«C’est là ma voix à tous»

Doctrine et Alliances et histoire de l’Église, Manuel de l’instructeur de Doctrine de l’Évangile, 2000


Objectif

Aider les élèves à appliquer dans leur vie les instructions que le Seigneur a révélées à d’autres personnes dans les Écritures.

Préparation

  1. 1.

    En vous aidant de la prière, étudiez Doctrine et Alliances 25 et les autres Écritures de cette leçon.

  2. 2.

    Lisez le contenu de cette leçon dans le Guide d’étude de l’élève (35686 140). Prévoyez de vous y reporter durant la leçon.

  3. 3.

    Si vous pouvez vous procurer une image d’Emma Smith, préparez-vous à l’utiliser au cours de la leçon (62509; Jeu d’illustrations de l’Évangile, 405).

Développement proposé pour la leçon

Activité pour capter l’attention

Si la situation le permet, racontez l’expérience suivante ou faites une activité de votre choix pour commencer la leçon:

Jay E. Jensen, des soixante-dix, a parlé de l’époque où il était président de mission et où, à la fin d’une conférence de district, il se sentit découragé et contrarié par les nombreux problèmes qu’il devait régler. Pendant le voyage de retour, il feuilletait les Écritures pour y trouver du réconfort et quelque chose pour le guider, lorsqu’il s’arrêta à la troisième section des Doctrine et Alliances. Il dit:

«Quand je lis un verset, j’y insère souvent mon nom. Je le fis pour le verset 5 et je trouvai l’aide dont j’avais besoin pour surmonter mes pensées noires. ‹Voici, Jay Jensen, ces choses t’ont été confiées, mais comme ils étaient stricts, les commandements qui t’ont été donnés! Souviens-toi aussi de ce qui t’a été promis, Jay Jensen› (D&A 3:5).

«Les mots ‹Souviens-toi aussi de ce qui t’a été promis› m’ont frappé avec une force extraordinaire… Pendant ces quatre jours je ne m’étais occupé que de problèmes. Je n’avais pas pris le temps de réfléchir à la moindre promesse» (L’Etoile, janvier 1993, p. 102).

Frère Jensen a ensuite repensé aux promesses qui lui avaient été faites dans sa bénédiction patriarcale, dans la bénédiction qu’il avait reçue lors de sa mise à part comme président de mission et dans les Écritures. Ainsi, il a pu trouver la force et le réconfort dont il avait besoin.

• Comment cette idée de mettre notre nom dans les Écritures peut-elle nous aider lorsque nous lisons les Écritures?

• Lisez 1 Néphi 19:23 avec vos élèves. Qu’enseigne Néphi au sujet de l’importance d’appliquer les Écritures à nous?

Expliquez que cette leçon traite de ce que nous pouvons faire pour appliquer les conseils que le Seigneur a donnés aux saints dans les Doctrine et Alliances.

Commentaire et application des Écritures

En vous aidant de la prière, choisissez les éléments de la leçon qui répondront le mieux aux besoins des élèves. Incitez les élèves à faire part d’expériences qui traitent des principes mentionnés dans les Écritures.

Expliquez que beaucoup de révélations des Doctrine et Alliances ont été données à des personnes. Bien que les instructions qui figurent dans les révélations concernent ces personnes précises, et bien que ces membres de l’Église aient vécu il y a longtemps, une grande partie de ces instructions s’appliquent aussi à nous aujourd’hui. Le Seigneur a dit: «Ce que je dis à l’un, je le dis à tous» (D&A 61:36; voir aussi D&A 25:16; 82:5; 93:49).

En juillet 1830, le Seigneur a adressé une révélation à Emma Smith, femme de Joseph Smith, le prophète, (D&A 25). Montrez une image d’Emma Smith. Expliquez que cette leçon est basée sur trois thèmes de la révélation que le Seigneur a adressée à Emma.

1. Maris et femmes doivent se soutenir et se réconforter mutuellement.

La révélation du Seigneur à Emma Smith comprenait des conseils sur ses responsabilités envers son mari. Si vous instruisez les jeunes, utilisez les éléments de cette section pour les aider à comprendre l’importance de soutenir son futur conjoint.

