ce chapitre est-il adressé? (Voir Moroni 10:1.) Moroni termine par «quelques paroles en guise d’exhortation» (Moroni 10:2). Que signifie le terme exhorter? (Conseiller ou encourager fortement.) Demandez aux élèves de survoler rapidement le chapitre pour trouver les choses que Moroni exhorte ses lecteurs à faire. (Vous trouverez les réponses ci-dessous. Vous pouvez demander aux élèves de lire à haute voix tous les versets qui contiennent une exhortation.)

  1. a.

    «[Souvenez-vous] combien le Seigneur a été miséricordieux envers les enfants des hommes» (verset 3).

  2. b.

    «Demande[z] à Dieu, le Père éternel, au nom du Christ, si ces choses ne sont pas vraies» (verset 4).

  3. c.

    «Ne [niez pas] le pouvoir de Dieu» (verset 7).

  4. d.

    «Ne [niez pas]les dons de Dieu» (verset 8).

  5. e.

    «[Souvenez-vous] que tout bon don vient du Christ» (verset 18).

  6. f.

    «[Souvenez-vous] que [le Christ] est le même hier, aujourd’hui et à jamais» (verset 19).

  7. g.

    «[Souvenez-vous] de ces choses [que Moroni a écrites]» (verset 27).

  8. h.

    «Venez au Christ» (verset 30).

• Invitez les élèves à réfléchir pour savoir s’ils ont acquis le témoignage que le Livre de Mormon est la parole de Dieu. Comment le Saint-Esprit nous aide-t-il à obtenir le témoignage des choses spirituelles? (Voir Moroni 10:4–5.) Pourquoi n’est-il pas suffisant d’utiliser notre intelligence pour obtenir notre témoignage? (Voir 1 Corinthiens 2:11; Alma 26:21–22; Moroni 10:6–7.)

• Moroni nous exhorte à «ne pas nier le pouvoir de Dieu» (Moroni 10:7). De quelle manière pouvons-nous parfois nier le pouvoir de Dieu? (En plus de demander les réponses des élèves, vous pourriez lire la citation ci-dessous.)

Jeffrey R. Holland a enseigné:

«Le Sauveur a dit: ‹Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix… Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point› (Jean 14:27). «Je trouve que c’est l’un des commandements du Sauveur qui est le moins suivi, même dans le cœur de saints des derniers jours qui sont fidèles à d’autres égards; et pourtant, je me demande si notre réticence à y obéir pourrait faire plus de peine au cœur miséricordieux du Seigneur. Je peux vous le dire en tant que père: je me ferais beaucoup de souci si un jour, l’un de mes enfants avait de graves problèmes ou était très malheureux ou désobéissant; cependant, je serais infiniment plus atterré si je sentais qu’à un moment pareil, cet enfant ne me croyait pas capable de l’aider, ou s’il pensait que je ne me soucie pas de lui et qu’il n’est pas en sécurité avec moi. De même, je suis convaincu qu’aucun d’entre nous ne peut comprendre à quel point le cœur aimant du Sauveur du monde est blessé quand il sait que son peuple ne lui fait pas confiance, ne se sent pas en sécurité dans ses mains ou ne place pas sa confiance en ses commandements» («Come unto Me», Ensign, avril 1998, p. 19).

• Qu’enseigne Moroni au sujet des dons spirituels? (Voir Moroni 10:8–19.) Pourquoi Dieu donne-t-il à chacun des dons différents? (Voir D&A 46:11–12.)

• Qu’avez-vous appris et ressenti en méditant les messages du Livre de Mormon? (Encouragez les élèves à méditer cette question en silence, s’ils ne souhaitent pas faire part aux autres de leurs pensées.)

• En quoi l’exhortation de Moroni de «venir au Christ» reflète-t-elle tout le message du Livre de Mormon? (Moroni 10:30, 32.) De quelles manières précises le cours de cette année sur le Livre de Mormon vous a-t-il aidés à venir au Christ?

Conclusion

Si l’Esprit vous y pousse, témoignez des vérités enseignées pendant la leçon et invitez les élèves à faire de même.

Idée pédagogique supplémentaire

Lisez les citations suivantes et encouragez les élèves à continuer leur étude du Livre de Mormon:

Gordon B. Hinckley a déclaré: «J’aimerais exhorter tous les hommes et toutes les femmes… tous les garçons et toutes les filles, suffisamment âgés pour savoir lire, à lire à nouveau le Livre de Mormon au cours de la nouvelle année… Nous ne pourrions rien faire de plus important pour renforcer dans notre vie la totale conviction que Jésus est le Christ, le Fils vivant du Dieu vivant… C’est la raison pour laquelle ce livre merveilleux et remarquable nous a été donné» (Church News, 4 mai 1996, p. 2).

Joseph Fielding Smith a déclaré: «Aucun membre de cette Eglise ne peut se trouver approuvé en la présence de Dieu s’il n’a pas lu sérieusement et soigneusement le Livre de Mormon» (L’Etoile, janvier 1987, p. 77).

Ezra Taft Benson a déclaré: «Actuellement, nous étudions le Livre de Mormon à l’Ecole du Dimanche et au séminaire tous les quatre ans. Mais ce n’est pas là le rythme que les membres de l’Eglise doivent suivre dans leurs études personnelles et familiales. C’est tous les jours que nous devons lire les pages de ce livre qui, ‹si nous en suivons les préceptes, nous rapprochera plus de Dieu que n’importe quel autre livre› (History of the Church, 4:461)» (Conference Report, octobre 1988, p. 3; ou L’Etoile, janvier 1987, p. 3).

Le président Benson a également déclaré: «Tous les saints des derniers jours devraient étudier ce livre pendant toute leur vie» (Conference Report, avril 1975, p. 97; ou Ensign, mai 1975, p. 65).