Une expérience dominicale renouvelée

    À partir de janvier 2018, les réunions dominicales des collèges de la Prêtrise de Melchisédek et de la Société de Secours vont changer. Ces changements concernent la documentation utilisée. Les enseignements des présidents de l’Église seront remplacés et une part plus importante sera donnée à l’apprentissage des messages tirés de la conférence générale, à la tenue de conseils et à l’étude de sujets particuliers choisis par nos dirigeants généraux.

    Mais le changement le plus important concerne notre utilisation de cette documentation pour accomplir les véritables objectifs de nos réunions dominicales.

    Les objectifs de nos réunions

    Dieu a organisé ses fils et ses filles de l’alliance en collèges de prêtrise et en sociétés de secours pour qu’ils participent à l’accomplissement de son œuvre. Il se produit quelque chose de fort quand nous nous réunissons sous la direction des personnes qui détiennent les clés de la Prêtrise. Alors, même si l’enseignement de l’Évangile est important, les réunions dominicales de la prêtrise et de la Société de Secours sont davantage que des leçons. Ce sont aussi des réunions de travail où nous apprenons ensemble en étudiant les discours des conférences générales, en tenant conseil à propos de l’œuvre du salut et en nous organisant pour accomplir cette œuvre. Les changements prévus en 2018 nous aideront à accomplir ces objectifs.

    Questions et réponses

    Ce changement est-il un nouveau programme — ou plus que cela ?

    Effectivement, cette nouvelle documentation peut faire penser à un programme, mais elle est également un tremplin pour impliquer davantage les collèges de la Prêtrise de Melchisédek et les Sociétés de Secours dans l’œuvre de Dieu et pour mieux répondre aux besoins locaux. Ce changement inclura un groupe de discussion qui permettra d’identifier les besoins, d’en discuter et d’y répondre.

    Quels seront les sujets principaux des réunions dominicales ?

    À partir de novembre 2017, le numéro de la conférence générale du magazine Le Liahona contiendra des articles à utiliser lors des réunions de la Prêtrise de Melchisédek et de la Société de Secours. Deux réunions par mois porteront sur les discours de conférence, et des suggestions seront faites aux dirigeants et aux instructeurs pour aider les membres à discuter de ces discours et les mettre en pratique. Les premiers dimanches il y aura des réunions de conseil où les membres discuteront des responsabilités, des possibilités et des difficultés locales dans l’accomplissement de l’œuvre du Seigneur. Les quatrième dimanches, on étudiera un sujet sélectionné par les Auxiliaires générales et les présidences générales des auxiliaires de l’Église.

    Que signifie tenir conseil sur les responsabilités, les possibilités et les difficultés locales dans l’accomplissement de l’œuvre du Seigneur.

    Une réunion de conseil n’est pas une leçon. À la place, c’est l’occasion pour chaque collège, groupe ou société de secours de rechercher la révélation sur les responsabilités, les possibilités et les difficultés qu’ils rencontrent dans l’accomplissement de l’œuvre du Seigneur. Pendant les réunions de conseil, tout le monde sera invité à participer à la discussion dirigée par un membre d’une présidence ou un dirigeant de groupe. Ces réunions doivent aboutir à des actions, inspirées par l’Esprit, qui incluent des plans individuels ou de groupe afin de faire quelque chose en dehors de la réunion pour accomplir l’œuvre du Seigneur.

    Améliorer la communication entre les membres de la famille, faire grandir l’unité d’un collège, d’un groupe ou d’une société de secours, servir dans la collectivité et guider les jeunes de la paroisse/branche, sont des sujets possibles pour les réunions de conseil des premiers dimanches. Le numéro de novembre 2017 du magazine Le Liahona sur la conférence générale contiendra d’autres suggestions. Lors des réunions dominicales qui auront lieu les semaines suivantes, le collège, le groupe, et la société de secours feront le suivi des impressions et des actions.

    Ce programme est-il identique au programme Viens et suis-moi des jeunes ?

    Même si les sujets et la documentation de Viens et suis-moi — Pour les réunions de la Prêtrise de Melchisédek et de la Société de Secours sont différents du programme Viens et suis-moi pour les jeunes, l’approche de l’enseignement et de l’apprentissage sera la même. Pour plus de renseignements sur l’enseignement et l’apprentissage de l’Évangile, consultez Enseigner à la manière du Sauveur sur le site teaching.lds.org.

    Je ne suis pas un instructeur. Dois-je m’abonner au magazine Le Liahona ?

    Vous profiterez davantage des réunions si vous lisez les discours de la conférence générale et que vous les apportez à vos réunions dominicales. Vous pouvez accéder à une version numérique des discours sur conference.lds.org et sur l’application Bibliothèque de l’Évangile ou en vous abonnant au magazine Le Liahona (consultez store.lds.org).

    Que faire si le magazine de la conférence générale n’est pas disponible dans ma langue ?

    Les discours de la conférence générale sont disponibles dans de nombreuses langues sur le site conference.lds.org et sur l’application Bibliothèque de l’Évangile ; la documentation du programme sera disponible sur ComeFollowMe.lds.org. Si la documentation du nouveau programme ou le magazine ne sont pas disponibles dans votre langue, même en ligne, vous pouvez consulter Instructions pour le programme d’étude 2018 pour d’autres renseignements.

    Quand commencerons-nous à étudier les nouveaux discours de la conférence générale ?

    En janvier 2018, vous commencerez à étudier les discours de la conférence d’octobre 2017. Ensuite, vos dirigeants locaux décideront du moment où vous commencerez à étudier les discours de la conférence suivante, probablement en mai et en novembre de chaque année.

    Qui choisira les discours de la conférence générale que nous étudierons ?

    Vos dirigeants locaux tiendront conseil pour déterminer les discours de conférence qui répondront le mieux aux besoins du collège, du groupe ou de la Société de Secours. Le groupe des grands prêtres, le collège des anciens et la Société de Secours d’une même paroisse peuvent étudier des discours différents afin de répondre à des besoins différents.