• Lisez D&A 25:5 avec vos élèves. Que recommande le Seigneur à Emma Smith dans ce verset? Comment maris et femmes peuvent-ils s’aider mutuellement dans les moments difficiles? (Pendant que les élèves commentent cette question, incitez-les à parler d’expériences personnelles ou d’observations d’autres couples qui se sont réconfortés et soutenus mutuellement.)

Joseph Smith, le prophète, a enseigné que les femmes doivent traiter leur mari «avec gentillesse et affection. Quant un homme est écrasé d’ennuis, quand il est dans le désarroi, s’il peut rencontrer un sourire plutôt que la dispute, s’il peut rencontrer la douceur, cela calmera son âme et apaisera ses sentiments» (Enseignements du prophète Joseph Smith, compilés par Joseph Fielding Smith, 1976, p. 184).

Le prophète a enseigné aux maris: «Le devoir du mari est d’aimer et de chérir sa femme, de veiller à son épanouissement et de s’attacher à elle et à personne d’autre; il doit l’honorer comme lui-même et considérer ses sentiments avec tendresse» (Elders› Journal, août 1838, p. 61).

• Lisez D&A 25:14 avec vos élèves. Quel conseil le Seigneur donne-t-il à Emma Smith dans ce verset? Comment le mari et la femme peuvent-ils montrer qu’ils se réjouissent l’un de l’autre?

Joseph et Emma Smith ont été d’un grand soutien l’un pour l’autre pendant les nombreux moments d’affliction qu’ils ont subis. En 1842, lorsque Joseph se cachait parce que sa vie était en danger, Emma a pu lui rendre visite. Voici ce que Joseph a dit par la suite de cette visite:

«Quel ravissement indicible et quels sentiments de joie me remplirent le cœur, ce soir-là, lorsque je pris la main de ma chère Emma, ma femme, oui la femme de ma jeunesse, et le choix de mon cœur. Nombreux furent les échos dans mon esprit lorsque je revis en un instant les nombreux événements que nous avions été amenés à traverser, les fatigues et les labeurs, les chagrins et les souffrances, les joies et les consolations qui, de temps à autre, avaient parsemé notre chemin… Oh quelle paix me remplit l’âme en ce moment, elle est à nouveau ici… mon indomptable, ferme, inébranlable, immuable, affectueuse Emma!» (History of the Church, 5:107).

Joseph et Emma se sont aussi soutenus et réconfortés mutuellement lorsqu’ils ont dû endurer la mort de beaucoup de leurs enfants. En quatre ans, quatre de leurs bébés sont morts. Sur onze enfants (dont deux adoptés), seuls trois fils et une fille ont survécu jusqu’à un âge adulte avancé.

A une époque où le prophète portait de lourds fardeaux à cause de la croissance de l’Église à Kirtland (Ohio), Emma accoucha de jumeaux, un garçon et une fille, qui moururent tous les deux quelques heures après leur naissance. Presque en même temps, dans la ville voisine d’Orange (Ohio), John et Julia Murdock, de nouveaux convertis de l’Église, venaient d’avoir des jumeaux. Six heures après la naissance des jumeaux, sœur Murdock décéda. Lorsque Emma et Joseph l’apprirent, ils demandèrent à frère Murdock s’ils pouvaient adopter les jumeaux. Peu de temps après, les deux bébés, Joseph et Julia Murdock, furent conduits chez les Smith.

Lucy Mack Smith, mère de Joseph Smith, décrit les qualités qui ont permis à Emma de le soutenir pendant les heures difficiles:

«De toute ma vie, je n’ai jamais vu de femme qui ait souffert toutes les sortes de fatigues et d’épreuves, mois après mois, année après année, avec ce courage, ce zèle et cette patience à toute épreuve qu’elle a manifestés, car je sais ce qu’elle a eu à endurer… Elle a affronté les tempêtes des persécutions et a tenu bon devant la rage des hommes et des démons, qui auraient écrasé presque n’importe quelle autre femme» (History of Joseph Smith, édition Preston Nibley, 1958, pp. 190–191).

• Comment l’exemple de Joseph et d’Emma Smith peut-il aider les conjoints à être plus aimants et à mieux se soutenir?

2. Nous devons être humbles et éviter l’orgueil.

Le Seigneur a commandé à Emma Smith de persévérer dans l’esprit d’humilité et de prendre garde à l’orgueil (D&A 25:14). Il a donné le même genre d’instructions à d’autres membres de l’Église. Lisez les versets suivants avec vos élèves:

  1. a.

    D&A 23:1 (à Oliver Cowdery): «Prends garde à l’orgueil, de peur de tomber en tentation.»

  2. b.

    D&A 38:39 (aux saints à une conférence de l’Église): «Prenez garde à l’orgueil de peur de devenir comme les Néphites d’autrefois.»

  3. c.

    D&A 90:17 (à la Présidence de l’Église): «Soyez en garde contre toute votre fierté et votre orgueil, car ils tendent un piège à votre âme.»

  4. d.

    D&A 98:19–20 (aux saints de Kirtland): «Un grand nombre de ceux qui sont dans l’Église de Kirtland ne me sont pas agréables, à moi, le Seigneur; car ils n’abandonnent pas leurs péchés et leurs voies mauvaises, l’orgueil de leur cœur, leur cupidité.»

• Qu’est-ce que l’orgueil? Pourquoi le Seigneur nous met-il si fréquemment en garde contre l’orgueil?

Ezra Taft Benson a enseigné:

«Pour la plupart d’entre nous, l’orgueil est synonyme d’égotisme, de vanité, de vantardise, d’arrogance ou de morgue. Ce sont tous des éléments du péché, mais ils n’en sont pas l’essentiel.

«Le trait essentiel de l’orgueil est l’inimitié: inimitié à l’égard de Dieu et de nos semblables. L’inimitié, c’est la haine, l’hostilité, ou l’opposition» (L’Etoile, juillet 1989, p. 3).

• En quoi l’orgueil affecte-t-il notre relation avec Dieu?

Le président Benson a expliqué: «L’orgueil est par nature source de compétition. Notre volonté se rebelle contre celle de Dieu… nous voulons que notre volonté se fasse et non la sienne…

«Notre volonté, en s’opposant à la volonté de Dieu, permet à nos désirs, à nos appétits et à nos passions de s’exprimer sans frein (voir Alma 38:12; 3 Néphi 12:30)…

«Notre inimitié à l’égard de Dieu s’exprime de bien des façons: nous nous rebellons, nous avons le cœur dur et le cou raide, nous refusons de nous repentir, nous sommes enflés d’orgueil, nous nous offensons facilement, et nous recherchons des signes. Les orgueilleux voudraient que Dieu soit d’accord avec eux. Ils ne veulent pas réviser leurs opinions pour être en accord avec Dieu» (L’Etoile, juillet 1989, p. 3).

• En quoi l’orgueil affecte-t-il notre relation avec les autres?

Le président Benson a déclaré:

«Un autre aspect important de l’orgueil, ce péché si répandu, est l’inimitié à l’égard de nos semblables. Nous sommes chaque jour tentés de nous élever au-dessus des autres et de les diminuer sans cesse (voir Hélaman 6:17; D&A 58:41)…

«L’orgueil… se manifeste de bien des façons: critiques, commérages, plaintes, dépenses excessives, envie, convoitise, refus d’exprimer de la reconnaissance ou des compliments qui pourraient édifier les autres, refus de pardonner et jalousie…

«L’égoïsme est l’un des aspects les plus répandus de l’orgueil. ‹Tout ce qui m’intéresse, c’est de savoir en quoi cela va m’affecter›… La vanité, l’apitoiement sur son propre sort, la recherche de l’accomplissement au sens où le monde l’entend, recherche de l’intérêt personnel…

«Un autre aspect de l’orgueil est la querelle. Les disputes, les conflits, les dominations injustes, les fossés de générations, les divorces, les mauvais traitements aux conjoints, les émeutes et les soulèvements sont tous liés à l’orgueil» (L’Etoile, juillet 1989, pp. 4–6).

• Comment pouvons-nous vaincre l’orgueil et cultiver un esprit d’humilité?

Le président Benson a enseigné: «Le remède à l’orgueil est l’humilité: la douceur, la soumission (voir Alma 7:23). C’est le cœur brisé et l’esprit contrit… Nous pouvons choisir d’être humbles en aimant Dieu, en nous soumettant à sa volonté, et en lui donnant la première place dans notre vie» (L’Etoile, juillet 1989, p. 5).

• Lisez les passages suivants avec les élèves: D&A 1:28, 19:23, 112:10, et 124:97. D’après ces passages, quelles bénédictions recevons-nous lorsque nous décidons d’être doux et humbles?

• Quelles bénédictions avez-vous reçues après avoir décidé d’être humbles plutôt qu’orgueilleux?

3. Nous devons nous réjouir et prendre courage.

Le Seigneur a exhorté Emma Smith: «Elève ton cœur et réjouis-toi» (D&A 25:13). Lorsque les premiers saints de notre dispensation ont rencontré de grandes tribulations, le Seigneur a fait le même genre d’exhortation à de nombreuses reprises. Lisez les versets suivants avec vos élèves:

  1. a.

    D&A 29:5 (à Joseph Smith, le prophète, et à d’autres personnes): «Elevez votre cœur et réjouissez-vous, car je suis au milieu de vous et je suis votre avocat auprès du Père.»

  2. b.

    D&A 61:36 (à Joseph Smith, le prophète, et à d’autres personnes): «Prenez courage, petits enfants, car je suis au milieu de vous et je ne vous ai pas abandonnés.» c. D&A 68:6 (à Orson Hyde, Luke S. Johnson, Lyman E. Johnson et William E. McLellin): «Prenez courage et ne craignez pas, car moi, le Seigneur, je suis avec vous et je me tiendrai à vos côtés.»

  3. d.

    D&A 78:18 (à Joseph Smith, le prophète, et à d’autres personnes): «Vous ne pouvez pas supporter tout maintenant; néanmoins, prenez courage, car je vous guiderai le long du chemin.»

  4. e.

    D&A 136:29 (au camp d’Israël à Winter Quarters): «Si tu es triste, invoque le Seigneur, ton Dieu, en supplications afin que ton âme soit dans la joie.»

• Dans ces passages, quelles raisons le Seigneur nous donne-t-il de prendre courage? Que pouvons-nous faire pour avoir du courage et le garder? Comment pouvonsnous nous aider mutuellement à prendre courage?

• Quelles sont les conséquences lorsque nous nous attardons sur les aspects négatifs de la vie, même s’ils sont graves et répandus?

Marvin J. Ashton, du Collège des Douze, a enseigné:

«Aucun d’entre nous n’échappera à la tragédie et à la souffrance. Chacun d’entre nous réagira probablement différemment. Cependant, si nous nous rappelons la promesse du Seigneur: ‹Car moi, le Seigneur, je suis avec vous›, nous pourrons affronter nos problèmes avec dignité et courage. Nous trouverons la force de prendre courage au lieu de nous laisser aller au ressentiment, à la critique ou au défaitisme. Nous pourrons affronter les événements déplaisants de la vie avec une perspective claire, de la force et du pouvoir…

«C’est vraiment une joie de voir une personne pleine de courage qui, alors que d’autres subissent un événement ou une situation désagréable en ruminant leur colère ou en exprimant leur écœurement, affronte la situation avec courage, patience et optimisme» (Conference Report, avril 1986, pp. 84–85; ou Ensign, mai 1986, p. 66).

Mettez l’accent sur le fait que les nombreuses exhortations du Seigneur de prendre courage nous rappellent que nous devons trouver la paix et la joie quelle que soit notre situation.

Conclusion

Répétez que les conseils que le Seigneur a donnés aux saints il y a de nombreuses années peuvent nous apporter de nombreuses bénédictions aujourd’hui. Exhortez les élèves à lire les Écritures en s’efforçant d’appliquer le message à leur situation propre.

Idée pédagogique supplémentaire

Mettre les Écritures en application

A l’avance, procurez-vous des photos de quelques élèves. Procurez-vous aussi une image d’Emma Smith (62509; Jeu d’illustrations de l’Évangile, 405).

Montrez l’image d’Emma Smith et expliquez que D&A 25 contient les instructions que le Seigneur lui a adressées. Placez les photos des élèves près de celle d’Emma. Demandez aux élèves de lire D&A 25:16. Expliquez que les conseils donnés dans cette révélation peuvent aussi s’appliquer à nous. Demandez aux élèves de lire D&A 61:36, 82:5 et 93:49. Aidez-les à voir que nous pouvons appliquer les Écritures à nous (voir 1 Néphi 19:23).

• Comment un conseil scripturaire adressé à une certaine personne vous a-t-il été profitable? Comment avez-vous appliqué le conseil à votre situation personnelle?